Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Page d'accueil

27 octobre 2017

Nouveautés semaine du 27 octobre 2017 : Grasset Jeunesse

81rh7dQrApL.jpg

Valse de Noël : C’est la valse de Noël Pour les enfants sages / Qui recevront des images Et des caramels / Des ch’vaux, des voitures / Et des mécanos / Des boîtes de peinture Et des jeux d’loto / C’est la valse de Noël / Pour les bébés roses / Qui auront des tas de choses / Encore bien plus belles / Des polichinelles / Des petits moutons / Et des ritournelles / Qui font ding ding dong !

Cette valse, écrite en 1955 – longtemps restée dans les tiroirs de Boris Vian – nous convie à une ronde joyeuse et bigarrée où l’on retrouve pêle-mêle des enfants sages, des dames de provinces, des bébés roses, des travailleurs, des clochards, des soldats… Toute une humanité réunie en ce jour particulier, et que l’auteur fait danser lors de saynètes qui jouent sur l’humour et l’accumulation loufoque. Fidèle à lui-même, Boris Vian en profite aussi et surtout pour faire de ce texte un appel au pacifisme et à la fraternité qui rappelle celui de la célèbre chanson "Le Déserteur" (1954). Par son imagination foisonnante et par sa langue, bien sûr, cette valse constitue une belle initiation à l’oeuvre de Boris Vian, accessible aux enfants. Nathalie Choux l'accompagne ici d'images touchantes, presque surréalistes, plongeant le lecteur dans l’univers unique – où se mêlent ironie et tendresse – de ce grand auteur touche à tout de génie. Grasset Jeunesse

 

81NgyguD89L.jpg

Mes endroits à moi : LA MAISON C’est ici que j’habite. Ma maison, c’est mon château, c’est mon abri. Il y a une table ronde, comme celle du roi Arthur. Tous ensemble, on y mange, et on y joue aussi... Née La maison, la serre, la caserne des pompiers, la bibliothèque, le planétarium... Une petite fille nous emmène dans ses endroits à elle, ceux qu'elle aime. Tour à tour exploratrice, cosmonaute, observatrice ou aventurière, elle s'approprie ces endroits en y portant le regard de l'enfance, et nous interroge sur notre rapport aux lieux que nous fréquentons, aux objets dont nous nous entourons, à l'architecture dans laquelle nous évoluons... Un très beau voyage graphique au cœur d'une vie citadine, soutenu par une palette de couleurs tendres et un travail d'illustration très structuré. Grasset Jeunesse

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook


ECRIRE UN COMMENTAIRE

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.