Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17 avril 2024

Mangaka, tome 2

Asuka nous embarque dès les premières lignes pour nous livrer une terrible vérité ❤️❤️❤️❤️❤️
 ... Retrouvez
le tome 1 

 

tome2.jpeg

 

Un tome 2 qui commence comme s’est terminé le premier dans l’adrénaline et la violence, le vampire, l’arachne comme l’a nommé Asuka est en pleine ascension, elle doit trouver une solution pour sauver sa vie. Alors elle saisit son Teiko et la réalité se tord et se transforme… courir toujours plus vite et revenir à la vie. 

Le lendemain c’est son dessin qui fait la une du journal du lycée tout le monde aime. La vie du lycée peut-elle reprendre normalement, entre les intrigues, les amitiés trahies, les battements de cœur. Et puis il y a ce grand frère source d’inspiration, havre de calme et protection aussi parfois face à cette petite soeur qui devient de plus en plus insaisissable. Et là, grâce à lui elle saisit ce dont elle avait besoin pour le concours : ainsi va naître Locus, un détective. 

Dans ce second volume mené tambour battant, Thibault Vermot ouvre les vannes de son récit et nous propulse entre fantastique et réalité, vie quotidienne somme toute banale (même si vue d’occident le quotidien de ces jeunes japonais semble étonnant) et récit en construction, dont le scénario se construit sous nos yeux. Les pages glissent, se tournent et nous emporte vers la révélation soupçonnée dans le tome 1, glaçante, terrifiante aussi. Une lecture coup de poing à vivre sans hésiter en attendant la suite qui arrive très vite. 

 

Jean-Luc 

Mangaka, tome 2 

Thibault Vermot

Editions Casterman jeunesse, 6 mars 2024, 12,90 €

 

 

tome1.jpeg

 

 

16 avril 2024

A la poursuite des animaux Arc-En-Ciel

Riche, étonnant et puissant un roman pas comme les autres à découvrir sans hésiter.
Coup de coeur ❤️❤️❤️❤️❤️

71rDuvdauYL._SL1200_.jpg

 

 

Une couverture cartonnée avec des animaux arc-en-ciel (un renard, un lièvre, un corbeau et une loutre) formidable et attractive et trompeuse aussi, en la regardant et en lisant le titre, on s’attend à une toute autre histoire que celle formidable qui va nous être proposée. 

Nora vit avec sa maman, dépressive, qui lutte pour s’en sortir, et Nora, elle, dit que tout va bien et qu’elles s’en sortent très bien. Pourtant au fil des pages, des crises, des journées d’école qui déraillent parfois, des sorties qui risquent de se terminer en catastrophe, Nora perd pied. Au fil de l’histoire ce sont les quatre animaux cités précédemment, sortes de fantômes multicolores qui semblent lui prêter main forte et la guider. Selon la symbolique des animaux expliquée dans les bonus, le renard lui fera rencontrer celui qui va devenir son mai Djibril ; le lièvre lui fera prendre conscience qu’en fait tout ne va pas si bien que cela ; le corbeau règlera le problème d’un de leurs camarades, petite brute harceleuse, violente et malheureuse, Nathan et la loutre ouvrira son monde pour renouer avec son passé et en finir avec l’image de ce père parti loin très tôt et pas vraiment à la hauteur. 

On dévore avec plaisir ce roman étonnant, on suit le coeur battant les aventures de Nora, son évolution, ses peines, ses joies et on aime l’évolution de l’histoire qui ouvre vers un avenir positif et bien meilleur pour elle et sa maman. 

Un récit complexe qui pose la question du douloureux problème de la solitude face aux problèmes, surtout de la difficulté à accepter qu’on ne peut pas tout régler tout seul et de prendre conscience qu’on a besoin d’aide et d’accepter la main tendue pour s’en sortir. Il évoque en filigrane la douleur de la dépression pour ceux qui la vivent mais aussi pour ceux qui entourent. Les pages bonus de la fin sont étonnantes et passionnantes, construites avec Sarah Marquant, enseignante spécialisée, rattachée au service de pédiatrie du CHU d’Amiens avec la symbolique des animaux, des conseils pour gérer ses mentions et pour accompagner les personnes dépressives. 

Un récit cite, puissant émotionnellement, très bien construit à faire découvrir à nos jeunes amis. 

 

Jean-Luc 

 

71rDuvdauYL._SL1200_.jpg

A la poursuite des animaux Arc-En-Ciel 

Sarah Ann Juckes

Traduit de l’anglais par Véronique Mercier-Gallay

Illustrations : Sharon King-Chai

Editions Little Urban, 8 mars 2024, 13,50 €

15 avril 2024

Salicornia, Livre I : l’ordre du Vampire

Rappel : Un premier tome éblouissant, tout l'art et la maîtrise du récit de Fabien Clavel en très grande forme.
A lire ❤️❤️❤️❤️❤️ Le tome 2 est annoncé pour le 25 avril prochain 

 

71gXx1cPE8L.jpg

Deux mondes : le notre et l’Autre-Monde celui des peuples et créatures différentes et puissantes. Deux mondes qui ont des portes de communication entre elles, les cairns qu’utilisent les créatures fantastiques de l’Autre-Monde pour venir dans le notre et s’y réfugier, surtout depuis que la menace de la Terreur Blême et d’une nouvelle guerre se profile.

Un vampire chef d’un des mondes, le prince Bathory qui recrute une nouvelle troupe  et s’adresse d’abord à son général retraité Soichiro dit Oni. Il l’envoie à Paris  surveiller les mouvements entre les deux mondes. Là il va former une équipe. Imane la vampire fraichement transformée, qui erre dans le quartier latin à la recherche d’une pension dont lui a parlé une ancienne amante et qu’elle finit par trouver par hasard, entre le 36 et le 38 du boulevard Saint-Michel, l’impasse des Salicornes et va trouver la pension du même nom, dans un sale état. Wojteka, hobgobeline de son état qui va intégrer la troupe et faire des miracles en terme de réparation. Dans cette pension, ils vont aussi trouver certaines portes qui auraient du rester fermées et qui vont les mangées à la Crypto-bibliothèque, un vrai dédale, surveillée et entretenue par un Anagoste, gardien depuis 100 ans : Raguel. La troupe s’enrichit peu à peu avec une elfe sombre (Oddi) et va devoir affronter de multiples dangers. Le prince Bathory, en effet, ne semble pas être un patron totalement fiable et n’hésitera pas à sacrifier ses troupes si ses intérêts le nécessitent. Aussi lorsqu’ils vont devoir infiltrer l’université d’Avalon qui bénéficie d’un statut inter territorial permettant aux créatures des six territoires de se former, les choses vont brutalement se compliquer. Cette première missions d’observation en cache une autre qui serait de récupérer un tableau de Caspar Friedrich.

Fabien Clavel nous offre ici un premier tome électrique et passionnant. Il crée de multiples univers avec des personnages complexes aux vies bousculées et aux secrets qui parfois remontent à la surface. Un monde d’une richesse incroyable où les intrigues s’imbriquent peu à peu. Le roman monte en puissance et le lecteur comme fasciné se laisse emporter au rythme puissance des histoires, des nouveaux personnages qui émergent. Un premier tome haletant, emplie de références et de sous textes posant au lecteur,  en même temps qu’il suit l’intrigue, de multiples interrogations et faisant ainsi vibrer l’intérêt qu’il porte au récit. C’est puissant, extrêmement bien construit et totalement addictif. On va attendre la suite avec grande impatience.

 

Jean-Luc

 

71gXx1cPE8L.jpg

 

Salicornia, Livre I : l’ordre du Vampire

Fabien Clavel

Illustrations intérieures et de couverture : Jessica Heran

Editions Gulf stream, 7 septembre 2023, 20 €

14 avril 2024

La maison hantée de Nino et Zoé, tome 2 : le secret de Tilda

Ils sont de retour et on adore avoir peur avec eux  Retrouvez le tome précédent 

 

715nJv6WKDL._SL1151_.jpg

Où l’on retrouve nos deux amis Nino et Zoé qui après une partie endiablée d’échec décident de descendre à la cave, l’occasion pour Nino de se fair une belle frousse, et de sauver un petit chat grâce à leur amie la petite fantôme Tilda. C’est le chat de la voisin, il faudra donc lui rendre visite pour lui rendre son chat, madame Lessort, l’occasion là encore de se faire une belle peur. Puis en partant, elle leur fit une drôle de prophétie parlant de fantômes que les enfants et surtout Zoé ne prirent pas vraiment au sérieux. 

Anaïs Vachez poursuit les aventures de ses deux petits héros avec bonheur. Elle réussit comme dans le premier tome à faire frémir et sursauter le lecteur pour des choses en apparences anodines, dont les apparences sont trompeuses sous la pluie, dans la nuit, avec des bruits en apparences inexplicables. Les deux enfants se font des frayeurs relayées par les lecteurs pris au piège de leur lecture. L’histoire nous entraine plus loin avec deux familles, les vivants et les anciens occupants qui auraient bien aimés se débarrasser de ces intrus, bruyants et désordonnés. Les illustrations de Nancy Pena  sont parfaites et répondent à l’histoire amplifiant ses effets. Une histoire formidable, l’autrice maîtrise nos frayeurs à la perfection et nous offre un second tome des aventures de Nino et Zoé savoureux et heureux. On aime beaucoup. 

 

Jean-Luc  

 

715nJv6WKDL._SL1151_.jpg

La maison hantée de Nino et Zoé, tome 2 : le secret  de Tilda

Anaïs Vachez

Illustrations : Nancy Pena

Editions Casterman jeunesse, collection Prem’s, 7-10 ans, 6 mars 2024, 6,95 €

Kéo et l’épée magique, le Seigneur des ténèbres tomes 4

Kéo sauvera-t-il le monde avec Lumière ? L'heure est grave ... ❤️❤️❤️❤️❤️ Retrouvez les premiers tomes 

 

tome4.jpeg

 

 Kéo, Tira et Piroto s’amusent comme des petits fous quand brusquement un bruit de tonnerre retentit et un magicien blanc apparait, le Grand Oracle d’Acadia. Il vient annoncer que le monde est en danger et que celui qui pourra le sauver n’est autre que Kéo et son épée magique Lumière. Le magicien bien septique en découvrant le jeune garçon l’entraine alors avec lui dans un endroit terrifiant, une plaine noire où sifflent des vents furieux face au château du Seigneur des Ténèbres. 

Les choses vont alors se compliquer quand les magiciens jaune et rouge apparaissent avec fracas, avec chacun leur héros seul capable de sauver le monde. Ils sont désormais trois : Kéo, un elfe des bois avec un arc et une géante avec une massue gigantesque. 

Mais le Seigneur des Ténèbres ne l’entend pas ainsi, il les neutralise, réveille une armée de morts issus du fin fond des temps et s’apprête à conquérir le monde. C’est sans compter sur Lumière et son nouveau pouvoir bien pratique qui va aider Kéo et ses deux comparses de fortune de reprendre la lutte. 

Les histoires se suivent et on ne s’en lasse pas. C’est frais, léger, étonnant et magique. A dévorer et partager. 

 

Jean-Luc 

 

tome4.jpeg

Kéo et l’épée magique, le Seigneur des ténèbres  tomes 4 

Paul Beorn 

Illustrations : Alexandre Cochez 

Editions Casterman jeunesse, collection Prem’s, 3 avril 2024, 6,95 €

Lire la suite

09 avril 2024

Le clan du Chaudron, tome 4 : la tour des cauchemars horribles

Retrouver de vieux amis, se faire peur avec une histoire de fantômes et toujours vivre des aventures formidables ❤️❤️❤️❤️❤️

 

tome4.jpeg

Retrouver Myrtille, une princesse un brin capricieuse qui a une licorne qui lui sert de chevale ; Malo, le petit troll qui peut faire disparaitre la lumière autour de lui pour se cacher ; Camélia, fille de sorcière douée dans l’art des potions ; Grodoudou le chat noir qui préfère jouer plutôt que de faire peur ou de porter malheur et Valentine  la petite soeur de Camélia qui n’a aucun don pour les potions sauf pour les gouter est toujours un vrai plaisir. Nous voici embarqués pour cette nouvelle aventure dans une sombre histoire de tour en suite de de cauchemars horribles.

Lorsque Malo retrouve la petite troupe ce jour là, alors de Myrtille râle encore parce qu’elle a perdu, leur camarade n’a pas l’air très en forme. En effet, il a beaucoup de mal à dormir à cause de mystérieux cris horribles provenant de la forêt. Ni une ni deux les amis décident alors de percer à jour ce mystère. La nuit suivante les amis se retrouvent à l’orée des bois et c’est parti pour l’aventure, même si cela fout les chocottes parce qu’au fond des bois, ils trouvent une tour en ruine d’où semblent venir les hurlements qui empêchent Malo de dormir. Ils finissent par y rencontrer Barnabé l’apprenti fantôme venu hanter la tour à la demande de la Grande Morte, la Reine des fantômes. Il faut absolument aider Barnabé à obtenir la grande tour et faire peur à la Reine et à sa suite. Les amis se lancent à corps perdu dans cette nouvelle aventure et vont se donner beaucoup de mal jusqu’au moment où en pleine nuit les arbres autour de la tour commence à tomber et là c’est la panique…

Une histoire d’amitié, de personnages et de héros totalement différents les uns des autres et pourtant formidablement bien ensembles. Des illustrations toujours aussi réussies et tout un univers que les jeunes lecteurs vont pouvoir retrouver avec délice. Pour avoir peu juste ce qu’il faut ! Trop bon on en veut encore. 

 

Jean-Luc 

 

tome4.jpeg

Le clan du Chaudron, tome 4 : la tour des cauchemars  horribles 

David Bry

Illustrations : Jérome Pélissier 

Editions Nathan Jeunesse, collection Premiers Romans, dès 6 ans, 4 avril 2024, 7,90 €

 

 

D'un clic retrouvez les autres aventures en cliquant sur leurs visuels ...

Lire la suite

Le peuple des dragons, Livre Premier : la Forteresse

Le premier tome d'une trilogie passionnante que vous aller adorer avec en prime, une publication soignée à la couverture cartonnée comme on les aime. ❤️❤️❤️❤️❤️

 

812dqop3lYL._SL1500_.jpg

 

Aurora est la fille de Blanche l’une des biologistes, spécialiste des dragons les plus réputés du Royaume. Ce jour là elle est en plein cauchemar, mais pourtant, elle sait qu’un dragon furieux arrive. Aurora a le même don que sa mère Blanche, elle est capable de comprendre les dragons. Mais aujourd’hui elle en a assez, seule sans ses parents partis au loin, elle est élevée par ses grands-parents qui font au mieux, mais sont fatigués. 

Le dragon qui arrive et qui a pris la fuite c’est Reina qui vient confier à Aurora son fils Neptune gravement blessé. Reina elle va retourner lutter contre les projets du Commandeur celui qui accapare entre autres le temps et les occupations de ses parents partis au loin. 

En soignant le dragonneau, Aurora se rend compte que certaines plaies ne se referment pas et pour cause, elles contiennent des anneaux métalliques. Il y en a même un bloquant ses cordes vocales expliquant que le petit Neptune n’ait pas parlé jusque là. Une fois délivré il commence alors à lui raconter ce qui se passe à la forteresse. Aidée par Lad son ami pêcheur qui lui fournit les poissons nécessaires à la remise en forme du petit, la guérison s’accélère et Neptune reprend vite des forces. 

 

Le royaume de Lanvolon est au mains du Commandeur qui après l’avoir conquis et provoqué la disparition de la famille royale, on ne sait comment,  interdit l’instruction des périodes différentes, mettant en avant son usurpation. Il a également commencé à mettre en place une ferme de dragonneaux dont le sang est prélevé à des fins mystérieuses par son conseiller Liobos. Les bébés dragons sont kidnappés lorsque leurs mères partent chasser pour les nourrir, d’où la fureur de Reina, la mère de Neptune. Ce dernier qui a repris des forces grâces aux soins d’Aurora, digne fille de Blanche, et des poissons de Lad, leur raconte son histoire, les transformations à la forteresse et son évasion. Les deux amis et le dragon décidément de rejoindre la forteresse en bateau, ils se feront passer pour des marchands d’herbes médicinales qu’Aurora connait bien. Arrivés sur place, ils font la connaissance de Liobos l’âme damnée du Commandeur et se réfugient chez Blanche grâce à leur couverture d’herboristes. 

Mais Liobos se méfie, il fait convoquer Aurora dès le lendemain et elle va jouer le jeu le persuadant grâce à son excellent connaissance des plantes qu’elle peut lui être utile. Au fil des jours, il lui ouvre ses laboratoires et notamment l’un d’eux particulièrement secret où elle découvre quatre oeufs de dragons dans une couveuse. Anne Auger  nous propose une aventure particulièrement bien écrite, qui une fois les présentations faites, permet au lecteur de progresser rapidement dans les intrigues et les soubresauts de l’histoire. Ce récit très bien construit, nous embarque dans un royaume où après une guerre, le Commandeur a pris le pouvoir, et son conseiller principal Liobos, semble le contrôler et mener à bien de sombres dessins en tentant de s’accaparer les dragons et leur puissance. En bref, une histoire passionnante, un peu de merveilleux et d’ésotérisme avec les expériences de Liobos sur le métal,  les dragons, leur mode de communication, leur histoire, et les connaissances d’herboristes de Blanche et de sa fille sont également passionnantes.  Un ensemble dense, des illustrations en noir et blanc qui collent à l’histoire comme une seconde peau et un premier tome plus que réussi dont on guettera la suite avec gourmandise. Un excellent début de trilogie. 

 

Jean-Luc 

 

Le peuple des dragons, Livre Premier : la  Forteresse

Anne Auger

Illustrations : Eloïse Girard 

Editions Flammarion jeunesse, dès 8 ans, 14 février 2024, 13,50 €

Tenebria, la vallée des mystères, tome 3

Toujours aussi réussi et efficace ! ❤️❤️❤️❤️❤️ . Retrouvez les tomes 1 et 2 

 

tome3.jpeg

Quatre amis tous si différents et pourtant si proches, entraînés dans de nouvelles aventures pour ce nouvel opus cartonné et illustré de la plus belle des manières pour nos jeunes amis. 

Dans le première histoire Jack est surexcité, il a enfin réussi à créer une porte dimensionnelle qui ouvre sur d’autres mondes. Il ouvre sa porte et Gaëtan un jeune terrien terrifié apparait ! Problème : impossible de faire demi-tour. Pour trouver la solution il faut aller à Presque-Ville, au salon des sciences, mais comment ? Une seule solution : Lilly-Belle la dragonne. Tout aurait pu bien se passer sans la mauvaise éducation de Jack qui va vexer la dragonne et surtout l’apparition de deux Liches qui veulent s’emparer du jeune terrien pour faire des expériences. Les mais pourront-ils sauver Gaëtan de la menace et lui permettre de rentrer chez lui ? 

Dans la deuxième histoire, à l’école Sidonie la momie absente est remplacée par Miss Pestaille et c’est tout sauf de la rigolade, tant les exigences et les caprices de la nouvelle sont exigeants et pénibles à supporter. Mais en fait, très vite les jeunes amis ont un doute et pour cause, Sidonie a été enlevée. La suite est échevelée et étonnante, un commissaire de police araignée à huit pattes, un taxi-diligence-à-manticores conduit par un vieux spectre en robe couleur arc-en-ciel avant de découvrir le pot aux roses ! 

Deux histoires folles, dans un univers fantastique empli de créatures étonnantes et avec des héroïnes et héros toujours aussi attachants. Trois tomes à dévorer. 

 

Jean-Luc 

 

 

tome3.jpeg

Tenebria, la vallée des mystères, tome 3 

Fabrice Colin 

Illustrations : Gérald Guerlais 

Editions Flammarion jeunesse, collection Castor romans, 28 février 2024, 11,95 €

Frère Wulf, tomes 1,2,3,4

Retrouvez l'univers de l'Epouvanteur avec les quatre tomes de la série  ❤️❤️❤️❤️❤️

 

tome1.jpeg

 

Dès les premiers lignes de frère Wulf, on retrouve l'ambiance, les situations infernales, les menaces de créatures terrifiantes, les humains bien frêles créatures face à ces démons. Dans le tome 1 frère Wulf va demander de l'aide à l'Epouvanteur parce que celui avec qui il travaillait a disparu brutalement. Dans le tome 2 Frère Wulf toujours au service de l'Epouvanteur Johnson va devoir affronter une situation infernale et affronter une vérité plus que dérangeante. Dans le tome 3, Wulf et Tilda et Tom et Alice agissent chacun de leur côté est parfois les recherches amènent à de drôles de rencontres issues du passé. Pour le tome 4, qui vient de paraître nous vous laissons découvrir l'histoire. 

Ce qui est certain c'est que ces histoires de Frère Wulf nous plongent dans cet univers que nous avons tant aimé avec la série de l'Epouvanteur. Les personnages fouillés, les créatures de l'Obscur toujours aussi surprenantes et les lieux, les intrigues, tout fonctionne toujours et on suit le coeur battant en sursautant quand quelque chose craque dans la maison. Absolument addictif et indispensable ... clic ! 

Lire la suite

Les Whisperwicks : le labyrinthe sans fin

Une nouveauté comme on les aime ! Brillante, tortueuse, inventive et folle ! Entre désespoir et bonheur. Un livre à dévorer pour se laisser emporter ❤️❤️❤️❤️❤️

broche.jpeg

« La faiseuse d’Ecko viendra à chaque naissance. Elle emportera le nouveau-né dans une autre pièce ; personne d’autre, pas même un parent, n’aura le droit d’être présent… »

 

Tout commence par une fissure dans le mur, d’environ trente centimètres de long. Edwid Cotton qui la trouve à son réveil, a un drôle de sentiment, d’autant qu’un souffle glacé s’en échappait, charriant avec une odeur de poussière. Le pire ? Oui oui, il y a pire … il avait le sentiment étrange et désagréable d’entendre un faible murmure … bon au réveil on se dit qu’on est mal réveillé et que notre imagination nous joue des tours, et pourtant ! 

Malgré les tentatives pour ignorer la fissure et les voix, tout ne se passa pas comme prévu car les voix piégées dans les murs de Dedaleum commencèrent à parler. Le mystère s’épaissit quand il appris que celui qui avait enfermé le voix n’était autre que Olgred Wicker l’auteur à succès de la série Jamina Clues, un véritable imposteur selon les voix. Mais peut-on faire confiance à une voix sortie d’une fissure d’un mur ? 

Et tout a basculé … bienvenus dans le monde de Dedaleum. C’est là que Benjamiah Creek va être embarqué par une mystérieuse poupée, un Ecko qu’il ne comprend pas, dont il ne comprend pas la provenance, lui aveuglé par la mésentente entre ses parents. Une porte qui s’ouvre et une autre cave, mais la porte s’est refermée et c’est Dedaleum. Ce monde est fabuleux vous y rencontrerez des habitants particuliers, les Pendus condamnés autrefois par la cruauté des Magi à servir de police pour l’éternité, les seuls à pouvoir se repérer dans ce monde. Car dans Dedaleum, véritable labyrinthe comme son nom l’indique, il est compliqué de ne pas se perdre, aussi les habitants tentent de ne pas trop s’éloigner de leurs rues pour retrouver leur maison. D’aucuns se perdent et on ne compte plus le nombre d’orphelins. 

Benjamiah est alors embarqué dans un tourbillon de découvertes, de sentiments contradictoires, de la panique qui s’empare de lui dans ce monde où tout le monde est habité comme au XIXème siècle… De loin en loin ce sont les librairies qui leur serviront de point de repère, de refuge, dans sa nouvelle maison d’adoption, des liens, des parallèles étranges et mouvants entre les deux mondes. Dans ce monde où les yeux et leur couleur ont une valeur inestimable, il faut se méfier de tout le monde et savoir rester discret. Mais Benjamiah a décidé de venir en aide à ceux qui l’ont protégé alors avec Elizabella il part à la recherche d’Edwid perdu dans ce monde étrange. Les dangers guettent à chaque pas de porte, les entrées de chapitre qui commencent toutes par une citation d’une brève histoire de Dedaleum  écrite par l’archidoyen Collum Filledeloup, ouvrent autant de portes aux lecteurs sur ce monde, les puissances qui l’ont habité, ses habitudes, ses dangers. Pour retrouver Edwid, il faut mettre la main sur quatre Whisperwicks éparpillées avec soin avec chacune un message formant un secret terrible. Chaque chapitre est désormais riche en émotions, en aventures fantastiques, en dangers étonnants. 

Ce roman est une véritable dédale dans lequel les lecteurs vont adorer se perdre et se retrouver en suivant le fil d’Ariane. Des enfants perdus parfois dans leur vie qui vont vivre des aventures extraordinaires, affronter mille et un danger, dans un monde mouvant à l’histoire plus que passionnante. 

Un beau livre en version brochée à la couverture attractive et aux rabats soignés, les entrées de chapitre sont particulièrement soignées avec des liserés en noir et blanc soignés et beaux. 

On adore les fils tissés par l’auteur, les pistes multiples qu’il nous offre et la richesse du monde qu’il dévoile peu à peu devant nous. Un premier tome (il y aura probablement d’autres aventures) qui peut se lire d’une traite et dont l’histoire principale, elle se termine avec ce livre, totalement addictif, riche, sombre et pétillant. On adore 

 

Jean-Luc  

 

 

broche.jpeg

Les Whisperwicks : le labyrinthe sans fin  

Jordan Lees

Traduit de l’anglais (Royaume-Uni) : Juliette Lê 

Editions Auzou, 5 avril 2024,  16,95 €, relié : 24,95 €

 

81dZHJoDUQL._SL1500_.jpg

LightLark : la saga Lightlark Livre I

Puissant et envoutant, un Livre I à découvrir rapidement, la suite arrive le 18 avril prochain. Foncez c'est brillant ! ❤️❤️❤️❤️❤️

 

71c6dGbVf0L.jpg

 

Lorsque vous ferez la connaissance d’Isla Calys, elle sera en pleine transgression en utilisant sa baguette astrale, un artefact qui lui permet de courir des distances folles en une poignée de secondes. 

La jeune femme est une héritière, celle du clan des Sauvages dans un monde victime d’une terrible malédiction.  Les six royaumes (Sauvage / Stellaire  / Sélénite / Azuréen / Solarien / Nocturne) ont en effet été victimes d’un drame absolu qui les a séparés, a provoqué la fuite de la majorité d’entre eux loin du Lightlark et tous ont été frappés d’une malédiction qui a transformé leurs forces en poison. Pour Isla et les siens : tuer ceux dont ils tombent amoureux et ne plus s’alimenter que de coeurs humains. 

La reine des Sauvages s’apprête à participer au Centenal, compétition de cents jours sur un archipel condamné à n’apparaître qu’une fois tous les cent ans, qui permettrait de briser les malédictions qui accablent les six royaumes et pour le vainqueur d’acquérir des pouvoirs sans égal. Mais Isla surentrainée, part avec un terrible secret et peu d’alliés : elle est bien une héritière mais sa mère en refusant de tuer celui qu’elle aimait semble ne lui avoir transmis aucun pouvoir. Son entrainement guerrier suffira-il à affronter les ambitions et le désespoirs des souverains des autres royaumes acculés à trouver une solution, tant ils s’affaiblissent et disparaissent peu à peu ? Sur place Isla va rencontrer Azul roi des Azuréens au coeur brisé ; Céleste reine des Stellaires, sa seule alliée qu’elle connait grâce à ses voyages interdits  ; Cléo reine des Sélénites qui va d’emblée s’avérer une redoutable et hostile adversaire ; Grim roi des Nocturnes, personnage troublant ; et Oro roi des Solariens et Haut Roi de Lightlark. 

Le récit se met peu à peu en place, centré dans un premier temps sur l’organisation progressive de la compétition, ses règles, ses premières épreuves avec en parallèle la quête des deux amies qui en secret tentent de trouver un brise-lien qui les libéreraient elles et leurs peuples de la malédiction. C’est une lutte à mort mais avec des règles : interdiction de tuer un souverain avant le 51ème jour.  Lorsqu’au 25ème jour le Haut Roi solarien la choisit (à son grand désespoir) comme partenaire, l’histoire s’accélère brutalement et nous entraîne dans un tourbillon duquel il sera impossible de sortir avant les dernières lignes annonciatrices de la suite. 

L’autrice a construit un univers d’une incroyable richesse. Une fois le cadre de son histoire installé, elle accélère et entraîne son lecteur dans des chapitres courts et nerveux, particulièrement denses, dévoilant peu à peu des secrets bien gardés depuis si longtemps. L’héroïne principale et ceux qui gravitent autour sont particulièrement bien construits et complexes. L’histoire se dévoile peu à peu en étant pourtant pleine de surprise et de rebondissements, chausses trapes et trahison.  

C’est assez impressionnant la façon dont le récit complexe est construit. Le monde qui se dévoile sous nos yeux, est complexe, riche, merveilleux et inquiétant. Pris au piège, le lecteur, une fois lancé ne peut qu’aller au terme de l’histoire à bout de souffle, totalement pris. Une lecture addictive à savourer et découvrir absolument d’autant qu’il ne vous faudra pas attendre très longtemps pour découvrir la suite du destin d’Isla qui est annoncé pour le 18 avril 2024 prochain. 

Puissant et envoutant ! 

 

Jean-Luc 

 

 

71c6dGbVf0L.jpg

LightLark : la saga Lightlark Livre I  

Alex Aster

Traduit de l’anglais (Etats-Unis) : Céline Morzelle, et Sarah Dali

Illustrations : Lust-Byte

Editions Lumen, 23 mars 2023,  17 €

08 avril 2024

Les Royaumes Sauvages, tome 1 et 2

Enfin le tome 3 est sorti. Profitez des vacances qui arrivent pour vous mettre à jour. Un petit tour dans cette série géniale avec des personnages formidables en découvrant aujourd'hui les deux premiers tomes ... A suivre 

 

tome3.jpeg

Lire la suite

Kéo tomes 1,2,3

Les vacances approchent et les envies de lectures aussi. Alors que le tome 4 est sorti la semaine dernière, voici le rappel des trois premiers tomes de cette excellente série... A suivre 

 

tome4.jpeg

Lire la suite

25 mars 2024

Le Club du Calmar Géant, tome 1

Le 4 avril prochain sort le tome 3 en grand format et le tome 2 en folio junior. Lire Alex Bell c'est l'assurance d'un voyage extraordinaire : totalement indispensable ❤️❤️❤️❤️❤️

 

tome1GF.jpeg

 

Après les trois premiers tomes de la série le club de l’Ours Polaire, voici venu le temps de fréquenter (enfin il va falloir vous dépêcher pour en profiter) celui du Calmar Géant, club situé  au milieu de la mer Bleue Gélatineuse, sur l’île des Tortues. La héroïne de la  saga  est de nouveau une jeune fille (et ça on aime beaucoup) : Ursula. Son père  Harry Théodore  Williams est mort lors d’une expédition  quatre années  plut tôt . Sa mère  tout le monde  la croit morte mais elle lui rend  visite à chacun de ses anniversaires, et  cela fait partie de son secret, comme sa mèche bleue en  fait car Ursula est une sirène. Enfin à moitié  sirène, c’est son plus grand secret, personne au club ne le sait. D’autant que le club les considère   comme les ennemis héréditaires,  responsables de la disparition de  nombreux explorateurs  (accusations sans preuves aucunes). Elle  fait partie  des ingénieurs sous  la protection de Jonah Briggs son  vieux mentor dit  Vieux Joe qui vous le verrez en sait bien plus sur sa protégée qu’il ne veut bien le laisser paraître. On retrouve avec plaisir dans le premier  tiers du roman, cette ambiance agitée, avec des explorateurs surs d’eux, des règles hors d’âge  et toute une série de petites merveilles que  vous prendrez plaisir à découvrir. On peut bien évidemment lire  cette nouvelle  série sans avoir découvert la précédente, mais  se serait dommage quand même car beaucoup de choses y renvoient et permettent de faire le lien avec Stella Floccus Pearl grâce à qui les  autres  clubs acceptent désormais les femmes mais pas le Le Club du Calmar Géant  qui s’obstine à leur en refuser l’accès. Mais aussi  et surtout Scarlett  Sauvage de la  mystérieuse Société de l’Atlas  Fantôme  qui  est bien décidée à obtenir sa revanche.  Au  moment  où le Club du Calmar Géant  refuse de prendre partie   dans la lutte contre la Collectionneuse, elle va leur faire payer cher en les capturant dans une boule à neige. C’est  à ce moment que l’aventure accélère le  mouvement et que Ursula, Jay et Jenny  les jumeaux et Max l’inventeur de génie vont entrer en piste à bord du Poisson-Globe sous-marin qui  va les  entraîner  dans des aventures folles : des spécimens de fée  marine ; une  chorale  de concombres  chantants ; une conque  qui sert de courrier aquatique : l’aménagement de la grotte sous-marine    Ursula   et sa mère  se retrouvent avec des livres  magiques qui repoussent  l’eau de leurs pages et tout comme les meubles ne s’abîment pas  sous l’eau ; l’île des fées Girafes désertée par ses  habitantes ; l’île de Gilly qui va  vous  révéler son terrible secret ; la rencontre avec  une méduse géante  ; un hôtel fabuleux ;  des glaces magiques et délicieuses ; leur volonté  de sauver de sa boule à neige la cité de Pacifia avec sa merveilleuse bibliothèque et comme à l’habitude avec les romans  d’Alex Bell  une multitudes  de créatures, de détails, de  magie  et de surprises  en tout  genre. C’est formidable de retrouver cet univers, on s’y sent comme chez soit immédiatement et pourtant on arrive encore à  être émerveillé et à avoir  des surprises. Car tout n’est  pas si rose et paisible qu’il le semble dans  ces aventures, des risques, des disparitions,  des dangers,  des situations catastrophiques qui changent le cour de l’histoire  s’enchaînent. Un univers  foisonnant, des alliances, une amitié formidable entre  les jeunes  héros,  qui de nouveau raviront les fans et les nouveaux lecteurs. C’est  excellent et c’est à dévorer d’autant plus  que le tome 2 vient de sortir et qu’il est grand temps de partir à la rescousse de Jada, la petite  soeur de Max. 

 

Jean-Luc 

Lire la suite

11 mars 2024

L'invention de Hugo Cabret

Cette petite merveille d'histoire et d'illustrations est de retour en poche dès mercredi 13 mars chez Bayard Jeunesse. A redécouvrir et offrir encore et encore ❤️❤️❤️❤️❤️

 

invention de hugo cabret.jpeg

 

 

Plongez à la suite d’Hugo Cabret, découvrez sa vie, son passé, pourquoi il tient tant à l’automate de son père, comment il est devenu « apprenti gardien du temps ».  Sa rencontre avec Isabelle, son grand-père Papi Georges. Dans les méandres de la gare, dans l’envers du décor, retrouvez ce jeune garçon qui se bat pour survivre et va courageux ramener à la vie un vieux Monsieur perdu. Au fil de l’histoire, découvrez les liens qui les unissent et comment au final, le récit vous permettra de découvrir ou redécouvrir Goerges Méliès. Une histoire formidable, émouvante, où le réel le dispute au merveilleux, des illustrations fantastiques qui ont valu à Brian Selznick la médaille Caldecott 2007.

Un livre qu’on a aimé dès sa première parution et que nous vous invitions à redécouvrir de nouveau avec cette nouvelle édition. Un superbe cadeau.

 

Jean-Luc

 

invention de hugo cabret.jpeg

 

 

 

L'invention de Hugo Cabret ; Brian Selznick ; Traduit de l’anglais : Danièle Laruelle ; 
Editions Bayard Jeunesse, 13 mars 2024, 8,90 € 

 

 

05 mars 2024

Les âmes de Chanteperdrix

Doux, fou et merveilleux, laissez vous emporter par  Les âmes de Chanteperdrix ❤️❤️❤️❤️

 

81psQs5WcDL._SL1500_.jpg

D’abord un très beau livre à la couverture au grain épais, soigné qui roule sous les doigts. Ensuite l’illustration de couverture belle et attractive tout comme les rabats magnifiques. 

Martin Soline et sa fille Joséphine sont en route pour Arfeuil-la-forêt leur nouveau lieu de résidence. Ils ont tout quitté suite au décès de la mère de Joséphine. A l’heure arrivée, là-haut dans le grenier, un certain Edouard, qui lisait tranquillement dans le grenier  où il s’est installé rejoint par la chouette Asphodèle, s’est interrompu dans son occupation habituelle. Albert est à la recherche de son frère, fantôme comme lui pour passer le Chemin blanc. Mais les choses sont compliquées, car ils doivent absolument éviter le groupe d’esprits mauvais dirigés par Nowère avec notamment les assassins des deux frères Ribaucourt et Mongueur.

Martin et Joséphine vont s’installer dans leur nouvelle maison de Chanteperdrix. Et le moins que l’on puisse dire c’est que cela leur plait beaucoup plus qu’il ne s’y attendaient. Asphodèle et Edouard décident de communiquer d’abord avec Joséphine, puis lui de se montrer. La jeune fille est réceptive et va même être capable de voire Edouard sans prendre la fuite. Les deux inséparables vont alors lui confier une mission. 

On suit avec passion les différents chapitres qui alternent les principaux personnages et nous font peu à peu découvrir des peines enfuies, des secrets bien cachés. Il faut cependant faire vite car les esprits malveillants feront tout pour empêcher les âmes pures de sortir des limbes et de passer dans l’au-delà. La jeune Joséphine si sensible et son père forment un duo attachant et le monde des spectres et de leurs messagers est également très réussi. 

Une histoire, belle, surprenante sur les relations entre le monde des humains et celui des spectres et surtout sur la mort, la séparation et le droit à la rémission et à la vie qui toujours reprend ses droits. A partager. 

 

 

Jean-Luc 

 

81psQs5WcDL._SL1500_.jpg

Les âmes de Chanteperdrix 

Marie Tibi

Editions le grand jardin, 1 février 2024, 16,50 €

01 mars 2024

Tenebria, tome 2 : les créatures de Sombrelune

Un tome 2 ébouriffant à dévorer avant le tome 3 qui vient de rejoindre les rayons de votre librairie préférée.
❤️❤️❤️❤️❤️

 

tome2.jpeg

 

 

Un tome 2 où l’on retrouve Cassandra la vampire, Valentin le fantôme, Jack le squelette et Oliver le démon. Les quatre jeunes monstres vivent dans ce tome 2 deux nouvelles aventures : Des fantômes à la fête  et  Bob le Blob. 

Dans la première aventure, cela fait six mois que leurs parents les ont laissé à Tenebria pour faire leur tour du monde.  Pas question de passer à côté de cela : il faut faire une fête. Mais très vite les préparatifs tournent à l’affrontement quand les fantômes de la famille de Valentin ne sont pas invités. Alors une fête concurrente s’organise. Valentin va se retrouver pris au piège entre ses deux familles : celle des fantômes et ses amis les petits monstres. Mais à ce petit jeu de celui qui fera le plus de bruit, ils ont provoqué un petit problème : ils ont réveillé les terribles Choses-du-Dessous…

Dans la deuxième aventure, c’est le retour de Bob le Blob qui revient du Japon en véritable super star. Cela provoque des jalousie et les amis sont éjectés du bus par le chauffeur furieux, juste avant que le véhicule soit heurté violemment par un Jugernaut. Le problème c’est que tout le monde dans le bus est paralysé par les pouvoirs de la chose. La seule solution, c’est d’aller à Noirville pour les sauver, parce que le sort peut durer dix jours ou dix ans, impossible de le savoir. Rencontre avec un Yéti à cour de piles LR14, un toboggan géant pour rejoindre la ville, un labyrinthe de jeux terrifiant et un roi enfant pour dénouer l’énigme. 

Deux histoires folles, pleines de créatures étranges, d’amis qui s’en donnent à coeur joie et qui nous entraînent dans leurs aventures formidables. A dévorer. La suite est déjà là et les illustrations sont toujours aussi géniales. 

 

Jean-Luc 

 

Tenebria, tome 2 : les créatures de Sombrelune 

Fabrice Colin

Illustrations : Gérald Guerlais

Editions Flammarion jeunesse, 8-10 ans, 4 octobre 2023, 11,95 €

 

tome2.jpeg

 

clic pour le tome 1 caché ... 

Lire la suite

L'année de grâce

A lire et relire pendant les vacances. Un roman puissant ! Lumineux malgré la noirceur, dont on sort exsangue et grandi surement ! Magnifique ! Coup de coeur des libraires et des lutins ! ❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️

 

71pY8TbIGVL._SL1299_.jpg

 

« Celles qui survivront ne sont plus jamais les mêmes » : c’est avec cet exergue sur la couverture que peut s’ouvrir ce roman. C’est une véritable claque que ce livre. On dit souvent qu’il est impossible de lâcher un roman, mais il y a différents niveaux de prise au piège et celui là est très certainement d’un niveau rarement atteint. Dès les premières lignes, on sent que quelque chose va bouger, que quel chose va nous déranger, nous emmener ailleurs. Dès les premiers chapitres, une petite voix vous tient éveillée et vous interdit d’aller ailleurs, de dormir avant d’avoir bu la coupe jusqu’à la lie. Car c’est bien de cela qu’il s’agit avec Tierney et ses soeurs d’âge, celui de l’âge de grâce (quel horrible expression pour une année qui est tout sauf cela) , le lecteur est embarqué dans un tourbillon d’émotion, de révolte. Très vite l’envie d’hurler, de se débattre avec l’héroïne de lui crier de fuir vous prends aux tripes. Fuir, oui mais pour aller où, avec qui, avec quelles conséquences ?

Car tout dans ce roman puissant et violent hurle contre la condition des femmes, mais aussi celle des hommes de cette société qui pensent que les femmes doivent subir cette monstruosité que doit être l’année de grâce. Mais regardez aussi ce qu’elle inflige à une bonne partie de ses hommes.. est-ce vraiment enviable ? Une société monstrueuse, figée sur ses certitudes, construite sur la violence, le refoulement, la haine, d’où émergent quelques êtres lumineux et différents en partie, comme par miracle.

Une société qui prend au piège de la pensée, celle qu’on doit avoir, celle qui dicte la bonne morale, celle de la bonne conduite. Mais quelle conduite ? Qui sont ces femmes et ces hommes frustrés qui n’hésitent pas à envoyer leurs enfants vers une mort quasi certaine ? Car ne vous y trompez pas, si certaines reviennent de l’année de grâce, leur état psychologique est tel que la mort peu parfois paraître préférable.

Ce roman coup de poing décrit une société dans laquelle certains hommes dominent et dictent la bonne parole, la bonne conduite. Une société dans laquelle, des femmes, des mères, complices, brisées par l’année de grâce en partie et la pression sociale, l’éducation avec des oeillères.. dictent à leurs filles ce qu’elles doivent être, des mères, des femmes soumises et obéissantes, des mères de fils de préférence, celles qui ne risquent pas d’être rejetées en dehors de la communauté. Un monde construit sur la contrainte, physique, morale, intellectuelle. Un monde construit sur la rumeur, les braconniers, ceux de l’extérieur, le danger imaginé pour terrifier et garder sous la terreur ceux du dedans. Monde dans lequel la sexualité notamment cachée, bridée, ouvre la porte à tous les excès et les dérives possibles. Un monde dans lequel les femmes, les filles bien évidemment sont sacrifiées de la manière la plus rude. Mais un monde dans lequel une partie des hommes eux mêmes ne sont pas épargnés. Un monde qui engendre la violence en continu, par la rancoeur, la vengeance, la jalousie… qui laisse les sentiments les plus mesquins prendre le dessus. Et pourtant il y a elle, sa force, son éducation en partie différente grâce à son père notamment (un premier grain de sable dans la machine), celui qui l’aime aussi (deuxième grain de sable), celui qu’elle rencontrera … ses soeurs, sa mère si dure… Elle, éduquée, pas comme la majorité des filles qui saura dans ce chaos trouver la force d’aller vers la lumière au risque de sa vie, de celle de tant d’autres pour trouver, créer, engendrer un monde meilleur. Elle qu’on suit le coeur battant, devenu (e) elle le temps d’une lecture.

 

Un roman bouleversant, de ceux qui résonnent longtemps encore après sa lecture, qui tient éveillé après l’avoir refermé (impossible de s’endormir juste après cela) , et qui malgré sa noirceur reste résolument optimiste, sur la force de l’éducation, sur l’intelligence, ce qu’il y a de meilleur dans l’être humain, féministe jusqu’au bout des pages. La surprise de cette dernière partie de l’année, qu’il faut avoir lu et mettre dans toutes les mains des lectrices mais aussi des lecteurs. Excellent !

 

Jean-Luc

 

L’année de grâce

Kim Liggett

Traduit de l’anglais (Etats-Unis) : Nathalie Peronny

Editions Casterman Jeunesse, 7 octobre 2020, 19,9 € 
existe aussi en collector et en pôle fiction chez Gallimard jeunesse 

 

collector.jpeg

 

polefiction.jpeg

 

 

Les jumeaux Crochemort , tome 1 : la malédiction.

C'est officiel le tome 2 des Jumeaux Crochemort arrive en juin 2024 et c'est absolument génial. Nous avions adoré le premier tome  clic sur le visuel ❤️❤️❤️❤️❤️ Bonne lecture de vacances 

crochemort1.jpeg

29 février 2024

La maison hantée de Nino et Zoé

Le tome 2 arrive enfin le 6 mars prochain, allez on se met à jour et on se prépare à frémir de plaisir.  Cinq aventures pour frémir de plaisir, se dire que cela n'existe pas et ... ❤️❤️❤️❤️ Formidable ! 

 

Z2NzOmNhbnRvb2todWItYXNzZXRzLWVkZW46M2IvOTBhYTJlOTlkZjRiOWMzNGFlMWJjY2ZjM2NhYmE0YzJkYmQxYjIucGRm.png

 

La nouvelle maison dans laquelle Zoé et  son petit frère Nino emménagent est dans une grande maison pleine de pièces et aux alors de maison qui cache de lourds secrets, genre maison hantée par on ne sait quel esprit malveillant.
La maison il faut bien l’avouer aurait besoin d’un bon coup de neuf. Pourtant, elle a aussi le charme de ces vieilles bâtissent dans lesquelles on imagine des histoires toutes plus ou moins vraisemblables notamment quand on passe en entrant devant le tableau de la famille précédente avec des parents et une petite fille Tilda qui ont l’air tellement tristes.

Nino lui a clairement peur de tout. Sa soeur va l’entrainer dans cinq aventures formidables qui en feront trembler puis sourire plus d’un. Les lecteurs pourront ainsi, pourquoi pas, apprivoiser leur peur au fil des aventures et découvertes des deux héros. Cinq aventures pour cinq chapitres pour apprivoiser ses frayeurs d’enfant mais aussi croire que certaines choses étranges peuvent exister et être formidables. Cinq histoires épatantes qui font rire et rêver illustrées par le trait nerveux et familier de Nancy Pena. Ses personnages et ses décors ajoutent à l’ambiance baroque des histoires et créent tout un univers étrange et familier à la fois avec deux petits héros formidables et une fin absolument étonnamment bondissante.

 

Jean-Luc

 

 

 

Z2NzOmNhbnRvb2todWItYXNzZXRzLWVkZW46M2IvOTBhYTJlOTlkZjRiOWMzNGFlMWJjY2ZjM2NhYmE0YzJkYmQxYjIucGRm.png

 

La maison hantée de Nino et Zoé

Anaïs Vachez

Illustrations Nancy Pena

Editions Casterman, collection Prem‘s, 16 février 2022, 6,95 €