Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22 mai 2017

Les Outrepasseurs Tome 3, Le libérateur

On croyait la série terminée et on se lamentait déjà de ne plus les suivre tous ... et pourtant ... 

 

Le troisième tome d'une série fabuleuse : coup de coeur total ! C'est terminé (ou presque ) , la magie passe et nous restons le coeur battant et les yeux pleins d'étoiles !
Merci Cindy van Wilder ! 

 

outr3.jpg

 

C’est terminé, quoique vous y fassiez, quoique vous en pensiez, ce tome 3 est bien la fin de la géniale série qui nous aura permis de découvrir les Outrepasseurs et surtout une auteur dont on espère bien qu’elle ne nous lâchera pas de sitôt : Cindy Van Wilder.  Ce tome 3 clôt en beauté une trilogie qui aura tenu toutes ses promesses, sans compromissions, ni happy end forcé. La boule au ventre, on sent la magie nous glisser des mains, des pages, peu à peu la dernière bataille qui agite ce monde fabuleux. L’hiver comme jamais on n’en avait vu de mémoire d’hommes descend vers Londres avec son cortège de destructions, de morts menées par les trois cavaliers de l’apocalypse et leur cruelle maîtresse. Les Outrepasseurs mettent leurs dernières forces pour l’affronter, pour briser enfin la malédiction qui les agresse et les tue un par un avec la disparition de la magie. Comme une voie lancinante et impossible à faire taire, en début de chaque chapitre une voie, la voie du Chasseur raconte, dénoue les fils de l’histoire et nous entraine vers le final. En détournant les contes, en les rappelant, en partant vers d’autres directions, Cindy Van Wilder  s’affirme définitivement comme une grande conteuse à la plume alerte et érudite : à adopter définitivement. Un tome III éblouissant !

 

Jean-Luc 

 

outr3.jpg

 

 

 

 

 

 

Les Outrepasseurs Tome 3, Le libérateur
Cindy Van Wilder
Editions Gulf Stream, 9 avril 2015, 18 €

Comment devenir un rock star (ou pas)

On avait cru que c'était le  dernier tome des aventures de Maxime : drôle, tendre, féroce pour finir en beauté ! Et oui il faut bien couper le cordon un jour ou l'autre ! et bien on le retrouve pour le quatrième tome très vite ! 

9782812612718.jpg

Maxime et ses potes, sa famille, sa grand-mère infernale. C’est parti pour le dernier tome de ses aventures. Un tome drôle, sensible qui nous fait rire, sourire, qui aborde des sujets de notre époque, parfois graves.

Notre Maxime retrouve sa chérie (rentrée de Londres… voir tome précédent) et va fonder son groupe de rock avec son oncle. Le recrutement commence et bientôt le groupe trouve son âme, son rythme de croisière. Difficile de tout vous raconter et ce serait vous priver d’un grand plaisir. Sachez cependant que Maxime ne vous décevra pas et que ce troisième tome est à la hauteur des précédents.Maxime à la découverte de l'âge adulte pour assumer son histoire familiale et foncer vers l'avenir.  Belle Lecture  

 

Jean-Luc

 

9782812612718.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Comment devenir une rock star (ou pas)

Anne Percin

Editions du Rouergue, 3 mai 2017, 14,5 €

Publié dans #Ados, +critique de l'équipe | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

19 mai 2017

Petite revue de presse non exhaustive des sorties de la semaine : romans

Et de quoi vous occuper ce week end si le temps se maintient à la pluie ! 

 

1705Ecoutelerossignol_org.jpg

Lire la suite

15 mai 2017

Apprentie sorcière

Magique, lumineux et délicieux ce roman et cette jeune sorcière vont vous conquérir sans aucun doute  ! Coup de coeur ! 

 

J00007.jpg

 

Clic sur le visuel 

Lire la suite

Les Outrepasseurs Tome 2 La reine des neiges

Le tome I nous avait bluffé : Cindy Van Wilder confirme tout le talent qu'elle nous avait laissé pressentir dès la première fois ! Un énorme coup de coeur pour un excellent roman 

 

outr2.jpg

 

 

Il est des romans dont on se demande bien ce qu’on a pu faire pour ne pas se jeter dessus immédiatement et pourquoi on ne les a pas lu du tout. Il est des auteurs dont la plume trempée dans quelque encre ensorcelée pourrait bien vous faire tourner la tête. Il est des auteurs (sa modestie dut-elle en souffrir) qui de livre en livre nous étonnent, nous soufflent et nous font croire qu’on ira très loin, au delà du monde réel avec eux.

Ce deuxième tome des Outrepasseurs appartient avec sa merveilleuse créatrice à cette catégorie dont on a qu’une envie c’est de le partager et de crier sur les toits que c’est sans doute l’un des meilleurs romans qu’on ait lu !

Ensuite vient la difficulté de vous en parler : tout vous raconter ? Vous priver du plaisir de certaines découvertes ? Mais il faut bien vous donner envie aussi, alors…

On retrouve les héritiers bien ancrés dans notre époque en pleine séance de préparation et d’entraînement. Pourtant si Peter et sa compagne gagnent et brillent à chaque épreuve ou presque, il se pose de plus en plus de questions et accepte de moins en moins cette situation de soumission, son statut d’héritier et surtout plus il voit comment on traite leurs supposés ennemis, puissants ou moins, il se sent de moins en moins attaché à la cause des Outrepasseurs et à leur puissance maintenue de génération en génération.

Pourtant son renoncement considéré bien vite comme une trahison va être bien compliqué à faire accepter à Noble et aux autres.

Cindy Van Wilder  nous ballade de chapitre en chapitre, d’époque en époque, de lieux en lieux, de fés en Outrepasseurs, d’humains en créatures magiques. Les personnages familiers désormais ou nouveaux ont gagné en profondeurs, livrent leur part d’ombre ou de lumière. Les liens avec le passé se dévoilent et puis cette fé, cette Snezhkaïa froide comme la Reine des Neiges qu’elle est, plus dangereuse qu’une coulée de blizzard et le chasseur encore et toujours, clef de l’histoire peut-être et son amour impossible et brûlant pour Arnaut que Peter veut retrouver coûte que coûte pour mettre fin à la malédiction.

Magie, traitements monstrueux, créatures fabuleuses, mythologie familière et renouvelée à la fois, aventures palpitantes, destins en marche, rien ne vous sera épargné. Cindy Van Wilder  éblouit par sa maîtrise du récit, sa capacité à mêler les époques, brasser les références, se les approprier et nous embarquer avec elle. Ce roman est excellent et si vous ne l’avez déjà fait, il vous faudra lire ces deux premiers tomes de toute urgence afin d’être prêts pour le tome final de la trilogie.

 

Jean-Luc 

outr2.jpg

Les Outrepasseurs Tome 2 La reine des neiges
Cindy Van Wilder
Editions Gulf Stream, 4 septembre 2014, 18 euros 

Comment (bien) gérer sa love story

C'était le retour de Maxime au meilleur de sa forme, toujours autant d'esprit (mauvais ?) toujours aussi gaffeur et attendrissant ...

9782812612695.jpg

Saura-t-il gérer son histoire d'amour, ses potes, ses parents et sa frangine ? clic... 

Un certain nombre d’entre nous avions adoré comment (bien) rater ses vacances.  Vous y aviez découvert un ado attachant, gaffeur, raisonneur… et bien c’est reparti pour un tour. Fort de ses expériences de l’été, le voici embarqué dans son année de terminale à gérer ses parents de retour et surtout la grande affaire de sa vie : son amoureuse. Plus âgée que lui, elle est étudiante, et va embarquer notre Maxime sur les rivages de l’amour sentimental et physique, mais aussi sur celui des difficultés à gérer une véritable histoire d’amour. Dans un langage très contemporain mais formidablement écrit (qui s’en étonnera avec Anne Percin ?) l’auteur nous entraine dans cette « love-story » où Maxime examine l’adolescence, le passage à l’âge adulte, les relations entre adultes et adolescents mais aussi la musique, la société avec ce ton inimitable que peuvent avoir les gens de son âge, fragiles et très sûrs d’eux en même temps. Une plongée dans un univers musical rempli de références (accrochez vous), et une visite de Paris des plus agréable pour passer un excellent moment de lecture de nouveau.  

 

Un Maxime au meilleur de sa forme avec son humour décapant et ses gaffes !
Foncez, c’est excellent !

 

 Jean-Luc

9782812612695.jpg

Comment (bien) gérer sa love story
Anne Percin
Editions du Rouergue, 3 mai 2017, 13,5 €

Publié dans #Ados, +critique de l'équipe | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

13 mai 2017

Petite revue de presse non exhaustive des sorties de la semaine : romans

Les romans de la semaine .... ouiiiiiiii 

 

9782278081745-001-T.jpg

L'auberge entre les mondes T1.jpg

Lire la suite

12 mai 2017

Nouveautés mai Sarbacane

Bon, on est en retard, alors oui il y a bien des nouveautés chez Sarbacane pour ce début mai et oui elles sont toutes là : youpiiiii ! 

 

couv-secrets-de-Brune-T1-620x852.jpg

 

Les secrets de Brune : C’est bientôt la rentrée et Brune change de collège… Son angoisse grandit à mesure que le jour fatidique approche. À quoi ressemblera sa nouvelle vie ? Son histoire commence… Brune est une adolescente timide et secrète, qui s’interroge sur sa vie, sur le monde qui l’entoure. Ses copains de classes, ses professeurs, sont autant d’énigmes qu’elle peine à résoudre. Comment trouver la clé ?…
« Les secrets de Brune » sonnent comme une invitation à se découvrir, se faire confiance, et pourquoi pas, s’aimer… C’est la recherche du pont qui relie la vie d’une fille ordinaire à ses rêves les plus secrets, un voyage intime sur les ailes d’une hirondelle. Délicatesse et finesse du dessin donnent corps au texte de Bruna Vieira. Sarbacane

 

couv-Gloria-620x987.jpg

Gloria : Gloria, tombée enceinte trop jeune d’un prof de théâtre dont elle était follement amoureuse, a abandonné son bébé pour poursuivre son rêve de devenir une star, et partir pour Los Angeles… Sept ans plus tard, son ambition glorieuse s’est diluée dans les déconvenues et les rôles de figuration. Alors, elle décide de récupérer son enfant. Sauf que la mère adoptive n’est pas d’accord, bien sûr. Il ne reste plus à Gloria qu’à enlever Jamie et à fuir avec lui d’État en État à travers l’Ouest américain, direction le Canada. Pas si simple – d’autant que Jamie, lui, ne veut pas rester avec elle. Sarbacane

 

couv-Nils-Zena-T3-620x930.jpg

Nils & Zéna Tome 3 Le Commandeur : Un soir, Nils et Zéna découvrent, caché dans un sous-sol, un stock de vêtements « Benzine », marque très prisée par les jeunes… Ça sent la contrebande. Sarbacane

 

couv-jour-de-lage-de-raison-620x878.jpg

Le jour de l’âge de raison : Dans 7 jours, Georges aura 7 ans. L’âge de raison. Il se demande bien ce qui va lui arriver… Est-ce qu’il n’aura plus envie de jouer avec ses petites voitures ? 7 ans, l’âge du grand carambolage ? Est-ce qu’il va soudain avoir la tête de son père, dont on lui dit qu’il est le portrait craché ? Georges préférerait ressembler à un grand chef indien, comme Geronimo !
Du lundi au dimanche, jusqu’à la fête familiale pour son anniversaire, Georges s’interroge, tiraillé entre l’envie de faire le grand plongeon – et la tentation de retomber en petite enfance. Et le jour dit, il se tient les yeux écarquillés face à la glace : 5, 4, 3, 2… Sarbacane

 

couv-Le-Saule-rieur-620x880.jpg

 

Le saule rieur : Un ami imaginaire pas comme les autres …  C’est un petit garçon qui aime aller pêcher à l’étang, non lui de chez lui, y observer les oiseaux, la vie qui pullule… Un jour, sa lance se prend dans les branches d’un saule. « Aïe, tu m’as fait mal ! » entend le garçonnet, ébahi. Alors seulement il s’en aperçoit : le saule porte des lunettes ! Commence une journée fantastique où le « saule rieur », gardien de l’étang, dévoile à l’enfant mille secrets et jeux à partager au bord de l’eau. Et le soir venu, une ultime surprise attend le petit garçon, de retour à la maison. Sarbacane

 

Couv-Simon-et-Louise-620x837.jpg

 

Simon & Louise : Un ami imaginaire pas comme les autres …  C’est un petit garçon qui aime aller pêcher à l’étang, non lui de chez lui, y observer les oiseaux, la vie qui pullule… Un jour, sa lance se prend dans les branches d’un saule. « Aïe, tu m’as fait mal ! » entend le garçonnet, ébahi. Alors seulement il s’en aperçoit : le saule porte des lunettes ! Commence une journée fantastique où le « saule rieur », gardien de l’étang, dévoile à l’enfant mille secrets et jeux à partager au bord de l’eau. Et le soir venu, une ultime surprise attend le petit garçon, de retour à la maison. Sarbacane

 

couv-maman-arc-en-ciel-620x620.jpg

 

Ma maman arc-en-ciel : Un tout petit garçon, encore bébé, adore sa maman arc-en-ciel, qui lui apprend les couleurs : le vert forêt de ses yeux, l’orange mandarine de ses cheveux, le rose de ses câlins tout doux, le rouge de sa colère aussi, parfois… C’est tout un arc-en-ciel et une palette de sensations qui se déploient, mêlant exploration et découverte du monde : le bleu des vagues, le violet d’une aile de papillon, le jaune gourmand d’une tarte au citron…
Et si jamais le gris de la tristesse prend la maman par un jour de pluie, c’est le bébé qui lui tend les bras en retour, pour lui montrer que, lui aussi, il est un arc-en-ciel de joie et de vie ! Sarbacane

 

couv-Jacques-Damour-620x840.jpg

 

Jacques Damour : Alors qu’il arpente les boulevards d’un Paris transformé, Jacques Damour se souvient de son ancienne vie à Ménilmontant… ciseleur sur métaux, marié à Félicie, il était pauvre mais heureux avec ses deux enfants, Eugène et Louise. Tout a basculé pendant le siège des Prussiens. C’est le début de la Commune, Béru, un peintre en bâtiment affamé, qui mange bientôt matin et soir chez les Damour, tient des propos enflammés, prône la république, la justice et l’égalité et convainc le père et le fils d’aller se battre sur les barricades. Mais Eugène est touché par une balle en pleine poitrine et meurt. Peu de temps après, Jacques Damour est fait prisonnier et est déporté au bagne de Nouméa.
Berru, lui, a filé trois jours avant l’arrivée des troupes… C’est cet « ami » justement que Damour retrouve par hasard sur le pont Notre-Dame. Berru lui apprend alors que Félicie s’est remariée avec un riche boucher des Batignolles. Les deux hommes, grisés par le vin, partent pour la boucherie… Quelle sera la réaction de Félicie en voyant Damour qu’elle croit mort depuis dix ans ? Eugène va-t-il être vengé ? Et Louise, qu’est-elle devenue ?…

C’est l’histoire d’un malchanceux, d’un faible manipulé par un lâche. L’histoire aussi d’un revenant qui cherche à renouer avec un passé à jamais disparu. Mais quelle place lui reste-t-il dans une société qui a irrémédiablement changé ? Sarbacane

 

 

COUV-Bob-et-Lola-620x892.jpg

 

Bob et lola, le grand Youp’lala : Bob et Lola sont deux petits éléphants, frère et sœur, dont le lecteur va suivre la journée pleine de rebondissements. Du lever où ils sautent sur leur lit avec énergie, au petit déjeuner quand craque la coquille de l’œuf à la coque – jusqu’à la sortie en ville pour préparer le grand événement de la journée : l’anniversaire surprise de leur papa ! Le texte chantant est animé à chaque étape d’onomatopées réjouissantes pour les grandes oreilles des petits éléphants – et celles des petits enfants, qui écoutent et répètent l’histoire avec jubilation… Sarbacane

 

 

 

11 mai 2017

Nouveauté roman Didier Jeunesse : Star Trip

Le nouveau roman d'Eric Senabre va vous embarquer ! 

9782278081745-001-T.jpg

 

Star Trip : 1968, Idaho. Dans sa maison perdue au milieu des champs de  patates, May, 15 ans, s’occupe comme elle peut de son petit  frère, depuis que ses parents sont partis précipitamment en mission. Pour  le distraire de son handicap, elle lui fabrique en secret la navette spatiale  de sa série préférée : Star Trip. Quelle n’est pas alors sa surprise de voir  débarquer chez elle l’acteur principal de la série ! Le capitaine Burke  se révèle très désagréable, mais il joue son rôle à la perfection et le petit  garçon confond fiction et réalité… Sous l’impulsion de l’acteur, commence  un voyage rocambolesque et drôlatique jusque dans l’Utah pour  le lancement de la navette ! L’adolescente rebelle n’est pas dupe. Elle doute  des bonnes intentions du capitaine Burke mais va tout faire pour fuir  cette Amérique rurale profonde qui l’étouffe. Didier Jeunesse

Publié dans #Ados, #prévisions de sorties, -divers | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

09 mai 2017

Les Outrepasseurs : les Héritiers, tome I

Le tome IV vient de paraître connaissez vous cette série géniale ? 
Un roman pour les plus grands sensuel et envoûtant ! 
Coup de coeur pour un tome I pas comme les autres ! 

 

9782354882242FS.gif

 

 

Un prologue inquiétant, un homme (est-ce un homme ?) étrange et malveillant, une jeune femme qui va terminer sa vie…

Peter, jeune homme au sortir de l’adolescence, joueur de foot, qui après la victoire prometteuse, rentre chez lui et sent une présence étrange qui le surveille comme depuis quelques temps. Il rentre chez lui indemne, mais sa vie bien tranquille d’humain normal va s’arrêter dans quelques instants. Il échappe de peu à la mort, sauvé par sa mère qui va ainsi lui révéler une facette inconnue de sa personnalité. Accompagné de cette dernière,  il se rend à Lion House, riche résidence où l’attend le maître d’une mystérieuse société secrète les Outrepasseurs. Il rejoint alors d’autres adolescents dont les parents semblent se connaître, s’apprécier, se haïr. Ils vont participer pas forcément de bon gré à une cérémonie d’initiation, plongés dans une piscine peuplée de vouivres, qui va bouleverser leur vie et les ramener huit siècles plus tôt à leurs origines, eux qui sont les héritiers !

Ce roman est totalement bluffant. Passé les quelques premiers paragraphes et pris par le rythme de l’histoire, on se retrouve plongé, happé par un tourbillon de sentiments de peurs, d’envies contradictoires, dans un  Moyen-Age où l’obscurantisme, les peurs primales, la soumission vont être troublés plus encore par la présence d’un groupe de fés, dirigés par un Chasseur cruel et manipulateur. Sa volonté de s’emparer d’Arnaut le fils d’un de ces hommes va entrainer sa famille et les gens de leur entourage dans une malédiction infernale et une chasse qui semble ne jamais pouvoir se terminer.

Cindy Van Wilder nous offre ici un premier tome bluffant par son rythme, son écriture et par l’histoire qu’elle nous conte, totalement addictive.

En effet, une fois commencée, il est difficile de lâcher cette histoire qui fonctionne tellement bien qu’on se trouve condamné (douce torture) à la lire jusqu’à la fin. Entre magie, récit d’aventure, chronique d’une époque révolue, l’auteure nous livre un texte truffé de références et peuplé de créature venue d’un autre âge. Un récit envoûtant et sensuel pour un premier roman maîtrisé et plus que réussi. Bienvenue dans la guerre entre les Outrepasseurs et les Fés. A ne manquer sous aucun prétexte.

 

 

Jean-Luc

 

Les Outrepasseurs : Les Héritiers Tome 1
Cindy Van Wilder
Editions Gulf Stream, 6 février 2014, 18 €

 

9782354882242FS.gif

08 mai 2017

Comment (bien) rater ses vacances

L'occasion à la sortie du quatrième tome des aventures
de Maxime de vous reparler du premier tome ! 

9782812612701.jpg

Déjà partir en vacances avec ses parents, c’est pas forcément génial ; en plus pour l’aventure trépidante du GR Corse, un seul mot pour les enfants Mainard : impossible !

Il faut trouver une solution de repli. Alice a un plan : partir en colo avec sa copine. Mais Maxime n’a pas de plan. A 17 ans, c’est un ado installé dans sa petite vie confortable, sans avoir de vrais amis vers qui se tourner. Alors à la grande surprise de sa famille, il propose de tenir compagnie à sa Mamie en banlieue parisienne... Il se dit qu’il y sera peinard, logé nourri, pour pouvoir traîner sur l’ordi et gratouiller sa guitare. Et puis, sa grand-mère est encore active et bien entourée ; et elle, elle comprend l’adolescence… Seulement, au bout de quelques jours, elle fait un malaise sous les yeux de Maxime. C’est alors qu’une nouvelle vie commence pour notre ado qui devra gérer la situation familiale et sa survie à l’appartement, seul.

Ce garçon, profondément attachant, réveille à lui seul nos zygomatiques : victime de situations incongrues, il met le deuxième pied dans le plat avant de s’en tirer… ce qui provoque la jubilation du lecteur !

L’auteur fait néanmoins évoluer son personnage vers l’âge adulte avec beaucoup de sensibilité. Ayant choisi cette fois-ci le ton de l’humour, Anne Percin n’en a pas fini de nous surprendre…

 

Claire B.

9782812612701.jpg

Comment (bien) rater ses vacances
Anne Percin
Editions du Rouergue, 3 mai 2017, 13,5 €

Publié dans #Ados, +critique de l'équipe | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

06 mai 2017

Folio junior a 40 ans et pas une ride !

Folio junior fête ses 40 ans et nous on aime ! Très bon anniversaire à cette collection qui change de look et qui continue à nous faire rêver et à nous donner petits et grands l'envie de lire !
Très bel anniversaire ! 

Capture d’écran 2017-04-11 à 21.44.27.png

 

Capture d’écran 2017-04-11 à 21.45.29.png

 

Capture d’écran 2017-04-11 à 21.46.40.png

 

 

 

Publié dans #Ados, #romans junior, Zoom sur des passionnés | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

05 mai 2017

Petite revue de presse non exhaustive des sorties de la semaine : romans

Les romans de la semaine sont là ! 

816TsLVkleL.jpg

 

9782081394278_DeLArsenicPourLeGouter_Couv_BD.jpg

Lire la suite

04 mai 2017

Maxime est de retour ! yeah !

Trop trop bonne nouvelle, il est de retour et pour le coup les fans peuvent découvrir la nouveauté et ses trois premières aventures avec de nouvelles couvertures ! On aime !

maximisersesvacances.jpeg

 

Maxime Mainard, le héros de la série culte inaugurée par Comment (bien) rater ses vacances, est de retour en 4e saison. Il a eu son bac, mention très bien, mais a raté son admission à Sciences Po… Alors, pour éviter les vacances de loser, job d’été+Paris Plages, il trouve un contrat sur la côte Atlantique pour jouer avec son groupe de rock. Ce sera le festival de la Moule, sur le bassin d’Arcachon ! Pour l’occasion, il embarque toute sa bande, petite copine et petite soeur comprises, pour quinze jours à l’océan. Camping, concerts, amours, disputes, fugue : il ne manque rien pour en faire des vacances à nouveau délirantes… mais parfaitement réussies.  Rouergue Jeunesse 

ratersesvacances.jpeg

lovestory.jpeg

 

rockstar.jpeg

 

Publié dans #Ados, #prévisions de sorties, -divers | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

02 mai 2017

William Adams, samouraï Tome 1 : Aux confins du monde

Un premier tome passionnant pour plonger dans le Japon d'avant l'ère Meiji et replié sur lui même ! 

 

9782203095328.jpg

Avril 1600, un navire à la dérive, porté par les flots fonce vers des rivages hostiles avant de terminer sa course folle échouer sur les récifs et les rochers de la côte. Ces côtes considérés comme hostiles et peuplées de sauvages par les Européens de l’époque sont celles du Japon, le très fermé et replié sur lui-même archipel japonais.

Les quelques survivants rapidement capturés et emmenés en prison, sont plus ou moins bien traités et soignés et surveillés par la toute puissante congrégation des jésuites portugais seuls occidentaux tolérés sur ce territoire hostile.

Très vite on assiste à la confrontation de deux mondes, mais aussi à la découverte de la rivalité entre jésuites et autres européens, aux guerres des clans destinés à contrôler le Shogun et l’empereur du pays.

Considérés comme pirates, menacés de mort, William Adams et ses hommes échappent de justesse au trépas et il va se trouver balloté entre la haine que lui voue les jésuites, l’hostilité des japonais et les manipulations de toutes sortes auxquelles il va être mêlé.

Un scénario cohérent et solide soutenu par des illustrations et couleurs superbes qui donnent un ensemble puissant, sombre et passionnant dont on va guetter la suite.

 

Jean-Luc

9782203095328_1.jpg

 

9782203095328_2.jpg

 

9782203095328_5.jpg

 

Illustrations © Casterman BD, tous droits réservés. Merci ! 

William Adams, samouraï Tome 1 : Aux confins du monde
Mathieu Mariolle
Dessin : Nicola Genzianella
Couleurs : Fabien Alquier
Editions Casterman BD, 25 janvier 2017, 14,5 €

 

9782203095328.jpg

01 mai 2017

Moi, Simon, 16 ans, homo sapiens

Un roman tendre, fort et formidablement bien mené pour faire fi à la différence
et dire oui à la tolérance !

logo_323142-500x712.jpg

Simon aurait du faire davantage attention ce jour là quand il a consulté ses messages sur l’un des ordinateurs du lycée et qu’il a oublié de refermer sa cession Gmail. Du coup le suivant a tout découvert, fait une capture d’écran et commencer une approche de Simon et un début de chantage. Parce que ce que Martin Addison a découvert sur Simon n’est pas anodin. En lisant ses messages, il sait désormais que Simon est homosexuel et la tentation de tout révéler pourrait bien le démanger si il ne lui arrangeait pas un rapprochement avec la belle Abby de ses rêves.

Ainsi débute ce roman, entre légèreté et réalité parfois difficile à vivre, il nous plonge dans la vie de Simon qui va devoir peu à peu choisir de se dévoiler, poussé par son maître chanteur qui oscille entre le fera, le fera pas et sa propre envie de le partager avec sa famille, ses amis et le reste du monde. Mais  il n’est pas aisé de franchir le pas. Le texte est émaillé de chapitres,  d’échanges de mails entre le mystérieux Blue et Simon qui ignorent pendant une bonne partie du livre qui ils sont réellement. La vie d’un lycéen américain racontée de manière sensible, drôle et passionnante et qui risque fort de vous rendre accro. En  effet ce roman qui alterne sérieux et légèreté est difficile à lâcher d’autant plus que l’auteure sait mener son histoire de manière particulièrement ingénieuse, alternant révélations, coups de théâtre et suspens sur ce qui adviendra et qui sera qui ! Très agréable à lire ce roman est aussi celui d’un jeune homme qui va devoir affronter le regard des autres et assumer son orientation sexuelle poussé par le hasard et qui souligne qu’il est parfois difficile encore aujourd’hui d’assumer ce qui devrait être du domaine de la vie privée et de la normalité (notre monde a encore du travail à réaliser en matière de tolérance). Un roman fort et très réussi à lire et faire découvrir.

 

Jean-Luc  

 

logo_323142-500x712.jpg

Moi, Simon, 16 ans, homo sapiens
Becky Albertalli
Traduit de l’anglais (Etats-Unis) : Mathilde Tamae-Bouhon
le livre de poche jeunesse, 12 avril 2017, 6,9 €

Publié dans #Ados, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Le cœur en braille est sorti en poche !

Retrouvez en poche le coeur en braille avant une petite surprise d'ici quelques petits jours alors en attendant le moi de mai foncez ! 

 

logo_323138-500x712.jpg



 

Un roman magnifique sur l'amour, l'amitié et la vie... Coup de coeur total : clic

 

Victor est un cancre, gentil, sympathique et il passe ses journée entre son père avec qui il vit seul, passionné de voitures (particulières vous verrez), et son ami Haïçam le fils du concierge, un garçon aussi rond qu’intelligent, joueur d’échec devant l’éternel et philosophe. Ses journées passent entre eux, les bêtises au collège et ses amis. Sa vie va se trouver bouleversée quand un jour Marie-José, la très jolie rousse et super petit génie de la classe l’aide à réussir un devoir de maths. Cette aide inattendue va bouleverser sa vie car en quelques heures il va changer de statut : Victor est capable de travailler et d’avoir de bonnes notes…
On suit avec bonheur l’évolution des personnages dans ce collège à l’ambiance particulièrement bien rendue, les progrès de Victor, son inculture crasse qui sont autant d’occasion de quiproquos hilarants. D’une page à l’autre on passe de l’éclat de rire à l’émotion : la relation père fils ; Victor ce garçon si touchant et maladroit ; Marie-José et sa lutte pour cacher son terrible secret ; leur amitié qui se transforme en bien plus…

Au fil des pages l’auteur tisse sa toile et on aime vraiment beaucoup s’y laisser embarquer, pour peu à peu pris au piège ne plus lâcher le livre pour savoir s’ils vont réussir. Rempli de références et d’allusions qui sont autant d’occasion d’apprendre et de s’enrichir, ce roman est une véritable mine d’or avec plusieurs niveaux de lecture. Il est surtout une formidable leçon de vie et d’espoir.

 

 

On éclate de rire et l’instant d’après une boule vous prend le ventre votre gorge se serre et vous aurez les larmes aux yeux. Laissez vous emporter par l’émotion !

 

Jean-Luc 

 

Le cœur en braille ; Pascal Ruter ; le livre de poche jeunesse, 12 avril 2017, 6,9  €

 

logo_323138-500x712.jpg

 

Publié dans #Ados, #romans junior, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

29 avril 2017

Petite revue de presse non exhaustive des sorties de la semaine : romans

Cette semaine de très jolis choses et notamment le roman d'Aharon Appelfeld à l'école des loisirs ! 

9782211230476.jpg

 

9791021405424.jpg

Lire la suite