Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27 février 2021

Les voyages extraordinaires d’Omar

Coup de ❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️ de la libraire, Amandine Gaudry. 

J02759.jpg

 Les aventures d’un jeune afghan contraint de quitter son pays en guerre. Il part rejoindre son oncle en Angleterre, mais lors de sa traversée en bateau, ce dernier fait naufrage. Il se retrouve alors échoué sur une île particulière où il va rencontrer des personnages hauts en couleur .

Amandine Gaudry

 

J02759.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Les voyages extraordinaires d’Omar 

Michael Morpurgo

Editions Gallimard Jeunesse, 7 janvier 2021, 14 €

Publié dans #romans junior, +critiques des libraires | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Un jour je te mangerai

coup de ❤️❤️❤️❤️ d'Amandine ! 

5104UaWf79L.jpg

 Alexia, 16 ans, est mal dans sa peau et le fait bien savoir à son entourage.   C’est notamment envers sa petite soeur Chloé qu’elle s’en prend, en la manipulant sans cesse. 

Le récit d’une famille confrontée à l’anorexie. Percutant ! Coup de coeur d’Amandine Gaudry notre libraire jeunesse. 

 

Amandine Gaudry

 

5104UaWf79L.jpg

 

 

 

 

Un jour je te mangerai  

Géraldine Barbe

Editions l’école des loisirs, Médium +, 20 janvier 2021, 13 €

 

Publié dans #Ados, +critiques des libraires | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Nix Olympica

Le premier vol habité vers la planète Mars coup de coeur ! 

71lt9eQ2wqL.jpg

 Le premier vol habité vers la planète Mars quitte la terre fin août 2037 pour un voyage d’environ six mois et une mission de deux ans sur place. L’équipage est formé de deux femmes (une chinois et une française) et de trois hommes (un allemand, un canadien et un sud-africain). Nix Olympica nous relate ce voyage. 

E., la française, tient son journal qu’elle confie à sa mère en février 2038. Grâce à elle, nous suivrons cette odyssée jour après jour. Cependant se pose immédiatement la question : quand sommes nous, nous les lecteurs ? 

Le temps du récit est 2038 mais qui a eu accès à ce journal ? Qui nous permet de le lire ? N’oublions pas que pour une pissions spatiale, la NASA sélectionne, surveille, dicte des règles, veille ç leur respect et que pour une conquête spatiale elle fait des choix et définit des objectifs. Alors sommes nous en 2038 ou en 2088 ? Qui a eu accès à ce texte ? Est-il publié ? 1984 d’Orwell ponctue le journal d’E. 

 

Le livre est un roman avec une coloration BD tans les illustrations s’imbriquent dans le texte. Sur l’écran d’une salle de contrôle, fond noir, lettres blanches, s’affichent les rapports de surveillance de l’équipage par la NASA; (activités, humeurs, tensions…) Nous entendions les émission de radios. Des coupures de presse donnent l’historique de la conquête spatiale, évolution des connaissances. Journal, rapports, coupures de presse, émissions de radio relatent cette aventure humaine, l’enrichissent de nombreux éléments scientifiques et permettent au lecteur (à partir de 15 ans) de rêver à cette planète rouge… si accueillant , 

 

Coup de coeur d’Isabelle Cholley (les amis des Sandales) 

 

71lt9eQ2wqL.jpg

 

 

 

 

Nix Olympica 

Nicolas Beck

Illustrations : Louis Diallo 

Editions Lucca éditions, 20 août 2020, 18 €

20 février 2021

Stupeur

Gros coup de coeur pour Stupeur aux éditions Lucca !  ♥♥♥

 

9782367741635_1_75.jpg

 

Un récit à la fois romancé et à teneur scientifique, inspiré de faits réels.

L'histoire de Prudence 16 ans, qui enquête, avec l'aide d'un ingénieur du département de l'hygiène et de la santé, sur l'origine et la propagation de la fièvre typhoïde qui toucha New York au début des années 1900. Tous deux font des recherches sur le patient qui propagerait la maladie sans la déclarer lui même, soit les premières fois où la notion de "porteur sain" est évoquée.

Une histoire captivante rédigée avec une écriture soutenue mais accessible, qui parle de l'évolution de la médecine, et qui soulève également les questions de la femme dans la société et le monde du travail.

Un ouvrage brillant !

 

Amandine Gaudry

 

9782367741635_1_75.jpg

 

 

 

Stupeur
Julie Chibbaro
Illustrateur de couverture : Noëmie Chevalier
Illustrations intérieures : Jean-Marc Superville Sovak et quatre illustrations de Louis Diallo
Traduction : Hermine Hémon
Editions Lucca, 5 février 2021, 17 €

18 février 2021

Les lapins de la couronne d’Angleterre, tome 2 : Air force one

Ils reviennent avec un tome 2 coup de coeur ! ❤️❤️❤️❤️❤️

9782374081977_couverture.jpg

 

 Une maman perdue qui ose rejoindre le terrier d’un vieux lapin pour comprendre ce qui est arrivée à son cher petit Timmy et une nouvelle aventure qui commence.  En effet, alors qu’il commence juste à se remettre de ses émotions et qu’il a particulièrement contrarié un ennemi puissant, Papa Razzi, Tommy et ses amis vont devoir repartir à l’aventure avec cette fois-ci la visite du président des Etats-Unis d’Amérique (POTUS), accompagné de ses lapins (les LOTUS) qui viennent rencontrer la reine. C’est l’effervescence à Buckingham Palace et dans les souterrains. Mais aussi chez les Razzis, bien décidés, un, à s’emparer du jeune Timmy et de lui faire payer sa chance de l’épisode précédent, deux, à troubler définitivement l’amitié entre les deux pays. Deux rats, particulièrement monstrueux sont choisis pour mener à bien la mission et c’est parti. 

On adore ce nouveau tome, il est encore plus réussi que le précédent, on découvre davantage de choses sur les rats et leur immeuble de rassemblent, on tremble en se demandant qui peut bien l’être l’abominable Papa Razzi (une réponse peut-être à la fin du roman) ; on découvre de nouveaux lapins au service du président américain tout de noir avec lunettes de soleil vêtus (cela devrait vous rappeler un petit quelque chose version cinéma) ; des renards particulièrement classe et qui vont jouer un rôle particulièrement important et devenirs, notamment leur patron, des amis de Timmy, alors qu’ils sont au service de la protection du premier ministre à Londres…

C’est rythmé, il y a des surprises, notre coeur bat au rythme de nos héros et c’est parti pour une aventure de folie. 

Un deuxième tome génial, dense, rythmé et inventif. Formidable ! On attend désormais le tome 3 des aventures de Timmy et de ses amis. 

 

Jean-Luc 

 

9782374081977_couverture.jpg

Les lapins de la couronne  d’Angleterre, tome 2 : Air force one 

Texte : Santa Montefiora, Simon Sebag Montefiore

Illustrations : Kate Hindley

Editions Little Urban, 8 janvier  2021, 12,9 €

 

les-lapins-de-la-couronne-d-rsquo-angleterre-8211-le-complot.jpg

D'un clic sur le visuel retrouvez notre avis sur le tome 1 

 

Publié dans #romans junior, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Le club des voleurs de pianos, tome 1, un piano par la fenêtre.

Du rythme, de la musique, et des personnages formidables ! Coup de coeur ❤️❤️❤️❤️

9782215174431_2.jpg

 Le premier chapitre est particulièrement bien rythmé et surprenant et nous fait entrer dans ce premier tome d’une saga un peu folle, emplie de musique et de personnages attachants et généreux. Pas banal de commencer une histoire avec une piano à queue qui s’écrase dans la rue quelques mètres plus bas. 

Les héros sont oncle Andreï (russe, pianiste autodidacte de génie) ; tante Mary (lady anglaise , trompettiste qui a pris la poudre d’escampette pour éviter un mariage arrangé) ; oncle Lucien (batteur, mais surtout blessé de la Première Guerre mondiale qui lui a enlevée un bras) ; Ethy et son fils John (américaine venue à Paris pour son patron faire réparer un piano avec son fils de 12 ans et jamais repartie) et enfin Raoul le patron du Quatrième-Round  qui va les accueillir et leur permettre de respirer un peu. 

Au départ, ceux qui semblent former une famille, mais qui n’ont en fait en commun qu’un destin qui les a réunis et leur a permis de partager ensemble leur talent pour la musique. Très vite le petit café devient un lieu où il faut absolument aller entendre des musiciens absolument fous et merveilleux. D’ailleurs ils aiment partager ceux là et vont créer une école de musique, avoir de plus en plus de succès et ce qui nous ramène au piano à queue du départ. Car très vite les musiciens en se rendant chez les parents riches de leurs jeunes élèves, découvrent parfois qu’un instrument merveilleux, dort dans une vitrine et très vite l’idée leur vient de les substituer à d’autres à la sonorité de casserole pour en faire bénéficier leurs jeunes élèves pauvres et doués. 

Ainsi nait le Club des voleurs de pianos autrement appelé CAP : club des amateurs de pianos. 

Ainsi au fil des chapitres on suit leurs aventures, on fait connaissance d’un journaliste talentueux, Alfred Lourdes , d’un commissaire colérique et coriace, le commissaire Bachelet et d’autres personnages étonnants qui vont croiser leur route comme un certain monsieur Eiffel. 

Et puis un jour, le 18 avril 1920, débarquent à Paris, des morceaux de leur ancienne vie : un patron furieux de ne jamais avoir vu revenir son piano ; un lord anglais éconduit ; et une vieille russe dangereuse. 

Les choses se corsent donc encore pour nous nos amis qui vont devoir trouver une solution pour échapper aux dangers multiples qui rôdent et aux ennuis dans lesquels ils se sont fourrés jusqu’au cou. 

Il est sympathique ce roman, même si parfois au départ un peu brouillon (mais il faut bien poser l’histoire) et ses héros qui aiment la vie, qui cherchent à échapper à leur destinée par toujours très rose, même s’ils choisissent es moyens pas très catholiques parfois pour s’en sortir sont particulièrement attachant et gagnent en épaisseur au fil des pages. Un brin de folie, beaucoup d’imagination et nous voilà sur les toits de Paris en train de courir comme des fous, le sourire aux lèvres, pleins d’entrain en attendant la suite (vite, vite, vite)

A dévorer sans tarder. 

 

Jean-Luc 

 

 

9782215174431_2.jpg

 

Le club des voleurs de pianos, tome 1, un piano par la fenêtre.  

Paul Beaupère 

Illustration de la couverture : Pauline Duhamel

Editions Fleurus, 11 septembre 2020, 13,9 €

Publié dans #Ados, #romans junior, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

La quête du renard blanc, tome 1 : la pierre mystérieuse

Un nouveau héros courageux et sympathique, une quête merveilleuse ! On aime ! 

 

61ECjV-Xk0L.jpg

Un monde de neige dont le  héros est un jeune renard blanc prénommé Dilah. Il vit avec sa famille près du cercle polaire et est fasciné par les humains dont il s’approche régulièrement malgré les avertissements de son père. Le jour où ses parents sont tués par des chasseurs, sa mère a juste le temps avant de mourir de lui parler d’une vieille légende, celle d’Ulla, le saint patron des renards polaires qui aurait créé un trésor unique imprégné d’une magie puissante capable de transformer les animaux en hommes. 

Sa mère morte, le jeune renardeau s’enfuit avec pour seul souvenir une pierre de lune dont il ne comprend pas bien à quoi elle va lui servir. Au fil des pages il va rencontrer d’autres animaux, certains peu aimables qui ne lui veulent pas que du bien comme Carl à la tête d’un groupe de renards bleus , ou d’autres beaucoup plus sympathiques comme le phoque Colbert, dit Coco, Fred le Crabe , Grand-Père tortue. 

Mais surtout, il va faire la connaissance d’Ankel la fouine, de Kassel, une jeune jument prisonnière des hommes et d’un lapin prénommé Petit-Pois. 

Au fil des pages et des rencontres avec les animaux se dessine un monde aujourd’hui disparu dans lequel des civilisations animales puissantes se sont autrefois développées avec leurs divinités protectrices. Un monde qui se meurt, menacé par les humains et les rivalités. 

Dilah est un jeune héros attachant et fort sympathique, ses aventures et le début de sa quête pour retrouver la pierre mystérieuse qui complète la sienne est semée d’embûches et de rencontres qui peu à peu tissent l’histoire et ses ramifications. C’est léger, bien écrit, avec une histoire aux ressorts multiples qui promettent bien des rebondissements. Un premier tome qui se dévore d’une traite et fait passer un très bon moment. On attend désormais la suite. 

 

Jean-Luc 

61ECjV-Xk0L.jpg

 

La quête du renard blanc,  tome 1 : la pierre mystérieuse

Chan Jiatong

Traduit de l’anglais : Nathalie Serval 

Illustration de couverture : Yann Tisseron

Editions Casterman, 6 janvier 2021, 12,9 €

Les renards de Londres

Un roman entre rêve et réalité avec des renards qui ne manquent pas de chien !
Le nouveau Eugène Green est formidable ! 

couvgreenlesrenardsdelondres.png

Des renards polygames, mais bien élevés et parlant le français qu’ils tiennent de leurs anciens ancêtres  ; des hommes toujours aussi dangereux et la mort qui rôde avec les chasseurs emportant le père de la petite tribu.
C’est le début d’un long et étrange périple ou se mêle l’étrange et la réalité d’une manière tellement subtile et délicate qu’on se surprend parfois au fil de l’histoire ou celle-ci terminée à ne plus bien savoir où se trouve le vrai du faux. 

Mais pour tout vous dire, on s’en moque, parce qu’on a aimé suivre la migration des renards vers la ville qui semble plus sécurisée, leur rencontre avec une bande de jeunes voyous pas très nets qui vont abuser de leur faim et de leur crédulité ; la découverte des parcs royaux de Londres ; quelques animaux qui jouent les seconds rôle comme le blaireau ou la chauve-souris jouant les pigeons voyageurs entre les amoureux…

Il faut bien dire que ces renards ont bien quelques caractères de leurs voisins humains, la famille, les jalousies, ceux qui rêvent de voir quelqu’un d’important épouser leur progéniture au détriment de leurs sentiments. Au fil des pages, on s’attache à Enguerrand, Baudoin, Goupillet et les autres qui nous embarquent dans de drôles aventures, profiter de balades nocturne dans les parcs londoniens, entrer dans les sous-sols des palais et finir par rencontrer la reine qui les anoblira pour service rendu à la couronne. 

C’est frais, malin, juste ce qu’il faut de décalé, vous savez un peu comme la lumière les chaudes journées d’été qui semble former des voiles de chaleur qui bougent. On se sent bien dans ce deuxième roman d’Eugène Green et on aime sa folie douce et sa langue belle et curieuse. 

Un roman très bien écrit, qui ne prend pas les jeunes lecteurs pour des crétins décérébrés, illustré de nouveau avec bonheur par un Odilon Thorel  très inspiré par ces renards pas comme les autres. 

 

Jean-Luc 

 

 

couvgreenlesrenardsdelondres.png

 

 

 

 

 

Les renards de Londres 

Eugène Green

Illustrations : Odilon Thorel 

Editions l’école des loisirs, collection neuf, 10 février 2021, 11 €

 

Publié dans #romans junior, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

09 février 2021

Le jardin de Basilic : Comment les arbres fonts-ils caca ? (Tome 1) / Les fleurs tombent-elles amoureuses ? (Tome 2)

Terminer les présentations de cette semaine par un dernier coup de coeur. Comme les documentaires présentés sur la fiche précédente, c'est une nouvelle collection et le moins que l'on puisse dire c'est que c'est particulièrement réussi. 
A découvrir sans faute donc ❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️

71f-Mx1EPVL.jpg

 

 Faites la connaissance d’un nouveau petit héros né de l’imagination de deux grands auteurs des livres jeunesses.  Sébastien Perez pour l’histoire et  Annelore Parot  pour les illustrations. 

Ils nous embarquent dans un univers d’une tendresse absolu avec un petit héros qui vous rappellera forcément un enfant de votre entourage et fera bien rire ceux de son  âge qui vont s’en faire un copain. Parce que Basiclic qui passe souvent du temps  chez sa mamie Carotte a toujours des milliers de questions existentielles à poser. Dans ces deux livre, il va s’intéresser à d’abord Comment les arbres font-ils caca ?  Et  Les fleurs tombent-elles amoureuses ? . L’occasion pour lui de se rendre compte que tout le monde fait caca (si si même la maîtresse et les parents) et que la poussière qui a envahi le jardin ce jour là est du pollen que mamie Carotte appelle de la poussière d’amour. 

On aime les histoires qui sont bien menées et qui peu à peu poussent les détails vers une partie plus documentaires avant de consacrer une double page à la fin sur les explications de mamie Carotte permettant de faire le point sur la question de départ posée par le petit Basilic décidément insatiable. 

On aime le ton employé, le niveau de vocabulaire (dès 4 ans pour l’éditeur), les idées et l’envie de partager les trésors et mystère de la nature dans le but de mieux la comprendre et de la protéger pour les nouvelles générations. On aime bien évidemment tout l’univers visuel créé par cette illustratrice de très grand talent qu’est Annelore Parot  qu’on ne présente plus mais qui sait depuis des années se réinventer et nous offrir ici un petit héros attachant et un monde dans lequel il évolue rempli de détails, d’animaux et de personnages tous plus réussis les uns des autres. 

Deux très beaux et indispensables albums pour faire grandir nos enfants le sourire aux lèvres et leur rappeler, nous rappeler l’essentiel. Bravo ! 

 

Jean-Luc 

 

811oqSvJZwL.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Le jardin de Basilic

Comment les arbres fonts-ils caca ? (Tome 1) 

Les fleurs tombent-elles amoureuses ?  (Tome 2)  

Sébastien Perez 

Illustratrice : Annelore Parot 

Editions Père Castor Flammarion, 3 février 2021, 7,5 € 

Mon imagier préféré : Dans le monde entier / Dans la maison

 Très gros coup de coeur pour deux imagiers cartonnés absolument magnifiques. 
❤️❤️❤️❤️

71auq-SCEYL.jpg

 

  Plus de 250 mots illustrés pour permettre à nos bouts de choux de découvrir et de nommer tout ce qui peut l’être Dans la maison et  Dans le monde entier. 

On aime le concept, le format pas trop grand, pas trop petit, en fait parfait à notre avis.

On aime les illustrations surtout et leur finesse qui mélangent quelques idées un peu vintage avec d’autre carrément moderne. Elles sont toutes d’une très grande finesse, apportant ici ou là une touche d’humour et de piquant comme avec le toucan buvant un noix de coco avec une paille, l’hippo faisant du canoë ou la dégaine du lama ou du kangourou (habillés pour l’hiver ces deux là). Dans celui sur la maison, les parents et les enfants évoluent dans des situations familières et son eux aussi accompagnés d’objets du quotidiens joliment croqués avec des animaux familier comme le chien qui rappellera à certains parents ou grands parents le toutou teigneux et ricanant du couple Satanas et Diabolo de la série animée les fous du volant. 

 

Deux albums que les petits vont adorer; ils pourront accompagnés puis seuls en grandissant tourner les pages encore et encore éduqués en s’amusant pour enrichir leur vocabulaire tout en aiguisant leur petit oeil tout neuf avec de belles illustrations. Deux petits merveilles à offrir et se procurer d’urgence pour les bibliothèques de petits et d’écoles. Absolument nécessaire. 

 

Jean-Luc 

 

71uP4En4XiL.jpg

 

 

 

 

Mon imagier préféré

Dans le monde entier 

Dans la maison 

Illustrations : @Studio ImageBooks

Editions Casterman jeunesse, 3 février 2021, 9,95 €

08 février 2021

la bibliothèque idéale du Père Castor

Vous parler de la bibliothèque idéale du Père Castor, qui ressort ces histoires merveilleux dans de très jolis cartonnés à la tranche renforcée et travaillée : ❤️❤️❤️❤️❤️❤️

 

9782080233189.jpg

Imaginez, un Grand Loup solitaire tout en haut d’une colline, amateur de sieste au soleil, de gymnastique matinale et de petits déjeuners aux fruits : la routine. Quand au loin, apparaît un petit loup mignon et tout bleu. Ils ne se parlent pas, s’observent, font les mêmes choses. Mais Grand Loup trouve cela étrange, cet inconnu, nouveau venu qui fait tout comme lui.

Et puis, est-ce si désagréable ? Mais un jour, petit loup part, et Grand Loup l’attend, longtemps, longtemps…

Une histoire toute en douceur, sur l’absence, la jalousie, la difficulté du partage et la douceur de l’amitié enfin retrouvée. Des couleurs chaudes de rêve pour accompagner le texte, précis, efficace. Un de mes album préféré. Laissez-vous tenter.

Il revient dans ce petit format cartonné avec une tranche superbe qui marque l’occasion et la collection. C’est le moment de faire découvrir ou de redécouvrir aux plus jeunes cet album merveilleux. 

 

Jean-Luc

 

 

Grand Loup & Petit Loup

Nadine Brun-Cosme

Illustrations : Olivier Tallec.
Editions Flammarion jeunesse, la bibliothèque idéale du Père Castor, 6 janvier 2021, 5 €

 

9782080233202.jpg

La famille Rongetout, deux parents aimant, mais très inquiet que leur fille adorée trouve le bon parti. Le souci c’est qu’ils veulent absolument lui trouver le meilleur parti du monde. Cette histoire ancienne n’a rien perdu de son charme pas plus que les illustrations fines et pleines de vie de son auteur Etienne Morel. 

A faire découvrir et raconter encore et encore pour savoir qui va épouser la plus mignonne des petites souris. 

 

Jean-Luc

 

La plus mignonne des petites souris 

Etienne Morel

Editions Père Castor, Flammarion jeunesse, la bibliothèque idéale du Père Castor, 6 janvier 2021, 5 €

 

Publié dans #Albums, #tout-petits, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Mon petit bout du monde

Gros coup de coeur ❤️❤️❤️❤️❤️❤️ pour un très bel album, intelligent qui invite au voyage et au partage.

 

7148-CA-qQL.jpg

 

 

Cet album sorti à l’automne dernier a fait parti de nos chouchous de la fin d’année. Il est temps de vous en parler plus avant. Un petit garçon au bonnet rouge et son fox terrier Wouf qui vivent sur une petite île, leur petit bout du monde. Un jour en se promenant sur les rochers au bord de la plage, voici qu’ils se retrouvent nez à nez avec une petit boule verte aux grands yeux. 

Le petit garçon décide alors de la sortir de son élément et de l’adopter. Les premiers jours sont drôles et merveilleux entre les  trois amis, le petit nouveau est curieux, joueur, mange de tout et fait des prouts odorants et marrants. 

Sauf que la  petite boule verte, grosse comme une pomme prend de plus en plus de place et qu’un jour il faut partir pêcher loin en mer pour trouver de quoi les nourrir, les ressources de l’île étant épuisées. 

 Sébastien Pelon nous offre ici une superbe histoire de solitude, d’amitié, de partage, de réflexion sur ce que l’ont peut attendre et apporter aux autres dans un univers absolument magique que ce petit bout du monde, égaillé par des multiples petits détails d’illustration et des héros absolument formidable. Il dit aussi à nos jeunes amis que parfois, on ne peut pas tout avoir et que cela peut aussi trop changer de choses dans la vie de tous. 

Une très belle histoire avec un petit garçon que nous porterons dans notre coeur très longtemps encore. 

 

Jean-Luc 

 

7148-CA-qQL.jpg

Mon petit bout du monde

Sébastien Pelon

Editions du Père Castor, Flammarion jeunesse, 28 octobre 2020, 14 €

Publié dans #Albums, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Mon lapin Mio

Un album et son héros délicieux pour les petits et leurs petites mains habiles ... ❤️❤️❤️

 

mon-lapin-mio.jpg

Un cartonné avec un lapin trop choupinet dont les grand yeux noirs semblent vous dévisager, la tête légèrement penchée, se demandant , il va être comment celui là : gentil ? 

C’est le nouvel Olivia Cosneau  chez Sarbacane et c’est un petit trésor de douceur, de malice, et de couleurs à la fois. 

Mais comme le fait remarquer malicieusement, l’air de rien l’album, un lapin c’est super mignon, cela vous suit partout et c’est doux pour faire des câlins… mais, mais, mais, ça fait aussi pipi sur le tapis, laisse des crottes rondes partout, et pas certain que papa et maman apprécient le sort réservé à leurs plantes vertes. Même dehors cette bestiole en apparence toute mignonne peut s’avérer dangereuse parce qu’elle creuse partout. 

On aime beaucoup ce cartonné avec des flaps qui se soulèvent et permettent de découvrir des surprises et des situations douces et sympas. On aime le trait, les couleurs et tout l’univers extrêmement cosy créé par l’autrice, illustratrice, jusque’à la dernière page qui va en réjouir plus d’un : un lapin c’est aussi fait pour avoir plein de copain… A adopter sans modération (plus facile à gérer qu’un vrai lapin) 

 

Jean-Luc 

 

3d-lapin-mio-2-1400x.jpg

 

Illustrations © Editions Sarbacane, Tous droits réservés. Merci 

 

Mon lapin Mio

Olivia Cosneau 

Editions Sarbacane, 3 février 2021, 12,5 €

 

mon-lapin-mio.jpg

Publié dans #Albums, #tout-petits, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

La chanson des insectes

Coup de ❤️❤️❤️❤️ pour un nouvel album de la géniale collection "Bon pour les Bébés"
des éditions du Seuil jeunesse. 

147040_couverture_Hres_0.jpg

 

 

Un scarabée, une menthe religieuse inquiétante, une libellule aux grands yeux en pleine page avant de plonger dans la prairie avec tout un petit monde qui grouille et qui bruisse sur la page suivante (toute une série de bruits et de sons que les petits vont adorer entendre, reproduire…), avant de terminer par un chant d’amour ? Se laisser aller, prendre bébé dans ses bras et s’endormir au son des cigales et de l’été à venir. 

Une fois de plus cet album de cette collection très grand format, aux pages cartonnées souples est superbe et évident ! A offrir et découvrir de toute urgence. 

 

Jean-Luc

 

147040_interieure_Pages Interieures_0.jpg

Illustrations © Le Seuil Jeunesse, tous droits réservés. 

 

 

147040_couverture_Hres_0.jpg

 

 

 

 

 

 

La chanson des insectes 

Dedieu

Editions le Seuil jeunesse, « Bon pour les Bébés », 5 février 2021, 14,5 €

Publié dans #Albums, #tout-petits, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Moustique répond toujours présent

Nous l'avions adoré lors de sa première aventure ❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️Le voici revenu tout aussi tendrement dingo ! Retrouvez le Dino le plus cool de la planète terre et de l'univers ! 

 

61zZJG8CX2L.jpg

Sophie Guerrive  et son Moustique sont de retour.  Refaire connaissance avec l’univers de notre héros, dont le nom peut porter à confusion souvenez vous de la taille et des caractéristiques de l’animal : formidable. 

Plusieurs histoires : la première la ferme Meuh-Meuh permet de faire de nouveau connaissance avec notre héros et sa maison. A la ferme, la révolte gronde, le fermier veut se débarrasser de la plus vieille de vaches qui ne fait plus assez de lait. Comment Moustique va-t-il gérer le guêpier dans lequel il s’est fourré encore cette fois. En tout cas, pas moyen d’être tranquille. 

Dans la deuxième aventure découvrez une bande d’oiseaux zinzins et gourmands qui vont rendre chèvre notre cher Moustique. 

Dans la troisième, le cité mono maniaque et inquiet de Moustique va sauver les moutons enlevés par les Sélénites. L’occasion de faire un petit tour sur la lune. Heureusement qu’à chaque fois, les amis qu’il a secourus lui sont reconnaissant ! 

Faites ensuite la connaissance d’un dinosaure impressionnant, mais si fragile qui aime par dessus tout jouer aux petits chevaux ; et en dernier avec la reine des girafes qui en perdant sa couronne dans l’océan va causer un beau bazar. 

C’est frais, les histoires découpées en planches versions BD passent trop vite, c’est totalement délirant et drôle. On adore vraiment ce héros, les illustrations, l’imagination débordante de l’autrice et l’ensemble qui permet de passer un ou plusieurs excellents moments à la lecture et à la recherche de détails et de petits trucs loufoques dont est parsemé l’album. Un retour gagnant ! Merci Sophie ton moustique on l’adore ! 

 

Jean-Luc 

 

61zZJG8CX2L.jpg

Moustique répond toujours présent 

Sophie Guerrive 

Editions les Fourmis rouges, 21 janvier 2021, 15,5 €

 

 

Publié dans #Albums, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Classe sous-marine

Coup de coeur pour un album qui ouvre grand les voies de l'imaginaire ! ❤️❤️❤️❤️

91lS5DMUV5L.jpg

Un bus sous-marin, des scaphandres et c’est parti pour une expérience pas comme les autres. Dès la première  page, le bus fonce vers les fonds sous-marins, croise des anémones de mer, des créatures mouvantes et d’autres qui passent telles des ombres vers le fond. A peine l’encre lancée, de drôles de petites créatures dotées de scaphandre partent à l’aventure et à la découverte avec leurs appareils photos de tout un monde étonnant, coloré, sombre, bien vivant jusqu’à la découverte d’une épave. Et si dans le coffre là bas il y avait un trésor ? 

Mais parfois les petits curieux doivent subir les conséquences de leur caractère aventureux et se retrouvent plus bas de quelques mètres dans un décor absolument époustouflant dans lequel il va faire une drôle de rencontre (une très vieille créature dans des ruines qui rappellent et appellent d’autres histoires…). 

Cet album aux illustrations rondes et chaleureuses, ouvre décidément vers bien des surprises. Un monde entre technologie futuriste, créatures des fonds marins et un soupçon de légende pour passer le meilleur des moments.
Cet album est un régal, intelligent et drôle et ouvre vers bien d’autres histoires et ça on aime particulièrement

Jean-Luc 

 

91lS5DMUV5L.jpg

 

Classe sous-marine

John Hare

Editions Pastel, l’école des loisirs, 13 janvier 2021, 14 €

Publié dans #Albums, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Tu veux un bisou ?

Coup de ❤️❤️❤️❤️❤️ absolu ! Délicieux ! 

9791036319358.jpg

 

 Cet album au format tout à fait honorable est un petit délice qui rend le sourire aux petits et aux grands qui les accompagnent. Le cartonné souple et léger, permet de tourner les pages facilement. L’histoire des deux autrices (Alexandra à l’écriture et Claudia aux pinceaux) est un petit régal. Les animaux de  Claudia Bienlinsky  sont totalement craquants : le cochon potelé à souhai, à la peau limite vichy, le poulpe et son petit chapeau de matin et son doudou pingouin ; la grenouille et le crabe totalement délirants ; le mammouth poilu à souhait et la poule se fait dévorer de bisous par des dizaines de poussins.  C’est frais, déjanté et tellement doux et bon. 

Un très gros coup de coeur pour un album empli de tendresse et de joie de vivre. A offrir pour passer à l’action et les dévorer de bisous. 

 

Jean-Luc 

 

9791036319358.jpg

Tu veux un bisou ? 

Alexandra Garibal

Illustrations : Claudia Bielinsky 

Editions Bayard Jeunesse, 27 janvier 2021, 11,9 €

Publié dans #Albums, #tout-petits, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

ABC Zoo

Cette petite merveille vient d'être rééditée et elle nous plait toujours autant. Retrouvez cet album très grand format, avec juste la couverture qui a changé en prenant un peu de couleurs ❤️❤️❤️❤️❤️

71oEbBvZZ4L.jpg

C’est un bestiaire, un abécédaire et un recueil de prénoms ; Trois en un ! Quand je vous aurai dit que c’est Janik Coat qui l’a concocté pour nos bouts de choux, vous saurez qu’il mérite quelques minutes de votre attention.

Tout commence avec Antonin, l’âne, (trop mignon) : décor minimaliste, le trait de Janik Coat sans hésiter une minute. Puis au fil des pages, vous découvrirez, Barbara, Cyprien, Didier, Emile… Jocaste, Kamy, Otto… toutes bêtes à plumes et à poils, dans les airs ou dans l’eau. Et surtout plus vous avancez, plus il y a de monde.

Forcément, ils sont tous restés dans des postures, des situations différentes, mais bien là ! Et nous, on prend un immense plaisir à voir les pages se charger en décor et en locataires.

Quand on arrive à Zadig le zèbre, tout le monde est là. Mais se souviendra-t-il ( et vous ? ) de tous les prénoms, des toutes les premières lettres, de tous les animaux ?

Alors, pas de panique : à la fin les lettres toutes seules, le récapitulatif des prénoms et de la bestiole correspondante.

Et à l’avant et l’arriere de l’album le décor tout seul et le décor avec tous ses pensionnaires et de quoi donner une furieuse envie (une fois n’est pas coutume) de colorieir le tout (attention pas le reste !)

 

Intelligent, ludique et beau ! Foncez

 

Jean-Luc  

 

71oEbBvZZ4L.jpg

ABC Zoo

Janik Coat

Editions Casterman Jeunesse, 13 janvier 2021, 16,95 €

Publié dans #Albums, #tout-petits, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Mais où vont-ils ?

Prêts pour la course ? Alors foncez, ils vont adorer ! 

 

9791036315848.jpg

 

 Dix bestioles déjantées, au look improbable et génial, un lapin bleu, une souris verte, un dragon rouge aux ailes oranges, un nounours brun, une girafe à lunettes, un chien aventureux, un loup fougueux, un ouistiti malin , un chat qui apparait dans le noir et … mais qui est le dixième ? 

Pour le savoir, il va falloir aller jusqu’au bout et encore l’avant dernière page va vous donner des sueurs froides (tous disparus). Toutes ces bestioles forts sympathiques croquées avec bonheur et force couleurs et situations drôles et mouvementées nous embarquent dans une sorte de course infernale version fous du volant qui donne l’occasion de compter jusqu’à dix , de découvrir des moyens de locomotion peu habituels pour ces animaux et tout un univers désertique, campagnard, urbain  et climatique avant le bouquet final particulièrement peu attendu mais si drôle et si réussi parce que totalement en phase avec ces petits héros qui tout au long du livre malgré leur course folle, s’amusent comme des petits fous et nous les lecteurs avec, au final. Les petits et les grands vont adorer ! Foncez. 

 

Jean-Luc  

 

 

9791036315848.jpg

 Mais où vont-ils ? 

Céline Claire

Illustrations : Sébastien Chebret 

Editions Bayard Jeunesse, 6 janvier 2021, 12,9 €

Publié dans #Albums, #tout-petits, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

La petite boîte

Malin, drôle et craquant ! ❤️❤️❤️

41Jpv9sXagL.jpg

 En quelques pages cartonnées, douces et fermes à la fois, à tourner par des petites mains malhabiles parfois, Yuichi Kasano propose à nos jeunes amis de quoi bien rire avec leurs parents ou leurs frères et soeurs plus âgés. 

Qui n’a pas vu ses enfants décider de tout faire rentrer dans une boîte ou de décider de s’installer dans un espace trop petit pour tout contenir ? 

Le renard qui découvre pour la première fois la boîte vide, l’élan, les trois canards vont en faire l’expérience jusqu’à l’arrivée de l’ours qui va vouloir entrer dans la boite. L’histoire se termine ainsi avec les animaux, l’air ravi, mais bien serrés comme des sardines laissant l’imagination du lecteur vagabonder vers une suite probable : ils sont tous coincés dedans  ; ils sont tous rentrés arriveront-ils à en sortir indemnes ; mais quand est-ce que la boîte va craquer ou les éjecter façon puzzle ? 

Autant de possibilités qu’il vous reste à découvrir et à inventer avec vos enfants. Un petit album rigolo et malin aux illustrations craquantes comme on les aime. 

 

Jean-Luc 

41Jpv9sXagL.jpg

 

 La petite boîte

Yuichi Kasano

Editions l’école des loisirs, 20 janvier 2021, 8 €

Publié dans #Albums, #tout-petits, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Le magicien, c’est toi !

Et si vous transformiez votre enfant en magicien ? Ce livre pour les petits est un « livre à flaps ! » 

9782408020897.jpg

Capucine, Louis, Ernest, Lili, Marcel, Sophie, Sacha, Félix ou César ont tous un petit truc qui les chagrine ou les gène. Alors comme le lecteur de ce livre est doté de pouvoirs magiques, il va pouvoir leur venir en aide et leur rendre le sourire. 

Frotter une crinière, gratter un museau, chatouiller, secouer… et faire des bisous, voici quelques uns des pouvoirs magiques qui vont donc en soulevant les flaps faire réapparaître nos petits héros heureux et rigolards parce que les magiciens tout petits sont des malins, des gourmands et fous de bisous. 

On aime l’idée, les illustrations et les couleurs qui apportent malice et plaisir visuel ains que les transformations. La fin bien évidemment requiert les pouvoirs ultras magiques de papa et maman, mais c’est normal, ce sont eux les rois des bisous. 

Magique, tendre et drôle. A découvrir. 

 

Jean-Luc 

 

9782408020897.jpg

Le magicien, c’est toi ! 

Anne Guillet 

Editions Milan jeunesse, collection « joue avec moi », 13 janvier 2021, 12,9 €

Publié dans #Albums, #tout-petits, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Ça gargouille ! A la découverte du système digestif.

Un album moyen format pour parler du système digestif.  Partez à la découverte de notre intérieur
avec un album haut en couleurs. 

71e3xEtpveL.jpg

C’est Billie le petit reporter qui va nous guider dans le système digestif du jeune Jean. Construit et illustré avec des couleurs qui pètent et des illustrations résolument non gnangnan le voyage de la bouche vers l’anus est richement illustré, avec des vignettes plus savantes qui donnent des explications avec un vocabulaire technique accessible aux néophytes. Avec Billie on découvre des choses étonnantes, on s’émerveille des ressources de notre organisme et on comprend mieux souvent pourquoi et comment on devrait en prendre davantage soin. Savez vous pourquoi vous rotez  et pourquoi vous pétez ? Saviez vous qu’il y a des neurones ailleurs que dans le cerveau ?
C’est à la fois ludique et intelligent, c’est drôle et malin, bonne visite au pays de la gargouille des enzymes et des bactéries en actions. 

 

Jean-Luc 

 

71e3xEtpveL.jpg

 

 

 

Ça gargouille ! A la découverte du système  digestif. 

Nathalie Lescaille-Moulènes

Illustrations : Lionel Serre 

Editions de la Martinière jeunesse, 8 janvier 2021, 12,9 €

Publié dans #Albums, #Documentaires, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

27 janvier 2021

Maverick ville magique – mystères et boules d’ampoule

Une histoire qui parle de magie, de famille, d'amis et de démocratie menacée ! On ❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️

 

maverick-ville-magique-8211-mysteres-et-boules-d-rsquo-ampoule.jpg

Anselme Palissier  est une jeune garçon cool qui ce matin là vit sa meilleure vie en des goinfrant de tout ce que ses parents et notamment sa mère lui interdirait d’ingurgiter. Pourtant une vague inquiétude vient troubler son bonheur, la veille, ses parents lui ont envoyé un coursier stipulant qu’ils débarqueraient dans sa chambre à 11h28 et là il est 11h25 et spa  chambre comment vous dire … A l’heure dite les parents s’engouffrèrent dans la chambre 219 du quatrième étage du manoir Palissier  à dos de domestiques (oui vous hallucinez mais c’est ainsi). Et là, Anselme apprend en quelques phrases qu’ils partent en vacances aux îles Poutoupoutou sans s’encombrer de leur progéniture bien évidemment et que pour faire bonne figure auprès des voisins, il n’est pas question de laisser seul un gamin de onze ans dans le manoir. C’est décidé il ira chez sa tante Olga, une vieille excentrique dit sa mère. ET hop les voilà partis aussi vite qu’ils étaient arrivés.
Quelques minutes plus tard, son chauffeur était là, en fait une gamine de dix ans, prénommée Anna, venue en camionnette pour le conduire à Maverick. La découverte de cette endroit n’est pas recommandé pour les personnes fragiles du coeur, enfin pas de la manière dont Anne et Ansèlme finirent par y atterrir. Bienvenus à Maverick petite ville désormais dirigée par un prince crapuleux qui a mis la ville en coupe réglée et étouffe peu à peu la démocratie. A Maverick la magie opère et permet de faire des choses absolument étonnantes et Anslème va découvrir un monde déchiré entre certaines adultes qui tentent de résister à la terreur qui s’installe et une bande de gamins au bord de la révolte. 

Au fil des pages on a les yeux qui pétillent, on prend partie pour l’un ou l’autre des protagonistes, on s’étonne et s’amuse de ce que permet la magie. Impossible à lâcher, illustré par l’autrice elle même créant toute une galerie de personnages et des décors en noir et blanc qui nous embarquent dans un univers riche et étonnant. 

Amitié, résistance, menace sur la démocratie, risques liés à l’oublie éternel et magie saupoudrée juste ce qu’il faut, c’est un petit régal de lecture qui est proposé à nos jeunes amis et qui nous entraîne ainsi de page en page dans une course folle remplie de surprises et de rebondissements. 

Anselme était parti pour les vacances, pas certains qu’il ait envie de ne pas rester un peu plus longtemps que prévu. Une histoire étonnante, très bien écrite, pleine d’imagination et intelligente. A dévorer sans tarder. 

 

Jean-Luc 

 

 

maverick-ville-magique-8211-mysteres-et-boules-d-rsquo-ampoule.jpg

Maverick ville magique – mystères  et boules d’ampoule

Ecrit et illustré par Eglantine Ceulemens 

Editions Little Urban, A partir de 9 ans, 3 juillet 2020, 12,9 €

Les lapins de la couronne d’Angleterre, tome 1 le complot

Des lapins pas comme les autres ? une aventure en trois tomes dont le deuxième vient de paraître, il est temps de faire la connaissance des lapins de le couronne d'Angleterre

les-lapins-de-la-couronne-d-rsquo-angleterre-8211-le-complot.jpg

 C’est Timmy Poil-Fauve qui est le héros  de cette délicieuse aventure. Un complot qui risque de ruiner la réputation de la rien d’Angleterre ? Il faut trouver les Lapins de  la Couronne d’Angleterre. Cette aventure est une vraie découverte, du mystère, des personnages hauts en couleurs, un monde souterrain de lapins absolument génial, et toute une vie insoupçonnée dans un palais de Buckingham qui a un peu trop tendance à s’endormir. Notre petit héros parviendra-t-il à se faire entendre à nouveau ? Saura-il convaincre à temps pour empêcher le pire face aux rats ?
Humour et aventures avec les agents secrets les plus surprenants de sa gracieuse majesté. Des illustrations épatantes, et une collection aux couvertures cartonnées absolument formidables. A découvrir et savourer sans hésiter

 

Jean-Luc 

 

 

Les lapins de la couronne d’Angleterre,  tome 1 le complot

Texte : Santa Montefiora, Simon Sebag Montefiore

Illustrations : Kate Hindley

Editions Little Urban, 3 juillet 2020, tome 2 à paraître le 8 janvier 2021, 12,9 €

 

les-lapins-de-la-couronne-d-rsquo-angleterre-air-force-one.jpg