Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Page d'accueil

21 octobre 2017

Nouveautés semaine du 20 octobre 2017 : Les Fourmis Rouges

TribuQuiPue_CouvWeb-1024x682.jpg

La Tribu qui pue : Si tu croyais que les enfants sales étaient bêtes comme leurs pieds… tu vas être déçu. Surtout si tu t’appelles Yvonne Carré.

Tu connais la tribu-qui-pue? Un petit groupe d’enfants sales qui vivent dans des cabanes de branches avec leurs amis les animaux. Il y a Laurent, le grand garçon aux cheveux rouges et ses deux renards, Lucie avec des tresses et une couleuvre… Et il y a surtout cette toute petite fille, Fanette Ducoup, la chef qui a sauvé la tribu des griffes d’Yvonne Carré. Car s’il y a bien quelqu’un qui ne supporte pas les enfants de la forêt, c’est Yvonne Carré!
Déterminée à nettoyer les petits insolents, la directrice de l’orphelinat a tenté par tous les moyens de les attirer dans sa machine à laver. Une mission qu’elle aurait menée à bien si une toute petite fille n’était pas intervenue…
En ce temps où les enfants sont souvent élevés loin de la nature et, sous prétexte de les protéger, avec une autonomie très réduite, qu’il est bon de lire ce texte aussi malin que les enfants qu’il présente, et de contempler les illustrations de Magali Le Huche ! Rigolade, écologie et liberté à tous les étages! Merci mesdames. Les fourmis rouges

 

Couv_OursEtTrappeur_OKWeb-1024x670.jpg

L’Ours et le trappeur : Un conte émouvant où l’on découvre l’amitié improbable entre un ours et un trappeur, qui se retrouvent liés par la musique, au fin fond des Montagnes Rocheuses.

Fin du XIXe siècle, Jacques Poitier, redoutable trappeur, voit sa vie transformée le jour où, au retour de la chasse, il croise le chemin de Mortimer, un ours imposant à la voix enchanteresse. Les deux personnages que tout oppose se lient d’amitié, et le trappeur se met en tête de faire découvrir les talents de l’ours aux forts environnants. Grimé en homme, Mortimer parvient à faire quelques spectacles pour lesquels Jacques récolte quelques sous. Rapidement ils deviennent une attraction incontournable. Mais la nature reprend ses droits et, avec l’hiver, Mortimer tombe de fatigue. L’hibernation sépare les deux compagnons. Alors que l’homme construit sa vie et une famille, l’ours disparaît… Finiront-ils par se retrouver?
Avec talent, Christophe Swal nous fait basculer du réel le plus prosaïque et le plus âpre à la magie d’un ours qui parle et qui chante. On le suit sans être étonnés le moins du monde… Juste émerveillés par le timbre de voix de la bête. Dans ce décor des grands espaces et de l’aventure, de ceux qui depuis toujours ont fait rêver les enfants-lecteurs, la frontière entre nature et civilisation est constamment brouillée. On y trouve un ours humanisé qui ne peut pourtant pas résister à sa condition animale et un trappeur aventurier, solitaire et bourru qui s’ouvre aux autres grâce à ce nouveau compagnon. Illustrateur BD, Swal réussit parfaitement à adapter son trait à un jeune public avec un duo incroyablement attachant. Un conte sur la transmission, l’amitié et les liens vitaux entre l’homme et la nature, qui touchera les enfants comme les parents. Les fourmis rouges

Publié dans #Albums, #prévisions de sorties, -divers | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook


ECRIRE UN COMMENTAIRE

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.