Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Page d'accueil

02 janvier 2017

Pour une très belle année 2017 : Le dernier chant

Dernierchant.jpg 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un roman au charme envoutant impossible à lâcher, coup de coeur ! 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tolède le vendredi 23 septembre 1491. A partir de ce jour, vous allez entrer dans la vie et le monde de dona Isabel de Cardosa, fille du médecin des souverains très catholiques Isabelle de Castille et Ferdinand d’Aragon. Une jeunesse dorée d’une jeune fille de bonne famille qui ignore encore que sa vie va brutalement changer et que ses repères vont disparaître. En rentrant de chez son ami d’enfance, Brianda, elle va croiser un cortège étrange et inquiétant : celui de la Sainte Inquisition. Elle arrive à Tolède avec à sa tête Tomas de Torquemada, confesseur d’Isabelle la Catholique et Grand Inquisiteur. La douceur de vivre vient de se terminer à Tolède et un peu partout en Espagne. En pleine Reconquista, Grenade va bientôt tomber, les rois catholiques ont scellé le destin des juifs d’Espagne et des conversos, ceux qui se sont quelques générations auparavant convertis au catholicisme. Ce qu’ignore encore Isabel c’est qu’elle est elle même issue d’une de ces familles et que le mariage avec Luis de Carrera, un jeune noble arrogant, violent et vulgaire mais d’une grande et vieille famille catholique est destiné à la protéger de la catastrophe imminente qui risque de s’abattre sur sa famille.

Tout semble se dérégler à partir de cette date, l’Inquisition qui rend l’ambiance étrange, la suspicion qui règne, les amis de longue date qui n’en sont plus, un fiancé inquiétant, la découverte de l’identité de sa famille comme celle de l’existence de la communauté juive de la ville, le piège de cette société qui se crispe et qui se referme peu à peu sur Isabel et les siens. Un monde qui s’écroule sous les coups de boutoirs d’une royauté qui s’affirme et sous l’influence grandissante d’une partie de l’Eglise catholique qui semble ivre de son pouvoir et tellement certaine de ses positions.

Le roman d’Eva Wiseman se lit d’une traite. On suit avec passion le déroulement des quelques mois de la vie d’Isabel et de sa famille et son destin de septembre 1491 à juillet 1492. Un roman historique au contexte particulièrement bien rendu et qui trouve d’étranges résonnances dans notre monde d’aujourd’hui. A lire sans faute. Un excellent titre !

 

Jean-Luc 

 

Dernierchant.jpg

 

Le dernier chant
Eva Wiseman
Traduit de l’anglais (Canada) : Diane Ménard
Illustration de couverture : Portrait de jeune femme, Raphaël (C. 1520)RMN-Grand Palais / Agence Bulloz)
Editions l’école des loisirs, Médium GF, 22 avril 2015, 16 €

Publié dans #Ados, +critique de l'équipe | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook


ECRIRE UN COMMENTAIRE

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.