Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14 novembre 2017

Les lettres de l'ourse

9782203124110_LES LETTRES DE L'OURSE_HD.jpg

La réédition de cet album était plus que nécessaire et on ne saura jamais remercier assez les éditions Casterman jeunesse de nous permettre de transmettre à nouveau cette petite merveille.

Un oiseau parti au sud pour l’hiver et le désespoir de son amie l’ourse qui va se transformer en aventure épistolaire et voyageuse. En effet, l’ourse ne supportant plus la séparation écrit tout les jours à son ami l’oiseau et lui dit le manque, la décision de partir le rejoindre et lui raconte par le menu son voyage au cœur des forêts, des volcans et des océans.

Au final une surprise pour le lecteur et un grand coup au cœur comme on les aime.

L’histoire est sublimée (non le mot n’est pas trop fort) par le travail de Marie Caudry qui nous enchante par ses dessins, ses couleurs, l’imagination qui porte encore plus loin le superbe texte de David Gauthier. Cet album coup de cœur absolu est à offrir, garder pour Noël si besoin mais surtout à partager pour le plaisir des petits et des grands, pour le bonheur des oreilles et des yeux. Merci !

 

Jean-Luc

9782203124110_LES LETTRES DE L'OURSE_HD.jpg

Les lettres de l'ourse

Gauthier David

Illustrations : Marie Caudry

Editions Casterman Jeunesse, 8 novembre 2017, 14,9 €

06 novembre 2017

Bluebird

Il revient en poche alors pourquoi se priver de ce roman solaire et magnifique ! 

 

"Quand tu joues le blues, Minnie, c'est comme si tu riais et pleurais en même temps. Le blues, c'est comme un tout petit nuage dans un beau ciel d'après-midi. Un petit nuage, tout fin, tout blanc, mais qui te serre le ventre, sans que tu saches trop pourquoi... "

logo_325843-500x712.jpg

Elle s’appelle Minnie fille d’un « songster » dans le Vieux Sud américain. Elle qui un beau jour va suivre son père au fil des routes, celle qui fera sensation avec lui quand ils jouent ensemble le blues, s’embarque dans une vie pauvre et compliquée mais heureuse.

Un jour, le hasard, une cheville foulée, et ils resteront un peu plus longtemps aux abords d’une propriété tenue par un vieux blanc raciste, membre du Ku Klux Klan et véritable brute avide avec ses fermiers et autres serviteurs.

Et c’est comme si le temps s’était arrêté, la rencontre furtive avec le fils d’un des hommes de main de vieux, le temps qui coule lentement presque poisseux et perceptible de cette moiteur et ambiance de cette partie des Etats-Unis raciste et violente et puis comme la foudre annonciatrice de l’orage qui éclate, une nuit terrible où tout va basculer de nouveau pour Minnie, seule cette fois, en route dans un train pour Chicago.

Tristan Koëgel sait raconter des vies, nous fondre avec elle pour nous faire vibrer au plus près. Son nouveau roman fait étrangement penser à ces matriochka russes, vous savez ces drôles de petites poupées qui cachent toujours quelque chose en leur sein et n’en finissent pas de nous surprendre. Ici c’est un peu la même chose : Minnie, Elwyn, Nashoba, la vieille Irina, Lucille, Leroy … noirs, indiens, blanc émigrés, irlandais, russes… témoins de la formidable attractivité des Etats-Unis mais aussi de la formidable machine à broyer qu’ils représentent parfois. Des rencontres, des destins qui se croisent, s’entremêlent et font la vie tout simplement.

Dès les premières lignes et au fil des pages, l’auteur nous happe pour nous tenir au plus près de son histoire, de ses héros, pour faire en sorte qu’on ne puisse bientôt plus respirer autrement qu’avec eux avec toujours en filigrane cet espoir du mieux et cette petite lumière qui fera naître Bluebird comme le montre de manière magique la sublime et lumineuse couverture de Taï-Marc Le Thanh.

Un roman à la bande son magique et inoubliable qui nous emporte une fois de plus vers des destins et des vies formidablement racontées. 

 

Jean-Luc

logo_325843-500x712.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Bluebird
Tristan Koëgel
Illustration de couverture : Tai-Marc Le Thanh
Editions Didier Jeunesse, 23 septembre 2015, 14,2 €

Le livre de poche jeunesse, 2 novembre 2017, 6,9 €

23 octobre 2017

Au revoir là-haut

Alors que le film adapté du roman par Albert Dupontel sort mercredi 25 octobre ! Prenez le temps de lire ou de relire cette magnifique BD elle même adaptée du roman tout aussi fantastique ! A découvrir d'urgence si ce n'est déjà fait ! 

 

Pierre Lemaitre et Christian de Metter signent une sublime adaptation du roman de Pierre Lemaitre et nous embarquent dans le monde de l'après guerre : bouleversant ! 

 

ARLH COUV HD.jpg

 

Pierre Lemaitre a participé à la création et à la mise en images de son roman Au revoir là-haut superbement mis en images par Christian de Metter.

Albert Maillard et son copain Edouard Péricourt vivent les derniers jours de la Première Guerre mondiale dans les tranchées.   Aux dernières heures le lieutenant Pradelle envoie deux hommes voir ce qu’il se passe en face. Ils seront tués et leurs camarades dans une dernière offensive pour les venger vont se retrouver dans une situation plus que compliquée.

Rescapés tous les deux, Albert et Edouard vont être poursuivis par la haine du lieutenant dont ils connaissent le secret. Edouard lui veut en terminer avec la vie parce que cette dernière offensive lui a enlevé la quasi totalité de la mâchoire et qu’il est désormais ce que les générations suivantes appelleront une gueule cassée. Alors son ami Maillard va lui rendre un terrible service : échanger son nom contre celui d’un autre soldat. Désormais Edouard Péricourt est décédé et devient Eugène Larivière.

Le retour à la vie civile de ces trois là est l’histoire qui va nous être contée. Le retour dans un monde, une société qui n’aspire qu’à faire son deuil, passer à autre chose et qui n’est pas forcément encline à entendre et s’apitoyer. Entre magouilles sur le dos des morts et la douleur de leur famille. Le deuil impossible pour la famille Péricourt, la course aux monuments aux morts et la vie qui finit par l’emporter au moins pour certains. Comme le roman, la bande dessinée, saisit au plus près cette atmosphère lourde et pesante de l’après guerre, du retour à une vie normale impossible pour tant de gens, le deuil, la vie qui reprend, le retour à la vie difficile.

Ce travail est absolument magnifique. Texte et illustrations s’unissent pour donner vie à une œuvre puissante et poignante dont on ne sort pas indemne de la lecture et qui vous donnera envie de lire le roman si vous ne l’aviez pas encore fait. Un témoignage superbe sur la Première Guerre mondiale et surtout le retour des soldats dans le monde des vivants. Sublime !

 

Jean-Luc 

 

ARLH COUV HD.jpg

 

Au revoir là-haut
Pierre Lemaitre
Illustrations : Christian de Metter
Rue de Sèvres, 7 octobre 2015, 22,5 €

 

Et le roman en grand format et en poche 

 

51t20QlAmlL.jpg

 

51LYnD-nTDL.jpg

Publié dans #bandes dessinées, +critique de l'équipe | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Bjorn aux armées I

Alors que le tome III vient de paraître pour clore cette saga fantastique, voici venu le temps de relire l'ensemble. Découvrez ou redécouvrez avec de nouvelles couvertures les premiers tomes et notamment le tome 1 de la saga Bjorn aux armées 

 

CouvBjornArmées1.jpg

 

Le retour de Bjorn, sorti des enfers qui reprend sa vie sur terre, dans le royaume du Fizzland ! Il y retrouve ses amis, sa famille, est honoré de multiples récompenses par le roi Harald fou de joie de retrouver son fils Sven : enfin ! Pourtant celui-ci maintenu en « enfance » par Mamafidjard aux enfers est loin d’être au meilleur de sa forme et tout semble à refaire de son éducation.

Parti pour assister au mariage de Svartog, bien décidé à défendre et faire renaître la culture hirogwar, les préparatifs de la noce sont interrompus par des rumeurs puis la confirmation de l’entrée en guerre.

A partir de là, le destin du morphir se met de nouveau en marche et Bjorn va devoir assumer les fonctions de Jarlal.

L’auteur fait montre d’un grand souci du détail de batailles, descriptions des armes, intervention des dragons et notamment de Daphnir le Noir dont la vraie nature est désormais connue de tous. Tout concourt à faire de ce Bjorn aux armées un savoureux roman au souffle épique. Thomas Lavachery donne une autre dimension à ses personnages, en approfondissant ceux qui existaient déjà dans les aventures précédentes, mais qui ont grandi, vieilli, et en donnant corps à de nouveaux venus ou entraperçus seulement avant.

De tous ces personnages, ressortent des relations complexes, complot, jalousie, haine ancestrale, trahison, folie meurtrière, fierté de guerrier refusant de se soumettre au jeune Jarlal…

 

Dès les premières lignes, les fans auront le sentiment d’avoir quitté Bjorn la veille et se laisseront entrainer entre les lignes à la suite de leur héros. Le côté fantastique est moins marqué que dans les tomes précédents, donnant la part belle aux descriptions et aux batailles. Mais que les amateurs se rassurent : Dragon parlant, le corbeau Hughinn, le chat des enfers Wulf, l’âme déchainée qui va semer le malheur, pouvoirs du morphir… sont encore de la partie pour nous enchanter et nous enchaîner. La dérive fantastique fait même parfois penser de loin en loin à certains épisodes de la légende de Beowulf.  Bjorn aux armées marquait le retour  gagnant pour Thomas Lavachery qui signait là de nouveau un excellent roman, superbement écrit,  au souffle épique, à la fin bluffante. A suivre. 

 

Jean-Luc

CouvBjornArmées1.jpg

Bjorn aux armées Tome 1 ; Le jarlal ; Thomas Lavachery ; Editions l’école des loisirs,
26 août 2010, 11,5 € 18 octobre 2017, Médium Poche, 7,8 € 

Publié dans #Albums, +critique de l'équipe | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Nos étoiles contraires

Il sort en version poche chez Pocket Jeunesse, et le nouveau roman de l'auteur vient de sortir. Profitez du début des vacances pour découvrir ou redécouvrir ce roman magique ! 

9782266283304.jpg

Elle s’appelle Hazel, elle est en rémission partielle et lui Augustus, il est guéri ! Ils se rencontrent un jour par hasard lorsqu’Augustus accompagne son ami Isaac à un groupe de soutien appelé le Sacré Cœur de Jésus : groupe de soutien pour jeunes atteints du cancer. La maladie, la souffrance, l’isolement le regard des autres différent, apitoyé, la peur, l’espoir… ils ont connu, ils connaissent. Très vite le courant passe entre les deux, l’humour vachard de l’un et de l’autre créé très vite des liens de complicités, puis d’affection. Oh tout n’est pas simple pour autant. Elle se méfie : c’est vrai, qu’a-t-elle a apporter à un aussi beau garçon guéri, alors qu’elle est stable pour le moment, mais pour combien de temps ?  Et lui, que cache-t-il derrière cette force, ce sourire, cette bonne humeur permanente ?  Leurs échanges par SMS, rencontre, découverte d’un livre qu’ils adorent tous les deux vont les entraîner dans une aventure formidable.

Pour comprendre ce dont parle ce livre, il faut plonger dans sa lecture. Dès les premières lignes on comprend combien il est différent et nous entrainera vers une aventure exceptionnelle. Le terme n’est pas trop fort. Dès les premières lignes, on sait qu’on ne lâchera pas, on alterne alors entre l’émotion, la surprise, le bonheur, la peine ou les larmes, tenus jusqu’au bout par le récit, par la crainte de ce qui peut arriver, par l’espoir chevillé aux pages jusqu’au dénouement ! Hazel et Augustus resteront longtemps dans nos cœurs et nos mémoires.

Fort, drôle, tendre magique, l’auteur le dit lui même quand il présente son livre. Un roman magistral, pour prendre une bonne leçon de vie, d’optimisme et de courage. Fantastique !

 

Jean-Luc  

 

9782266283304.jpg

 

Nos étoiles contraires
John Green
Traduit de l’anglais (Etats-Unis) : Catherine Gibert
Editions Nathan Jeunesse, 21 février 2013, 16,5 €
Pocket Jeunesse, 19 octobre 2017, 7,4 € 

Publié dans #Ados, +critique de l'équipe | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

13 octobre 2017

Nouveautés semaine du 11 octobre 2017 : Kaléidoscope

Trop trop trop bien ! 

 

9782877679527.png

La déclaration : Les animaux en ont assez. Des siècles qu'ils sont chassés, enfermés, maltraités... Cette fois, c'est décidé. Plus question de se laisser faire. Ils vont montrer aux humains qu'ils ne sont pas les rois du monde kaléidoscope

 

9782877679480.png

 

Le nigaud du Marigot : Le phacochère adore son marigot qui respire l'amitié et le partage. Mais arrive un jour la sécheresse et le phacochère prend quelques décisions aux conséquences désastreuses... pour lui ! kaléidoscope

Publié dans #Albums, +critique de l'équipe, -divers | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

12 septembre 2017

Louise

Sublime ! On adore ! 

9782955789636.jpg

Cette très belle histoire, trouvera un écho certain chez de nombreuses petites filles qui parfois se sentent seules, tristes et pas forcément à l’aise dans leurs baskets alors qu’en apparence, tout le monde les trouve belles, fortes et rayonnantes. Pourtant si on observait bien qui pourrait surprendre des chuchotements alors qu’elles sont seules, des larmes au moment où elles sont à l’abri après une longue journée…

Cette belle histoire est celle d’une solitude, d’une petite fille triste parfois et d’une rencontre, d’une belle amitié et de la force qu’elle va, qu’elles vont en tirer pour grandir, rêver et se sentir enfin fortes et belles !

Une histoire magique, sur la solitude, la tristesse, et l’amitié magiquement illustrée par Magali Dulain et ses crayonnés en noir et blanc qui lui donnent un charme fou et dégage une atmosphère digne des livres d’artistes. Un album onirique qui saura parler au cœur des petits et grands qui auront la chance et le bonheur de découvrir cette pépite d’histoire et d’illustrations. Magique !

 

Jean-Luc

9782955789636.jpg

Louise

Stéphanie Demasse-Pottier

Illustrations : Magali Dulain

Editions l’étagère du bas, 6 septembre 2017, 12,8 €

11 septembre 2017

365 pingouins (PRIX SORCIÈRES (ALBUMS JEUNESSE 2006)

C'est génial ils sont de retour ! Les petits nouveaux vont adorer, ceux qui sont devenus grands vont fondre de bonheur ! 

 

51VETWVnbzL.jpg

Si le premier de l’an prochain, le livreur sonne et vous apporte un paquet dans lequel il y a un pingouin avec un petit mot vous recommandant de bien en prendre soin : méfiez vous ! Parce que les jours qui suivent risquent fort de changer votre vie pour toujours !

 

Quel bonheur de retrouver cet album et tous ces pingouins, coup de génie de Joëlle Jolivet qui nous offre ici entre couleurs éclatantes et le noir et blanc des pingouins. Une histoire géniale, drôlissime avec une fin qui pourrait bien relancer l’histoire à l’infini !

 

Magique ! Merci hélium de nous faire redécouvrir cette petite merveille !

 

Jean-Luc

 

51VETWVnbzL.jpg

 

 

 

 

 

365 pingouins (PRIX SORCIÈRES (ALBUMS JEUNESSE 2006)

Jean-Luc Fromental

Illustrations : Joëlle Jolivet

Editions hélium, réédition 6 septembre 2017, 15,3 €

Publié dans #Albums, +critique de l'équipe | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

29 août 2017

Mort au loup !

Un album génial ! Chouchou de toute l'équipe, spéciale dédicace pour notre Natacha
à qui on pense très fort aujourd'hui ! 

134042_couverture_Hres_0.jpg

 

Comment vous dire ? Et bien voilà ! Les trois petits cochons ont décidé de recruter un entraineur conseiller pour se débarrasser du loup. Pourtant très vite la situation dégénère : les solutions proposées ne semblent pas vraiment possibles, et la troisième qui va être choisie est un peu … enfin vous verrez bien.

Juste vous dire que cet album est drôlissime, que les trois petits cochons n’ont pas forcément inventé le fil à couper le beurre, mais qu’au bout du compte ils ont suffisamment ou de chance (qui sait ? ) pour jouer un sale tour au loup. Les situations, décalées, improbables,  les illustrations absolument géniales, tout est magique dans cet album qui vous fera rugir de plaisir et hurler de rire ! Fabuleux, merci Philippe.

 

 

 

Jean-Luc

 

134042_couverture_Hres_0.jpg

 

 

Mort au loup !

Philippe Jalbert

Editions le Seuil Jeunesse, 20 avril 2017, 13,5 €

Publié dans #Albums, +critique de l'équipe | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

21 août 2017

Le bain de Berk

C'est l'été : l'heure du bain ! 

 

Bain de Berk.jpg

Cette histoire c’est celle rapportée par l’heureux propriétaire de Berk son doudou. Un jour pendant que l’eau du bain coulait, l’enfant parti jouer en attendant, a laissé Berk sur le bord de la baignoire. Mais celui-ci a glissé et est tombé dans le bain et là les jouets animaux perchés sur le bord ont paniqué : Trouillette la tortue, Drago le dragon jaune, Poulp la pieuvre violette et Aspiro l’éléphant bleu.

Panique à bord donc : il se noie, il s’étouffe… chacun y va de sa version, d’autant que Berk lui dans le bain s’obstine à leur parler mais qu’ils n’y comprennent rien. Va suivre toute une série de quiproquo et de tentatives de sauvetage toutes plus drôles et cocasses les unes que les autres. Le final qui dévoile le pot aux roses va faire hurler de rire les enfants qui vont vouloir le lire et le relire encore et encore (bon l’école des loisirs, il faudrait songer à une version amphibie, nous on ne dit que cela ! ).

C’est drôle, les illustrations sont fraiches avec des petits héros magiques à la bouille impayable et on les adore. Un album pour dire le plaisir du bain, chanter les trésors de l’imagination enfantine et nourrir leur univers : que demander de mieux ? Mais que vous l’adoptiez rapidement bien évidemment.

 

Jean-Luc

 

Berk.jpg

Illustrations © l'école des loisirs, Pastel, Julien Béziat. Tous droits réservés Merci 

 

 

Bain de Berk.jpg

 

 

Le bain de Berk

Julien Béziat

Editions Pastel de l’école des loisirs, 7 septembre 2016, 13,5 €

 

Publié dans #Albums, +critique de l'équipe | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Le parfum des feuilles de thé

L'été, le temps pour s'installer et savourer les belles choses ! Les beaux livres ! 

14702271_1115415928494822_2075739968843033355_n.jpg

Ingrid Chabbert nous offre ici une histoire magnifique, belle et puissante. En fait on pourrait presque dire qu’elle nous offre des histoires. De l’enfance à l’âge adulte, l’héroïne traverse cet album au parfum étrange avec légèreté et bonheur. Que ce soit dans la joie, la tristesse ou la pire des adversités, elle glisse de page en page et nous emporte avec elle mine de rien. Superbement servie par Célia Chauffrey et ses illustrations, l’histoire avance dans un monde en suspension avec des arbres aux feuilles magiques et des créatures, des oiseaux notamment à la silhouette fuselée et aérienne. Tout un univers onirique, rempli de détails subtils, qui nous emporte dans cette histoire de vie, de fidélité et d’amour. Un album tendre et doux, aux sentiments puissants qui disent que toujours il faut aller de l’avant et vivre la vie pleinement. A déguster avec une théière du meilleur de breuvage. Magnifique !

 

Jean-Luc

 

14702271_1115415928494822_2075739968843033355_n.jpg

Le parfum des feuilles de thé

Ingrid Chabbert

Illustrateur : Célia Chauffrey

Editions de la Martinière Jeunesse, 13 octobre 2016, 14,9 €

Publié dans #Albums, +critique de l'équipe | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Cap au Sud !

Prenez le frais cet été c'est bien aussi ! Superbe ! 

 

Les Filédanchois partis un jour en pique-nique sur la banquise du pôle sud. Mais au retour une erreur d’aiguillage et une mauvaise direction va provoquer le départ pour une aventure pas comme les autres. Ils sont drôles et sympas ces cinq manchots partis sur un iceberg qui va dériver jusqu’au nord et leur permettre de faire la connaissance de Monsieur Leblanc, un ours polaire. Au fil des pages retrouvez leurs aventures et leur voyage de retour à moins qu’une navette permanente ne soit en train de se mettre en route pour les nouveaux amis. Du nord au sud ou du sud au nord, vous allez y perdre votre sens de l’orientation et faire aussi à l’occasion un petit tour du monde coloré et joyeux (fichus gosses qui ont toujours faim !). Les illustrations de Peter Jarvis sont délicieusement rétros, remplis de couleurs et de détails craquants.

Un album frais et joyeux pour se rafraîchir cet été. On aime !

 

Jean-Luc

 

capausud.jpg

Cap au Sud !

De Jeanne Willis

Illustré par Peter Jarvis

Traduit de l’anglais : Emmanuel Gros

Editions Gallimard Jeunesse, 8 septembre 2016, 13,5 €

Publié dans #Albums, +critique de l'équipe | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

ANATOMIA : cartographie du corps humain

L'été le temps de toutes les découvertes : faites leur plaisir ! Superbe ! 

anatomia.jpg

Cet album absolument génial va vous conduire à la découverte du corps humain comme jamais vous ne l’avez vu : c’est un gigantesque plan de la mécanique humaine. Chaque double page présentée de manière originale et regroupée en grands thèmes : squelette-os et croissance ; la peau ; le circuit de l’eau ; la digestion ; le sommeil…

A chaque fois des encarts, des informations en chiffre, des repères, des équivalences, une mise en perspective originale qui permet de voir et de comprendre les différentes caractéristiques dans une ambiance aux couleurs chaudes et chaleureuses, juste ce qu’il faut de présence. Vous allez visiter le bâtiment en passant des cuisines puis au tout-à-l’égout, la Silicon Valley, le réseau internet, le parc d’attraction ou le studio de cinéma. Absolument fantastique !

 

Jean-Luc

 

 

Visuel_Anatomia.jpg

 

Illustrations © Milan Jeunesse, Illustrations : Sarah Tavernier,
Alexandre Verhille, tous droits réservés. merci !

 

anatomia.jpg

 

 

 

 

 

Anatomia - Cartographie du corps humain

Jack Guichard

Illustrations : Sarah Tavernier, Alexandre Verhille

Editions Milan Jeunesse, 19 octobre 2016, 19,90 €

Publié dans #Documentaires, +critique de l'équipe | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

L'atlas aventurier des animaux

Pour les vacances, les Sandales Jeunesse, vous proposent un détour par le monde tout simplement ! 

latlas-aventurier-des-animaux.jpg

Prêts pour un petit tour sur tous les continents, pour une extraordinaire aventure et des rencontres animalières fabuleuses ? On se sent bien dès les premières pages tournées de ce superbe album grand format.

Pour chaque entrée, la carte du continent avec les animaux emblématiques puis quelques doubles pages qui permettent de retrouver les hippopotames au Botswana, les pandas géants en Chine, les kangourous roux en Australie, l’ours noir aux Etats-Unis ou les colibris au Costa Rica et bien d’autre choses encore.

Les ambiances changeantes pour chaque thème offrent des décors superbes, les petits textes qui parsèment les pages et tous ces animaux croqués avec bonheur, on remarquera la marque de fabrique de l’illustratrice avec parfois des cous et de pattes qui s’allongent exagérément. C’est un album vivant, coloré et intelligent tiendra une place à part dans votre bibliothèque et permettra de faire découvrir au fil des pages et des envies . Formidable !

 

Jean-Luc

Visuel_atlasaventurier.jpg

Illustrations © Milan Jeunesse. Lucy Letherland. Tous droits réservés. merci 

 

latlas-aventurier-des-animaux.jpg

 

L'atlas aventurier des animaux
Lucy Letherland
Illustrations : Adeline Dusaussoy
Editions Milan Jeunesse, 21 septembre 2016, 25 €

Publié dans #Documentaires, +critique de l'équipe | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook