Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20 janvier 2022

Le berger et l’assassin

Petite erreur de manoeuvre hier, pardon ! voici la newsletter complète 

 

Un texte et des illustrations puissants. Un album grand format pour parler de vie et de liberté ❤️❤️❤️❤️ Henri Meunier et Regis Lejonc au meilleur ! 

 

81n20CBgkmL.jpeg

 

Un grand album, un format qui permet enfin à  Régis Lejonc  de nous montrer en image sa chère montagne, celle de son enfance et à  Henri Meunier  de tisser sa toile avec son histoire, rude, abrupte comme cette montagne qui lui sert de cadre.
Tout est vite en place, on comprend, même si rien n’est précisé que les hauteurs permettent à un homme traqué, ( un assassin ? ) d’échapper au moins pour un temps aux groupes fascistes qui le guettent, le recherchent plus bas. Alors, au départ le berger, lui qui fuit les rumeurs et les histoires du bas, a juste fait oeuvre d’homme juste. Il a soigné un blessé, l’a recueilli, lui a permis de reprendre des forces.
Mais comme souvent, avec lui le monde d’en bas, ses histoires, sa violence n’ont pas tardé à les rattraper et leur histoire à basculer. Les dialogues et la relation entre les deux hommes est rude, comme la montagne, directe. Leur vie désormais pour un temps liée va nous conduire plus haut encore vers les sommets qui ensuite permettront peut être de redescendre vers la liberté et la vie. 

Un album intemporel, qui nous parle d’humanité, de danger sur la vie, la démocratie. On peut les identifier ces hommes avec notre histoire proche du premier XXème siècle et de ses horreurs, on peut aussi facilement transposer l’histoire aujourd’hui comme une fable, presque une vision qui nous rappelle les dangers, la compromission et la faiblesse des hommes parfois. Elle nous dit aussi cette histoire que même si certains hommes font de mauvais choix, tous ne vont pas dans cette direction, qu’il existe hier et aujourd’hui encore des hommes justes et bons qui savent prendre les bonnes décisions. A nous de leur emboiter le pas.
Une histoire belle, à la langue belle, directe et franche avec un décor et des illustrations à donner le vertige et des illustrations puissantes et belles qui chantent la beauté de la nature, son intemporalité et la liberté. 

Sublime album, magnifiquement écrit, magnifiquement illustré qu’il faut offrir aux plus grands comme une promesse de jours meilleurs. Bravo ! 

 

Jean-Luc 

 

 

81n20CBgkmL.jpeg

 

 

 

 

Le berger et l’assassin 
Henri Meunier

Illustrations Regis Lejonc

Editions Little Urban, 7 janvier 2022, 19,9 €

Plein plein plein de sports : un imagier giga extra de sports et de jeux rigolos

Du bonheur, de la vie en page ! Brillant ! ❤️❤️❤️❤️

 

Z2NzOmNhbnRvb2todWItYXNzZXRzLWVkZW46ZTgvY2ZhODJiZTFjOTM4OGIzMjZkMDI1N2FlMmRmNjY4NzQwYThjOTQucGRm.png


9782203222205_6.jpeg

 

9782203222205_7.jpeg

 

Illustrations © Casterman jeunesse. tous droits réservés. Merci 

 

 

 Alexandra et Claudia  nous embarquent pour un petit tour des sports de saison et bien d’autres encore. Alors si comme nous, vous aimez la folie, l’humour d’ante et les bestioles totalement loufdingues foncez à la suite de cet éléphant magnifique équipé que vous pouvez voir en couverture et lancez vous dans l’aventure.
On commence par la salle de sport -, parce qu’il faut bien l’avouer entre les confinements et les fêtes et bien c’est nécessaire : c’est évident que certains trichent, comme Régis l’éléphant que l’on va retrouver de pages en pages, facile de frimer quand on est grand puissant et que d’un coup de trompe, on peut soulever la barre d’haltérophilie d’un seul coup. Rien n’échappe aux autrices, tout y passe de la pole dance, du finesse, mais aussi de la danse, des claquettes du breakdance de la Zumba et bien d’autres activités encore.
Sur la double page suivante destinée aux jeux de balle, on a un Régis qui joue au basket (no commment) des jeunes de pétanque, des quilles, du foot avec un gardien au très beau prénom trouvent les lutins, et toutes une série de bestioles épatantes qui peuplent l’espace et donnent de l’ambiance ou du fil à retordre aux joueurs comme ce merle qui perturbe la partie de base-ball.
Ambiance aquatique pour la double page suivante, un croco en jet ski qui entraine dans son sillage des amateurs de ski nautique, Régis toujours mais avec une bouée canard géante, et des poulettes en pleine séance de gym aquatique. 

Bien évidemment il y a aussi des espaces dédiés au sport comme certaines cours de récré : jouer à la marelle avec des grues ; s’amuser avec le pote zèbre en fauteuil  roulant, l’hippo et la pieuvre aux huit bras ; jouer à chat statue ;  faire de la course en sac  ou alors comme Régis profiter de la récré pour gouter tranquillement. 

Un petit tour de circuit pour tout ce qui roule ensuite : trottinette, motocycle, skateboard, tricycle, draisine, bicycle, tandem, rolliers, gyropodes, … roule ma poule ! 

Ensuite pour ceux qui rêve de neige et d’évasion en altitude la double page est pour vous. Il y a ceux qui glissent, ceux qui tournicotent, et ceux qui font du rafting ou de la spéléo . Comme dit l’accroche de la page : la montagne ça nous gagne.
Viennent ensuite des doubles pages sur les sports aériens avec un lion volant très réussi ; la suivante sur les sports de combat : superbe grenouille épéiste ; et celle sur les champions du monde aux JO.
Pour ces trois dernières doubles pages, nous vous laissons découvrir les détails et la folie furieuse qui semble s’être emparée des autrices notamment de l’illustratrice avec des empilements, des situations improbables et un lâcher prise de haut vol.
C’est une réussite, on ne se lasse pas de ces grands albums, emplis de détails, de vie, de surprise pour de très très bons et longs moments répétés de bonheur en page. Un cartonné grand format à savourer sans modération sur les genoux de papa ou maman ou alors allongé pour savourer les grandes pages et s’amuser. On adore ! Impossible de résister. 

 

Jean-Luc 

 

 

91GWwafh7SL.jpeg

 

Plein plein plein de sports : un  imagier giga extra de sports et de jeux rigolos 

Alexandra Garibal 

Illustrations Claudia Bielinsky

Editions Casterman Jeunesse, 12 janvier 2022, 15,9 €

La petite fille qui avait peur de tout

Moi peur ? Jamais ! Doux, tendre et merveilleux ! Foncez ! ❤️❤️❤️

 

9782246830030-001-T.jpeg

 

Amélie a peur de tout. Quoi qu’on lui propose, elle a peur, c’est infernal et sa phrases fétiche est : «  on ne sais jamais ce qui peut arriver ». Alors forcément elle est souvent toute seule. Un jour à côté d’elle sur le canapé elle aperçoit un petit machin gris qui est tout triste avec comme elle ce petit nuage noir et gris au dessus de la tête. Pas moyen de calmer la tristesse de la petite chose. Amélie va ainsi prendre une grande décision et se lancer : faire de la balançoire avec ses amis, faire un tour au parce avec mamie, au jardin pour aider maman, demander à papa d’adopter un chien. Plus elle s’engage, plus le nuage rétrécit pour bientôt disparaitre. Mais ce n’est pas le seul changement dans sa vie. La petit chose grise est devenue un matin au réveil une jolie créature dorée et brillante et toutes les deux rayonnent d’une vie nouvelle et de la confiance retrouvée.
Alors bien évidemment, vous et votre enfant vous savez bien que la petite chose n’existe pas en vrai, mais qu’importe au final. L’essentiel c’est que comme Amélie, quelque chose ou quelqu’un d’imaginaire ou pas donne la force d’aller de l’avant et de rayonner d’une vie joyeuse et belle.
Chaleureux, vivant, et addictif. 

 

Jean-Luc 

 

9782246830030-001-T.jpeg

La petite fille qui avait peur de tout  

Aurora Cacciapuoti

Texte français de Christian Demilly 

Editions Grasset Jeunesse, 12 janvier 2022, 15 €

Bisous

Un seul mot d'ordre : bisous ❤️❤️❤️❤️

 

715QzKxF6EL.jpeg

 

 

Ce cartonné pour petits mains avides de toucher est un plaisir constant de couleurs et de découvertes. Des petits poissons qui foncent se faire un smak, aux bisous des abeilles, des canards, serpents et autres bestioles plus ou moins imposantes, tout est un appel à la tendresse.
Partout des morceaux de décor qui se déplient, se déploient et font se rencontrer pour des bisous doux, fous, avant l’apothéose pour la dernière page. Un océan de douceur à offrir, partager, lire. 

 

Jean-Luc 

 

715QzKxF6EL.jpeg

Bisous 

Marta Comin 

Editions Saltimbanque, 14 janvier 2022, 13,9 €

C’est obligé que les petits cochons se fassent manger par le loup ?

Drôle, malin et loin des sentiers battus ! ❤️❤️❤️❤️

 

71tgEjhkTnL.jpeg

 

Un livre bonheur par l’idée, les illustrations folles et colorées et les rabats qui mettent en joie le lecteur avec ces situations inversées et joyeuses. Ainsi vous découvrirez qu’il n’y a pas forcément de malédiction pour les petits cochons, les souris  ou les petits poissons à se faire croquer. Leurs prédateurs n’ont qu’à bien se tenir : l’oeil hagard et inquiet de ce gros poisson fuyant l’alliance des petits est un plaisir des yeux. De la même façon, les sorcières, les ogres, les monstres du placard et les gros méchants ont-ils vocation à terroriser et massacrer leur entourage ? La fin est sage et rigolote et rappelle qu’on peut même si on est plus petit et plus faible utiliser aussi son cerveau et se défendre. Un album cartonné au format que l’ont tient bien en main, qui ouvre toute une série de possibles, qui fera beaucoup rire et va être ouvert encore et encore par les petits émerveillés qu’on puisse résister aux méchants des histoires. 

 

Jean-Luc 

 

71tgEjhkTnL.jpeg

 

C’est obligé que les petits cochons  se fassent manger par le loup ? 

Marie-Agnès Gaudrat 

Illustration Marie Mignot

Editions Casterman Jeunesse, collection mes livres surprises, dès 3 ans, 5 janvier 2022, 12,9 €

La lumière des lucioles

Un petit livre unique à lire le soir avant de s’endormir avec des étoiles plein la tête. ❤️❤️❤️❤️

 

la lumière des lucioles.jpeg

 

Ouvrez bien vite ce très bel album et suivez Mama Grand et Boule de Plume au coeur de la nuit .
Le jour se termine, les ombres dansent, changent de dimension, d’étranges lumières se mettent à briller, des yeux et de petites lueurs dansantes. Mais qui sont-elles se demande Boule de Plume. La petite chouette survole ainsi avec sa maman le monde qu’elles voient bien elles avec leur vue nocturne et surprennent une famille de hérisson en action, des lièvres qui dansent, le monde des humains pas si loin de là. Les lucioles dansent, s’amusent, semblent tout transformer en féérie évanescente avant de peu à peu s’éteindre au petit matin quand le soleil pointe le bout de ses rayons.
Un album à l’italienne au petit format, tout d’ombres et de couleurs noirs, bleu, bleu vert piqueté de lumières et d’yeux qui brillent. Gageons que les vôtres et ceux des enfants auront eux aussi des étoiles qui brillent dans les yeux. Un petit livre unique à lire le soir avant de s’endormir avec des étoiles plein la tête. Gros coup de coeur. 

 

Jean-Luc 

 

 

la lumière des lucioles.jpeg

 

La lumière des lucioles 

Adrien Demont

Editions Thierry Magnier, 5 janvier 2022, 13,9 €

Joséphine

S'émerveiller et rien d'autres !❤️❤️❤️❤️

61Zo95xjOHL.jpeg



Elle est rigolote Joséphine, un peu bancale si on la compare aux vraies girafes. Mais dès la couverture, on sait que c’est une évidence : on l’aime.
Ce petit cartonné de  Chloé Altéras est un délice, de douceur et de malice. Au fil des pages, suivez Joséphine, partagez ses découvertes et surtout faites comme elle, émerveillez vous. 

Un album merveilleux pour les petits qui invite au bonheur, à la découverte et à l’émerveillement. Magique. 

 

Jean-Luc 

 

 

61Zo95xjOHL.jpeg

Joséphine 

Chloé Alméras

Editions du Seuil jeunesse, 7 janvier 2022, 10,5 €

De la tête aux pieds : ces inventions qui nous rendent plus forts - dès 9 ans

Tout savoir sur le corps et les inventions d'hier, d'aujourd'hui et de demain qui nous rendent plus forts et nous réparent ! formidable ! ❤️❤️❤️❤️❤️❤️

 

71s4PuXTOKL.jpeg

Entre présent et future plus ou moins proche un certains nombre d’invention ont permis à l’espèce humaine, de grandir, de se protéger et de soigner. Pourtant rien n’est jamais vraiment simple. Ce bel album nous invite à partir à la découverte de cet univers optimiste et intelligent . 

S’ouvre alors tout un univers de découvertes absolument bluffantes ! Grâce ce documentaire vous pourrez mettre un nom sur des objets qui semblent visuellement familiers dans le domaine de la science et découvrir leur origine. Des comparaisons s’imposent naturellement avec la nature et les capacités hors norme de certaines espèces animales, en terme de flair, de rapidité, de capacités respiratoires… Ainsi, l’homme cherche à aller toujours plus loin, de s’occuper de sa tête, de comprendre et d’améliorer les capacités de son cerveau et de le soigner lorsque cela est nécessaire, on s’intéresse avec des pages passionnantes aux cinq sens.
Une vingtaine de doubles pages pour faire le tour du cours, de ses besoins, des inventions et on aime beaucoup la petite vignette qui apparait avec la mention « et demain » qui ouvre sur les possibles améliorations en cours ou à prévoir. Un documentaire superbe sur papier épais avec des choix de mise en page intéressants qui permettent avec des textes courts et précis d’avoir les informations essentielles. Les fonds colorés et les illustrations puissantes et riches donnent à l’ensemble une vraie unité et un intérêt indéniable.
On aurait peut être aimé une petite table des matières, mais pourquoi bouder notre plaisir pour cet album riche et passionnant qui nous permet, petits et grands, de découvrir et connaître ce qui existe déjà, la recherche en cour et d’imaginer celle du futur. De quoi créer des vocations pour la science et ses possibilités. Excellent ! 

 

Jean-Luc 

 

 

 

71s4PuXTOKL.jpeg

De la tête aux pieds : ces inventions qui  nous rendent plus forts - dès 9 ans

Florence Pinaud 

Illustré par Arnaud Nebbache

Editions Nathan Jeunesse, 13 janvier 2022, 16,9 €

Publié dans #Albums, #Documentaires, +critique de l'équipe | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Suzy Boude

Suzy boude, et alors ? ❤️❤️❤️

 

416HZmbKtVL.jpeg

 

Un adorable chat tout beau, gâté et vivant dans le luxe, mais qui passe son temps à bouder et qui d’ailleurs aime bouder. Le problème ? C’est que ses frères et soeurs ne savant pas apprécier ses bouderies, et lui reprochent sans cesse. Alors un soir elle décide de monter sur le toit. Là, surprise, un chat gris aux longues moustaches est installé en train de bouder. Ils vont décider de bouder ensemble, pas trop fort, parce qu’il ne faut pas perturber leur bouderie réciproque. Et le beau Florian et son côté mauvais garçon boudeur vont séduire Suzy la boudeuse comme l’inverse est vrai. Au fil des sorties le meilleur va leur arriver et devinez quoi ? Et oui leurs petits sont de petits monstres poilus et boudeurs.
C’est drôle, cela monte progressivement en puissance et la rencontre sur les toits et à un petit côté romantique totalement craquant. Les illustrations sont à l’unisson offre un univers cosy et douillet à la belle Suzy et à ses bouderies avant de s’envoler sur les toits de Paris. Une petite chose douce et grinçante pour tous les petites boudeurs. 

 

Jean-Luc 

 

 

416HZmbKtVL.jpeg

 

 

 

 Suzy Boude

Angélique Leone

Illustrations Stéphane Henrich 

Editions l’école des loisirs, 12 janvier 2022, 13,5 €

19 janvier 2022

Les animaux qui existent peut être du professeur O’Logh

Pétillant, malin et improbable ! A savourer sans modération ❤️❤️❤️❤️

 

81iqghhgfEL.jpeg

L’introduction du livre est très drôle, elle met les pendules à l’heure sur les conditions qui ont permis de retrouver le carnet du fameux professeur et non pas lui ! Alors si certains le prennent pour un mythomane avéré, d’autres se prennent à rêver qu’il a vraiment trouvé ces animaux extraordinaires. A vous chers lecteurs d’en juger et de laisser surtout votre imagination galoper et folâtrer à la rencontre d’animaux étonnants. 

La table des matières va beaucoup vous plaire. L’album est divisé en huit chapitres : les animaux donc au toucher / les animaux surnaturels / les animaux qui font des trucs dégoutants / les animaux pas sympas / les animaux louches / les animaux qui bavent / les animaux qui chantent faux / les animaux pas inutiles.
Les premiers sont tout doux mais un peu cinglés quand même entre celui qui adore la saucisse fumée, l’autre qui ressemble à un mouton et qui du coup se nourrit exclusivement de la laine de moutons vivants (attention planquez vos troupeaux) et cet autre qui se transforme en carpette une fois sec. Les autres ont tous des caractéristiques étonnantes. On aime leurs noms totalement imprononçables et étonnants tout comme leur formes et look absolument détonnants.
C’est frais, amusant, drôle et pétillant. De quoi secouer quelques neurones et laisser galoper toutes les petites imaginations débordantes. A découvrir et offrir aux petits curieux . 

 

Jean-Luc 

 

 

 

81iqghhgfEL.jpeg

 Les animaux qui existent peut être du professeur O’Logh

Stéphane Nicolet

Illustrations Jean-Baptiste Drouot 

Editions little urban, 7 janvier 2022, 15,5 €

17 janvier 2022

Le tour du Monde en 80 jours - Jules Verne

Rêver aux voyages, dont le temps reviendra bien vite. Remonter le temps, sourire de l'enthousiasme, trembler des chausses trappes et partir à l'aventure avec cette version BD du célèbre roman de Jules Verne
❤️❤️❤️ Juste magique 

 

9782203038264.jpg

Quel bonheur que de plonger dans ces pages, dans le Londres grouillant et vivant de la fin du XIXème siècle. Un pari fou pris dans un riche salon et c’est parti pour enflammer tout Londres qui désormais va bruisser de rumeurs, de paris fous, Philéas Fogg est désormais côté en bourse. 

Commence alors un voyage trépidant en bateau, en train et lorsque le train s’arrête qu’à cela ne tienne, un éléphant fera l’affaire pour finir le trajet.
Avec un petit inspecteur au trousses persuadé de tenir celui qu’il cherche et qui fera tout pour leur mettre des bâtons dans les roues.
Les balades en éléphant ouvrent parfois sur des surprises de taille : une jeune femme vouée au bûcher pour rejoindre son mari et c’est Passe-partout qui va la sauver et ainsi augmenter leur petite troupe.
Nos amis parviendront-ils à affronter les dangers et à les surmonter ? Un voyage extraordinaire sur les traces de cette légende, représenté avec un flegme insolent et un serviteur vif, gaffeur mais si fidèle. Tout fonctionne dans cette adaptation : l’histoire reprise là et comment il faut. Les illustrations magnifiques et le travail sur les couleurs impressionnant créent un décor vivant et mouvant peuplé de mille détails et d’informations diverses, tout comme une atmosphère chaude et vibrante qui entraîne vraiment le lecteur dans un autre univers. Absolument génial ! Une entrée formidable pour découvrir le monde de Jules Verne. 

 

Jean-Luc 

 

9782203038264.jpg

Le tour du Monde en 80  jours - Jules Verne
Dessin et couleur : Younn Locard

Adaptation : Jean-Michel Coblence

Editions Casterman jeunesse,  2à janvier 2021, 14,95 €

Athéna- la mythologie en BD

Déesse surgie du crâne de son royal père, le petite Athéna grandit très vite et devient une déesse redoutable et fascinante ❤️❤️❤️❤️ un nouveau titre excellent de la collection des Editions Casterman Jeunesse 


81ciZPbeX7S.jpeg

Elle est la fille de Zeus et il vaudrait mieux éviter de la contrarier parce que ses origines et les conditions de sa naissance en font une déesse particulière.
La petite Athéna va désormais faire ses preuves et montrer de quoi elle est capable. Son aide dans la lutte contre les géants ; la compétition pour devenir face à Poséidon la déesse protectrice d’Athènes ; sa jalousie folle et terrible face à l’insolente Arachnée … Toutes les facettes de cette jeune, belle, bientôt intemporelle déesse défilent et enchantent le lecteur portées par les illustrations fines, délicates et très vivantes d’Emilie Harel. Un tome brillant et très réussi de cette collection formidable. 

 

Jean-Luc

 

81ciZPbeX7S.jpeg

 

 Athéna- la mythologie en BD

Sylvie Baussier

Illustrations Emilie Harel 

Editions casterman jeunesse, dès 8 ans, 23 juin 2021, 12,95 €

 

 

Petites météorologies

Etonnant, intelligent et curieux, une pépite étrange et belle à recommander ! ❤️❤️❤️

 

81Lq4HEwihL.jpeg

Un album d’Anne Hérauts  est toujours une aventure extraordinaire. Celui-ci échappe peut être encore moins à la règle.
De pages en pages, de paysages en lieux sombres, de la forêt en usines, les images défilent tantôt sombres, cachant de drôles de personnages, un « drôle de chien » épuisé, pour passer à des villes colorées qui cachent aussi leurs secrets (mais où donc a bien pu passer cette chaussette ? ). Scènes de vie comme figées, d’autres vivantes et pétillantes… l’autrice nous invite en douceur à découvrir ces petites pépites, des moments volés parfois doux, tristes, nostalgiques et finit par nous emmener loin, la mine songeuse, le regard curieux.
Etonnant, exigeant et heureux au final. A découvrir 

 

Jean-Luc

 

81Lq4HEwihL.jpeg

Petites météorologies 

Anne Herbauts

Editions Casterman jeunesse, les albums Casterman, 10 février 2021, 15,9 €

Mon cher ennemi : correspondance entre un lapin et un renard

On avait adoré lettres à plumes et à poils (de nos chers Philipe Lechermeier et Delphine Perret) tout comme leur Lettres à pattes et à poils et à pétales ; les merveilleuses Lettres de l'ourse de Gauthier David et Marie Gaudry ; ou ce délicieux album des lettres à mon cher petit frère qui n'est pas encore né de Frédéric Kessler et Alain Pilon. Il faudra désormais compter sur un nouveau classique du genre avec ce titre fantastique ❤️❤️❤️❤️❤️

 

147507_couverture_Hres_0.jpg

 

147507_interieure_Pages Interieures_0.jpg

 

147507_interieure_Pages Interieures_1.jpg

 

147507_interieure_Pages Interieures_4.jpg

illustrations @le seuil jeunesse. Merci ; Tous droits réservés. 


Tout commence par une lettre de Jeannot Lapin à son vieil ennemi Gaspard Goupil. L’un cherche sa mémoire envolée, et l’autre écrit ses mémoires. Commence alors une suite de lettre mêlées de piques, de provocation et de confidences. L’un tutoies son destinataire, l’autre le vouvoie. 

Le ton monte rapidement, et la mémoire se reconstitue peu à peu, par bribe, comme par enchantement, que s’est il donc passé ce 14 février pour que si longtemps après ces deux ennemis de toujours puisse s’affronter par lettres échangées et peu à peu remettre en place les pièces du puzzle.
Qui ment ? Qui fabule ? Qui reconstruit l’histoire à son avantage ? Mais les faits ont la vie dure et parfois la mémoire joue de drôles de tour.
Saura-t-on au final ce qui s’est passé ? Les deux vieux ennemis auront-ils le courage de retrouver la mémoire et de se revoir une dernière fois ?
Un album merveilleux, sur la force des relations épistolaires, étonnant, provoquant, doté d’un humour grinçant qui fait qu’on saute d’une lettre à l’autre totalement pris par l’histoire, les confidences et fous de ne pas savoir ce qui s’est passé assez vite. Les illustrations toutes bleu, organe et noir et blanc pimentent l’ensemble par leur force et leur puissance et racontent aussi parfois ce que les mots ne sauraient dire. Les dernières images, juste après le dernier affrontement épistolaire  sont sublimes et particulièrement touchantes avant le final grinçant et plein d’humour dont seul ces deux auteurs peuvent avoir le secret et l’imagination fertile. 

Des histoires qui se croisent, s’affrontent, un humour grinçant, deux partis qui s’envoient leur vérité à la face, mais aussi des bribes d’histoire qui se complètent et font évoluer le récit.
C’est magique, étonnant, nous entraîne là où on ne s’attendait pas aller et les lettres donnent une force et un rythme si particulier au récit qu’on ne peut plus lâcher l’histoire. Absolument formidable 

 

Jean-Luc 

 

147507_couverture_Hres_0.jpg

Mon cher ennemi : correspondance  entre un lapin et un renard

Gilles Baum

Illustrations : Thierry Dedieu

Editions Le Seuil jeunesse, 4 juin 2021, 15 €

Atlas, le grand imagier

Original, vivant et lumineux ! A découvrir ❤️❤️❤️

91NE1CUvpwL.jpeg

 

Il est beau ! Les pages du documentaires sont épaisses, emplies de formes et de couleurs. Il est vivant ! Notre monde si beau, les drapeaux, les monnaies, les moyens de transport, les costumes, les instruments de musique : tout ce qui fait la diversité et la beauté du monde, éclate sur les pages aux illustrations originales et hautes en couleurs. 

Viennent ensuite les présentations par continent, des informations étonnantes, les principaux monuments, la faune et la flore, les objets de curiosité.

Puis sur le même modèle de présentation viendront l’Asie, l’Amérique, l’Afrique, l’Océanien et l’Antarctique.
C’est frais et heureux par les illustrations mais aussi par les choix des informations apportées, qui bien évidemment présentent l’essentiel mais aussi vont loin des sentiers battus avec des anecdotes et autres informations peu habituelles dans ce type de documentaire.
Un documentaire publié en 2020, une année sombre pour des raisons connus et qui font qu’on n’a malheureusement pas pu porter et défendre certains titres comme ils le méritaient. C’est très bien fait, cela ouvre les yeux et titille les neurones pour s’engager, découvrir et protéger ce monde merveilleux et sa diversité.

Jean-Luc

 

91NE1CUvpwL.jpeg

 

Atlas, le grand imagier  

Pascal Hédelin

Illustrations : Pati Aguilera 

Editions Saltimbanque, 16 octobre 2020, 16,9 €