Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Page d'accueil

27 février 2017

La Reine des Neiges

Profiter des vacances et du froid encore pour relire un conte merveilleux ! 

La reine des neiges.jpg

Retrouver la version intégrale de ce conte délicieux entre douceur extrême et histoire terrifiante est un vrai plaisir. Il est temps de profiter des derniers froids et des derniers flocons ou pas pour retrouver cette petite merveille. L’histoire d’abord formidablement écrite et traduite nous embarque dans le monde d’ Andersen avec des références et des situations qui ne sont plus tout à fait les nôtres et nous font donc voyager à plein. Tout est parti du Diable qui non content de semer la pagaille a trouvé un moyen certain d’encore aggraver les choses. Et les deux petits héros Kay et Gerda vont en faire les frais. Ce qui est passionnant dans ce conte ce sont les différents épisodes, les histoires qui s’imbriquent les unes aux autres, la magie de ces animaux, les fleurs doués de parole, celle des situations rencontrées et du destin cruel et glacé qui attend le pauvre Kay. Heureusement qu’il y a Gerda et sa farouche volonté de ne pas l’oublier et de le retrouver coûte que coûte. Et puis ce qui est également très bien c’est que les deux amis ont grandi à la fin de l’histoire et qu’ils ont grandi en gardant leur cœur d’enfant. Le plus de cette version ce sont bien évidemment les illustrations toutes en finesse et en délicatesse de Charlotte Gastaut qui sait mieux que quiconque nous emmener au cœur du conte. Une lecture magique à partager et relire sans hésiter

 

Jean-Luc

 

La reine des neiges.jpg

 

 

 

 

 

La Reine des Neiges
Hans Christian Andersen
Traduction : Ernest Grégoire et Louis Moland
Illustrations : Charlotte Gastaut
Editions Flammarion Jeunesse, Collection Castor Poche, texte intégral,  19 octobre 2016, 5,6 €

 


ECRIRE UN COMMENTAIRE

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.