Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Page d'accueil

28 février 2017

Petit meurtre et menthe à l'eau

Cécile Chartre nous propose un roman truculent, formidablement bien écrit et mené tambour battant ! Hop lecture ! 

9782812611124.jpg

Est-ce que vous en rêveriez vous de vacances à Saint-Blédos-le-Pied-Joli ? Philibert a douze ans et lui cela ne le fait pas rêver du tout alors que sa mère et les jumeaux partent avec son beau-père un mois en Corse et que lui est donc dans ce bled du trou du bout du monde avec son père et sa belle mère : Magali ! Le ton est donné dès les premières lignes, caustique, vachard et vous allez adorer.

Ceux qui détestent la marche se reconnaîtront et comprendront pourquoi il va tout faire pour échapper aux randonnées, sac à dos et autres joyeusetés en tout genre.

Et puis comme Phili le dit lui même, un jour il va commettre une erreur : une descente au Shopi du coin et le pompon, la lecture d’une petite annonce à laquelle il va stupidement décider de répondre (sic).

Il va alors faire la connaissance de Karine et de son chat Pououne. La suite, je vous laisse la découvrir, c’est frais, l’écriture est nerveuse, forte, drôle et on passe un excellent moment à lire cette histoire où l’on se demande bien où elle va nous entraîner : l’adolescence, les parents séparés en fond, accepter le ou la nouvelle, prendre des responsabilités et parfois… enfin bref à la fin vous finirez par vous dire que les allergies aux poils de chats et la cousine Paulette sont formidables !

Un excellent titre à dévorer pour rugir de plaisir et rire aux éclats. Formidable !

 

Jean-Luc

 

9782812611124.jpg

Petit meurtre et menthe à l'eau
Cécile Chartre
Editions du Rouergue Jeunesse, collection Dacodac, 21 septembre 2016, 8 €

Publié dans #romans junior, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook


ECRIRE UN COMMENTAIRE

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.