Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Page d'accueil

08 mars 2018

Nouveautés semaine du 7 mars 2018 : de la Martinière Jeunesse

615668rg9VL.jpg

Boys band killeuses : Face à leur musicien préféré, il y a les fans qui pleurent, ceux qui hurlent, ceux qui s’évanouissent… Et puis il y aceux qui kidnappent leur idole. Nos quatre héroïnes ne jurent que par les Rupert, LE boys band du moment. Elles décident de se rendre à Manhattan, où le groupe donne un concert. Certes, elles n’ont pas de billets, mais elles ont réussi à réserver une chambre dans le même hôtel que leurs idoles. Quand elles croisent l’un des membres du groupe au détour d’un couloir, elles perdent la tête et… le kidnappent. Ligoté dans la chambre des filles, ce Rupert en chair, en os et sans défenses va faire ressortir le pire de chacune. Comme si ce qu’elles avaient fait n’était pas assez grave, elles décident de fouiller la suite du groupe. Et comme si

la situation n’était pas assez critique, elles retrouvent le corps sans vie de leur otage à leur retour. La suspicion s’empare des filles et leur amitié vole en éclats. Mais qui a tué le chanteur ? Ce qui est certain, c’est qu’aucune n’est vraiment innocente. Une comédie noire et complètement déjantée sur une bande de groupies ! de la Martinière Jeunesse

 

71oP0TStG2L.jpg

Je m’endors comment un faon : Le soir tombe. La lumière faiblit. Nathan le petit faon

s’allonge sur son lit de feuilles. Il aime ce moment doux, où la nuit se forme dans la forêt tranquille, où le chant des oiseaux s’apaise et l’air silencieux sent si bon... Nathan a les yeux grands ouverts. Il observe ce qui l’entoure : chaque fleur ou brindille. Au loin, la forme adoucie des arbres, leur feuillage comme un chapeau. Fais comme Nathan. Regarde ta chambre, ses formes et ses couleurs. Que vois-tu ? Que reconnais-tu ?De la Martinière Jeunesse

 

71HCPdg-A-L.jpg

Je m’endors comme un ourson :  Le soir tombe. La lumière faiblit. Léon l’ourson s’assied au pied d’un acacia. L’air est tiède, la forêt craque de petits bruits. Il bâille et se frotte les yeux. Tout près de lui, dans la terre fraîche, il a caché sa récolte du jour. Sept petits pots ronds, remplis d’un miel crémeux. 7…1, 2, 3, 4, 5, 6, 7 abeilles s’approchent en tournoyant. Elles ont senti le miel ! Soudain les abeilles en formation plongent pour tenter de subtiliser le miel crémeux ! Alors Léon inspire profondément et souffle sept fois sur les voleuses. Une fois… Deux fois… Trois fois… Quatre fois… Cinq fois… Six fois… Sept fois. Léon est rassuré, le calme revient, le miel est sauvé. Fais comme Léon. Imagine sept abeilles. Inspire profondément et chasse-les une par une en soufflant, tout en comptant dans ta tête jusqu’à 7. De la Martinière Jeunesse


ECRIRE UN COMMENTAIRE

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.