Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Page d'accueil

14 mai 2018

68 année zéro

Coup de coeur pour un excellent titre à ne rater sous aucun prétexte ! 

J01101.jpg

 

Fin 1967, une bande de potes commencent à tourner un film inspiré du Grand Meaulnes. Le président de la République prononce ses vœux à la nation pour une belle année 1968. L’héroïne qui est la voix du livre raconte au fil des pages comment ils sont entrés dans cette année devenue depuis quelque chose de fondateur pour nous mais pour eux aussi. L’insouciance de la jeunesse plus ou moins privilégiée des quartiers de Paris qui vit de loin la montée en puissance jusqu’à début mai où les évènements, la fumée, les gaz vont arriver au pied de l’immeuble de Maud.

Par sa grand-mère maternelle elle avait déjà en fait une éducation à la politique et au regard des autres, la vieille dame américaine est en effet bouleversée et hostile à la guerre du Vietnam et fait profiter son entourage de son indignation. Cette guerre, la mort de Martin Luther King font peu à peu leur chemin dans la conscience politique.

Au fil des pages comme une vague, comme les ressacs qui n’en finissent pas la révolte de mai 1968 envahit les pages, la vie de Maud et de ses amis et va définitivement bouleverser leur existence les faisant passer plus ou moins vite de l’état d’ados à celui de jeunes hommes ou de jeunes femmes.

Les évènements internationaux, la vie au quotidien quasiment, la révolte dans les universités parisiennes, la cause des femmes, les lectures nouvelles, la découverte d’idéaux, Madeleine Renaud qui s’exprime devant la foule au théâtre de l’Odéon…

Et puis ce qui est formidable aussi dans ce roman c’est la description du reflux, quand la vie reprend son cour, normalement ? Enfin comme si tout pouvait être normal de nouveau ? : l’été dans le sud , l’épisode avignonnais , le retour à Paris pour découvrir que les rues ont été goudronnées pour ne plus avoir le problème des pavés et cette jeune femme désormais prête à affronter la suite, grandie par tout ces évènements comme tant d’autres à l’époque, prête à continuer les luttes dont certaines n’ont été qu’amorcées.

Un roman prenant, extrêmement bien écrit qui nous emporte en nous attachant aux héros et feront découvrir aux jeunes lecteurs des jeunes gens de leur âge ou plus vieux passionnés, vivants comme eux et prêt pour une vie longue et belle. Comme dans tous ses romans Paule Du Bouchet sait donner un souffle inimitable et une vie à ses héros et nous on aime !

 

 

Jean-luc

 

J01101.jpg

 

 

68 année zéro

Paule Du Bouchet

Editions Gallimard Jeunesse, collection Scripto, 19 avril 2018, 9,9 €

Publié dans #Ados, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook


ECRIRE UN COMMENTAIRE

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.