Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Page d'accueil

19 mai 2018

Nouveautés semaine du 16 mai 2018 : Thierry Magnier

Heureusement-que-le-chien-lui-est-un-type-bien.jpg

Heureusement que le chien, lui, est un type bien : Au rez-de-chaussée de cet immeuble vit la famille Bellini, composée de Massimo, 14 ans, Margo’, 11 ans, leurs parents et leur chien, Rocky. Dans cet immeuble, les parois sont fines, et les voisins échangent joyeusement petits potins et gnocchis fraîchement cuisinés. Les vacances viennent de commencer mais pour Massimo, l’été est gâché d’avance. Quelques semaines avant la fin des cours, la brute du collège, Vito, lui a arraché sa serviette de piscine devant tout le monde. Ce qu’on a découvert dessous lui a valu le terrible surnom de « Minimo », et ce n’était pas un clin d’oeil à sa largeur d’épaules. Heureusement, Massimo peut compter sur le soutien de ses amis Celeste et Filippo pour trouver un moyen de se sortir de cette mauvaise passe. Thierry Magnier

1507-1.jpg

 

Y aller : Jusqu’ici, Solal adorait vivre en jogging ou en slip, claquettes aux pieds, avec un bonnet ou une casquette sur la tête. Il vivait claquemuré dans sa chambre-grotte, installé derrière un PC ou une console et se plongeait avec passion dans les abysses de Zelda. Mais cette fois sa décision est prise : il éteint son ordinateur, il éteint sa console de jeux et son smartphone, il éteint tout. Et il part. Il part pour une sorte de redémarrage au dernier point de sauvegarde, sans manette, sans clavier, et sans l’électricité qui fait tourner les bécanes. Hop, c’est parti. Direction Bruère-Allichamp, longitude 2.45, latitude : 46.7667, région Centre-Val-de-Loire, département du Cher, arrondissement de Saint- Armand-Montrond. Soit 261 km de son point de départ. Hervé Giraud est auteur de documentaires pour la jeunesse. Pas folle la guêpe fut sa première incursion dans la fiction : un coup de maître ! Depuis, il a continué à écrire pour notre catalogue. Rendez-vous sur notre site Internet pour découvrir ses précédents titres. Un retour à la nature jubilatoire porté par l'humour et la tendresse d'Hervé Giraud. Thierry Magnier

 

Viens-mon-beau-chat.jpg

Viens, mon beau chat : « Non » S’il y a bien un mot qu’Armand n’arrive pas à dire, c’est celui-là. Avec son caractère de marshmallow et son prénom mi-vieux mi-prince, il ne rigole pas tous les jours. Flavie, elle, tchatche, clame, répond, proteste, affirme, bavarde, et être son meilleur ami n’est pas de tout repos. Quand Bouillote, le chat, se sauve, les enfants se lancent à sa poursuite. Leurs recherches les mènent à une vieille bicoque, cachée à la vue de tous par de grands immeubles. Dans la cour, des carrousels faits de bric et de broc grincent et clignotent pour leur souhaiter la bienvenue dans l’étrange royaume d'une vieille dame aux yeux aussi jaunes que ceux de ses chats... Thierry Magnier


ECRIRE UN COMMENTAIRE

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.