Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Page d'accueil

08 octobre 2018

Les riches heures de Jacominus Gainsborough

Puissant, lumineux, intelligent, le nouveau Rébecca Dautremer nous entraîne dans le monde de la peinture et bien plus encore avec un petit lapin prénommé Jacominus ! Coup de coeur total ! 

 

817iP7oGGIL.jpg


Cet album grand format, ce petit lapin mignon au regard fixe et étrange auront certainement attiré votre attention. Certains auront reconnu le talent et l’imaginaire de Rébecca Dautremer et combien ils auront raison.

Cette nouvelle aventure nous embarque à la suite d’un tout petit lapin, petite boule de poils qui naquit un jour dans une famille de la bourgeoisie et c’est sa grand-mère aux idées bien trempées qui imposa son prénom ! Et ce petit être fragile et lunaire s’apprêta à traverser la vie, une longue vie.

Rébecca Dautremer est étonnante, son talent n’est plus à rappeler bien évidemment, mais contrairement à d’autres qui parfois ronronnent et s’attardent, elle, toujours change, évolue et nous surprend. Son talent polymorphe est à l’œuvre ici, l’album est un mélange de vastes doubles pages imprégnées de couleurs et de personnages qui alternent avec celles des textes principaux aux illustrations minimalistes avant de retrouver d’autres doubles pages façon album de photographies ou cabinet de curiosité, histoire de sentir, de toucher un peu du doigt ce que fut Jacominus.

Chaque double page est une heureuse rencontre, un tableau vivant rappelant les grands noms de la peinture, véritable acclimatation pour les yeux de nos jeunes amis vers le beau, la variété, la pluralité des formes et des couleurs. Oscillant entre des rappels aux peintres flamands de la Renaissance (la cour de récréation devrait vous renvoyer à Bruegel ) et d’autre tableaux plus modernes et contemporains aux couleurs puissantes comme celle de la course… Chacun pourra trouver un souvenir, un rappel avec une plage ventée ou parapluies, chapeaux et écharpent volent, un port entre la modernité des révolutions industrielles et le rappel à Venise ou cette double page qu’il vous faudra retourner pour la savourer qui rappelle les contes, et un autre album magique avec un lapin pressé et qui dit la folie du monde. D’autres plus calmes offrent une profondeur exceptionnelles et donnent un sentiment de paix et de sérénité retrouvées.

Le texte et les illustrations nous disent au fil de la longue vie de Jacominus que la vie est belle, longue et parfois terrible, que tout passe, tout lasse mais que toujours ici ou là renaissent des espoirs et que la vie reprend son cours et toujours gagne et s’impose.

Que vous dire de plus de cet album, qu’il est magique, qu’il en ressort un sentiment de bien être mais aussi une force, une puissance comme seuls les grands savent en créer. Nul doute que ce nouvel opus soit un grand cru ! Un album exceptionnel qui s’apprivoise, se touche, se laisse regarder longuement et pour très longtemps encore. Merveilleux !

 

Jean-Luc

 

817iP7oGGIL.jpg

 

Les riches heures de Jacominus Gainsborough

Rébecca Dautremer

Editions Sarbacane, 3 octobre 2018, 21,5 €

Publié dans #Albums, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook


ECRIRE UN COMMENTAIRE

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.