Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Page d'accueil

23 décembre 2016

Le Noël de Maître Belloni

 

La plus belle des histoires, le plus beau des albums, enfin réédité avec un nouvel illustrateur ! Joyeux Noël avec les Sandales jeunesse

arton672.jpg



Cette nuit là lorsque la Belle au bois dormant se réveille, il fait un froid glacial dans l’atelier. Le feu s’était éteint depuis longtemps et Maître Belloni grelotte de fièvre dans son lit. Il faut faire quelque chose pour le sauver. Alors la Belle réveille les autres marionnettes pour leur demander de l’aide. C’est Belle qui va la première offrir la solution, elle s’arrache un bras et le jette dans le feu. A leur tour chacune des marionnettes en fait autant, qui un bras, qui une jambe, qui un chapeau, des cheveux… jusqu’à Pinocchio qui va enfiler les mensonges pour que sont nez devienne une belle grosse buche qui va flamber de joie dans l’âtre.

Au matin, lorsque Maître Belloni se réveille tout est calme, il fait bon, le feu brûle toujours et il est guéri. Mais quelle n’est pas sa surprise de découvrir ses chères marionnettes endormies et mutilées…

Cette très belle histoire d’Hubert Ben Kemoun est une des merveilles qu’on aime retrouver chaque année. Elle amène le froid de l’hiver, la chaleur du feu de cheminée et des cœurs et montre que la solidarité fait des merveilles et permet de passer le cap.

Un album désormais illustré par les images somptueuses d’Olivier Desvaux qui donne vie à la fois à ces paysages glacials comme à la chaleur avec tous les personnages des contes de notre enfance et au feu sauveur.

Un album magique qui comme sa couverture le montre vous emportera dans la magie de Noël. Merveilleux

 

Jean-Luc

 

arton672.jpg

 

 

 

 

Le Noël de Maître Belloni

Hubert Ben Kemoun

Illustrations Olivier Desvaux

Editions de l’Elan vert, 4 novembre 2016, 13,9 €


ECRIRE UN COMMENTAIRE

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.