Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Page d'accueil

08 mars 2017

Journée internationale des droits des femmes 8 mars 2017 : Elyssa de Carthage

 

COV_Elyssa.jpg

 

Coup de coeur pour un grand roman ! 

Eric Senabre  est de retour en cette fin février avec un nouveau roman. Eric  nous l’avons tous découvert avec la trilogie Sublutetia qui mêlait subtilement mondes imaginaires et histoires, références et inventions. C’est peu de dire qu’il était attendu avec son nouveau roman. Pour se démarquer de ce qui a été écrit avant, il nous entraine dans un tout autre monde, celui de l’Antiquité.  Plongez avec délice dans la Rome antique du IIIème siècle avant notre ère et immiscez vous dans la haine mortelle entre Rome et Carthage.

Ganymède l’ancien esclave, devenu affranchi, conseiller de son ancien maître Marcellus qui lui même épousera la jeune Elyssa son ancienne esclave carthaginoise devenue une belle jeune femme, sera le narrateur de l’histoire. Ces trois la auraient pu couler des jours heureux à l’abri de la fortune du riche patricien si des forces obscures et puissantes n’en avaient décidé autrement, utilisant d’abord Marcellus, puis Elyssa et Ganymède dans la lutte et la haine d’un certain Caton l’Ancien contre la rivale Carthage et son obsession à la détruire.

C’est ainsi que va s’enflammer devant vos yeux un roman à la fois d’aventure, de rivalités, d’espionnage, de recherche d’identité aussi. Au fil des pages tremblez pour le destin et l’avenir des héros, émerveillez vous avec eux en découvrant Carthage l’orgueilleuse, partez à la recherche des mystères, laissez vous emporter avec le cœur d’Elyssa et stoppez les battements du votre le temps d’une rencontre dans les bas quartier de Carthage, hurlez de souffrance avec Ganymède face aux épreuves…

Dès les premières pages, le ton est donné, l’auteur ne nous lâchera pas et lance ses héros dans un roman palpitant, fonçant à cent à l’heure des navires quittant Rome pour affronter les pirates, découvrir les secrets des Carthaginois, s’enivrer de la vie si douce et capiteuse des fêtes de la ville entre Orient et Occident, penser avoir découvert et revenir en arrière pour toucher au but et croire que tout est perdu.

 Eric Senabre  confirme tout le bien qu’on pensait de lui et de ses talents d’écrivain dans  ses premiers romans. Avec Elyssa de Carthage,  il sait se renouveler et nous faire frémir de plaisir. A dévorer en urgence et sans délais pour un roman qui laisse ce petit gout amer au final parce qu’il est terminé et auquel on pense encore longtemps après la dernière page tournée, des images pleins la tête ! Magnifique ! Valete Monsieur Senabre.

 

Jean-Luc  

 

COV_Elyssa.jpg

 

Elyssa de Carthage
Eric Senabre
Illustration de couverture : Raphael Gauthey
Editions Didier Jeunesse, 25 février 2015, 14,2 €

 

Pour Amandine 

 

IMG_0284.JPG

Publié dans #Ados, #romans junior, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook


ECRIRE UN COMMENTAIRE

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.