Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Page d'accueil

27 mars 2017

Rescapés de la Shoah

Un album fabuleux à ne manquer sous aucun prétexte !

Rescapés de la Shoah.jpg

 

Cet album destiné à un jeune public (à partir de 10 ans puis sans limites) retrace sous forme de bande dessinée un morceau terrible de la vie de six enfants qui ont pu échapper à la Shoah lors de la Seconde Guerre mondiale. L’avant-propos destiné peut-être davantage aux prescripteurs de l’ouvrage permet de resituer l’ouvrage et ses origines. Ecrit par Lilian Black (Directrice de l’amicale des Survivants de la Shoah) il précise que chaque histoire est un compte rendu fidèle de ce qui est arrivé à six enfants il y a plus de soixante-dix ans. Tous ont été persécutés parce que juifs !

Et voici leur histoire :

Heinz : jeune allemand à l’arrivée de nazis au pouvoir, va vivre la Nuit de Cristal et avoir la chance de pouvoir fuir juste à temps en Angleterre. Pourtant la guerre ne s’arrête pas là pour lui et sa famille car ils seront considérés et traités comme tels, en ennemis de l’Angleterre et des Alliés puisqu’Allemands.

Trude : Jeune fille tchèque, nous parle d’école, rappelle que plus de 1,5 millions d’enfants ont été massacrés lors de la Shoah . Parle de sa famille de ses parents qui lui ont sauvé la vie en l’envoyant en Angleterre et qui sont morts dans des camps.

Ruth : les parents de Ruth ont d’abord fuit les nazis vers la Tchécoslovaquie puis ont trouvé le courage et eut la chance de protéger leur enfant.

Martin : juif d’origine polonaise vivant en Allemagne, il est d’abord chassé vers la Pologne et aura ensuite la chance ultime de profiter du « Kindertransport » avec sa sœur.

Suzanne : elle vit à Paris. Sauvée lors d’une rafle ses parents eux sont arrêtés. C’est leur voisine Madame Collomb qui a prétendu qu’elle était sa fille et qui l’a emporté avec elle lui permettant d’échapper à une mort certaine. Suzanne sera cachée en suite en Auvergne et a beaucoup souffert bien évidemment de la disparition de ses parents mais aussi du long silence qui s’est ensuite abattu et qui l’a tenue dans l’ignorance des faits pendant longtemps.

Arek : enfin est juif polonais déporté à 14 ans à Auschwitz-Birkenau et lui témoigne directement des camps et de la difficile survie dans ce cauchemar.

 

A la fin on trouve sur une double page émouvante, les photographies de ce que sont devenus ces enfants et quelques lignes sur leur destin après la guerre. Le glossaire et la chronologie, puis quelques sites essentiels pour surfer et aller plus loin, qui viennent ensuite sont très bien mis en avant et clairs.

Le trait particulier de l’illustrateur donne à ces histoires un ton et une couleur particulière s’il en est. Elles permettent à la fois de rentrer dans les histoires plus facilement tout en prenant parfois le recul nécessaire pour les assimiler et les comprendre. Les histoires sont touchantes, bouleversantes même vous vous en doutez, pourtant pas de pathos ou de repli sur soit elles restent dynamiques et elles condensent à elles six nombre de situations et de vie si différentes mais concernées par la même menace. Elles permettent de ressentir la peur, l’angoisse de la séparation, face au danger mais aussi de percevoir l’extrême complexité de ces situations avec ces enfants arrachés aux bras de leurs parents qui les ont sauvé sans pouvoir souvent en faire autant avec leurs enfants.

 

Cet album est absolument étonnant et brillant. Il permettra aux jeunes générations avec des textes et des illustrations de rentrer dans leur histoire et d’en comprendre les racines. Il dit quelque part aussi que ceux qui ont mis en place ce cauchemar ont perdu et que la vie plus fort a gagné et permis à ces enfants et à de nombreux autres de se reconstruire et de bâtir quelque chose qui semblaient leur être interdit. C’est un magnifique livre à la fois documentaire et témoignage qu’il faut mettre aujourd’hui peut-être encore davantage entre les toutes les jeunes mains pour qu’ils sachent, comprennent et témoignent à leur tour.

 

Jean-Luc

 

Rescapés de la Shoah.jpg

Rescapés de la Shoah

Zane Whittingham, Ryan Jones

Traduit de l’anglais (Royaume-Uni) Faustina Fiore

Editions Flammarion Jeunesse, 1 février 2017, 15 €


ECRIRE UN COMMENTAIRE

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.