Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Page d'accueil

06 octobre 2017

Nouveautés semaine du 4 octobre 2017 : Sarbacane

couv-tu-seras-ma-princesse-620x900.jpg

Tu seras ma princesse : Un futur père adresse un long et sublime poème à sa fille, telle qu’il la rêve, telle qu’il se plaît à l’encenser, l’entourant d’avance d’un amour inconditionnel et exclusif. Convoquant et mêlant les figures des contes, Régis Lejonc donne de son côté une vision très inattendue de cette princesse fantasmée, dont les lunettes en couverture et le regard fier contribuent à brouiller les codes. Il multiplie à dessein les représentations. Les princesses, on le sait, vivent en prison : toujours parfaites, étouffant dans leur palais doré. Face à un amour paternel aussi excessif, on n’a qu’une envie – s’échapper. Ce sera dans les grandes illustrations aérées, comme une réponse légère ouverte sur l’imaginaire, que l’enfance ici va déborder. Et sur la dernière image, dompteuse plutôt que domptée, l’insaisissable princesse juchée sur le roi des animaux est prête à embrasser librement son destin – tandis que le papa, sans cesser de la chérir, s’efface enfin dans un dernier message bouleversant ! Sarbacane

 

couv-Rikk-et-Frya-T1-620x833.jpg

Rikk et Frya : la chasse au kraken : Pour Rikk, jeune viking, l’heure est venue de se soumettre à une tradition aussi périlleuse qu’ancestrale : chasser le mythique Kraken et en rap- porter un ongle ! Tu parles d’un rituel de passage… Mais son père est si fier de lui ! Sauf que Rikk est un pathétique froussard ! Heureusement, sa tête brûlée de sœur jumelle se propose de prendre sa place. Ainsi, personne ne perdra la face ! Un simple déguisement et le tour est joué, la voilà partie, casquée et bottée, prête à défaire le si fameux Kraken… Pris de remords, Rikk décide de rejoindre Friya et de l’épauler dans la quête du Kraken. Mais réveiller le Kraken n’est pas sans conséquences…Sarbacane

 

couv-Mon-tour-du-monde-géant-des-dinos-620x922.jpg

Mon tour du monde géant des dinosaures : Six planches géantes pour découvrir, dès 18 mois, le monde fascinant des dinosaures ! : 6 grandes scènes Dans la plaine, dans la forêt, au-dessus des volcans, dans les marais, dans la mer, au musée Plus de 100 dinosaures à découvrir ! Sarbacane

 

couv-Moby-Dick-620x879.jpg

Moby Dick : Qui ne connaît l’affrontement obsessionnel, digne des grandes tragédies antiques, entre le capitaine Achab et la célèbre baleine blanche ? Et pourtant, jamais cette aventure mythique n’avait été illustrée à ce format à un tel niveau d’images, avec quasiment un tableau en vis-à- vis de chaque page. Cette édition fera date, tant pour le jeune public, auquel elle offre un point d’entrée somptueux dans l’univers de Melville – que pour les nombreux amoureux de cette œuvre unique du patrimoine. Sarbacane

 

couv-ma-cousine-et-moi-620x483.jpg

Ma cousine et moi on refait le monde : C’est un monde en noir et blanc où chaque jour rime avec interdit, un monde de zèbres et de rayures sans la moindre fantaisie. D’ailleurs, à peine le zébron de l’histoire fait-il ses premiers pas qu’il se voit intimer l’ordre de se taire et de ne pas laisser de traces avec ses sabots. Il décide alors de refaire le monde. Tandis qu’apparaissent sur son pelage de larges confettis multicolores, le voilà parti semer la couleur et la vie. Et en plus, sa cousine s’y met avec lui ! Résultat, des papas moins bougons, des mamans déguisées en justicières masquées pour transformer les gros durs en gros doux – fini la peur et l’ennui, place au rêve et à la poésie ! « Le monde attend qu’on le refasse, il suffit de lui donner ce qu’on a de mieux en nous. » Sarbacane

 

couv-Cancres-de-Rousseau.jpg

les cancres de Rousseau : C’est l’année ou jamais pour Djiraël. Il est en terminale et il a la chance de se re- trouver dans la même classe que ses potes de toujours : Armand, Sacha, Rania, Doumam et Jazz. En plus, le prof principal, c’est Monsieur Fèvre – le seul prof à s’intéresser à eux… Il ne manque au bonheur de Djiraël qu’un baiser de Tatiana, qu’il convoite depuis la Seconde. En tout cas, Djiraël a décidé que cette année serait inoubliable. Aussi, quitte à se mettre l’administration à dos, il fera en sorte que l’éclate passe avant le baccalauréat. Le bonheur ne se conjugue pas au fu- tur… Sauf que Monsieur Fèvre va avoir besoin d’aide. Et qu’il faudra donc, pour Djiraël, faire le choix entre sa quête d’amour, son intérêt personnel, les promesses faites à ses amis, et la nécessité d’agir selon son devoir. Parfois, on a décidé d’un truc et finalement on fait tout l’inverse. Sarbacane

 

couv-Les-aeriens.jpg

Les aériens : Dure rentrée de 5e, pour Alexandre : tous ses amis l’ont abandonné car Romain, son grand frère, est responsable de la mort d’un lycéen dans un accident de moto. Théo et sa bande sont prêts à tout pour faire payer Romain – y compris s’en prendre à Alexandre, qu’ils harcèlent chaque jour. Heureusement, il y a Sarah, la nouvelle au collège. Elle n’aime pas les injustices et aide les deux frères. C’est justement en se réfugiant chez elle, un matin, qu’ils font la connaissance d’un être étrange : Courantd’Air.

Courantd’Air est un Aérien : un nuage de particules, invisible tant qu’il ne se charge pas de poussière. Il explique aux trois amis qu’il s’est fait piéger dans le lave-linge de Sarah alors qu’il fuyait un autre Aérien, le terrifiant Blizzard, qui vient d’arriver dans la région avec sa bande d’envahisseurs. Leur but ? Détruire la ville ! Sarbacane

 

couv-Le-lance-pierres-de-Porto-Novo-620x678.jpg

Le lance pierre de Porto Novo : Deux garçons se retrouvent en vacances, le plus grand initie le plus jeune au maniement du lance-pierres. Jeu, découverte, émulation : l’histoire est universelle. Sauf que nous sommes à Porto-Novo, dans le Bénin contemporain. Loin de l’Afrique figée des contes, les immeubles décrépits en arrière-plan sont les vestiges d’une colonisation bien réelle. Néanmoins, l’aventure est là, merveilleuse et entraînante.

Si l’oiseau visé est tombé comme une pierre, impossible de le retrouver, en effet. Et la vieille femme qui s’éloigne semble en savoir long… Elle vit recluse dans une cour, encombrée d’oiseaux multicolores, dont elle est la protectrice. Adénikè a mauvaise réputation. Elle porte malheur, dit-on. Ne mange-t-elle pas les enfants ? Bien sûr, la réalité est tout autre, comme le petit héros de l’album le découvrira avec le lecteur, au terme d’une épopée émouvante mêlant réalisme et envolées magiques.Sarbacane

 

couv-La-cité-des-trois-saints-620x841.jpg

La cité des trois Saints : Nicà est un petit revendeur de drogue qui s’est fait renvoyer de son lycée situé dans une petite ville de l’Italie du Sud gangrénée par la mafia. Il sort avec Titti, une jeune fille de son âge, mais les deux frères jumeaux de celle-ci – mauvais garçons hyper violents et limités – ne veulent pas qu’il la fréquente.

U’Boxer, ancien boxeur devenu toxico, humilie Nicà devant sa fiancée. Dès lors, le jeune homme n’a plus qu’une idée en tête : se venger.

Cependant, si U’Boxer fait peur à tout le monde avec sa carrure impressionnante et son mauvais caractère, il tremble quand le chef de la mafia locale le convoque. Ce dernier lui reproche d’avoir nui à ses intérêts et, en échange de sa clémence, il lui demande de l’aider à truquer un match de boxe. U’Boxer accepte, mais tout cela lui rappelle cruellement la façon dont il a gâché sa propre carrière, en « se couchant » pour de l’argent….

Les destins de plusieurs personnages se croisent et s’accomplissent pendant la fête des trois saints patrons du pays. La tension monte. Les armes sortent des placards. Les comptes vont se régler dans le sang Sarbacane

 

couv-Chatpasmoi-620x864.jpg

Chat pas moi : Un jeu de « chat et la souris » sonore, graphique et bondissant !

C’est l’histoire d’une petite « chouris » qui vient embêter le chat. Provoqué, le greffier pas finaud tombe dans le panneau et s’empresse de donner la chasse à l’intrépide. Évidemment, le lourdaud fait tomber tous les bocaux, qui se brisent par terre. CHATASTROPHE ! Qui a fait chat ? gronde l’épicier en colère. Chat pas moi, répond le chat à la dignité offensée. Chat qui alors ? Et ça continue sur ce mode chuintant et réjouissant, tout au long d’une course poursuite au scénario impeccable. Finalement puni, le chat fort marri sera sauvé par… son amie Petite Chouris ! À lire et répéter en boucle ! Sarbacane

 

couv-Battle-Toyz-T11-620x834.jpg

Battle Toyz : l’arbre céleste  : Shazaboum ! Les sorcières attaquent et les jouets s’animent ! Le jardin de Krix et ses amis devient l’enjeu d’une lutte millénaire, où sorcières et gardiens de l’Arbre céleste s’affrontent dans un combat sans merci !

Une bande de gamins se retrouve ensorcelée par Cadavrelle, la cruelle reine des sorcières. Réduits par erreur à l’échelle de leurs jouets, Krix, Tamako, Rocky et les autres vont défendre coûte que coûte leur jardin devenu un gigan- tesque champ de bataille !

Enfants miniatures, jouets vivants et hordes ma- léfiques se livrent une guerre aussi originale que fantasque.

À la frontière entre Small Soldiers et RobotBoy, BattleToyz est la rencontre explosive entre le jeu vidéo, la parodie de film d’action et le manga vitaminé. Nos héros de plastique s’entrechoquent pour notre plus grand plaisir.Sarbacane


ECRIRE UN COMMENTAIRE

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.