Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Page d'accueil

11 juillet 2018

Souvenirs de lecture... c'est l'été : le Garçon qui rêvait de requins

Un roman puissant, solaire comme on les aime et qui nous fait passer
le plus beau des été avec les Sandales 

3615637991.2.jpg

Cinq jours avec Tommy et Bee. Cinq jours pour réaliser le rêve d’un jeune garçon atteint de mucoviscidose voir et plonger au plus près de grands requins blancs. Une association accepte sa candidature et il va pouvoir réaliser son rêve.
Pourtant rien n’est aussi simple. On les suit le frère et la sœur et leur mère de l’avion jusqu’à la côte pacifique. Le premier contact est étrange, mais le brave homme qui les accueille comprend bien vite que le jeune garçon qu’il vient d’accueillir est exceptionnel.
La visite en bateau qui étrenne les premières sensations réelles avec l’océan et les requins est décevante au final, le temps est mauvais, et Tommy ne pourra pas descendre dans une cage et plonger au milieu des requins. Viendra ensuite la rencontre avec son héros qui a échappé à une attaque de requin : Ty.
Dès les premières lignes vous vous sentirez happés par cette histoire. Très vite on écoute la voix qui nous conte l’histoire comme si elle nous était familière et on a très envie de l’entendre jusqu’au bout de l’histoire.
Pas de misérabilisme, pas de voyeurisme, la maladie est là, les blessures familiales aussi, la vie tout simplement. Mais il y a quelque chose d’autre, une rage de vivre, d’aller au bout de toujours s’accrocher. On suit avec passion Tommy et sa sœur qui nous font partager leur aventure de quelques jours et surtout celle de Tommy sur les requins, sujet sur lequel il est inépuisable, et surtout incollable.

 

Une très belle histoire d’amour, d’amitié et de passion.
A lire sans aucun doute et à partager.

 

Jean-Luc

3615637991.2.jpg

Le garçon qui rêvait de requins ; Joseph Monninger ; Traduit de l’anglais (Etats-Unis) : Marie Hermet ; Editions Flammarion, collection TRIBAL, 22 août 2012, 12 €

Publié dans #Ados, #romans junior, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook


ECRIRE UN COMMENTAIRE

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.