Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Page d'accueil

18 juillet 2018

Souvenirs de lecture... c'est l'été : Stone Rider

Un roman fort et prenant pour les ados et les plus grands !
Surprenant et étrangement addictif !

A66675.jpg

 

Dès le prologue on sait qu’on ne va pas lâcher ce roman avant la fin. Dès les premières pages, on sait qu’une vengeance est en route, que quelque chose est en train de finir, de tourner une page.

Adam Stone vit dans un monde dur, mort,  dévasté, par on ne sait quoi avec son frère à la patte folle depuis une course mal gérée. Il fait des petits boulots pour ramasser assez d’argent pour payer son inscription à la course, espérer la remporter et partir enfin, définitivement vers la Base, qui là haut dans le ciel les nargue, promesse inaccessible, composée de trois stations spatiales en orbite formant l’Arche de la Base : Balthazar, Gaspard, Melchior, les bien nommées.

Dans ce monde âpre et violent, Adam survit, fou d’amour pour la belle Sadie Blood, l’inaccessible Sadie. Pourtant Adam semble pris dans un étau infernal.  Partir ? Il en rêve de cette course qui ressemble à celles mortelles organisées dans les grands films de science fiction comme Star Wars. Mais aura-t-il le cran de partir, d’abandonner Franck, les souvenirs douloureux de leurs parents, la fille dont il est raide dingue… Pas certain. Pourtant le destin parfois donne de drôles de coup de pouce ou du sort c’est selon : une rencontre fortuite, des hommes et femmes hors du temps si différents …

Au fil des pages l’auteur dévoile peu à peu son histoire, ses histoires qui se déchirent comme des voiles, laissant parfois juste entrevoir et imaginer. Un roman prenant, qui prend aux tripes et nous entraine avec son héros, dans la course où cent fois on se dit que c’est terminé et qu’ils n’iront pas plus loin, très loin vers l’espoir d’un mieux ou d’autre chose tout simplement.

Un roman bluffant, addictif, à la construction diabolique, mêlant action à cent à l’heure,  humanité et sentiments beaux et forts. Définitivement excellent ! A lire !

 

Jean-Luc    

  

 A66675.jpg

 

 

Stone Rider
David Hofmeyr
Traduit de l’anglais : Alice Marchand
Editions Gallimard Jeunesse, 20 août 2015, 15 €


ECRIRE UN COMMENTAIRE

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.