Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17 août 2018

Souvenirs de lecture... c'est l'été : 172 heures sur la lune

Mia, Midori, Antoine : ils sont les gagnants ! A l'heure où les voyages dans l'espace font rêver ... est-ce bien raisonnable ? Bel été avec les Sandales 

 

visuelOK.jpg

 

Un voyage dont ils n'auraient jamais pu imaginer qu'il les mènerait...

 

Une mystérieuse réunion et le débat sur la possibilité de retourner sur la lune pour exploiter les filons de minerai, du tantale 73. Des hommes dont le nom est masqué qui évoquent les difficultés des précédentes et dernières missions. Il semblerait qu’il y ait eut un problème grave lors des dernières tentatives. On n’en saura pas plus. La décision est prise et une campagne mondiale est lancée pour recruter trois adolescents qui seront les premiers du XXIème siècle à retourner sur la lune.

Quelque part en Norvège, au Japon et en France, trois adolescents, trois destins différents ou si proches des millions de jeunes terriens qui se mettent à fantasmer sur ce voyage et cette sélection vont peu à peu se faire à l’idée qu’ils pourraient être les heureux élus.

Mia la rebelle, leader d’un groupe de rock ; Antoine le parisien en rupture amoureuse ; Midori la jeune japonaise qui se chercher et qui n’espère qu’une chose, fuir ce Japon qui l’étouffe.

Au fil des pages on les découvre peu à peu, leurs vies, leurs envies, leurs rêves brisés ou en cours de réalisation. Peu à peu d’autres personnages s’insinuent dans l’histoire, apportent un éclairage différent. Peu à peu le doute s’installe et s’insinue sur le problème des précédentes expéditions mais sans arriver à en savoir plus.  Des signes, des rêves inquiétants, mais la machine est en marche.

Les trois ados gagnants du jeu vont partir et marcher sur la lune : et le cauchemar commence …

 

Un roman fort, bien écrit, très bien construit, qui nous emmène peu à peu dans un univers étrange, perturbant et inquiétant, jusqu’au dénouement final tout sauf happy end !

 

A découvrir, c’est très bon !

 

Jean-Luc  

 

 

172 heures sur la lune
Johan Harstad
Traduit du norvégien : Jean-Baptiste Coursaud
Editions Albin Michel Jeunesse, collection Wiz, 27 février 2013, 19,5 €

 

visuelOK.jpg

Souvenirs de lecture... c'est l'été : Half bad - Tome 1 : Traque blanche

Etonnant, déroutant, violent et totalement addictif ! C'est Half Bad ! Traque blanche :
l'excellent premier tome de Sally Green 

 

Half bad - Tome 1 : Traque blanche Sally Green Traduit de l’anglais Marie Cambolieu Editions Milan Jeunesse

 

 

A lire pour les grands ! 

Nathan est un bébé quand il entre dans l’histoire : cheveux aussi noirs que ses yeux. Et pourtant personne ne l’attendait vraiment, lui qui n’aurait pas du naître. A partir de là vous allez suivre le destin d’un futur sorcier dont on ignore s’il sera Noir ou Blanc (fils d’une puissante sorcière blanche et d’un sorcier noir, tout aussi puissant et dangereux) et surtout de sa terrible éducation prise en main par le Conseil des Sorciers Blancs.

Dans une Angleterre où les Sorciers Blancs semblent avoir pris le pouvoir en ignorant les béjaunes (non sorciers) et en cherchant à éliminer tous les Sorciers Noirs ou leurs proches, c’est à la mise en place d’une véritable dictature glaciale à laquelle on assiste avec les Chasseurs, bras armé du Conseil, chargés d’éliminer tout adversaire.
Nathan recevra-t-il ses trois présents et donc pouvoirs le jour de ses 17 ans ? Pour le savoir il va vous falloir plonger dans ses souvenirs, faire la connaissance de sa grand-mère, de ses sœurs, de son frère et de tout un monde, bien souvent glaçant, angoissant, violent aussi bien physiquement que psychologiquement, mais totalement prenant et addictif.

On aime l’histoire, brute et directe, l’écriture et son rythme, notamment le début, rompant avec les trames habituelles, mettant le lecteur en apnée.

Etre un auteur anglais et écrire une histoire de sorciers c’est forcément prendre le risque d’éveiller les échos d’Harry Potter et de ses aventures.

Half Bad  réserve pourtant bien des surprises en n’en reprenant aucun des codes si ce n’est l’existence de la magie. Le public visé ne sera donc pas celui de la première heure ou plus exactement le même mais ayant bien grandi à partir de 15, 16 ans.
Brute, étouffant parfois, ce premier tome sombre et prenant est totalement bluffant et impossible à lâcher. Excellent, à lire et découvrir à partir du 24 septembre 2014.

 

Jean-Luc

 

Half bad - Tome 1 : Traque blanche Sally Green Traduit de l’anglais Marie Cambolieu Editions Milan Jeunesse

 

Half bad - Tome 1 : Traque blanche
Sally Green
Traduit de l’anglais Marie Cambolieu
Editions Milan Jeunesse, 24 septembre 2014, 16,9 €

Souvenirs de lecture... c'est l'été : La septième fille d'Adèle Kemp

La septième fille d'Adèle Kemp, Julie Johnston, bayard jeunesse, millezime;, claire bretin

  

 COUP de COEUR !

  

Ce livre, cette histoire sont formidables. Quand on commence certains romans, on sait très vite, qu’on ne va pas les lâcher et que le téléphone va sonner dans le vide, parce qu’on aura absolument pas envie de le poser.
C’est très vite ce qui c’est passé avec la septième fille d’Adèle Kemp. Une écriture souple et nerveuse, des personnages forts, attachants, une histoire particulièrement bien construite qui nous emmène là où elle le veut, quand elle le veut !

 

Cette histoire est celle de Juliette sixième fille (enfin le croit-elle) d’Adèle Kemp, femme forte, courageuse et dévouée à sa famille et à la communauté qui l’entoure. Issue d’une famille nombreuse comme il en est légion encore à l’époque du roman (la seconde guerre mondiale) Juliette nous entraine à la découverte de sa vie de jeune adolescente qui va grandir et découvrir bien des secrets de famille et devoir apprendre à faire avec les dons qu’elle a hérité d’une famille nombreuse, elle la nouvelle septième fille d’une septième fille. Ce parfum, ce soupçon de fantastique et de mystère : Juliette a-t-elle le don ? Est-elle ce que certains appellent une sorcière ?

Formidable roman que celui de cette jeune fille qui du jour au lendemain pour échapper à l’hérédité va prendre une décision lourde de conséquence sur sa vie et celle de sa famille.

Une belle histoire de famille, fortes sont les femmes de cette famille qui affrontent la vie, ses coups durs et ses bonheurs.

 

Un roman sur la famille, l’amour, les femmes, le passage à l’âge adulte. C’est un excellent roman de la collection Millezime une fois de plus.

 

A ne manquer sous aucun prétexte !

 

Jean-Luc

1055358687.jpg

La septième fille d'Adèle Kemp

Julie Johnston
Traduit de l’anglais (Canada) Sidonie Van den Dries

Editions Bayard Jeunesse, collection Millezime, 10 février 2011 , 11,9 €

Souvenirs de lecture... c'est l'été : Mary Hooper

« En Angleterre, Lucy, une jeune gantière, rêve de trouver une place dans une maison de l'aristocratie et d’échapper à la tyrannie de son père. Par un mystérieux tour du destin, elle est engagée chez le Dr Dee, magicien personnel de Sa Majesté, la reine Élisabeth 1re. Lucy assiste ainsi à un étrange entretien où la reine intercède auprès du magicien, qui sait parler aux esprits, pour que son protégé puisse communiquer avec sa fille défunte. Or Lucy devra bientôt participer à une sombre mascarade où elle se fera passer pour la disparue, avant de découvrir un terrible secret mettant en jeu la vie de la reine… » Bel été ! 

 

lamaisondumagicien.jpg 

 

Découvrez l'Angleterre d'Elisabeth I...

 

Ce tome I des aventures de la jeune Lucy est savoureux. L’auteur, Mary Hooper,  nous entraine dans l’Angleterre de l’époque de la reine Elisabeth I. Fuyant la violence de son ivrogne de père, elle part sur les conseils de sa mère, pour Londres. Sa route cependant va croiser deux petites filles en danger : Beth et Merryl. Ces deux enfants sont les filles du Docteur Dee, le magicien officiel de la reine. Elle va alors entrer au service de cette famille accompagnant la redoutable cuisinière et femme à tout faire de la maison, Mrs Midge. Malgré les inquiétudes qu’elle éprouve vis à vis du métier de son patron et de ses activités, Lucy s’intègre rapidement et va même devoir jouer un rôle dans les manœuvres du docteur et de son assistant Mr Kelly.
Lucy semble capable de faire des rêves prémonitoires et d’entendre et de parler au nom des morts. Elle va malgré elle collaborer au succès de l’entreprise du Docteur, mais aussi découvrir la cour de la reine, tout en rêvant de devenir dame de compagnie. Mais une jeune femme de son extraction, si jolie et intelligente soit-elle peut-elle réellement espérer accéder à ce genre de fonction ?

 

Un premier tome enlevé dans lequel on entre facilement, et nous permet, de découvrir toute une époque et une atmosphère particulière. On sent l’ambiance, les complots de la cours…Des personnages bien décrits et une histoire à suivre.

Tome II : Ce deuxième tome des aventures de Lucy est à la hauteur des attentes laissées par le tome I. Après avoir sauvé la reine d’une tentative d’assassinat, Lucy n’est pas devenue dame de compagnie, mais espionne au service de sa majesté. Tom le Fou le bouffon royal lui sert d’intermédiaire. Elle alterne alors son service entre sa maison du magicien Dee et ses visites à la cour de la reine Elisabeth. Moins de magie et de paranormal dans ce tome, mais une intrigue plus dense et tout aussi passionnante. Ce roman se lit d’une traite mêlant, fiction, histoire et complot. Pour tous ceux qui aiment les romans historiques (mais pas seulement) bien ficelés et efficaces. Une histoire efficace avec des personnages secondaires hauts en couleurs et très bien faits ce qui rend l’ensemble encore meilleur. et à terminer avec le tome III. Belles lectures !  

Jean-Luc 

2.jpg

La maison du magicien ; Mary Hooper ; Traduit de l’anglais : Bee Formentelli ; 
Editions Gallimard Jeunesse, 2011 folio 6,9 tomes 1 et 2, 2011 tome 3 14,75 € grand format. 

 

3.jpg

Nouveautés semaine du 15 août 2018 : Gallimard Jeunesse

Des nouveautés, des rééditions, des lectures en pagaille, c'est reparti pour les nouveautés ! 

J01397.jpg

La conspiration des dieux I : Apollon, le dieu du soleil, est inquiet. À Delphes, sa prêteresse a délivré une étrange prophétie qui menace les dieux de l'Olympe. Le lendemain, elle est retrouvée assassinée... Par qui? Et quel est ce terrible danger qu'elle a annoncé avant de mourir? Un compte à rebours fatal a commencé: le jeune Phaéton a neuf jours pour résoudre cet énigme et sauver l'Olympe, quitte à risquer sa propre vie. Une intrigue captivante et originale pour un formidable roman policier qui nous plonge au cœur des mystères de la mythologie grecque. Gallimard Jeunesse

 

J01398.jpg

 

La conspiration des dieux – II Piège aux Enfers : Zeus a été enlevé! Sans lui, les Olympiens se déchirent pour le pouvoir. Guidé par Iris, la déesse aux lumières merveilleuses, le jeune Phaéton part à la recherche du roi des dieux. Leur enquête les mène jusqu'aux Enfers, territoire obscure et secret, peuplé de créatures terrifiantes. Une effroyable traversée les attend: le royaume des morts est un piège bien gardé, qui se referme sur ses proies.

Orgueil, complot, manipulation... la suite des aventures de Phaéton parmi les dieux de l'Olympe. Un roman policier captivant au cœur des mystères de la mythologie grecque. Gallimard Jeunesse

 

 

J01399.jpg

 

La conspiration des dieux – III L'Olympe assiégé : La déesse Héra a tué Apollon, le dieu solaire et les ténèbres règnent sur le monde. Elle est décidée à anéantir l'Olympe pour rendre le pouvoir aux redoutables Titans. Phaéton, le fils d'Apollon, veut déjouer ses ruses et l'empêcher de triompher. Mystérieusement attiré sur une île où habite une étrange créature, il va faire une terrible découverte...

Troisième tome d'une aventure envoûtante au cœeur de la mythologie. Plongez avec Phaéton dans les secrets des dieux. Gallimard Jeunesse

 

 

J01400.jpg

 

La conspiration des dieux – IV L'ultime trahison : Les Titans ont gagné la guerre. La nuit règne sur le monde et les derniers Olympiens sont traqués sans merci. Phaéton, le fils du dieu solaire, est seul désormais face à ses ennemis impitoyables. Pourtant, il existe encore un dernier espoir, quelque part au Nord, une arme secrète capable de vaincre les nouveaux tyrans...

Le final d'une épopée fascinante qui vous emporte dans les mystères des dieux grecs. Gallimard Jeunesse

 

J01235.jpg

 

 

Dieux de la mythologie grecque : Depuis que le monde a été créé, les dieux ne cessent de se checher querelle. Jalousie, pièges, trahisons, tous les coups sont permis! Même Zeus, le maître de l'Olympe, est incapable de donner l'exemple. Il passe son temps à séduire de simples mortelles que son épouse, Héra, poursuit de sa terrible vengeance...

À travers les plus beaux récits de la mythologie grecque, une plongée savoureuse et cruelle dans la vie secrète des dieux. Gallimard Jeunesse

 

 

J01236.jpg

 

 

Dieux et héros des Romains : Janus, le dieu au double visage... Tarquin, désigné roi par un aigle... Horatius, un simple soldat qui repousse à lui seul une armée ennemie... Depuis sa fondation par Romulus, l'enfant élévé par une louve, l'histoire de Rome regorge de personnages hors du commun et d'exploits fabuleux.

Empruntant aux légendes et aux récits des meilleurs historiens, un voyage fascinant au cœur de la civilisation romaine. Gallimard Jeunesse

 

J00647.jpg

 

Nos vies en mille morceaux : Le monde de Griff et Dylan, 13 et 15 ans, s'écroule à la fin de l'été, quand un accident de voiture les laisse orphelins. Installés à New York depuis peu, les deux frères sont d'abord recueillis par Blessing, collègue haute en couleur de leurs parents. Puis à l'autre bout du monde, chez un oncle et une tante qu'ils ne connaissent pas, dans une petite ville du Pays de Galles, où ils trouvent bienveillance et nouvelles amitiés. Dylan n'a qu'une idée en tête: aider Griff à revivre, protéger son petit frère. Mais il a lui-même son propre chemin à faire, et une dernière vérité à affronter.

Un roman lunimeux, renversant, porté par une écriture contemporaine et juste, où l'on passe du rire aux larmes. Gallimard Jeunesse

 

J00950.jpg

 

Le Tour du monde en quatre-vingts jours (version abrégée) : Londres, octobre 1872. Faire le tour de la Terre en quatre-vingts jours? Tel est l'incroyable pari de Phileas Fogg, qui se met aussitôt en route avec son fidèle domestique Passepartout. Sur des paquebots, en train ou à dos d'éléphant, le périple est semé d'embûches. Mais l'inspecteur Fix, de Scotland Yard, suspecte l'excentrique gentleman d'être un voleur en fuite. Il se lance à ses trousses, bien décidé à l'arrêter... Un palpitant roman d'aventures, en version abrégée, qui nous entraîne de l'Inde jusqu'en Amérique.Gallimard Jeunesse

 

 

J01443.jpg

 

Le mystère de Lucy Lost : Mai 1915. Sur une île au Sud de l'Angleterre, un pêcheur et son fils découvrent une jeune fille blessée, à bout de force et à peine capable de parler. D'où vient-elle? Est-elle une sirène? Le bruit court que c'est une espionne au service des Allemands... De l'autre côté de l'Atlantique, le paquebot "Lusitania" quitte New York. La jeune Merry s'est embarquée sur le géant des mers pour rejoindre son père blessé au combat et hospitalisé en Angleterre. Inspiré par le naufrage du "Lusitania", un roman puissant où l'on retrouve tout le talent de Michael Morpurgo, auteur de «Cheval de guerre» et du «Royaume de Kensuke».  PRIX SORCIÈRES 2016 Gallimard Jeunesse

 

 

J01413.jpg

 

 

Soldat Peaceful : On m'appelle Tommo et j'ai dix-sept ans. Ce soir, j'ai la nuit entière devant moi, et je ne la gaspillerai pas à dormir, je ne la passerai pas à rêver. Je veux essayer de me souvenir de tout. Me souvenir de mon frère Charlie tel qu'il était à la maison, de nous tels que nous étions tous. Cette nuit, plus que jamais dans ma vie, je veux me sentir vivant... Un livre inoubliable qui retrace avec justesse l'histoire d'une famille chaleureuse, soudain prise dans la tourmente de la Première Guerre mondiale. Un grand moment d'émotion.  PRIX SORCIÈRES Titre recommandé par le ministère de l'Éducation nationale en classe de 3e et de seconde. Gallimard Jeunesse

 

 

J01414.jpg

Robin des Bois : Richard Cœur de Lion est parti en croisade et le prince Jean, son frère, assisté par le terrible shérif de Nottingham règne en tyran sur l'Angleterre. Réfugiée dans la forêt de Sherwood, une bande de hors-la-loi défie leur autorité. À leur tête se trouve Robin des Bois. Avec l'aide de frère Tuck, Much, Petit Jean et de la fidèle Marion, il s'est engagé, au nom du roi Richard, à rétablir la justice dans le pays. Pour les amoureux de l'aventure, Michael Morpurgo, génial conteur, a récrit l'histoire de Robin des Bois avec une inventivité et une vivacité sans pareilles. Gallimard Jeunesse

 

 

J01234.jpg

 

Poil de Carotte ; Qui se souvient encore de son prénom ? Poil de Carotte, ainsi appelle-t-on depuis toujours le petit dernier de la famille Lepic. Tout simplement à cause de sa tignasse flamboyante et de ses taches de rousseur. Poil de Carotte n'a peur de rien, ce qui ne l'empêche pas de trembler dans le noir en entendant la voix de sa mère, sa mère qui le punit toujours injustement et lui préfère son grand frère Félix et sa sœur Ernestine. Et pourtant Poil de Carotte ne manque pas de tendresse mais, ne sachant pas l'exprimer, il se montre souvent maladroit et sot... Gallimard Jeunesse

 

 

J00030.jpg

 

J’ai aimé le Roi-Soleil Journal de Marie Mancini, 1656-1659 : «Quand enfin j'ai cessé ma lecture et que j'ai relevé mon regard de la page où il était rivé, j'ai vu que le roi avait les larmes aux yeux. Et il me regardait comme il ne m'avait jamais regardée...
Au bout d'un moment, il a pris la parole; sa voix était un peu atérée:
- Vous avez une voix magnifique mademoiselle, et très émouvante, a-t-il dit. Il faudra recommencer... bientôt...
Ce «bientôt» sonnait comme une promesse, et je l'ai emporté avec moi, précieusement.» 

Partagez le journal intime de Marie Mancini, le premier amour de Louis XIV, et vivez avec elle le rêve de devenir reine de France. Gallimard Jeunesse

 

 

J01418.jpg

 

En route vers le nouveau monde : «Mayflower, 1620. "Terre en vue!" L'appel de l'homme de vigie déchira l'aube. Nous nous précipitâmes sur le pont. Les marins furent les premiers à l'apercevoir, ligne sombre à peine visible contre l'horizon. Au bout de longues minutes, Hummy et moi commençâmes à la distinquer à notre tour. Ce n'était pas un simple mirage, c'était quelque chose de réel. Certes, le voyage a duré soixante-cinq interminables journées, mais nous violà arrivés. Ceci est le Nouveau Monde; je m'en emplis les yeux pour la première fois.»

Partagez le journal intime d'Esther et vivez avec elle l'épique voyage du Mayflower, puis la périlleuse installation des premiers colons anglais en Amérique. 
En fin d'ouvrage, un supplément historique sur l'aventure des pionniers qui ont fondé les futurs États-Unis. Gallimard Jeunesse

 

 

J01419.jpg

 

Au temps de François 1er : Journal d'Anne de Cormes, 1515-1516 : «9 avril 1515. la nouvelle est arrivée tout droit de Paris: le roi François, sa mère, sa sœur, son épouse et toute la cour vont s'installer à Amboise. Mon amie Charlotte m'a regardée, les yeux brillants d'excitation. "J'attends qu'il soit là!" m'a-t-elle soufflé. Je me dis que si le roi fait une telle impression alors qu'il est encore au loin, quel effet va-t-il produire une fois arrivé ici? Charlotte a peut-être raison. Il y aura mille choses à observer et à décrire. En fait, j'ai bien de la chance d'avoir quinze ans en cette année 1515.»

Partagez le journal intime d'anne et vivez avec elle la période exaltante de la Renaissance. 
En fin d'ouvrage, un supplément historique sur cette époque pareille à aucune autre. Gallimard Jeunesse

 

J00124.jpg

 

 

Le journal de Chloe Snow – 2 Confessions toujours plus catastrophiques : Chloe entre en première -mais ça ne veut pas forcément dire que l'année sera moins catastrophique que la précédente! Enfin, elle aimerait bien trouver un vrai petit copain et arrêter de penser à Mac, la peste de la classe lui a piqué sa meilleure amie, son rôle dans la nouvelle comédie musicale n'est pas à la hauteur de ses espoirs et sa mère lui demande de venir habiter au Mexique... Dilemnes à l'horizon ! Le retour de la Bridget Jones des ados, lycéenne adorablement imparfaite. Gallimard Jeunesse

 

J01335.jpg

 

 

Vive la rentrée ! ; Pour les petites patates, la rentrée, c'est toujours quelque chose. Petite Patate Bleue est très contente car elle adore la nouveauté. C'est drôle: sa nouvelle maîtresse, ses nouveaux copains et sa nouvelle classe ressemblent exactement à ceux de l'année dernière ! L'observation à la loupe d'une bande d'enfants de maternelle: aussi attendrissant qu'hilarant ! Gallimard Jeunesse

 

J01336.jpg

 

 

Tout un tas de têtards ! : Aujourd'hui, les petites patates vont capturer des têtards pour observer le cycle de vie des grenouilles. Malheureusement, les têtards ne restent pas très longtemps dans l'aquarium de la classe: les petites patates leur ont donné à manger la macédoine de la cantine... L'observation à la loupe d'une bande d'enfants de maternelle: aussi attendrissant qu'hilarant ! Gallimard Jeunesse

 

 

 

 

 

 

 

 

15 août 2018

Souvenirs de lecture... c'est l'été : La septième fille du diable

L'été parfois de vielles histoires ressurgissent et on s'emballe ! 

 

la septième fille du diable,alain surget,flammarion,sandales d'empédocle jeunesse,claire bretin

 

Un roman d'Alain Surget dont la couverture est illustrée par Rébecca Dautremer !

 

Tout commence dans un cachot en juillet 1346 sur l’île de Guernesey, dans lequel croupit une jeune femme  enceinte en attente de son exécution : elle est  une sorcière.

Puis le temps remonte et on se retrouve neuf ans plus tôt, sur cette île au contact de la vie dure des paysans de cette époque de guerre entre la France et l’Angleterre. Monde de croyances de superstition, de violences extrêmes envers les plus faibles, les plus démunis, mais aussi de ceux jugés comme différents et faisant alliance Diable. Et justement, les religieux du coin et les autorités en ont repéré l’artifex accusé de sorcellerie et d’alchimie, celui qui fait pacte avec le Malin. Ce soir là sur la Lande, Lésia fille de paysans pauvres est entrainé dans cette folie meurtrière et va entrer en contact pour la première fois avec le double de l’homme qui va être assassiné. Mais la haine, la soif de mort du prieur ne s’arrêt pas là : il lui faut le double féminin de l’artifex, la Groac’h, la sorcière qui complète ses pouvoirs.
Et la vie reprend, avec des parents durs comme la terre qu’ils travaillent, désolés certainement d’avoir perdus leurs deux fils aînés et de n’avoir que cette fille qu’il faudra songer à marier tant qu’elle est encore pucelle.

Au hasard des corvées à remplir pour le bailli, Lésia fera la rencontre de Pierre dont elle tombera amoureuse. Mais tout n’est pas simple, la bailli veut la terre de son père, Nils le blond enragé à la chasse à l’artifex, la veut elle. Tant d’ennemis qui finiront par amener à la catastrophe et bouleverser définitivement la vie de celle qui désormais sera Elisa, fille du Diable et qui compte bien leur faire pays à tous.

Alain Surget  nous entraine dans un univers rude, renforcé par le vocabulaire d’époque qu’il emploie dans son récit. Par sa construction et le vocabulaire employé son roman est peut-être donc à conseiller aux bons lecteurs. 

Il nous conte ainsi l’histoire de Lésia, tiraillée entre son envie d’indépendance et son amour pour ses parents, qui l’aiment à leur façon, à celle de l’époque difficile. Et puis, peu à peu utilisant les légendes, les superstitions de la région, il nous entraine peu à peu vers l’irréel, les pouvoirs de la sorcières et la transformation définitive de son héroïne.

 

 

Un très bon premier tome à suivre avec les deux autres passionnants ! 

 

 

Jean-Luc

2.jpg

La septième fille du diable - Tome I, La prophétie ; tome 2 les maudits ; tome 3 le retour ; Alain Surget ; Editions Flammarion, 2010 à 2011,  13 €

 

3.jpg

Souvenirs de lecture... c'est l'été : Graal Noir

« Ceci est le livre de Merlin : entrez dans un monde où le pouvoir commande à la magie »

Bel été magique avec les Sandales Jeunesse

 

1.jpg

  

Christian de Montella  est connu pour son excellente série Graal, entre autre… Sa nouvelle trilogie nous entraine dès les premières lignes dans le feu de l’action, à Caer Lûad château du roi Uther, bruissant de rumeurs annonçant l’exécution du Fils du Diable en personne, fait prisonnier par le frère du roi Maelgwn.

Pourtant deux hommes, un prêtre et un jeune homme fougueux, se mêlent à la foule, bien décidés à jouer les troubles fêtes.

Vous venez d’entrer dans un roman sombre, dur, troublant, où la magie et la folie des hommes et des magiciens vont s’affronter dans une lutte sans merci à la morale et aux règles différentes des nôtres. Cette plongée dans le Moyen-Age est une fois de plus une réussite. L’action est omniprésente et monte en puissance tout au long du roman. Les personnages à la personnalité fouillée, nous permettent d’aller de surprise en surprise, que ce soit Uther le petit roi en passant par sa mère la terrible Gwenwyar ; la Gallois Rouge ; Pamina la magicienne et sa fille ; Gorlois duc de Cornouailles, son épouse Ygerne seigneurs de Tintagel, et leur fille Morgane ; et bien évidemment maître Blaise et son remuant compagnon, un certain Merlin aux pouvoirs en plein éveil !

L’auteur maîtrise parfaitement son sujet et nous entraine dans un tourbillon rythmé par les lectures du livre de Merlin, tenu par maître Blaise, les invocations de Pamina et les rêves de sa fille et bien évidemment l’intervention de la terrifiante Morgane cette redoutable magicienne au désir de femme dans un corps trop étroit de petite fille. (Ces passages sont repérables facilement par un changement de police de caractère).

Merlin qui a grandit si vite (vous découvrirez ses origines dans un des passages de son livre) est en train d’apprendre à maîtriser ses pouvoirs, quel camp va-t-il choisir : le bien ou le mal ? La nature donnée par sa mère où celle de son père ?

Tous les ingrédients du roman médiéval et d’aventure sont réunis ici : vocabulaire approprié, contexte très bien rendu, complots, affrontements sanglants, rivalités, amours impossibles, destins cruels, combats, magie (poisons, passage entre le monde des druides et celui des chrétiens déjà bien installés, envoutements, Kobold, Gnomes du Diable…)

Merlin qui doit rejoindre Brocéliande et la Grande Druidesse Myrghèle qui éveillera la totalité de sa puissance l’année de ses dix-huit ans, parviendra-t-il à détourner les flèches du destin et à maîtriser le sien ?

 

Un excellent roman, passionnant, destiné aux adolescents, un bel objet livre noir, très sombre comme son contenu. 

 

2.jpg

Le désespoir d'Ygerne ; la haine meurtrière de Morgane ; Zéline l'enchanteresse ;
Viviane si jeune ; et Arthur en devenir ...

 

Retrouvez Merlin dans l'enfant des prodiges, le tome II de Graal Noir

 

 

Ban de Bénoïc gravement blessé vient annoncer à Ygerne la mort de Gorlois. Celle-ci comprend alors terrifiée et meurtrie qu’elle a été trompée de la plus ignoble des manières. Morgane est endormie et Ban lui veille et espère. Pourtant terrifiée par sa grossesse et l’impossibilité d’aimer un autre, Ygerne finira par le chasser. Il rentrera chez lui et finira un jour plus tard par se consoler et enfanter Lancelot (mais c’est une autre histoire. Voir du même auteur : Graal).

Alors Engis le serviteur de la reine mère d’Uther, revient pour sauver la reine Ygerne. Son arrivée coïncide avec le réveil de Morgane qui folle de rage en appelle à la Déesse sa Mère pour se venger et tuer sa mère mortelle et le bâtard qu’elle porte désormais en son sein. L’ombre Nozh entre alors en jeu et va semer la terreur au service de sa redoutable maîtresse.

La suite ? Elle est celle d’une fuite pour Ygerne partie pour sauver son enfant ; celle d’une quête pour Merlin parti rejoindre la grande Druidesse en forêt de Brocéliande pour être investi de ses pouvoirs définitifs ; elle sera également la découverte de lieux merveilleux comme l’île des elfes, la lac caché de la fée Zélinde ; de lieux  dangereux et d’être diaboliques (Brocéliande envahie de gnomes du Diable) ; elle est également celle de la folie des hommes, d’un roi perdu qui cherche à échapper en vain à son destin ; et enfin de magie, de sortilèges puissants et du miracle de la vie avec l’arrivée d’un nouveau né confié à de braves gens qui vont l’appeler Arthur !

 

Un roman au souffle puissant, qui laisse peu de répit au lecteur, rebondissant de chapitres en chapitres, de lieux en lieux et d’intrigues en légendes. Un tome II à la hauteur du premier, tout aussi noir et ensorcelant. Une pleine réussite à découvrir de toute urgence. 

3.jpg

Graal Noir Tomes 1, 2, 3 Christian de Montella ; 
Editions Flammarion, 2011 poches 6,1 €, tome 3 : 2011 13 €

02 août 2018

Souvenirs de lecture... c'est l'été : Le royaume des cercueils suspendus

Un roman envoutant, impossible à lâcher pour entrer dans le monde des Bââs. Clic émerveillé ! 

517pjwwzS4L.jpg

 

Le prologue vous fera frémir : la supercherie a été dévoilée et le destin s’est emballé.

Bienvenus dans le monde du peuple Bââs peuple mythique aux coutumes et rituels profondément encrés et pesant même parfois. C’est tout un village, tout un peuple que vous allez suivre dans ce roman, mais plus particulièrement Huang celui par qui le scandale arrive, Xiong, son ami jusque là, étouffé par la haine et la rancœur et les filles Lou-Ki éperdument amoureuse de Xiong pensant que tout peut guérir avec le temps et la belle Leï celle par qui la discorde arrive, celle qui hurle de douleur au début du roman, celle par qui le dénouement viendra aussi.

Dès le départ, Florence Aubry nous entraine dans un univers qui n’est pas le notre et qui se révèle magique. Tout vous fera vibrer : L’ambiance, le paysage qui s’imprime sur la rétine du lecteur, ce monde de légendes, de créatures imaginaires, de divinités, les caractéristiques des hommes du peuple Bââs qu’ils ne peuven utiliser qu’en trois circonstances particulières : la mort d’un proche ; la guerre ; la nécessité de porter secours à un être vivant en danger de mort. Au fil des chapitres la parole passe de héros en héros nous entrainant vers un final étrange et bouleversant, le cœur battant.

Difficile de vous en raconter davantage sans déflorer le plaisir de la lecture, sachez cependant que ce roman particulièrement bien écrit et passionnant mérite bien plus qu’un coup d’œil et devrait vous emporter dans un monde imaginaire et fantastique auquel on pense encore bien longtemps après avoir refermé le roman. A  lire !

 

Jean-Luc 

 

 

517pjwwzS4L.jpg

 

Le royaume des cercueils suspendus
Florence Aubry
Illustration de couverture : Marta Orzel
Editions du Rouergue, collection Epik, 8 octobre 2014, 11 €

Souvenirs de lecture... c'est l'été : Mingus

Mi-homme, mi-lion, Mingus saura-t-il éviter les embûches et sauver ceux qu'il aime ? Pour les grands ados, un roman futuriste inquiétant et étrange. On aime ! 

 61TWb-bUC2L.jpg

 

Keto Von Waberer  a créé un monde qui ressemble au notre, en a bien des caractéristiques mais qui s’ouvre quand nous le découvrons sur des ruines et une cité tentaculaire Megacity dirigée par une sorte de président créature multi-clonée, le Präsi.

Dans cette cité futuriste tout est divisé entre la ville basse et la ville haute réservée aux Aristos et à l’élite. Ceux du haut bénéficient de technologies de pointe, sont bien nourris et les autres en bas et à l’écart de la ville sont privés par la volonté des dirigeants de technologie considérée comme dangereuse. De multiples guerre dont on ne saura rien ont amené à ce monde étrange, étouffant où de petits groupes d’un monde d’avant luttent pour leur survie et pour le pouvoir aussi.

C’est dans ce cadre étrange et futuriste qu’est né Mingus. Fruit des travaux de Léo un génial généticien (fou dirions nous ? ) cette créature mi-homme, mi-lion est le héros de ce roman, celui par qui tout arrive, celui qui cristallise les envies,  les rêves de réincarnation d’un monde nouveau guéri de ses défauts et des erreurs du passé. Accompagné de celle qu’il appellera longtemps petit frère, la belle Nin, ils vont à eux deux nous amener à la rencontre de leur monde, de ses errements, de ses luttes et de toute une série d’hommes et de femmes qui sont en train de perdre espoir dans ce monde quasi stérile et devenu fou à l’image de son Präsi.

Mingus est un roman de science-fiction particulièrement bien écrit, destiné aux très bons lecteurs qui pourront y découvrir les méandres d’un monde du futur qui se dévoile peu à peu jouant des sentiments et de la vie de ses héros. A découvrir et dévorer sans hésiter.

 

 

Jean-Luc   

 

61TWb-bUC2L.jpg 

 

 

 

 

Mingus
Keto Von Waberer
Traduit de l’allemand : Jacqueline Chambon
Illustration de couverture : Thomas Rouziere
Editions du Rouergue, collection épik, 14 janvier 2015, 15,9 €

Souvenirs de lecture... c'est l'été : Sirius

Parce que Stéphane Servant mais surtout parce qu'il est bouleversant et magnifique ! Très gros coup de coeur ! Très bel été avec les Sandales Jeunesse

 

sirius.jpg

Avril et Kid vont vous servir de guide dans un monde qui se meurt, après qu’un mystérieux virus ait rendu les animaux, les plantes et les hommes stériles. Dans ce monde terrifiant certains survivent, en bandes ou seuls et Avril et Kid vont les rencontrer parfois par hasard, parfois parce qu’ils sont à leur recherche.

Dire que Stéphane Servant écrit bien et qu’il a le sens du récit serait un doux euphémisme. Dès les premières pages on retrouve sa patte, ses mots qui savent vous entrainer sans vous forcer vers le récit et vous immerger dans ce monde terrifiant pour vous retrouver au plus près des deux héros et de ceux qu’ils vont rencontrer jusqu’à cette destination rêvée qu’est la Montagne et qui peut-être sera leur salut à tous.

Mais peu importe, ce roman est magnifique, puissant, déroutant parfois mais toujours on retrouve l’ADN de Stéphane, ses obsessions, le lien puissant entre l’homme et la nature même s’ils se maltraitent parfois et se rendent coups pour coups. Un récit dans lequel en fonction de vos lectures vous saurez retrouver des références d’autres grands noms qui avant lui nous ont embarqués dans leurs aventures (on peut penser à Tolkien par exemple avec la ville et ses murailles, sa centrale éventrée… et à bien d’autres encore) … Mais que dire de plus si ce n’est qu’une fois de plus Stéphane Servant tape fort et nous offre certainement le ou l’un des meilleurs romans de la rentrée.

Peu importe que vous préfériez tel ou tel genre littéraire, ne vous laissez pas arrêter par ces barrières inutiles, c’est un grand roman et il faut le lire et le partager avec les ados et les adultes de votre entourage pour voir briller dans leurs yeux étoilés de larmes les constellations de Sirius et les autres. Epoustouflant !

 

Jean-Luc

 

sirius.jpg

Sirius

Stéphane Servant

Editions du Rouergue Jeunesse, collection Epik, 23 août 2017, 16,5 €

Souvenirs de lecture... c'est l'été : Sherlock, Lupin & Moi, tome 1 : le mystère de la Dame en noir

Retrouver l'ambiance de Sherlock avec un Lupin et une jeune Irène Adler qui raconte leurs aventures lorsqu'ils étaient jeunes. Frais, léger et rythmé ! On aime, idéal pour passer un bel été de lecture avec les Sandales Jeunesse 

sherlock1.jpg

Une jeune fille fraichement débarquée à Saint Malo pour quelques semaines de villégiature avec sa mère mariée à un riche industriel, flanquées d’un majordome particulièrement vigilant, Horatio Nelson.

 

Une rencontre sur les remparts le jour de son arrivée, avec un jeune garçon de son âge, un certain William Sherlock Holmes, puis celle avec un certain Arsène Lupin et voici les présentations faites. C’est Irène (vous savez, celle de la vraie histoire, qui est l’ennemie de Sherlock) qui raconte l’histoire, sa rencontre, leurs premières aventures, et d’un coup un meurtre suivi d’un vol qui va aiguiser leurs appétits de curiosité et sceller pour longtemps une amitié et une collaboration fructueuse.

 

Le ton employé pour raconter l’histoire, le rythme des aventures, les découvertes progressives des personnages qui vont peu à peu se dévoiler à leurs camarades et aux lecteurs, l’ambiance, tout concourt à nous faire passer un excellent moment. Reste à vous de découvrir quel mystère cachait la Dame en noir et pourquoi et comment trois adolescents vont berner les adultes et ainsi commencer une carrière qui les mènera, comme leurs noms célèbres le laisse présager, vers d’autres aventures et une vie d’adulte très occupée.

 

C’est frais, très bien mené et écrit et les illustrations de Jacopo Bruno, notamment la couverture, donnent corps à nos trois héros de façon saisissante ! A découvrir et dévorer avant de suivre les aventures dans les tomes suivants.

 

Jean-Luc

 

 

sherlock1.jpg

 

Sherlock, Lupin & Moi, tome 1 : le mystère de la Dame en noir

Irène Adler

Traduit de l’italien Béatrice Didiot

Illustrations : Iacopo Bruno

Editions Albin Michel Jeunesse, 2 janvier 2017, 12,5 €

30 juillet 2018

Les Extraordinaires - tome 2 : le sablier fumant

Un tome 2 qui tient toute ses promesses et un été lecture qui s'emballe pour une petit tour de Tournibanquet ! Absolument formidable ! 

extraodrinaires1.jpg

Pas facile d’être un Extraordinaire et nos deux amis Ivy et Seb vont le découvrir. Lorsque nous les retrouvons, ils sont en pleine action à peine sorti d’un sac qui n’est rien de moins qu’un des Grand Biens Extraordinaires. Comme d’habitude Seb a envie de vomir et Ivy se tient prête à l’action.

Leur lutte contre la Mormo continue d’autant que Séléna Grimes complote toujours avec de nouveaux alliés, particulièrement dangereux et inquiétants. Au menu cette fois-ci leur tentative pour mettre la main sur la boite de Pandore qui n’est rien de moins qu’un des Grand Biens Extraordinaires.

L’auteure réussit son pari et nous embarque non seulement dans une aventure menée tambour battant, mais elle réussit aussi à approfondir ses personnages, à nous en faire découvrir encore davantage de ce monde magique et merveilleux, rempli de dangers et de découvertes. Grand Mère Sylvie va-t-elle cette fois-ci retrouver la mémoire… le frère et la sœur ne sont pas au bout de leurs surprises, ni de leurs découvertes, et du coup nous non plus et ce n’est pas pour nous déplaire.

Une plongée dans un univers merveilleux qui fourmille de détails et d’inventions de toute sorte, un vrai festival dont on ne se lasse pas. On aimerait tant qu’il y en ait d’autres. Foncez c’est merveilleux !

 

Jean-Luc

 

 

extraodrinaires1.jpg

 

Les Extraordinaires - tome 2 : le sablier fumant

Jennifer Bell

Traduit de l’anglais (Royaume-Uni) : Cécile Moran

Illustrations de Karl James Mountford

 

D'un clic sur le visuel retrouvez la chronique du tome 1

 

extraordinaires2.jpg

Editions Albin Michel jeunesse, collection Wiz, 2 mai 2018, 15,5 €

26 juillet 2018

Souvenirs de lecture... c'est l'été : Sacrifice à la lune

Un roman envoûtant qui vous entraine en dehors des sentiers battus 

 

 

 

Coup de coeur pour un excellent titre ! 

sacrifice.jpg

 

Un journaliste qui débarque sur une île suédoise perdue, dont les habitants ont l’étrange réputation de ne plus vieillir.  L’île de Blessed (bénie ou le nom a-t-il évolué dans le bon sens ? Ou alors quel sens peut bien avoir ce mot ? ) donne un étrange sentiment à Eric Seven lorsqu’il aborde Blessed pour une enquête. Coupée du monde, sans réseau, tout y semble si calme, si propre, que cela donne la chair de poule, devient inquiétant. Et puis pourquoi a-t-il le sentiment d’être déjà venu là ? Pourquoi perd-t-il la mémoire au fur et à mesure de son séjour ? Et puis un jour tout bascule et nous avec.

A partir de ce premier chapitre, sept autres vont nous entrainer bien loin de 2073, année du premier, pour remonter le temps, retrouver l’île à des époques différentes, des personnages récurrents, d’autres non, qui peu à peu mettent en place les pièces d’un bien étrange puzzle.

Sacrifice à la lune nous conte une histoire à rebours, une malédiction venue des temps anciens qui se répète, se reproduit avec les cycles de la lune. Un roman étrange, particulièrement bien construit et écrit qui nous entraine là où on ne l’attendait pas. Une très belle lecture à ne pas manquer. 

 

Jean-Luc

sacrifice.jpg

 

Sacrifice à la lune
Marcus Sedgwick
Traduit de l’anglais (Royaume-Uni) : Valérie Dayre
Editions Thierry Magnier, 28 août 2013, 14,9 

Souvenirs de lecture... c'est l'été : Martin, gaffeur tout terrain

Un roman coup de coeur à lire et partager absolument ! 

 

9782364744455FS.gif

 

Sam a un problème : son frère Martin ! Leurs parents les ont surnommés Satanas et Diabolo ! C’est vous dire à quel point, ils sont enfin surtout Martin source de problèmes. Soyons franc : Martin est une catastrophe ambulante et ce depuis tout petit.

Et là ils doivent rejoindre leurs parents en Italie pour le mariage de leur cousin Angelo.  C’est un véritable road movie que nous livre l’auteur du départ de France à l’Italie. Dès les premières, lignes, l’entrée dans le métro et la séance à l’aéroport les scènes présentées valent le détour.

On ne vous racontera rien de plus. On vous dira juste que ce super roman de la collection En voiture, Simone !, est un petit bijou d’esprit et d’humour. Un petit régal en page pour savoir si Sam et Martin arriveront à temps pour le mariage de leur cousin et surtout dans quel état. A lire absolument.

 

Jean-Luc

 

Martin, gaffeur tout terrain ; Sarah Turoche-Dromery ; Illustration de couverture : Charles Dutertre ; Conception graphique : Florie Briand ; Editions Thierry Magnier, collection En voiture, Simone ! ,  
19 mars 2014, 6,9 €