Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25 septembre 2021

La nuit des reines

Coup de ❤️❤️ pour un des romans de la rentrée envoutant et dépaysant ! 

 

9791036311789.jpeg

Baton Noir, ville qu’on verrait bien quelque part en Louisiane dans le bayou, où règne la magie au service d’une élite. Jude Lomax, l’héroïne du roman vit dans les bas-fonds de la ville, trainant sa misère, son désespoir et survivant grâce à ses talents de musicienne. Pourtant la jeune trompettiste a bien du mal à joindre les deux bouts et refuse toute aide magique que ce soit, refusant obstinément les artifices proposés par la magie Cojoue. 

Refuser c’est facile à dire parce que le jour où elle joue avec sa fanfare pour l’enterrement de l’une des femmes les plus puissantes de la ville, sa vie va basculer définitivement. Ivory Monette, la reine Cojou a été assassinée. Mais elle avait prévu son assassinat visiblement et une poupée ensorcelée va permettre à son esprit d’échapper à la mort et de prendre possession du corps et de l’esprit de la pauvre Jude. 

Cadeau empoisonné ? Oui et non parce que non seulement, la vieille reine va lui révéler bien des secrets, l’emmener là où elle n’aurait jamais pu ou imaginé mettre les pieds, et rencontrer ou approfondir ses relations avec des individus qu’elle n’aurait jamais voulu voir d’aussi près. André Majstro son patron du Moonfleet pour qui elle joue de la trompette ; Etienne Malloy le vampire ancien amant de la jadis belle Ivory, legbas dangereux et pervers… et quelques amis surs et fiables sans qui elle ne serait rien comme Sharkey.  Elle va en servant les intérêts de son hôte qu’elle supporte bien involontairement en apprendre aussi bien plus sur sa famille et la mort de son frère. Le temps presse la nuit des Reines approche et Ivory sait que son sort tient à peu de chose désormais et qu’elle a peu de chance d’échapper au legba de la mort a qui elle a échappé provisoirement.
Jude plonge ainsi dans tout ce qu’elle a essayé de fuir et d’éviter depuis des années et va côtoyer, créatures étranges, sortilèges dangereux, menaces maléfiques, complots, manipulation … on plonge dans la Nuit des reines comme on entre en transe dans un monde étrange où résonne dès les premières lignes des notes de jazz, l’ambiance du bayou, la magie qui transpire des pages et tout un univers changeant et mouvant qui s’offre à nous au travers de ceux de Jude. 

La fin étonnante et particulièrement réussie va vous scotcher et surtout pour les fans vous laisser espérer une suite prochaine, les jeux sont ouverts. 

Un roman envoutant qui nous embarque dans un univers très bien maîtrisé et nous donne le sentiment le temps de le refermer qu’on est parti loin au bord du bayou alors que le gombo mijote et que les crocodiles glissent doucement sous l’eau. A découvrir sans tarder. 

 

Jean-Luc 

 

9791036311789.jpeg

 

 

 

 

La nuit des reines  

Alex Bell

Traduit de l’anglais (Grande Bretagne) : François Nagel 

Illustration de couverture : shutterstock

Editions Bayard Jeunesse, 25 aout 2021, 14,9 €

Quand tu lèves les yeux

Un roman graphique qui sort des sentiers battus ! Puissant, déroutant et étonnant !
A découvrir sans faute ❤️❤️❤️❤️

 

146360_couverture_Hres_0.jpg

Les éditions du Seuil nous proposent en ce mois de septembre un roman graphique étonnant et détonnant qui sort totalement des sentiers battus, au risque de nous déstabiliser de prime abord. Cet ouvrage est exceptionnel par la qualité de sa publication (la couverture cartonnée, le format et la qualité du papier et des impressions) ; par l’histoire qu’il nous raconte, qui au final vous fera penser à une sorte de matriochka avec des histoires qui s’emboitent se croisent et se répondent aussi ; et par les illustrations, tantôt classiques, tantôt en lisière du fantastique faisant sortir, rêves, cauchemars de douleurs et joies personnelles des héros du livre de la norme des illustrations habituelles.  Il faut bien dire que le travail de  Decur  est somptueux  : son petite héros Lorenzo si particulier avec ses lunettes et ses grands yeux commence l’histoire avec le moral dans les chaussures. Il déménage et en plus de cela il n’est pas certain de pouvoir se connecter arrivé à destination. 

Leur maison est en pleine campagne, isolée et fermée depuis un moment. Alors en attendant que les déménageurs arrivent ils s’installent et découvrent l’endroit.
Dans sa chambre Lorenzo va découvrir un vieux secrétaire rempli de tiroirs vides, oui en cherchant bien réussir à débloquer un panneau secret et découvrir un cahier. Dans ce cahier il va découvrir des histoires et c’est là que le livre bascule parce que d’un coup on change d’univers de couleurs, de graphisme et que le fantastique s’en mêle. Peu à peu l’histoire va s’emballer alternant le rêve et la réalité, le fantastique et la permanence de faits qui collent à l’histoire de la région et de l’ancien habitant des lieux. 

Ce roman est étonnant. Il vaut la peine de s’y laisser glisser, déranger par l’histoire par le graphisme et la palette de l’artiste qui change, nous emporte et nous gagne peu à peu. 

Une ode aussi à l’imagination et à la création artistique qui guéri ou panse certaines plaies. 

Ce roman c’est aussi une très belle histoire de rencontre, de vies qui se croisent et qui se tendent la main, d’une qui se termine presque alors que l’autre frémit à son commencement et qui vont en se retrouvant se faire le plus merveilleux des cadeaux. 

Un roman graphique puissant, magnifiquement illustré et édité qu’il faut découvrir absolument. Magnifique et merveilleux. 

 

Jean-Luc 

 

146360_interieure_Pages Interieures_3.jpg

 

146360_interieure_Pages Interieures_4.jpg

 

146360_interieure_Pages Interieures_5.jpg

 

146360_interieure_Pages Interieures_7.jpg

Illustrations © Le Seuil jeunesse, tous droits réservés. Merci 


Quand tu lèves les yeux  

Decur

Editions du Seuil jeunesse, 3 septembre 2021, 21,9 €

 

 

146360_couverture_Hres_0.jpg

27 août 2021

De l’autre côté du Mythe : Ariadne

Un petit bijou pour profiter encore du soleil en plongeant dans les méandres de la mythologie. Quel talent ! ❤️❤️❤️

 

COUV-181032-petit.jpg

Flora Boukri nous plonge dans le mythe de Thésée en donnant un rôle plus flamboyant à Ariane, Ariadne ici. Elle va tout au long du roman assurer une présence troublante et nous permettre de traverser le mythe (lu, relu dans ses différentes formes et sources et adapté par l’autrice). Dès les premières lignes on sait très vite que ce magnifique roman va nous envouter lorsqu’à Athènes les prémices du drame, déjà bien entamé en Crète,  nous font basculer dans l’histoire avec force. 

Ariadne, sa petite soeur et son frère sont désormais face à la folie de Minos leur père lorsque Thésée arrive avec les 13 autres tributs athéniens destinés à maintenant la domination crétoise sur la ville d’Athéna. 

C’est un palais fantasmagorique ou presque que nous livre Flora Boukri ,  rempli de la malédiction de Poséidon, de la folie qui s’est emparée des maitres des lieux, de la reine Pasiphaée en apparence recluse dans ses appartements, laissant ses enfants porter le deuil de leur frère ainé et la folie qui a gagné leur père.

Les dieux ne sont jamais loin et Dyonisos dont les apparitions sont aussi troublantes que formidables va devoir juguler les menaces et la colère du couple olylmpien, on sent bien la force du destin et que quelque chose dérange les dieux : les crétois ne les reconnaissent qu’à demi mot préférant la référence à Rhéa et sur Ariadne plane comme un mystère que même les plus puissants d’entre eux ne parviennent à comprendre. 

Cette relecture du mythe donne une part de lumière plus belle aux femmes de l’histoire, trouble celle trop virile et brutale que nous avions de Thésée et nous embarque de manière étonnant dans une histoire qu’on croyait connue et rabâchée avec un bonheur de lecture particulièrement fort. 

On adore ce titre fort, attachant et troublant tout à la fois. Du grand art. 

 

Jean-Luc 

 

COUV-181032-petit.jpg

 

 

 

 

De l’autre côté du Mythe : Ariadne 

Flora Boukri

Editions Gulfstream, 27 août 2020, 15 €

18 août 2021

Romans d'été : Alice Lerisque, super exploratrice. Tome 2 : Mission Antarctique

La suite des aventures d'Alice Lerisque : trop bon ! ❤️❤️❤️❤️

 

 

__multimedia__Article__Image__2021__9782226451095-j.jpg

 

La Société Ultra-Protectrice des Espèces Rares est spécialisée dans la protection comme son nom l’indique d’espèces dont vous n’avez peut-être jamais entendu parler : après les abeilles du premier tome, avez vous entendu parler de l’araignée-paon ; du tatou tronqué d’Argentine ; du poisson chauve-souris des Galapagos … autant de bestioles étonnantes mais fragiles et rares par convoitises, bêtises, ignorance … 

Lorsque l’on retrouve Alice, c’est quand elle est réveillée dans la nuit par du bruit dans sa cuisine : elle retrouve Attie dans le frigo en train de chercher un passage creusé par la SUPER. Très vite la porte s’ouvre et Oncle Douglas, la doublure d’Alice fonce vers la chambre et les deux complices glissent dans le tunnel pour arriver dans une base souterraine qui va les conduire rapidement vers leur prochaine mission en Antarctique à bord d’un TétraPod. 

Ils arrivent dans une base de le SUPER qui soigne les animaux victimes du réchauffement climatique et des problèmes qui en découlent pour la faune dans cette zone. Quelque chose fait trembler la banquise et provoque des dérèglements qui risquent de détruire l’ensemble de l’écosystème et de la base. 

Alice et Attie partent enquêter et finissent par tomber sur des manchots étranges et sur l’une de leurs idole la célèbre Cynthia Tranchelame grande défenseuse des animaux dans une célèbre émission de télévision. Attie et sous le charme, Alice un peu moins, mais Attie balaie ses doutes d’un revers de la main.
Pourtant à leur retour à la base, les évènements étranges, les vols … se multiplient et Attie finit par être kidnappé. Entre temps un rapport secret de la SUPER est arrivé confirmant les doutes d’Alice… une course folle s’engage pour sauver Attie, les manchots et la banquise et la base. 

Ce deuxième tome est tout aussi agréable que le précédent. Il nous parle de faune, de nature, d’ennemis des deux. Il est rempli de détails, de surprises et de rebondissement. Comme le premier tome, il se lit d’une traite, très bien écrit, fluide, le tout étant agrémenté par les illustrations formidables de Pauline Duhamel. La fin du tome comme celle du premier regorge d’informations sur les animaux, les lieux et a aussi quelques pages pour que les lecteurs puissent noter leurs idées et les détails qui les ont passionnés.
Une très belle série qui devrait se poursuivre au moins avec un tome trois début septembre. A dévorer sans tarder. 

 

Jean-Luc 

 

 

__multimedia__Article__Image__2021__9782226451095-j.jpg

Alice Lerisque, super exploratrice.  Tome 2 : Mission Antarctique

Jennifer Bell - Alice Lickens

Traduit de l’anglais (Royaume-Uni) : Marie Cambolieu 

Illustrations  : Pauline Duhamel 

Editions Albin Michel Jeunesse, 31 mars 2021, 11,9 €

 

 

__multimedia__Article__Image__2021__9782226451088-j.jpg

 

D'un clic sur le visuel ci-dessus, retrouvez la chronique du tome 1 

17 août 2021

Romans d'été : L’enfance des dieux, tome 4, Hermès

Hermès est le dernier né de la collection l'enfance des dieux ❤️❤️❤️❤️❤️ toujours aussi réussi !
toujours aussi bien ! Foncez ! 

hermes.jpg

 

On avait découvert Zeus et Athéna dans les deux premiers volets, Apollon et Artémis dans le suivant... 

C’est Hermès qui est la divinité héroïne de ce tome 4 de l’enfance des dieux. Petit dieu malicieux et insupportable petit voleur et menteur dès sa naissance, nous le suivons avec plaisir dans sa confrontation avec son demi frère Apollon avec qui il fera rapidement la paix, puis lorsqu’il sauve la mise à son Zeus de père… 

Vivant, étonnant et joyeux, il n’échappe cependant pas au destin qui est en marche comme lui rappellera son frère Apollon après qu’il ait servi d’entremetteur dans l’histoire de la pomme qui va déclencher la guerre de Troie dit la légende. 

Une fois de plus une réussite. C’est frais ! Intelligent, on s’amuse à découvrir les détails de la naissance, la rancoeur d’Héra prise au piège par ce petit filou  et toutes ces histoires fantastiques. Une collection attachante et passionnante pour nos jeunes amis à partir de 8 ans 

 

Jean-Luc 

 

hermes.jpg

 

 

 

 

L’enfance des dieux, tome 4,  Hermès 

Evelyne Brisou-Pelllen

Illustrations : Thierry Christmann

Editions PKJ, 24 juin 2021, 5,5 €

09 août 2021

Romans d'été : Magie à minuit

Rythmé et magique ! ❤️❤️❤️❤️ 

 

9782092595251.jpg

 

Une ado en crise au caractère bien trempé ? Certainement, mais pas que, parfois les secrets de famille sont lourds à porter. Elle s’appelle Emily Plumethain et vit avec son père facteur de nuit et sa mère qui, comment vous dire, est indéfinissable, différente, du genre de parent qu’un ado accepte difficilement de montrer. 

Différente, la maman disparaît brusquement après avoir reçu une lettre mystérieuse en pleine nuit. Paniqué, son mari au bout de quelques jours subit le même sort, laissant Emily et sa curiosité faire le reste.

Poursuivie par une créature étrange, alors que les premiers coups des douze de minuit ébranlent Big Ben, elle se sauve de justesse en tournant la clef dans la porte de la Poste de Nuit.
À partir de là plus rien ne sera comme avant, ni pour elle, ni pour nous ses lecteurs, parce que le monde qu’elle nous permet de découvrir est particulièrement étonnant et riche de découvertes et de surprises. Des créatures étranges, des objets doués de pouvoirs magiques, toute une hiérarchie qui s’est installée là depuis l’alliance des Puissances Ancestrales avec la reine Victoria pour sauver la magie et ses créatures d’une disparition imminente et ainsi créer le Royaume de Minuit, celui du peuple de la Nuit. 

Au fil des pages Emily va de surprises en surprises en apprenant un peu plus sur ses origines, faisant la connaissance de nouveaux amis et d’autres personnages moins amicaux et peu recommandables. Leur problème : la Nocturne qui veut revenir au monde d’avant alors que son pouvoir s’étiole dans le Royaume de Minuit.

Lieux extraordinaires, créatures magiques, on pense à l’univers de Jennifer Bell et ses Extraordinaires, qui forment une aventure rythmée et colorée. 

Des héros au caractère bien trempé, une histoire extraordinaire entre deux mondes, une aventure palpitante qui apporte un grand plaisir de lecture et une bonne dose d’émotions et de surprises. À découvrir (première aventure close, suite annoncée en août 2021).

 

Jean-Luc 

 

9782092595251.jpg

 

 

 

Magie à minuit 
Benjamin Read et Laura Trinder
Traduit de l’anglais (Grande-Bretagne) : Annie Guitton / Illustration de couverture : Hannah Peck, design de steve Wells
Editions Nathan jeunesse, à partir de 9 ans, 4 mars 2021, 13,95 € 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le tome 2 est annoncé pour le 12 août 2021 

 

tome2.jpg

 

Romans d'été : Alice Lerisque, super exploratrice. Tome 1 : SOS forêt en danger

Un héroïne pétillante, proche de la nature et des animaux ! Un formidable destin ! ❤️❤️❤️❤️

 

__multimedia__Article__Image__2021__9782226451088-j.jpg

 Alice Lerisque  est une jeune exploratrice qui vit avec son oncle Douglas (enfin son oncle) dans un appartement au vingt-cinquième étage d’un immeuble. Alice est orpheline, ses parents célèbres botaniques sont décédés d’un accident lors d’une de leur mission d’observation. Son rêve depuis est d’avoir un animal de compagnie, mais oncle Doublas lui trouve cela inutile. 

Aussi la petite fille s’occupe-t-elle en lisant, observant et soignant ses plantes et s’intéressent aux animaux du parc près de chez elle sans se douter qu’elle est observée. 

Un jour en rentrant dans sa chambre elle trouve sur son lit une musaraigne en tenue d’explorateur. Une musaraigne qui parle et qui se prétend représentante de la SUPER , il en faut plus que cela pour affoler Alice et qui va la suivre découvrir un monde extraordinaire et partir à l’aventure pour devenir à son tour une super agent. Leur mission sauver une abeille qui a été perdue par sa colonie, très rare et prénommée Nelson. 

Sur place, ils devront affronter Axel Embroche, trafiquant d’insectes rares : un danger public pour la biodiversité. 

On connait le talent de  Jennifer Bell  notamment pour créer des univers fantastiques et heureux. Cette nouvelle héroïne est pétillante, intelligente et maligne. Sa rencontre avec les animaux de la SUPER (la Société Ultra-protectrice des Espèces Rares) et ceux de la forêt est absolument bluffante, on ne lâche pas l’histoire qui se lit d’une traite, pleine de surprises et de découvertes.
C’est malin, intelligent et avec un discours écologique qui permet de prendre conscience de la diversité et de la nécessité de sa protection. On aime beaucoup

 

Jean-Luc

 

__multimedia__Article__Image__2021__9782226451088-j.jpg

Alice Lerisque, super exploratrice. Tome 1 :  SOS forêt en danger

Jennifer Bell - Alice Lickens

Traduit de l’anglais : Marie Cambolieu

Illustrations de Pauline Duhamel 

Editions Albin Michel Jeunesse, 31 mars 2021, 11,9 €

Romans d'été : L’enfance des dieux, tome 3, Apollon et Artémis

Un tome 3 plein de vie et de rebondissements à l'image des deux divinités de l'histoire ❤️❤️❤️❤️

Bel été mythologique avec les Sandales jeunesse

apollonartemis.jpg

Le tome 3 de l’enfance des dieux  nous entraine à la découverte des deux jumeaux Artémis et Apollon. De leur naissance difficile (leur mère Léto étant condamnée à ne pas accoucher par la fureur d’Héra, aux premières aventures on suit avec grand plaisir ces deux petits dieux vivants et étonnants. Des erreurs commises, de la violence, de la vengeance comme partout dans la mythologie qui peu à peu permettent de voir de grandes pages de la mythologie, de futures histoires … ou de lieux fantastiques créés à la suite de ces deux divinités. C’est frais, intelligent, ces deux dieux enfants qui grandissent peu à peu sont intelligents et pétillants même s’ils ont les caractéristiques désagréables de leur statut. Evelyne Brisou-Pelllen  permet avec ce tome 3 à nos jeunes amis à partir de 8 ans de se faire plaisir en enrichissant leur imaginaire et leur culture générale. Que du bonheur.   Retrouvez les tomes 1 et 2 ici : Zeus et Athéna 

 

Jean-Luc

 

 

apollonartemis.jpg

 

 

 

 

L’enfance des dieux, tome 3,  Apollon et Artémis

Evelyne Brisou-Pelllen

Illustrations : Thierry Christmann

Editions PKJ, 24 juin 2021, 5,5 €

02 août 2021

Romans d'été : Roslend tome 3 , Spria

La fin d'une saga entre histoire et fantastique : éblouissante ! Indispensable ! ❤️❤️❤️❤️❤️

 

Ros3.jpg

Le tome 3 de la saga de Nathalie Somers,  est un véritable feu d’artifice dont le ton est donné dès les premières pages. On passe d’un monde à l’autre, au fil des caprices du cadran, enfin réparé… les destins des deux mondes sont plus que jamais liés. L’autrice s’amuse et termine sa trilogie en beauté. Les détails des deux mondes, le nôtre, nous entrainent dans les détails de la mise en place du débarquement et un Churchill plus survolté et attachant que jamais. Dans l’Alter Monde, les inventions, les animaux et plantes extraordinaires parfois monstrueusement dangereuses feront le bonheur des plus curieux d’autres mondes que le notre. La guerre fait rage dans les deux mondes, et la fin est proche. Trahisons, jeu des espions avec une Catriona plus flamboyante que jamais qui va vous réserver de nouvelles surprises et vous montrer de nouveaux talents. 

Lucan, lui aussi, va se révéler par bien des aspects. Impossible de lâcher ce troisième tome, les passages d’un monde à l’autre s’intensifient et il faut bien l’avouer le débarquement de Normandie est décrit , les traces du commando Kieffer en parallèle avec la bataille qui fait rage dans l’autre monde,  de manière absolument bluffante et avec une maestria étonnante. 

Tout fonctionne dans ce dernier tome de cette sage extraordinaire, tout pour éblouir le lecteur et le récompenser d’avoir tenu jusqu’au terme de l’aventure. 

Une saga extraordinaire, une écriture et une inventivité formidables et un bonheur de lecture absolument génial ! Bravo ! 

 

Jean-Luc 

 

Roslend tome 3 ,  Spria
Nathalie Somers

Illustration de couverture :  Taï-Marc Le Thanh

Editions Didier jeunesse, 6 juin 2018,  17 €

 

Ros1.jpg

 

Ros2.jpg

Romans d'été : Dragon land, tome 1 : le secret de la Vallée des Dragons

 Dragon land, tome 1 : le secret de la Vallée des Dragons ❤️❤️❤️❤️

 

tome1.jpg

Le premier tome  de Dragon land  est une très bonne surprise.  Avec le talent qu’on lui connaît Johan Heliot  crée tout un univers étonnant avec des dragons qui côtoient des hommes et leurs servent de monture. Certains traitent bien leurs animaux (qui ne se nourrissent pas d’hommes contrairement à une légende bien encrée) mais d’autres ont tendance à abuser et à utiliser les animaux à des fins peu recommandables. C’est dans cet univers que vous allons nous attacher à Artémus qui sert d’apprenti auprès d’un maître dragonnier qui dans la réalité n’est pas tout à fait le modèle qu’il devrait être.
C’est en s’occupant de leur vieux dragon épuisé alors que le dragonnier s’en sépare sans état d’âme contre un plus jeune, se défaisant de son apprenti du même coup, qu’il va faire la connaissance d’Iselle dont la mère a disparu. La jeune fille a un don particulier, qu’elle préfère garder secret qui va lui permettre de vivre des aventures extraordinaires. Pour excuser le voeu d’Oom le vieux dragon bleu et tenter de retrouver sa mère que les deux gamins vont prendre la poudre d’escampette, entrainant avec eux un Sir Kendrick pourtant peu volontaire et faire vivre aux lecteurs des aventures extraordinaires. Découvrant un monde étonnant où la magie se mêle à la réalité les deux amis vont vivre des aventures étonnantes et affronter nouveautés et dangers. Un premier tome formidable pour les lecteurs juniors (mais les autres aussi) à découvrir sans tarder. 

 

Jean-Luc 

 

tome1.jpg

 

 

 

 Dragon land, tome 1 : le secret de la Vallée des Dragons 

Johan Heliot 

Illustrations de couverture : Roman Danton, design de couverture : SHGD-Création 

Editions Fleurus, 23 octobre 2020,  12,9 €

Romans d'été : L’Odyssée : le voyage d’Ulysse (adapté aux enfants dyslexiques)

Partir en vacances avec Ulysse et vibrer au rythme de ses aventures ❤️❤️❤️❤️

 

81yeVNziNZL.jpg

 

 Ce très beau livre est découpé en deux parties : le voyage d’Ulysse suivi de la vengeance d’Ulysse (toutes deux divisées en 18 chapitres). On retrouve avec grand plaisir les différents épisodes des aventures extraordinaires de l’un des héros parmi les plus célèbres de la mythologie grecque. Cet Ulysse à la fois rusé, triste, bafoué, balloté par la volonté des dieux et la vengeance de Poséidon. 

Le texte a été adapté aux enfants dyslexiques ou en difficulté de lecture. On a donc des caractères plus gros avec des interlignes plus grands, un papier mat qui évite la brillance des caractères… A la fin on trouve une carte qui montre les voyages, un glossaire… et des informations originales sur le travail préparatoire concernant les illustrations et des croquis : très chouette ! 

On aime particulièrement le travail d’illustrations de  Mokë qui permet avec la présentation de départ, de découvrir et reconnaitre dès la présentation de départ. Ce travail d’illustrations est assez exceptionnel, les dieux et évènements des aventures d’Ulysse prennent une vie toute particulière. Le travail de mise en couleur de  Sébastion d’Abrigeon  est lui aussi à faire remarquer, dans les pages où de loin en loin on retrouve dans des cercles, tous de la même facture, des illustrations avec des couleurs, ocre, marron tirant sur le rouge comme dans les poteries grecques antiques… l’ensemble donne une harmonie et une puissance aux histoires et aux évènements. 

Un livre formidable pour nos jeunes amis qui sont en difficulté de lecture et qui peut être dévoré à partir de dix ans (par tous) pour savourer le récit encore et encore et encore une fois les illustrations absolument formidables. 

 

Jean-Luc 

 

81yeVNziNZL.jpg

 

 

 

 

 

L’Odyssée : le voyage d’Ulysse  (adapté aux enfants dyslexiques) 

Katia Wolek

Illustrations : Mokë

Couleurs : Sébastien d’Abrigeon

Editions de la Martinière jeunesse, 9 janvier 2020, 16 €

26 juillet 2021

Roman Mythologie - Dès 7 ans

Trois romans junior pour les plus de sept ans et entrer dans la mythologie ! On aime ! ❤️❤️❤️❤️

71buDHGvOdL.jpg

Où l’on retrouve Hercule et son terrible destin pour le quatrième de ses travaux pour lequel il va devoir tuer le terrible sanglier d’Erymanthe. En chemin il va rencontrer des centaures et perdre la tête une nouvelle fois en buvant le vin d’une amphore offerte par Dionysos et destinée à être ouverte lors de la rencontre entre les centaures et Hercule. Décidément les dieux sont de bien mauvais joueurs… On aime l’histoire mise à portée des 7 ans et plus par  Hélène Montardre  et les illustrations  d’Alban Marilleau. Dans la même collection, retrouvez Zeus à la conquête de l’Olympe écrit par  Clémentine Beauvais  et illustré par  Céline Giglio ; ou  Persée contre Méduse par  Hélène Montardre, illustré par Nicolas Duffaut. 

Une collection formidable à découvrir ou redécouvrir sans hésiter pour plonger avec délice dans les méandres de la mythologie grecque. 

 

Jean-Luc 

 

 

9782092493403.jpg

 

Hercule et le sanglier d’Érymanthe -  Roman Mythologie - Dès 7 ans

Hélène Montardre

Illustration de couverture : Alban Marilleau 

Editions Nathan jeunesse, collection  petites histoire de la mythologie, 27 août 2020, 6,20 €

 

9782092592403.jpg

Petites histoires de la Mythologie - Dès 9 ans

Quatre petites histoires de la mythologie dès 9 ans pour travailler notre côté aventurier ! 
❤️❤️❤️❤️❤️

9782092594162.jpg

Tout commence avec la lutte entre les trois frères prétendants au trône de Crète, Minos le plus impressionnant des trois invoque alors Poséidon et reçoit un taureau à la blancheur éclatante, preuve de sa supériorité : il sera roi. Dans la foule Dédale et son jeune fils Icare. 

Pourtant Minos avait fait un promesse : sacrifier la bête au dieu qui l’a envoyée. Mais les cadeaux des dieux sont souvent empoisonnés et ne pas tenir une promesse peut mener à la catastrophe. Et c’est ainsi que son épouse Pasiphaée va se prendre dans les pièges de la malédiction et avec l’aide de Dédale accoucher neuf mois plus tard d’un enfant étrange, un corps d’homme avec une tête de taureau  : le Minotaure est né.

La suite vous la connaissez, le lourd tribu payé par la riche cité d’Athènes et qui un jour envoie dans le groupe d’otage Thésée…

Mais la mort du Minotaure et la fuite d’Ariane doivent se payer. Minos est furieux et enferme Dédale et Icare dans le labyrinthe. Comment faire ? Impossible d’en sortir ? Mais pour Dédale presque rien n’est impossible…

Hélène Montardre   sait entrainer les jeunes lecteurs dans l’univers de la mythologie comme personne. Elle donne vit à ces créatures étranges et aux humains de façon si réaliste qu’on perd peu à peu le sens de la réalité et se retrouve quelque part en Grèce antique à vivre des aventures palpitantes. 

Dans la même collection rééditée, avec de très belles jaquettes très pratiques pour faire marque page, on signale les illustrations de Nancy Pena en couverture mais également à l’intérieur pour présenter la grande famille de l’Olympes. 

 

D’autres titres existent aussi pour lire, vivre et rêver mythologie : Avec Persée et la Gorgone, la chasse à la tête de Méduse est mise à prix. On retrouve aussi l’histoire de Pégase l’indomptable cheval ailé, le destin infernal de Prométhée, voleur de feu qui va subir le courroux de Zeus … 

 

 

 

Jean-Luc 

 

9782092594162.jpg

 

Le labyrinthe de Dédale - Petites  histoires de la Mythologie - Dès 9 ans

Hélène Montardre

Illustration de couverture : Nancy Pena 

Editions Nathan jeunesse, collection  petites histoire de la mythologie, 3 septembre 2020, 4,95 €

 

9782092592410.jpg

Prométhée le voleur de feu - Petites histoires de la Mythologie - Dès 9 ans
Pégase l'indomptable - Petites histoires de la Mythologie - Dès 9 ans
Persée et la Gorgone - Petites histoires de la Mythologie - Dès 9 ans
Hélène Montardre

Illustration de couverture : Nancy Pena 

Editions Nathan jeunesse, collection  petites histoire de la mythologie, 3 septembre 2020, 4,95 €

 

 

pegase.jpg

 

persée.jpg

Mythologie

Et si on profitait de l'été pour réviser ses classiques en s'amusant ! ❤️❤️❤️

Déméter.jpg

Qu’ils soient  demi dieux ou humains comme Ulysse, Héraclès, Achille, Antigone ou Orphée, ou des divinités comme Poséidon et Déméter, leur histoire nous est contée dans de très beau petits livres qui permettent de plonger avec plaisir dans la mythologie et d’en découvrir les arcanes. On aime le principe aussi des cartes à découper dans la jaquette des livres pour se constituer un jeu de bataille de la mythologie. Un seul regret, on en aurait aimé d’autres encore. A signaler les superbes couvertures de  Cécile Carre. 

 

Jean-Luc

 

9782081420069.jpg

 Héraclès le valeureux ( 11 mai 2016)

Démeter la généreuse (7 septembre  2016)
Antigone la courageuse (30 août 2017) 

Ulysse le voyageur (28 mars 2018)

Autrice : Françoise Rachmuhl

Orphée l’ensorceleur (9 septembre 2016) 

Poséidon le terrible (8 mars 2017)

Illustrations : Cécile Carre 

Editions Flammarion jeunesse, 5,9 €

 

Antigone.jpgHéraclès.jpgOrphée.jpgPoséidon.jpg

Romans d'été : Roslend tome 2, Trisanglad

La suite de cette trilogie envoutante pour passer un été fabuleux ! ❤️❤️❤️

Ros2.jpg

La Seconde Guerre mondiale se poursuit en Europe (Ego Land) et dans l’Alter Monde. Depuis deux ans Lucan traine son désespoir de cette guerre qui n’en finit pas mais surtout parce que son cadran a été dérobé. Disparu, la précieuses horloge, impossible donc de retourner dans l’Alter Monde (où son corps provoque le désespoir des soignants qui le voient faiblir peu à peu). Seule Catriona réussit à le sortir de son marasme et à le rendre encore un peu vivant. 

Pourtant près de Churchill, le sort du monde et de Lucan sont en jeu et un hasard extraordinaire vont provoquer le retour du cadran et la reprise de l’aventure. 

Lucan est fou de bonheur et d’impatience, imaginez, lui qui a tant de questions sans réponses encore sur ses origines et très inquiet également de ce que sont devenus ses amis dans leur guerre contre les Nelbriens. 

Lorsqu’on va l’autoriser à Moscou à réutiliser le cadran, (vous verrez le rôle de Staline dans cette histoire et la guerre en parallèle avec la bataille de Stalingrad et l’attaque de l’empire Trisan) Lucan fonce et se transporte là bas mais il atterrit en plein empire trisan et son corps disparait de Rosland ce qui provoque la panique là bas. 

Il faut dire qu’en plus il est arrivé en plein chaos ! Ce tome 2 est étonnant, aussi bon que le précédent, il jongle entre les mondes, se permet quelques petits virages vis à vis de l’Histoire mais sans jamais la dénaturer ce qui fait qu’on peu suivre avec passion les liens entre les deux, l’influence d’un monde sur l’autre sans le savoir. 

Tout est réussi, les situations, les personnages, les mondes que l’on découvre avec ces inventions, le lien avec la nature si fort dans l’Alter Monde et toute une série de détails et de rebondissements qui font qu’on ne lâche pas facilement ce deuxième volet. Absolument formidable à lire et offrir sans hésiter. 

 

Jean-Luc 

 

 

Ros2.jpg

 

 

 

Roslend tome 2, Trisanglad

Nathalie Somers

Illustrations Taï-Marc Le Thanh

Editions Didier jeunesse, 2 novembre 2017, 17 €

Romans d'été : De Cape et de Mots

Souvenez vous, c'était le premier roman de Flore Vesco : Quel plaisir de lire ce roman !

566499270.jpg

 

Flore Vesco  débarque dans l’univers des romans jeunesse et autant vous le dire tout de go, on aimerait beaucoup qu’elle reste avec nous encore très longtemps. Son premier roman est une petite perle de plaisir, de bonheur, d’insolence et d’histoire.

La langue est belle, joyeuse, elle nous embarque dans un monde où le vocabulaire et les belles phrases font le plaisir du lecteur et inventent sans complexe aucun des mots nouveaux qui devraient faire tourner en bourrique les plus experts d’entre vous : esperlune et lifrejole sont deux mots que désormais tout lecteur de  De Cape et de Mots  aura à cœur d’ajouter à son vocabulaire courant.

L’histoire, on a presque envie de ne rien vous en raconter pour ne pas déflorer le plaisir de la découverte. Quelques mots tout de même : l’héroïne à un nom à rallonge de vieille noblesse perdue depuis longtemps dans sa province et vivant dans un château dont la description vous fait greloter et éternuer d’avance. Pour tous elle sera Serine, la joyeuse, la lutine, le feu follet faisant l’admiration de ses six frères et le désespoir de sa mère. Son père mort, Serine du se rendre à l’évidence, sa mère désormais ne penserait plus qu’à la marier. Et alors qu’un bon feu flambait pour une fois dans la bibliothèque du château, Serine sentit le froid la gagner et la nécessité de prendre le large, reconnaissant dans les flammes vives et cruelles la couverture et les pages de l’Odyssée, cette histoire jamais terminée par son père adoré.

Sa fugue la mena directement au château où elle finit par croiser de nouveau le chemin de l’Odyssée mais surtout celui de le Grande Demoiselle, et devint par le plus grand des hasards une des Demoiselles de compagnie, la garde rapprochée et souffre douleur de la Reine.  Cette peste insolente et exigeante avait à ses basques toute une série de jeunes femmes de bonne famille, prêtes à devenir folles pour lui plaire, tremblant chaque jour de faire les frais de la fureur royale. Et puis il y a les ambitieuses comme Crisante d’Amillequin et son roquet insupportable.

Tout un monde de mystère, de secrets, d’intrigues, de coups bas. Et alors que le roi s’étiole, le Secrétaire fait des mystères, se retrouve là où il ne devrait pas et intrigue en voyant comme Crisante d’un très mauvais œil l’arrivée et l’aura montante de cette Serine, petite provinciale qui n’est pas à une gaffe prêt, qui se joue des codes toujours,  avant de se retrouver dans une situation inextricable ou presque et de rebondir toujours. Enfin toujours… et oui la chance finit par tourner comme vous l’annonce le prologue.

Flore Vesco  nous embarque avec cette héroïne entre roman de cape et d’épée et conte de fées d’un bout à l’autre du palais, du lavoir en passant par les salles somptueuses puis aux cuisines et surtout dans les sous-sols là où résident peut-être tous les secrets les mieux gardés du palais.

Véritable vif-argent, gaffeuse professionnelle, héroïne au grand cœur, Serine est un personnage de roman comme on les aime et comme on en redemande. Vive, intelligente, elle vous embarque dès les premières lignes dans un tourbillon d’aventures, de rencontres et de découvertes qui vous rendront totalement accro et que vous ne souhaiterez plus lâcher ! A lire toutes affaires cessantes : un premier roman qui fait mouche, génial !

 

Jean-Luc    

 

566499270.jpg

 

 

 

 

De Cape et de Mots
Flora Vesco
Illustration de couverture : Charlotte Gastaut
Editions Didier Jeunesse, 3 juin 2015, 14,2 €

 

Romans d'été : Caprices ? C'est fini !

Souvenez vous : ❤️❤️❤️❤️❤️ Le premier roman de Pierre Delye est un petit bijou de fantaisie, d'humour, de dérision et d'histoire de coeurs grands comme ça qui ne demandent qu'à s'ouvrir ! Et notre coeur bat à l'unisson de ce merveilleux roman ! A lire absolument !

 

Caprices c est fini.jpg

 

175832-7.jpg

 

Avec en prime des illustrations de la grande Albertine ... 

 

 

L’objet livre est superbe : ce jaune éclatant d’où éclate cet orage rose et noir avec des personnages qui éveillent sourire et curiosité donne le ton. Et puis c’est Pierre Delye, alors on se lèche les babines, on tourne autour et on se dit que ça va être bien, enfin… et si … non pas possible. Du coup, presque intimidés on se lance et on ouvre la première page et là dès les premières lignes on ricane de plaisir face à ce roi qui en a ras la couronne. Il faut dire que le malheureux semble souffrir d’une pauvre vie bien misérable, pensez donc, un château, un royaume à gérer et une fille. Oui là il faut bien le reconnaître la Princesse est un bonheur à elle seule, une véritable caricature de peste, arrogante, capricieuses et despote. Et les deux, parce que le père est pareil, de terroriser tout le château avec des domestiques qui en perdent leur latin et ne savent plus où donner de la tête pour garder la leur. Jusqu’au jour où un caprice de trop va enclencher toute une cascade d’évènements : elle va élever un pou puis s’en lasser. Un matin son père presque  plus capricieux qu’elle, décide de faire une tournée d’inspection. Tout se passe bien au grand soulagement du grand chambellan, des serruriers, et des domestiques du château, tout va bien donc, sauf qu’une porte refuse de s’ouvrir. Impossible, impensable ! Elle doit céder (non mais) : la bestiole qui était derrière la porte et qui avait tant grossi au point d’occuper toute la pièce finira raccourcie et tannée.

C’est ainsi que commence l’histoire de la Princesse capricieuse d’un royaume merveilleux et mystérieux dont le père un jour eut la brillante idée pour s’en débarrasser de vouloir la marier. Oui mais pas à n’importe quelle condition : passer le test ultime, une Princesse de ce rang, aussi pénible, cela se mérite !

Les évènements qui suivent, inutile de vous les dévoiler, inutile de vous priver de ce petit régal. Pierre Delye  sait comme personne vous le savez raconter des histoires, les détourner, les faire rebondir, revenir et s’enrichir les unes des autres avec un écriture vive et très visuelle et c’est à ce petit jeu où il excelle qu’il s’est livré avec ce Caprices ? C’est fini !

 Il nous faire sourire, rire aux éclats, nous moquer des personnages, de nous même, mais aussi sait peu à peu amener le jeune lecteur à se poser de vraies questions sur ce qui a de la valeur, ce qui est important.  Ce Caprices ? C’est fini !  est en fait un roman à voix multiples et à niveau de lecture variable. On pourra le lire pour passer un excellent moment de rire, de divertissement et de franche rigolade, on pourra aussi s’émouvoir et s’attacher aux personnages principaux, mais aussi à toutes ces petites mains qui s’agitent dans l’ombre ou en second plan (et vous le verrez, pour certains il faut de la constance pour résister à ce royaume).  Comment vous dire ? Comment vous convaincre ? Au fil des pages, on savoure, se laisse emporter et on va même jusqu’à ralentir parce qu’on sent que cela va se terminer. La construction du roman  qui alterne le récit avec quelques Apartés bienvenus saura vous tenir en haleine et vous donner envie de lire un bon et beau roman dont on aime également il faut le dire les illustrations de couverture, mais réjouissez vous, aussi des pages intérieures par  Albertine qui donnent un relief tout particulier à cette Princesse dont vous ne découvrirez le prénom que dans les dernières pages et de son « prince ». Tout est formidable il faut bien le dire dans ce premier roman de Monsieur (Il va râler) Pierre Delye  et on aime vraiment à la folie ! Bravo !

 

Jean-Luc 

 

Caprices c est fini.jpg

 

Caprices ? C'est fini !
Pierre Delye
Illustration de couverture : Albertine
Editions Didier Jeunesse, 25 février 2015, 14,2 €

 

175832-3.jpg

 

175832-6.jpg

 

 

175832-11.jpg

 

Illustrations © Didier Jeunesse, Albertine. Tous droits réservés ! Merci beaucoup ! 

22 juillet 2021

Romans d'été : La légende de Maurice, le poney volant

Coup de ❤️❤️❤️❤️ pour une petite pépite drôle, tendre et emplie d'imagination 

CV-MAURICE-01.jpg

Ce roman pour les plus jeunes est un vrai bain de fraicheur et de plaisir de lecture. Découvrez les Lointaines Collines Pluvieuses, remplies de créatures magiques dont un poney dodu aux petites ailes très efficaces. Alors qu’il dort douillettement installé dans son nid sur son arbre fétiche, Maurice, le poney volant va être bousculé et emporté par une terrible tempête. La violence des vents contre lesquels il ne peut lutter va le transporter jusque dans le monde des humains où il finit par s’écraser plus ou moins brutalement contre le plus haut des immeubles. 

Dans celui-ci vit un petit garçon prénommé Max qui rêve d’avoir un animal de compagnie et qui se sent un peu seul. Leur rencontre va donner une rencontre magique parce que la tempête dans les Lointaines Collines Pluvieuses a provoqué une inondation monstrueuse avec des vagues qui ont envahi la ville et inondé les habitations du centre ville. Partout c’est la panique. Très vite l’immeuble et l’appartement des parents de Max va devenir le lieu de refuge alors que la ville plongée dans l’eau devient le lieu de scènes magiques : les créatures des Lointaines Collines Pluvieuses ont envahi les lieux. Les hippocampes font la course dans les rues, les sirènes ont investi le salon de coiffure de la maman de Max et les affreux Ouistitis des Mers sont prêts à jouer des tours pendables. 

Tout la ville s’organise, les gens plongent pour récupérer ce qui est sauvable, la solidarité est partout et Maurice et Max deviennent inséparables (deux amateurs éclairés de biscuits fourrés à la vanille). 

C’est frais, magique, et cela se lit d’une traite, emporté par les aventures des deux héros et par les illustrations et la mise en couleur qui font de ce roman à la couverture cartonnée, un vrai moment de plaisir et de découverte. A offrir dès 9 ans. 

 

Jean-Luc 

 

 

CV-MAURICE-01.jpg

 

 

 

 

La légende de Maurice, le poney  volant

Philip Reeve 

Traduit de l’anglais : Emmanuel Gros 

Illustrations : Sarah McIntyre

Editions Little Urban, 8 janvier 2021, 12, 9 €

19 juillet 2021

Romans d'été : Roslend – tome 1

Coup de coeur pour un premier tome génial ! Foncez ! c'est l'été le moment de faire le plein de bons romans et de partir loin ...❤️❤️❤️❤️

ros1.jpg

 

Vous parler enfin d’une série géniale, au moment où sort sont tome 3. Vous allez adorer découvrir l’Alter Monde où le Roslend est en guerre contre le Nelbri.

Dans ce monde en guerre, étonnant, avec des espèces de plantes, d’animaux, des groupes humains si particuliers tout est l’occasion d’ouvrir de grands yeux.

Dans l’Ego monde, le notre, c’est la guerre aussi. La Seconde guerre mondiale et nous sommes à Londres lorsque nous allons faire la connaissance de Lucan Sondran et de son mystérieux grand père.

Vous raconter des détails serait vous priver de plaisirs, donc juste vous dire que les deux mondes sont liés. Que Lucan a un rôle très particulier parce qu’il n’est pas (vous vous en doutiez) n’importe qui dans l’Alter Monde. Vous dire aussi que l’univers de Nathalie Somers se met rapidement en place et que le roman va crescendo pour nous scotcher littéralement dans le dernier tiers qui rebondit entre les deux monde et fonctionne à un rythme infernal. Roslend et Londres sont attaquées, leur destin est lié, si l’une tombe, l’autre suivra …

Longtemps que je n’avais pas ressenti un tel enthousiasme ! Génial !

 

Jean-Luc

 

ros1.jpg

Roslend – tome 1

Nathalie Somers

Illustrations de couverture : Taï-Marc Le Thanh

Editions Didier Jeunesse, 8 mars 2017, 17 €

15 juillet 2021

Romans de vacances : NÉO , tome 1 : la chute du soleil de fer

Un premier tome étonnant, foisonnant, avec des héros surprenants et surtout des thèmes porteurs qui amènent à se poser des questions tout en s'amusant ! Formidable premier tome ❤️❤️❤️

néo1.jpg

 

Le tome 1  de la nouvelle saga pour la jeunesse de l’auteur Michel Bussi nous emmène dans un monde duquel les adultes ont disparu et dans lequel survivent en groupe très organisés  des adolescents. L’auteur fixe ce premier tome dans un Paris étonnant, vide ou quasi vide avec deux groupes notamment qui survivent différemment. Ceux du « Tipi » et ceux du « château ». Deux lieux emblématiques de la capitale pris dans  une atmosphère étrange. 

Alors qu’approche le jour du « Birth Day » où  le soleil de fer qui surplombe la ville s’illumine. Tous ces ados ont douze ans, ils ont été protégés par quelques adultes rescapés ou qui ont tout fait avant de disparaitre pour les mettre en sécurité. Deux groupes d’ados qui grandissent cependant bien différemment, ceux du Tipi semblent revenus à une vie plus primitive dans laquelle le collectif s’impose pour survivre. Au château l’ambiance est toute autre. Les ados vivent aussi en collectif mais sont regroupés en différentes catégories et suivent des cours de formation intensives dans tous les domaines leur permettant  pour un certain nombre d’entre eux de sauver en partie la mémoire collective perdue avec la catastrophe. 

Ces deux groupes vont, vous le verrez se rencontrer et devoir se parler alors qu’ils ne faisant que s’observer jusqu’alors. De cette rencontre et de ce partage naissent des questions sur l’avenir, le fonctionnement des différents groupes, la liberté de chacun face au groupe … Autant de questions qui résonnent dans notre monde actuel. Le monde créé par Michel Bussi  est à la fois familier et étrange, fascinant et inquiétant. Les personnages et notamment les héros principaux sont particulièrement attachants et tout ce monde est décrit avec acuité et donne le sentiment que l’auteur fait un travail d’observation anthropologique. On aime l’histoire, son décor rendu presque irréel et l’idée aussi que l’histoire ne s’achève pas là parce que ce soleil de fer mystérieux brille de ses derniers feux et les ados des deux groupes vont devoir faire face et vite pour continuer à vivre et grandir. 

Un excellent titre, difficile à lâcher à savourer sans hésiter. 

 

Jean-Luc 

 

 

néo1.jpg

 

 

 

 

 

NÉO , tome 1 : la chute du soleil de fer  

Michel Bussi

Illustration : Petur Antonsson

Editions PKJ, 1 octobre 2020, 19,9 €