Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Page d'accueil

14 décembre 2020

Le carnaval (gastronomique) des animaux : sélection Noël 2020 / Joyeuses fêtes avec les Sandales

Cette semaine nous avons décidé de vous emporter en musique vers la fin d'année ! Suivez les conseils d'Amandine la magnifique ! Un coup de ❤️❤️❤️❤️❤️❤️
un tantinet chauvin mais plus que mérité !
Une petite merveille de fin d'année 

 

Capture d’écran 2020-12-14 à 15.10.19.png

clic sur lire la suite et /ou sur le visuel ...


Comme nous, vous avez ouvert de grand yeux en voyant le titre, mais peut-être l’avez vous lu un peu vite non ? C’est un carnaval GASTRONOMIQUE des animaux dont il est question ici. Alors bien évidemment vous me direz que l’affiche des auteurs, créateurs de l’album est particulièrement alléchante : notre Bernard (oui les Franc-comtois sont possessifs, demandez à Victor Hugo !) Friot (inutile d’essayer de nous le piquer Toulouse, Sophie… et les éditions Milan, on le garde), l’orchestre Victor Hugo Franche-Comté et son chef Jean-François Verdier (une merveille, à nous aussi…) et puis des invités prestigieux : Jacques Gamblin en narrateur et un certain Camille Saint-Saëns à la musique. 

Les présentations sont faites ou presque, c’est parti : imaginez un jury installé dans la salle des fêtes de Lionville, composé d’une chèvre, d’un escargot de Franche-Comté (promis nous n’y sommes pour rien) d’un canard, d’un cygne et bien évidemment en président de jury sa majesté le lion. Dès l’entrée de son royal président, le ton est donné. Bernard Friot  en maitre des mots, nous embarque dans une histoire savoureuse, pétillante, insolente et truculente. Les plats défilent et bien vite, à écouter Jacques Gamblin, on fronce les sourcils, on sent son estomac se crisper et non, vous ne rêvez pas. Les plats servis par les animaux sont tous composés d’artistes musiciens de l’orchestre : Pensez donc par exemple au gigot de violoncelliste cuisson basse température, sauce verveine proposé par les tortues. Et les plats défilent, le lion aime ou déteste, dérangé par des sonneries intempestives de téléphones portables, vous savez ce truc insupportable en concert, au point que sa majesté montre les dents (on dirait un chef d’orchestre excédé menaçant ici de bouffer les responsables) jusqu’à se rendre compte que c’est le sien qui sonne et dérange tout le monde : cas de force majeur ! 

Au fil des plats la tension monte. Qui va gagner ? Et voilà que le club nautique propose sa création. Le jury fronce le nez et comme le dit le lion en tranchant : « on n’est pas des cannibales, nous ! On mange des musiciens, pas des animaux… » 

Que d’émotions, mais notre jury n’est pas au bout de ses peines : le lion reçoit des appels d’urgence de la lionne qui lui prédit un complot pour l’éliminer, l’orchestre tente de se révolter, se retrouve maté par un escargot téméraire, et le cygne est un goinfre, il va en faire les frais… le final nous vous laissons le découvrir : qui a tenté de zigouiller le lion et de prendre le pouvoir ? Y aura-t-il un prix du jury cette année ? Un orchestre peut-il jouer sans chef ? Ecoutez le final …

Juste ajouter que les illustrations de Louis Thomas  sont fortes, vivantes et toniques comme à l’habitude donnant une vie étonnante à ce jury et à ses dégustations si particulières. 

Tout pétille et vibre dans cet album exceptionnel ! On adore vraiment ! Bravo ! 

 

Jean-Luc 

 

9782408013936.jpg

 

 

 

Le carnaval (gastronomique) des  animaux

Un texte de Bernard Friot

Illustré par Louis Thomas et raconté par Jacques Gamblin

Musique de Camille Saint-Saëns et Jean-François Verdier

Interprété par l’Orchestre Victor Hugo Franche-Comté 

Dirigé par Jean-François Verdier

Editions Milan Jeunesse, 21 octobre 2020, 19,9 €


ECRIRE UN COMMENTAIRE

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.