Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13 novembre 2015

Nouveautés l'école des loisirs

Amandine vous attend, pour vous faire découvrir toutes ces nouveautés ! 

 

9782211225724.jpg

 

Castor Têtu : Castor-Têtu n’a que 5 ans. Mais il a décidé de devenir un vrai brave. Pour cela, il lui faut une plume : une plume d’aigle. Et où vit l’aigle ? Au sommet de la montagne ! Son père lui donne un arc et une flèche ; sa mère, un sac de provisions ; et le voilà parti. Son voyage ne sera pas facile, ses rencontres ne seront pas toujours heureuses… Mais le papoose porte bien son nom : personne ne peut arrêter Castor-Têtu ! Ni un aiglon affamé, ni un terrible vautour ; ni même l’aigle… L’école des loisirs

 

9782211222051.jpg

Combien de questions : As-tu un coeur d’artichaut ? Le ciel est-il toujours bleu au-dessus des nuages ? Est-ce que toutes les larmes vont à la mer ? Qui naît en premier de l’oeuf ou la poule ? Penses-tu que les ogres ont la langue bleue ? Es-tu déjà resté coincé après une grimace ? Quel est ton déguisement préféré ? L’école des loisirs

9782211225878.jpg

 

C’est papa qui découpe : Shlac ! Shlac ! Papa fait du découpage dans du papier noir. Au début ce ne sont que des formes sans queue ni tête, et voilà qu’une fois assemblées… C’est un loup ! Heureusement, il suffit de déplacer quelques morceaux et… surprise ! L’école des loisirs

Becca_Pie.jpg

 

La vie volée de Becca Pie : Chez les pies, on est voleur de père en fils et de mère en fille. C’est comme ça. Becca, elle, n’a pas le tempérament d’une voleuse, contrairement à ses frère et soeur, qui rivalisent d’audace et se moquent de la police des pigeons. Elle se dit qu’elle préférerait être pompière, voler au secours des gens au lieu de les voler tout court. Mais aujourd’hui, c’est son anniversaire, et elle a rendez-vous avec Philippe, son maître de stage, qui doit faire d’elle, en quelques leçons, la plus habile des cambrioleuses. «Tu vois ce nid aux volets bleus ? lui dit-il, entres-y et rapporte-moi quelque chose de brillant.» Becca s’élance, le coeur battant. Elle n’a pas l’âme d’une voleuse, c’est certain, ni celle d’une délinquante. Mais peut-être bien l’âme d’une rebelle. L’école des loisirs

Maud_Pierre.jpg

 

Maud et Pierre à toute vitesse : Chouette, il neige ! Maud et Pierre se dépêchent de s’habiller pour aller faire de la luge avec leur copain Bert, le ver de terre. Et c’est parti ! Pendant que la luge prend de la vitesse, Maud et Pierre se lancent des défis. T’es pas cap d’enlever ton bonnet ! T’es pas cap d’enlever ta salopette ! Bert, bien emmitouflé dans sa tenue d’hiver, est le seul à ne pas jouer. À votre avis, qui va attraper froid et s’enrhumer ? Maud et Pierre ? Vous en êtes sûrs ? L’école des loisirs

9782211223942.jpg

 

La folle rencontre de Flora et Max : Lorsqu’elle découvre l’étonnante lettre de Max, Flora est à la fois heureuse et troublée, elle reçoit peu de courrier depuis qu’elle est en prison… Que peut bien lui vouloir ce garçon excentrique qui semble persuadé qu’ils ont des points communs ? Que peut-il partager avec une lycéenne condamnée à six mois ferme pour avoir violemment frappé une fille qui la harcelait ? Max ne tarde pas à révéler qu’il vit lui aussi enfermé. Il a quitté le lycée après une grave crise d’angoisse, depuis, il ne peut plus mettre un pied dehors et vit retranché chez lui, avec ses livres, son ordinateur, son chat gourmet et son ukulélé. Flora et Max vont s’écrire, collecter chaque jour des choses lumineuses et réconfortantes à se dire, apprivoiser leur enfermement et peu à peu, avec humour et fantaisie, se construire une place dans le monde.Pour écrire ce livre, Coline Pierré, alias Flora, la détenue, et Martin Page, alias Max, le reclus, se sont échangé des lettres pendant quatre mois, comme s’il s’agissait d’une vraie correspondance. «C’était une expérience passionnante et très fertile, car la surprise, la découverte de la lettre de l’autre nous donnait envie de rebondir, de nouvelles idées germaient sans cesse. » Une expérience stimulante pour les deux auteurs qui ont d’autres projets, d’autres envies de textes à quatre mains. L’école des loisirs

 

9782211225533.jpg

Splatch ! : Dans un grand fond bleu outremer, un éléphant tombe doucement, bientôt suivi par une girafe, puis une vache, un lion, un panda… Mais que se passe-t-il ? Le déluge ? Une catastrophe? Un zoo est-il tombé à l’eau ? L’arche de Noé aurait-elle fait naufrage ? Pas du tout, car les plongeurs n’ont pas des têtes de noyés ennuyés. Ils ont l’air de bien s’amuser, au contraire, et de goûter la chaleur des eaux, et la quiétude de ce lieu enchanteur. Mais une surprise les attend… et nous aussi. L’école des loisirs

 

 

9782211223065.jpg

Pas de cadeau à Noël ? : Père Noël ? Que viens-tu faire maintenant, ce n’est même pas Noël ? Ah, tu es venu en avance ? Tu as bien changé, Père Noël, avec tes grosses pattes et ton nez pointu ! Tu es bizarre, Père Noël… L’école des loisirs

9782211225328.jpg

 

Copain et copain… : Minet grimpe dans les arbres tandis que Douglas préfère rester au sol. Minet est un solitaire, tandis que Douglas a beaucoup d’amis. Ils n’ont rien en commun et pourraient ne jamais se rencontrer. Pourtant quelque chose les rapproche indubitablement ! L’école des loisirs

 

 

 

 

Avis : cette note est un avis de sortie comme l'indique son titre et le fait que le nom de l'éditeur figure en bas des commentaires ! Ce ne sont donc pas nos avis. Malgré notre passion dévorante nous ne pouvons lire toutes les nouveautés qui débarquent chaque semaine. Cette rubrique est destinée à vous informer !

Nouveautés Albin Michel Jeunesse

A découvrir cette semaine auprès de votre libraire préférée ! 

 

9782226315779-j.jpg

 

9 mois : Dans ce prodigieux livre animé, Jean-Marc Fiess révèle et met en scène les sentiments singuliers qui traversent et transforment l’adulte à la veille de devenir parent. Neuf scènes, déployées sur neuf doubles pages, ancrent ainsi le livre dans la temporalité de l’attente d’un enfant. Chaque scène est la métaphore d une émotion qui plonge le lecteur dans un petit monde ludique. La narration est impulsée par une phrase verbale mais reste largement ouverte à l imagination. Jeu et poésie dominent cette déclaration d’amour en trois dimensions. Une grande sobriété graphique renforce la virtuosité et la grâce de systèmes aussi solides qu’ « aériens ». Albin Michel Jeunesse

 

9782226318862-j.jpg

 

Le Street Art est un phénomène artistique actuel et captivant, dont la résonnance et l’audience ne cessent de croître. Pour restituer sa richesse et sa diversité, Caroline Desnoëttes compose ici une véritable promenade commentée, sélectionnant 42 street-artistes, français et internationaux aux pratiques variées (trompe l il, collages gigantesques, détournement de signalétique ou de publicités, messages politiques, pochoirs, mosaïque...)

Première partie (pages enfants) : Chaque double page donne à voir 3 uvres de 3 artistes. Derrière le rabat, une partie « questions » et de phrases situant le « credo » de chaque artiste, permettent au lecteur de mieux regarder, d’observer, de comprendre et de « pénétrer » ces oeuvres.

 

Deuxième partie (pages pour les plus grands) : Cette partie permet de revenir plus précisément sur les 42 artistes, et de donner des informations à propos de leur parcours souvent surprenants, de leurs techniques. + un lexique des termes utilisés dans le street art avec 2 QR codes renvoyant à 2 petits films Albin Michel Jeunesse

 

 

Avis : cette note est un avis de sortie comme l'indique son titre et le fait que le nom de l'éditeur figure en bas des commentaires ! Ce ne sont donc pas nos avis. Malgré notre passion dévorante nous ne pouvons lire toutes les nouveautés qui débarquent chaque semaine. Cette rubrique est destinée à vous informer !

12 novembre 2015

Nouveauté albums : Gautier Languereau

91lTjmP5SXL.jpg

La Sylphide : Chaque nuit, James faisait le même rêve. Dans une clairière entourée d'arbres majestueux, une sylphide surgissait de la brume et se mettait à danser. Elle était très belle. Alors, pour mieux la contempler, James faisait semblant d'être assoupi et essayait de l'attraper dès qu'elle s'approchait. Malheureusement, à chaque fois, elle lui échappait. James allait se marier. La veille de ses noces, la sylphide revint le voir et il lui promit de ne jamais l'abandonner... Allait-il seulement pouvoir tenir sa promesse ? Gautier Languereau

 

9782012202856FS.gif

 

Rêves de princesses : Huit Princesses éternelles au destin d'exception, dans une féerie de découpes laser. Un très beau livre-objet à offrir ou à se faire offrir ! Gautier Languereau

 

9782012202795FS.gif

Princesses oubliées ou inconnues : L'album mythique de Princesses avec un CD des chansons de Catherine Vaniscotte. Les princesses ne sont pas toutes passées à la postérité. Certaines ont même été complètement oubliées. L'auteur et l'illustratrice nous invitent ainsi à une malicieuse promenade dans le monde de ces «fameuses oubliées», aux noms prometteurs tels que Princesse Capriciosa, Ephémère de Chine, ou von Badaboum... Gautier Languereau

 

 

 

Avis : cette note est un avis de sortie comme l'indique son titre et le fait que le nom de l'éditeur figure en bas des commentaires ! Ce ne sont donc pas nos avis.  Malgré notre passion dévorante nous ne pouvons lire toutes les nouveautés qui débarquent chaque semaine. Cette rubrique est destinée à vous informer !

 

Publié dans #Albums, #prévisions de sorties, -divers | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

11 novembre 2015

11 novembre 1914 / 11 novembre 2015 : Armistice de la Première Guerre mondiale

Première Guerre mondiale : bibliographie sélective : de très nombreux titres ! A découvrir et d'autres encore qui sont arrivés ces derniers mois ! Clic pour retrouver notre bibliographie sélective ! Belles lectures ! Belle transmission ! Clic pour tout savoir et tout voir et ensuite clic sur les visuels et hop... 

 

Couverture Dedieu 14-18.jpg

09 novembre 2015

Capitaine Papy

capitaine-papy.jpg

 

Benji Davies nous propose une drôle d’histoire. Celle de ce petit garçon qui visiblement aime se rendre souvent chez son grand-père dans cette vieille maison au fond du jardin. Un jour alors qu’il fonce pour le retrouver, personne ! Alors qu’il va s’en aller, une voix l’interpelle : c’est son grand-père qui l’invite à monter le rejoindre dans le grenier cet endroit mystérieux dans lequel il n’a jamais mis les pieds. C’est un drôle d’endroit rempli de vieilles choses, de souvenirs, couverts de draps qu’il faut soulever pour découvrir se qui se cache dessous. Ce jour là les deux compères découvrent une lourde porte en fer qui les emmène sur le pont d’un paquebot qui va les conduire vers une île lointaine et paradisiaque. Petit Tim en reviendra seul et ne retrouvera jamais la porte.

Cette histoire est toute en douceur, en sous entendus et en amour suspendus au rythme des pages qui se tournent. Elle nous dit qu’un jour ceux qu’on aime peuvent disparaître et s’effacer peu à peu de nos vies alors que la maison, les objets familiers eux restent là. Elle dit aussi que cette absence physique peut être compensée par les souvenirs, les images imprimées profond dans la mémoire des moments heureux et de folie partagés et que ceux qui partent ne sont pas forcément malheureux comme ceux qui restent avec leurs souvenirs merveilleux qui servent à combler l’absence et soigner la douleur.

Un album sur la vieillesse, la vie qui passe, le départ et la vie qui reste pour les plus jeunes et les générations suivantes qui devront vivre encore avec les beaux souvenirs et les bons moments.

Un album magique qui offre par les illustrations géniales de l’auteur. Il sait créer des décors, des ambiances comme personne et nous embarque sur son paquebot et dans cette île explosant de couleurs et de bestioles toutes plus merveilleuses les unes des autres.

Un album magique à découvrir et offrir à tous les petits moussaillons dont les papis sont vieillissants ou partis pour un long voyage et à tous les autres.

 

Jean-Luc  

 

 

capitaine-papy.jpg

Capitaine Papy
Benji Davies
Editions Milan, 2 septembre 2015, 11,9 €

Publié dans #Albums, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Dans mon château fort - Avec un château fort Pop up à construire

124614_couverture_Hres_0.jpg

Accompagné d’un petit livret souple pour tout apprendre ou presque de la vie dans un château fort avec vue plongeante et en coupe sur le donjon, tout savoir sur les serviteurs, les métiers que l’on trouve au château, comment ravitailler le lieu, ce qui se passe en cuisine, l’équipement des chevaliers, les combats et bien d’autres choses encore. Dans la dernière partie du livret vous pourrez découper et monter (indications précieuses et faciles à réaliser) les animaux, les chevaliers, les habitants du château et quelques surprises. Car tout savoir avec des textes courts qui présentent les lieux, les activités… et les légendes des illustrations qui permettent de se repérer, d’apprendre des termes de vocabulaires spécifiques et de les identifier, et bien tout cela est bien beau mais si en plus on s’amusait. Car avec le livret est fourni un véritable château, très facile à monter en carton renforcé qui lui donne une certaine souplesse et possibilité de pliage et dépliage multiples. On a testé pour vous (voir photos) et c’est le pied ! L’ensemble a d’ailleurs provoqué l’enthousiasme des plus jeunes et des moues approbatrices et admiratives des autres qui passaient par là ! Et oui ce documentaire avec château pop-up est formidable !

Alors on récapitule : une super structure de château et des personnages à monter pour jouer ! Un livret en format souple qui vous raconte la vie dans mon château fort avec des illustrations d’ Arnaud Roi très réussies et efficaces qui se mêlent à merveille aux descriptions et explications de Nathalie Lescaille. Pédagogique et ludique !

 

Une vraie réussite ! Ce château pop-up est en lice pour la hotte du vieux barbu ! Parole de lutins !

 

Jean-Luc

 

mms_img1631600325.jpg

 

mms_img-2065922136.jpg

 

mms_img-1190137653.jpg

 

mms_img-835691676.jpg

 

mms_img-1128633649.jpg

mms_img222641374.jpg

 

 

 

Dans mon château fort - Avec un château fort Pop up à construire
Nathalie Lescaille
Illustrations : Arnaud Roi
Editions de la Martinière Jeunesse, 22 octobre 2015, 16,9 €

Mon tour du monde géant des animaux

couv-Mon-tour-du-monde-géant-des-animaux.jpg

Laure du Faÿ propose à nos petits bouts la découverte de six grands ensembles : le Grand Nord, la ferme, la jungle, la forêt, la mer, la savane. Ce sont quelques cent cinquante animaux qui sont ainsi livrés à sa curiosité. L’album est géant (33,6 / 50 cm) et permet ainsi une façon différente et ludique d’appréhender le livre : on peut le regarder allongé, assis avec le livre ouvert en grand aussi haut que lui ou elle et de bien d’autres manières. Sur le côté gauche de la double page, les animaux sont nommés, permettant à l’adulte accompagnateur de satisfaire la curiosité de l’enfant qui pourra peu à peu au fil des passages nommer et reconnaître les différentes animaux représentés sur ces six magnifiques tableaux qui donnent le sentiment de plonger dans chacun des univers proposés.

Un album magnifiquement et magistralement illustré pour un cadeau magique et géant ! On adore !

 

Jean-Luc 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mon-imagier-1-1024x640.jpg

 

Mon-Tour-du-monde_la-savane.jpg

 

 

Illustrations © Sarbacane. Tous droits réservés. Merci ! 

 

couv-Mon-tour-du-monde-géant-des-animaux.jpg

 

 

 

Mon tour du monde géant des animaux
Laure du Faÿ
Editions Sarbacane, 7 octobre 2015, 22 €

Publié dans #Albums, #tout-petits, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

C'est qui le plus fort du monde ?

105192.png

Ouaous ! Quel bonheur que cet album ! Le costaud du cirque (surement le plus fort du monde) prend à partie le jeune lecteur et l’entraîne avec lui dans une sorte de tour du monde, de son monde pour tenter de trouver qui est le plus fort du monde. Au fil des pages, les personnages prennent vie et rebondissent d’une aventure à l’autre. Le lecteur se rend compte peu à peu qu’il y a des gens étranges mais extraordinaires par leur taille, leur activité mais aussi par leur action de tous les jours, leur attention aux autres, leur capacité à en faire toujours plus pour ceux qu’ils aiment !

Les textes, la typographies et ses couleurs et les illustrations, tout est joyeux et entrainant dans cet album plein de peps et de rythme qui donne à rire, à s’évader, mais aussi à réfléchir sur le monde qui nous entoure et c’est drôlement chouette tout cela ! On aime beaucoup. Un album intelligent et superbement illustré pour voir la vie en couleur et devenir le plus fort du monde (à moins que ce ne soit le costaud du cirque… chut !)

 

Jean-Luc   

105192.png

 

C'est qui le plus fort du monde ?
Alberto Sobrino
Illustrations : Julie Escoriza, Joan Casaramona
Adapté de l’espagnol : David Perez
Editions Marmaille & compagnie, 11 septembre 2015, 12 €

Publié dans #Albums, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Mon chagrin éléphant

MonChagrinElephant.jpg

Mamiette est morte ! De retour du cimetière avec ses parents devants qui murmurent, la petite fille se sent bien seule. Seule avec son chagrin, seule avec le chagrin des grands… et c’est à ce moment là qu’est apparu : son chagrin éléphant ! Et oui un éléphant ! D’où sortait-il ? D’où venait-il ? Difficile à dire, ce qu’elle sait elle c’est que très vite, il a pris toute la place, à la maison, à l’école, comme si sa présence imposante occupait tout l’espace et la coupait des autres, du monde. Alors, comme elle n’est pas du genre à se laisser faire, elle a pris les choses en main, posé des questions aux adultes, cherché dans les livres des solutions. Pas certaine d’avoir trouvé, mais quand même, peu à peu la bête a diminué pour devenir plus raisonnable, plus vivable, comme un nain-nain, quelque chose de chaud qui rend les souvenirs de la disparue plus agréables, plus chaud, plus vivants.

Cet album est chaud, je crois que c’est le terme ! Il nous parle du deuil, de la difficulté de l’exprimer, de la douleur provoquée par l’absence de celle qui est partie, mais aussi peu à peu de la vie qui reprend ses droits et de la place qu’on peut lui trouver à Mamiette au chaud quelque part dans son cœur avec de beaux souvenirs. Chaud aussi par les illustrations de Madalena Matoso qui joue avec les formes géométriques, les couleurs pour rendre l’album lumineux.

Ce chagrin éléphant saura parler aux enfants et aux adultes aussi, leur décrire leur peine, la place qu’elle prend. Cécile Roumiguière a su trouver les bons mots, le bon rythme et nous offrir une belle histoire à lire et à raconter pour tous ceux qui un jour ont perdu un être cher et dont le chagrin a pris une place éléphantesque. Superbe petit album !

 

Jean-Luc  

 

 

MonChagrinElephant.jpg

Mon chagrin éléphant
Cécile Roumiguière
Illustrations : Madalena Matoso
Editions Thierry Magnier, 26 août 2015, 13,9 €

Publié dans #Albums, #tout-petits, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Le temps - Ca dure un peu, beaucoup, énormément...

9782352631231.jpg

C’est un drôle de petit album que nous offrent ici les deux auteurs. Aux textes déjantés de Rhéa Dufresne répondent avec fantaisie et malice les illustrations d’Ariana Tamburini . Et comme le dit la petite héroïne dès le début de l’histoire : « le temps , c’est rapide, c’est lent, ça change tout le temps » ! Elle et son petit chien vont s’en donner à cœur joie et imaginer tout ce qu’ils peuvent faire en fonction du temps qu’ils auront, trente minute, une demi journée, le temps d’un week end. Le tout dans un joyeux bazar coloré et fou. Un album fou et tendre pour dire que le temps qui passe c’est bien, qu’on peut l’appréhender de tellement de manières différentes et parfois aussi dédramatiser ce temps qui passe et qu’on ne contrôle pas. A la fin de l’album une petite activité sympa pour reproduire la petite héroïne et son chien : drôle de bonne idée !

Jean-Luc  

 

 

9782352631231.jpg

Le temps - Ca dure un peu, beaucoup, énormément...
Rhéa Dufresne
Illustrations : Ariana Tamburini
Editions Le Ricochet, collection les canoës du Ricochet, 20 août 2015, 12,5 €

Publié dans #Albums, #tout-petits, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook