Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Page d'accueil

06 décembre 2016

De Cape et de mots : sélection Noël 2016, semaine 4/6

 


Flore, elle est belle, elle écrit comme une déesse et les lutins des Sandales l'aiment d'Amour ! Si ! Parce que ce roman est un petit bijou d'esprit et de plaisir !  Joyeux Noël avec les Sandales jeunesse

9782278059522-T.jpg





Flore Vesco  débarque dans l’univers des romans jeunesse et autant vous le dire tout de go, on aimerait beaucoup qu’elle reste avec nous encore très longtemps. Son premier roman est une petite perle de plaisir, de bonheur, d’insolence et d’histoire.

La langue est belle, joyeuse, elle nous embarque dans un monde où le vocabulaire et les belles phrases font le plaisir du lecteur et inventent sans complexe aucun des mots nouveaux qui devraient faire tourner en bourrique les plus experts d’entre vous : esperlune et lifrejole sont deux mots que désormais tout lecteur de  De Cape et de Mots  aura à cœur d’ajouter à son vocabulaire courant.

L’histoire, on a presque envie de ne rien vous en raconter pour ne pas déflorer le plaisir de la découverte. Quelques mots tout de même : l’héroïne à un nom à rallonge de vieille noblesse perdue depuis longtemps dans sa province et vivant dans un château dont la description vous fait greloter et éternuer d’avance. Pour tous elle sera Serine, la joyeuse, la lutine, le feu follet faisant l’admiration de ses six frères et le désespoir de sa mère. Son père mort, Serine du se rendre à l’évidence, sa mère désormais ne penserait plus qu’à la marier. Et alors qu’un bon feu flambait pour une fois dans la bibliothèque du château, Serine sentit le froid la gagner et la nécessité de prendre le large, reconnaissant dans les flammes vives et cruelles la couverture et les pages de l’Odyssée, cette histoire jamais terminée par son père adoré.

Sa fugue la mena directement au château où elle finit par croiser de nouveau le chemin de l’Odyssée mais surtout celui de le Grande Demoiselle, et devint par le plus grand des hasards une des Demoiselles de compagnie, la garde rapprochée et souffre douleur de la Reine.  Cette peste insolente et exigeante avait à ses basques toute une série de jeunes femmes de bonne famille, prêtes à devenir folles pour lui plaire, tremblant chaque jour de faire les frais de la fureur royale. Et puis il y a les ambitieuses comme Crisante d’Amillequin et son roquet insupportable.

Tout un monde de mystère, de secrets, d’intrigues, de coups bas. Et alors que le roi s’étiole, le Secrétaire fait des mystères, se retrouve là où il ne devrait pas et intrigue en voyant comme Crisante d’un très mauvais œil l’arrivée et l’aura montante de cette Serine, petite provinciale qui n’est pas à une gaffe prêt, qui se joue des codes toujours,  avant de se retrouver dans une situation inextricable ou presque et de rebondir toujours. Enfin toujours… et oui la chance finit par tourner comme vous l’annonce le prologue.

Flore Vesco  nous embarque avec cette héroïne entre roman de cape et d’épée et conte de fées d’un bout à l’autre du palais, du lavoir en passant par les salles somptueuses puis aux cuisines et surtout dans les sous-sols là où résident peut-être tous les secrets les mieux gardés du palais.

Véritable vif-argent, gaffeuse professionnelle, héroïne au grand cœur, Serine est un personnage de roman comme on les aime et comme on en redemande. Vive, intelligente, elle vous embarque dès les premières lignes dans un tourbillon d’aventures, de rencontres et de découvertes qui vous rendront totalement accro et que vous ne souhaiterez plus lâcher !

 

Jean-Luc  

 

9782278059522-T.jpg

 

De Cape et de Mots
Flora Vesco
Illustration de couverture : Charlotte Gastaut
Editions Didier Jeunesse, 3 juin 2015, 14,2 €


ECRIRE UN COMMENTAIRE

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.