Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Page d'accueil

11 décembre 2016

Parades : sélection Noël 2016, semaine 4/6

 

Parce que Frédéric Clément est un auteur, illustrateur merveilleux et unique en son genre, pourquoi devrions nous ne pas le fêter et le laisser enchanter notre fin d’année ? Après Métamorphoses, voici Parades : Joyeux Noël avec les Sandales jeunesse

131967_couverture_Hres_0.jpg



La luciole, le paradisier, l’hippocampe, le jardinier satiné, le fugu, le cerf, l’araignée-paon et le paon. Des noms familiers souvent, parfois moins pour d’autres voire franchement mystérieux.

Etes vous prêts pour la revue avec en Monsieur Loyal notre maître à tous, Monsieur Frédérique Clément ? Alors installez vous confortablement et ouvrez grand vos yeux, vos oreilles et votre cœur !

Au commencement fut la lumière, et ce sont les lucioles qui vont mener la danse. Saviez vous que dans le Japon ancien, on disait que les lucioles étaient les âmes des humains morts de fraîche date ?

La tableau suivant nous téléporte dans la forêt de Nouvelle-Guinée dans le Pacifique au nord de l’Australie. Wak Wak crient les mâles pour attirer et charmer la femelle. A moins que ce ne soit leur habit de feu qui charme les belles au moment d’une danse endiablées qui semblent embraser l’espace de ces plumes qui étincellent au soleil.

D’un coup le calme revient et nous voici plongés au fond des mers, pour assister à une étrange danse, sublime spectacle que celle des ces étalons miniatures du fond des mers que sont les hippocampe merveilleux.

Vient après un habitant mystérieux, un oiseau dont vous ignoriez peut-être le nom : le Jardinier satiné : Frédéric nous dit qu’il vient du Sud de l’Australie. Ce maître artisan crée de toute pièce un berceau pour séduire sa belle, mais cela ne suffira pas, il lui faut du bleu, tout ce qui peut être bleu pour décider la belle à franchir le pas et entrer dans leur nid d’amour… chut filons.

Plus au nord se trouve un drôle de poisson à la réputation redoutable, pourtant quand on le regarde qui pourrait se douter que la bestiole mal découpée ou croquée avec trop d’appétit peut vous réserver une terrible surprise empoisonnée ? Mais avant cela, le mâle va déployer des trésors d’inventivité et d’ingéniosité pour créer une rosace merveilleuse qui saura séduire Madame.

Viennent ensuite autant de pages sublimes en textes d’une grande poésie et inventivité qu’en illustrations montrant le brame du cerf, le spectacle de l’araignée-paon et pour terminer le spectacle en beauté qui mieux que sa majesté le paon toute plus étalées pour se pavaner et nous rappeler qu’il est le plus beau (enfin le croit-il).

 

Une fois de plus Frédéric Clément sait comme personne emporter son lecteur qu’il aime et qu’il enchante avec des mots choisis et beaux et des illustrations dont il a (même quand il copie la nature ici) le secret. Merveilleux album.

 

Jean-Luc

 

 

131967_couverture_Hres_0.jpg

Parades

Frédéric Clément

Editions le Seuil Jeunesse, 22 septembre 2016 ; 15 €


ECRIRE UN COMMENTAIRE

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.