Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Page d'accueil

10 septembre 2019

Le Club de l’ours polaire, tome 2 : Le Mont des Sorcières

Un petit bonheur en page, avec un petit peu de glaçons pour corser l'aventure qui continue : trop bien 

 

GF2.jpg

 

Et voilà ce que c’est de rapporter des souvenirs de ses expéditions précédentes. En effet, après avoir découvert que la marionnette de sorcière rapportée par Stella est doté d’une vie propre, Félix l’a enfermée au plus haut d’une tour de la maison pour éviter les ennuis, puisqu’elle ressemble trait pour trait à Jezzybella, la sorcière torturée par les parents de Stella et responsable de leur mort. Et il avait raison car l’expert en marionnette Erwin Rolfingston a bien confirmé qu’il s’agissait d’un avatar espion. Doutes confirmés par l’arrivée au dessus de la maison d’un vautour casseur d’os qui vient tout droit du Mont des Sorcières là haut au loin dans les Mondes Gelés.
C’en est trop pour Félix qui part en expédition directement interdisant à Stella de le suivre. Vous aussi, cette interdiction vous fait sourire ? C’est parti, parce que ses nouveaux amis, prévenus, arrivent à la rescousse et vont prendre d’abord d’assaut le club de l’Ours Polaire pour y récupérer le diadème et, du coup, s’enfuir à bord du dirigeable du président du Club du Chat de Jungle (le même qui inonde le club de lettres dénonçant la dangerosité et la méchanceté d’une princesse des glaces). Aucun remord, d’autant qu’à bord son fils Gidéon, particulièrement désagréable, va finir dans une position particulièrement inconfortable (on aimerait avoir de tels pouvoirs, parfois). La suite est absolument folle : atterrir sans dommages sur le Mont des Sorcières, traverser une salle pleine de requins volants ;  avoir la vie sauve par l’intervention d’une chasseuse de sorcières, la jeune Cadi ; entendre la menace des loups damnés ; découvrir les dragons de glace ; faire la connaissance d’un génie à bord d’une couverture forteresse …
Ce deuxième tome pétille de malice, d’intelligence, d’invention et de découvertes toutes plus folles les unes que les autres. Il nous amène à un final étonnant où vous risquez, vous, d’être très surpris, et qui provoque l’inquiétude concernant Shay : comme quoi les apparences sont parfois trompeuses. Une menace se précise, un ennemi semble sur le point d’être découvert, un certain Collectionneur… de quoi nous donner une furieuse envie d’attendre la suite.
Très bien écrit, intelligent, imaginatif : idéal pour passer un excellent moment de lecture et des vacances de rêve.

Jean-Luc 


poche.jpg


Le Club de l’ours polaire, tome 2 : Le Mont des Sorcières
Alex Bell
Traduit (anglais) par : Faustina Fiore
Illustrateur de couverture : Faber & Faber / Illustré par Tomislav Tomic
Editions Gallimard jeunesse, 16,5 les deux premiers tomes en grand format et 7,8 € le tome en poche 

 


ECRIRE UN COMMENTAIRE

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.