Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Page d'accueil

24 janvier 2022

La belle Jeanette

Lui aussi on l'avait sélectionné , l'aviez vous remarqué   ❤️❤️❤️❤️❤️


belle jeanette.jpeg

 

La belle Jeannette, c’est le nom d’un chalutier, celui du père de celle qui raconte l’histoire, installés sur l’île d’Yeu. Elle qui rêve de devenir comme les générations avant elle marin, mais elle c’est une fille,  alors elle sera marin pêcheuse. Ainsi, peu à peu elle a gagné la confiance de son père et des marins et ils ont accepté pendant les vacances de l’emmener pêcher avec eux. L’histoire, on la vit en direct, avec elle et eux, tant le récit est précis et vivant et lorsqu’un jour, juste avant la tempête, ils croient avoir pêché un thon, la surprise va être de taille. Lili n’en croyait pas ses yeux, ils venaient de pêcher une sirène et c’est elle qui s’en est occupé pendant que les garçons mettaient tout en ordre pour rentrer avant la tempête qui menaçait.

Par la suite, les choses se sont compliquées : que faire de la sirène ? La remettre à l’eau, s’en occuper : ça a chauffé entre les marins, alors ils sont décidé d’appeler un océanographe, le professeur Merlieux. Mais comment garder le secret longtemps surtout que les sirènes, elles chantent la nuit et ensuite lorsqu’enfin le professeur a pu venir, l’un des marins avait décidé de la remettre à la mer et tout a basculé : tout le monde a été mis au courant et les ennuis ont commencé : les médias s’en sont mêlés et la petite île si tranquille est devenu l’épicentre du sujet du moment. Du coup pour Lili et ses copains de l’école le problème est vite devenu, comment sortir la sirène de cette situation ? Et là les enfants ont assuré. Cette histoire est passionnante, tellement bien écrite, qu’on se fait prendre dès les premières lignes et qu’on n’arrive plus à la lâcher. Elle parle de passion, de transmission, de découverte, de tolérance, de nature, de respect des autres formes de vie et d’alliance entre enfants pour toujours trouver la bonne solution. Belle, inventive et tendre cette histoire emportera les jeunes lecteurs sans coup férir. Bien évidemment comme à l’habitude dans cette collection, un vrai coup de coeur pour les illustrations de Rozenn Brécard qui sont à la hauteur de l’histoire et de son écriture : belles et légères, qui emportent loin.

 

Jean-Luc

 

 

belle jeanette.jpeg

La belle Jeanette

Rémi Courgeon

Illustrations : Rozenn Brécard

Editions Seuil jeunesse, collection le Grand Bain, 10 septembre 2021, 9,5 €


ECRIRE UN COMMENTAIRE

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.