Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Page d'accueil

15 juillet 2021

Romans de vacances : NÉO , tome 1 : la chute du soleil de fer

Un premier tome étonnant, foisonnant, avec des héros surprenants et surtout des thèmes porteurs qui amènent à se poser des questions tout en s'amusant ! Formidable premier tome ❤️❤️❤️

néo1.jpg

 

Le tome 1  de la nouvelle saga pour la jeunesse de l’auteur Michel Bussi nous emmène dans un monde duquel les adultes ont disparu et dans lequel survivent en groupe très organisés  des adolescents. L’auteur fixe ce premier tome dans un Paris étonnant, vide ou quasi vide avec deux groupes notamment qui survivent différemment. Ceux du « Tipi » et ceux du « château ». Deux lieux emblématiques de la capitale pris dans  une atmosphère étrange. 

Alors qu’approche le jour du « Birth Day » où  le soleil de fer qui surplombe la ville s’illumine. Tous ces ados ont douze ans, ils ont été protégés par quelques adultes rescapés ou qui ont tout fait avant de disparaitre pour les mettre en sécurité. Deux groupes d’ados qui grandissent cependant bien différemment, ceux du Tipi semblent revenus à une vie plus primitive dans laquelle le collectif s’impose pour survivre. Au château l’ambiance est toute autre. Les ados vivent aussi en collectif mais sont regroupés en différentes catégories et suivent des cours de formation intensives dans tous les domaines leur permettant  pour un certain nombre d’entre eux de sauver en partie la mémoire collective perdue avec la catastrophe. 

Ces deux groupes vont, vous le verrez se rencontrer et devoir se parler alors qu’ils ne faisant que s’observer jusqu’alors. De cette rencontre et de ce partage naissent des questions sur l’avenir, le fonctionnement des différents groupes, la liberté de chacun face au groupe … Autant de questions qui résonnent dans notre monde actuel. Le monde créé par Michel Bussi  est à la fois familier et étrange, fascinant et inquiétant. Les personnages et notamment les héros principaux sont particulièrement attachants et tout ce monde est décrit avec acuité et donne le sentiment que l’auteur fait un travail d’observation anthropologique. On aime l’histoire, son décor rendu presque irréel et l’idée aussi que l’histoire ne s’achève pas là parce que ce soleil de fer mystérieux brille de ses derniers feux et les ados des deux groupes vont devoir faire face et vite pour continuer à vivre et grandir. 

Un excellent titre, difficile à lâcher à savourer sans hésiter. 

 

Jean-Luc 

 

 

néo1.jpg

 

 

 

 

 

NÉO , tome 1 : la chute du soleil de fer  

Michel Bussi

Illustration : Petur Antonsson

Editions PKJ, 1 octobre 2020, 19,9 €


ECRIRE UN COMMENTAIRE

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.