Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31 mai 2010

Pourquoi ?

pourquoi?.gif pourquoi?.gif pourquoi?.gif

 

 

 

Pourquoi ?
Imaginée et illustrée par : Nikolaï Popov
Racontée par Géraldine Elschner
Editions Minedition, février 2010, 8€

 

 

 

 

Un petit livre aux couleurs tendres tout de vert vêtu, avec une très jolie grenouille et des fleurs en couverture. Mais ne vous fiez pas à cette apparente tranquillité, car ce petit album, tout charmant qu'il paraisse, avec sa protection cartonnée, est tout sauf une bluette. En effet, il pose une question importante : pourquoi ? Question banale dans la bouche de nos bambins de tout âge me direz vous, oui mais ici le pourquoi en question est :  la guerre !

Comment une souris si mignonne soit-elle, peut-elle pour avoir une fleur provoquer une catastrophe qui au final anéantira tout ! Un conte intelligent qui tente de démontrer les rouages implacables du conflit qui une fois terminé a non seulement tout détruit, mais bien plus encore. Un peu comme si, toute cette haine et violence défoulées, on se demandait bien pourquoi on s'était battu ?

 

Un livre intelligent et sensible pour réfléchir. Des illustrations tout en vert et ocre magnifiques. Une réussite !

Côme

 

 

pourquoi?.gif

 

 

Publié dans #Albums, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les carottes sont cuites pour le Grand Méchant Loup !

 

lescarottesosntuictes.jpg

Suzanne Bogeat , Xavière Devos ; Editions de l’élan vert, mai 2010, 13€

 

Griffu le Grand Méchant loup, vous connaissez ? Mais si, un petit effort : le Petit Chaperon Rouge, les Trois Petits Cochons… Et bien oui, misère : « ô rage ! ô désespoir ! ô vieillesse ennemie ! N'ai-je donc tant vécu que pour cette infamie ? …» Bon on se calme, c’est sympa Corneille, mais ça n’arrange pas nos affaires, enfin celles de Griffu. Les jeunes lièvres courent plus vite que lui, et à vrai dire il ne lui reste plus que les vieux béliers dur à cuire à croquer. L’histoire est drôle et tendre. Les dessins lumineux avec des personnages principaux hauts en couleurs et un souci du détail et des personnages secondaires partout dans les coins, sur les branches, des bestioles partout. Quand aux trois petits cochons transformés en retraités jardiniers et ronchons quand on leur saccage leur potager : savoureux !

 

Un très joli album haut en couleurs, à découvrir sans tarder.

 

Louise

Publié dans #Albums, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

La charmeuse de Bêtes Tome I

La charmeuse de bêtes I.jpg

Nahoko Uehashi
Traduit du japonais par Yukari Maeda et Patrick Honnoré
Editions Milan Jeunesse, juin 2009,10€

 

« Erin a un don : elle parle aux bêtes. Et pas n'importe lesquelles : les ôjû, animaux sacrés, mi-oiseaux, mi-créatures. Nul ne peut les maîtriser. Sauf Erin... »

 

Ce premier tome de la charmeuse de bête est un petit livre rectangulaire bien organisé avec un prologue et quatre parties distinctes (le sifflet du dragon/l'apiculteur/les fauves volants/le cadeau/ la réserve des Ôjû de Kazarum). Ces différentes parties permettent de rentrer de plein pied dans des univers à la fois proches et différents, d'approfondir les personnages, leur histoire et de découvrir peu à peu qui sont Erin, Jôn, Ial...

Autour de ces principaux personnages se tisse une trame complexe et passionnante mettant en place tout un univers à la fois calme et palpitant, peuplé de légendes, de pouvoirs magiques et de bêtes fabuleuses que ce soit les Tôda ou les Ôjû. Un récit de "fantasy" japonaise originale : mettant en toile de fois les luttes pour le pouvoir entre les puissants.

Un roman où on s'attache très rapidement à l'héroïne, par le drame qui début son histoire et par le destin qui s'annonce.

Un récit pétri de valeurs simples et humanistes sur la différence et le respect des autres, la dénonciation de la violence. Véritable voyage initiatique pour Erin que nous suivons, pris au piège peu à peu par la toile tissée par Nahoko Uehashi.

Le problème c'est la fin : oui il en faut bien une mais celle-ci nous laisse totalement sur notre faim et totalement frustré : que va-t-il se passer ? Erin parviendra-t-elle à relever le défi qu'elle s'est jetée ?

 

Un très bon roman, au rythme calme bien écrit, bien traduit, qui donne une furieuse envie de lire la suite : la charmeuse de bêtes : le livre des Ôjû 2

 

Jean-Luc

Publié dans #Ados, #romans junior, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Le tigre et le chat

Tigre.jpg

Le tigre et le chat
Oshima Eitaro
Traduit du Japonais : Nadia Porcar
Editions l'école des loisirs, mars 2010, 13,5€

 

Savez vous pourquoi les chats aiment vivre dans les maisons des hommes et pourquoi les tigres sont au fond des forêts en quête de chats ? Suivez le guide : au début, les tigres étaient des patauds, rustiques. Ils étaient même la risée de tout le monde.
Alors le tigre demanda conseil au chat qui lui enseigna comment surprendre en silence une proie, comment courir vite, comment sauter... Puis vint un jour où l'élève rattrapa le maître. Mais ce jour là le tigre ...

Un conte populaire chinois plein de sagesse et de malice qui vous permettra de savoir pourquoi tigres et chats ne se supportent pas.
Un album qui vaut par son histoire mais également par ses illustrations chat et tigre donnent réellement envie de les toucher, de les caresser.

 

Un histoire savoureuse à découvrir.

 

Jean-luc

Publié dans #Albums, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Collection A deux c'est mieux !

Deux titres de la collection A deux c'est mieux de Sarbacane. Cette délicieuse collection tendre et drôle pour les petits qui est soutenue de plus par Amnesty International
Lili... le trampoline.jpg

Lire la suite

Publié dans #Albums, #tout-petits, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Nouvelle Aurore

nouvelleaurore.jpg

Jean-Pierre Andrevon
Editions Mango, Collection Autres Mondes, avril 2009, 9€

 

« Lark et Azir n'ont jamais vu le bleu du ciel. Nés sous la surface de la Terre, où les hommes se sont jadis réfugiés pour survivre, ils ne connaissent qu'un monde souterrain pétrifié et froid. Et le travail, rythmé par le bruit des machines : jour après jour, il faut creuser le sol pour en extraire des décombres des villes du passé, les matières réutilisables pour le quotidien. Ainsi en a décidé le « Père », dont la voix mystérieuse retentit régulièrement à travers cavernes et galeries.
Un matin, alors qu'ils travaillent sur un gisement, une paroi s'effondre. Isolés, Lark et Azir vont s'engouffrer dans la pénombre des tunnels ... »

 

Un court roman sur une terre qui est la notre sans vraiment l'être, tellement elle a changé. Dans ce futur, les rescapés de l'espèce humaine se sont réfugiés sous terre après les catastrophes écologiques qui ont amené une glaciation sans précédant à la surface de la planète.
Les humains se sont organisés en société divisée en deux groupes les hommes et les femmes vivant séparés en ignorant tout ou presque les uns des autres. Leur quotidien est rythmé par les efforts pour la survie du groupe et le bien de la communauté seul moyen de survivre.
Mais des secousses telluriques de plus en plus violentes troublent leur monde endormi depuis des générations dans la routine, ayant oublié tout ou presque du passé au point que ceux qu'ils appellent les « surfaciers » apparaissent comme une légende.

La mésaventure de Lark et Azir va les amener à rencontrer Jamel et en cherchant à retrouver leur route, à découvrir une ville entière : Paris ? dont les décombres sont figés dans la glace. Leur périple va également enclencher un processus prévu de longue date qui peut être permettra une renaissance des Hommes et une remontée vers la surface. Tout espoir n'est pas forcément perdu !

Nouvelle Aurore, est un bon roman, agréable à lire, qui pose les questions de l'évolution climatique et de ses conséquences (on arrive bien après la catastrophe, quand il faut pour les survivants assumer l'héritage) ; Jean-Pierre Andrevon fait également preuve d'optimisme dans ce tableau bien noir qui est dressé ici avec la maîtrise technologique qui permet aux humains de survivre malgré tout et d'espérer une Nouvelle Aurore

Un bon moment de lecture avec ce roman facile d'accès,  sur l'amitié, les peurs humaines sur leur évolution, sur l'importance de la mémoire et de l'éducation dans la maîtrise des technologies notamment ; sur la responsabilité humaine, sa capacité d'évolution...

 

Joseph

Opération Joshua Tome I

opérationJoshuaI.jpg

M.G. Harris
Tome I : la prophétie Maya.
Traduit de l'anglais par Amélie Sarn
Milan, octobre 2009, 13€

 

« Imaginez. Vous êtes dans la jungle. Seul. Poursuivi par un tueur à gages et des agents du FBI. Et vous avez 13 ans. C'est ce qui arrive à Joshua, qui n'en mène pas large. Venu au Mexique sur les traces de son père, mort dans un accident d'avion, il a découvert ce qu'il n'aurait jamais dû découvrir. Un secret, précieusement gardé depuis le temps des Mayas. Un secret qui pourrait bien changer la face du monde... »

Faire la connaissance de Joshua Garcia, jeune anglais, fils d'un mariage métissé dont les parents sont profs et archéologue spécialiste de la civilisation maya pour son père, c'est entre dans un univers bien particulier. Ce gamin qui entre dans l'adolescence n'a rien au départ pour attirer spécialement notre attention : blogueur banal, sportif, élève moyen... rien de spécial. Le soucis vient au moment où son destin va basculer de façon tragique : son père disparaît dans des circonstances mystérieuses les laissant sa mère et lui sous le choc. A partir de là Josh va découvrir peu à peu des pans entiers de son histoire liées aux origines de son père : Mexicain !.

Très vite le roman prend son rythme de croisière et va nous entrainer dans la jungle mexicaine à la recherche de civilisations, de preuves, d'indices... Ce roman parfois brouillon vaut surtout par la curiosité qu'il évoque en nous avec les légendes mayas, la recherche du Codex Ix... Josh confronté au passé de sa famille va avoir fort à faire pour rester en vie et mener à bien la missions qui lui est désormais confiée.

 

Il y bien quelques maladresses de construction, comme l'idée qui vous viendra surement de vous dire : que viennent faire des adolescents dans cette galère ? Que font les autorités ? Et puis peut-être vous direz-vous comme moi au départ : mais qu'est-ce que c'est que ce livre orange fluo dans une jaquette en plastique transparent de la même couleur ? Comme quoi, il faut se méfier des premières impressions trop rapides. Mais après tout pourquoi pas et MG Harris réussit plutôt bien à nous emmener dans un tourbillon d'histoires de familles, et surtout de légendes mayas avec un soupçon de science-fiction et cette histoire de fin du monde en 2012.

Plutôt réussi donc, dense, touffu et à suivre avec le tome II. A découvrir sans tarder pour tous ceux qui aiment les histoires complexes et pleines de surprises.

Joseph

15:10OpérationJoshua2.jpg

Publié dans #Ados, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Tarte à tout

tarteàtout.jpg

tarteàtout.jpgtarteàtout.jpg

 

 

Tarte à tout ; Matthieu Sylvander ; Illustré par Audrey Poussier ; Editions l'école des loisirs, novembre 2008, 13€

 

C'est l'anniversaire de papa alors Jojo et son petit frère ont décidé de lui faire une surprise : préparer le repas tout seul. Et là tout le monde de ricaner dans la cuisine. Tout le monde ? Le frigo, les casseroles, le four, et même la poubelle s'en mêle (enfin elle c'est pour les soutenir !). Et la voilà qui prend les commandes au grand dam des autres habitants de la cuisine... La suite vous la découvrirez en même temps que leur papa de retour. Mais comme dans toutes les belles histoires tout se termine bien et même poubelle est contente, enfin surtout elle !

C'est drôle, inventif et délicieusement croqué par Audrey Poussier : vous ne regarderez plus jamais votre poubelle de la même façon !

 

Louise

Publié dans #Albums, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Emma au bureau de papa

emma.jpg

Emma au bureau de papa
Susie Morgenstern
Illustré par : Séverine Cordier
Editions Nathan, Collection Emma, mars 2010, 6,1 €


Aujourd'hui est un jour très spécial. Cet après-midi, Emma ne va pas à l'école, et elle va donc accompagner son papa au bureau. Et là c'est à toute une série de découverts auxquelles Emma va se livrer. Papa tout d'abord qui n'est pas comme d'habitude, concentré, absorbé par son écran d'ordinateur. Et puis les réunions, ces couloirs avec pleins de bureaux, d'ordinateurs partout. Emma va s'occuper pendant la réunion et sortir ses gâteaux pour le goûter.

Et pourquoi ne pas inviter le chef de papa et ses collègues ! Bonne idée.

Une plongée avec la délicieuse Emma dans la découverte du monde des grands. Un bon moyen avec ce petit livre pour expliquer et faire comprendre aux plus jeunes ce que fait papa quand il est au bureau et comment cela se passe (... parfois !).

Retrouvez Emma et sa nouvelle aventure.

 

Jean-Luc

Lire la suite

Publié dans #Albums, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

L'imagerie des chevaliers

L'imageriedeschevaliers.Jpg

L'imagerie des Chevaliers
Conception : Emilie Beaumont
Textes : Philippe Simon , Marie-Laure Bouet
Illustrations : Bruce Millet , Isabelle Rognoni, Isabella Misso, Colette Hus-David.
Editions Fleurus
, Collection l'imagerie, septembre 2006, 11,5 €

Un imagier classique, comme savent les faire les éditions Fleurus, pour les plus jeunes amateurs du dessin animé Pépin Trois Pommes (Arte, Midi les Zouzous) auquel les illustrations rondes et enfantines feront penser sans équivoque possible. Pour tout savoir sur la formation des chevaliers, le chevalier, le château, la vie ou l'attaque d'un château et les chevaliers célèbres (Saint Georges terrassant le dragon, Arthur, Yvain le chevalier au lion, la mort de Roland au col de Roncevaux, Bertrand du Guesclin). Et à la fin pour les bricoleurs casse cou : fabrique ton épée et ton bouclier. On regrettera tout de même que le graphisme et la mise en page commencent à être un peu vieillotte, même si nombreux sont ceux qui y trouveront encore du charme.

Efficace et très bien fait pour nos jeunes amis.

 

Louise

Publié dans #Documentaires, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

24 mai 2010

Sandrine THOMMEN samedi 29 mai à la librairie !

 

lafleurdumandarin.jpg

 

 

La fleur du mandarin ; Bahiyyih Nakhjavani ; Sandrine Thommen (Illustrateur) ; Traduit par Christine Le Boeuf
Editions Acte Sud Junior, septembre 2009, 14,5€

Au milieu des parutions foisonnantes de la rentrée 2009, la fleur du mandarin nous a littéralement émerveillées.

La délicatesse des illustrations nous a invitées à feuilleter l'album. Puis une fois l'histoire commencée, nous avons été captivées par ce conte, comme le mandarin par cet incroyable parfum.

En effet, notre chinois solitaire, qui cultive un somptueux jardin, a senti l'odeur extraordinaire d'une fleur qu'il ne connaît pas. Envoûté par ce parfum exceptionnel qui transperce les pages, il cherche sa provenance avec beaucoup d'acharnement. Avec l'aide de la lune, il finira par trouver cette fleur ; mais à quel prix pourra-t-il la posséder?

Le travail soigné, méticuleux de cette jeune illustratrice nous offre des illustrations absolument remarquables, en harmonie avec un texte plein de sagesse dans une mise en page très bien rythmée. Un grand merci aux éditions Actes Sud d'avoir contribué à l'existence de ce premier album !

 

Claire Bretin

Venez découvrir les magnifiques originaux qui sont en ce moment dans la librairie et rencontrer l'illustratrice samedi prochain

Sélection de la quinzaine des libraires sorcières !

Publié dans #Albums, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Je veux qu'on m'aime

 

jeveuxqu'onm'aime.Jpg

 

 

Je veux qu'on m'aime ! ; Leo Timmers ; Adaptation française d'Etienne Schelstraete ; Editions Milan Jeunesse,
septembre 2009, 10,9 €

 

Que dire : cet album est un moment de grâce, de bonheur rare. Ce corbeau est fabuleux, fantastique, formidable... et ses petits compagnons de route tout pimpants et colorés en rajoutent encore. Cet album est INDISPENSABLE à vous, à vos enfants et à toute bonne bibliothèque qui se respecte. Une merveille !

Qu'on se le dise : nous on l'aime !

 

Voir le site de l'auteur Léo Timmers

 

Jean-Luc

 

Sélection de la quinzaine des libraires sorcières !

Publié dans #Albums, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

L'étoile noire

 

L'étoile noire est multiple : à la fois roman (presque) épistolaire, journal intime, témoignage. Sa toile de fond est cette fois, dans la collection Courants Noirs de Gulf Stream : la guerre d'Espagne. Et le moins que l'on puisse dire c'est que Lilian Bathelot (les amateurs se souviennent encore de C'est l'inuit qui gardera le souvenir du blanc chez les regrettés Le Navire en Pleine Ville) nous embarque avec ses personnages, ces deux adolescents à l'aube de leur vie d'adulte qui vont basculer dans la réalité de la vie par l'intermédiaire de la guerre civile. Tout fonctionne ici, les élans de tendresse d'amour entre le frère Esteban et sa sœur Telma, leurs sentiments mis à nus par les lettres qu'ils se sont envoyées, lettres qui se croisent, se manquent, se devancent, se répondent. Leur relation avec leur mère, Le Doro, Marisol et d'autres personnages secondaires formidablement bien campés.
La découverte de la ville par Esteban est extrêmement bien rendue, on sent vibrer Barcelone dans l'ébullition de la révolution et de la lutte avec l'espoir partout d'un changement possible, d'un monde meilleur pour les plus pauvres, pour les femmes exploitées, humiliées. Partout l'espoir qui nait, mais qui flanche aussi parfois avec les assauts sans cesse répétés des fascistes et de leurs alliés notamment une grande partie du clergé espagnol.

Alors on ouvre bien grand les yeux, on se calle dans son fauteuil préféré et on découvre au fil des pages, leur vie, celle de cette Espagne au bord de la catastrophe, on se surprend à attendre avec les personnages,  à pleurer avec eux, avant le final (peut-être un peu abrupt) que je vous laisse découvrir. L'étoile noire met à nu la société espagnole comme la vie et les sentiments de ses héros sans voyeurisme, avec un ton toujours juste.
Formidablement documenté, construit comme si l'auteur avait eu accès à la correspondance ... Tout est bien évidemment expliqué, commenté, avec à la fin comme toujours dans cette collection des rappels historiques et/ou utiles à la compréhension du roman et de sa réalité historique.

 

Une lecture plus qu'agréable, prenante, on en redemande. Un roman engagé et prenant sur une période de l'histoire peu connue du grand public. A découvrir sans hésiter.

 

Jean-Luc

 

L'Etoile noire ; Lilian Bathelot ; Editions Gulf Stream, collection Courants Noirs, mai 2010, 13,5€

Publié dans #Ados, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Le pompier de Liliputia

Le pompier de Lilliputia ; François Roca , Fred Bernard ; Editions Albin Michel Jeunesse, septembre 2009, 14,9€

 

« Près de Manhattan, Coney Island accueille auojourd'hui de nombreux immeubles d'habitation. De la fin du XIXème siècle jusqu'aux années trente, l'île abritait le plus grand parc d'attractions du monde et Lilliputia, le quartier des nains, a bien existé. La compagnie de pompiers nains y a vu le jour à cette époque, et elle a vraiment sauvé une partie du quartier en 1911, alors que le reste de Coney Island partait en fumée... Ce récit est donc en grande partie l'histoire vraie d'hommes courageux. »

Cette histoire est celle d'Henry MacQueen né dans une famille riche. Fils d'un riche et influent politicien, Henry a juste arrêté de grandir à l'âge de six ans. Et puis un jour il y a eu l'incendie, celui qui va bouleverser sa vie. C'est au moment où son père est devenu maire de New-York qu'il a décidé d'aller vivre à Dreamland. Cette histoire est également celle de passions, d'amour fouet d'héroïsme. Un album magique et envoutant tant par le récit que par les dessins absolument magnifiques de François Roca qui épousent les mots de Fred Bernard.

Une merveille graphique et d'histoire à découvrir

Côme

Sélection de la quinzaine des libraires sorcières !

Publié dans #Albums, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook