Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15 mars 2017

Les Grandes images de l'histoire

Avant de vous présenter certains titres bientôt découvrez la collection les Grandes images de l'histoire.

 

Publié dans Zoom sur des passionnés | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Grand. Magazine de littérature jeunesse de l'école des loisirs

A découvrir sans hésiter ! 

 

Publié dans Zoom sur des passionnés | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

13 mars 2017

Le monde des sorciers de J.K. Rowling, La magie du cinéma, 1 Héros extraordinaires et lieux fantastiques

magieducinema.jpg

Le monde des sorciers de J.K. Rowling, La magie du cinéma, 1 est divisé en deux parties inégales. La première sur les animaux fantastiques est logiquement la plus courte puisque c’est une nouveauté et gageons qu’elle s’étoffera au fil des publications. Elle permet de voir d’un peu plus près le travail des décorateurs et costumiers avec les personnages, des facsimilés détachables, et tout un univers plus vrai que nature.

La deuxième plus conséquente et on en comprend bien les raisons concerne le monde d’Harry Potter : vous allez y trouver les différentes personnages et les acteurs, les lieux, les endroits clefs des différents films avec pour chacun d’eux une ou des anecdotes qui permettent de découvrir des choses amusantes et étonnantes sur les acteurs, sur le tournage, des trucs qu’on ne voit pas à l’écran… Là encore les illustrations, facsimilés, et autres trouvailles sont absolument superbes et permettent de retrouver toute une galerie de personnages et d’endroits que tous les fans adoreront revoir et l’assurance d’une découverte fantastique pour tous les autres.

 

Jean-Luc

magieducinema.jpg

 

Le monde des sorciers de J.K. Rowling, La magie du cinéma, 1
Héros extraordinaires et lieux fantastiques
Jody Revenson
Gallimard Jeunesse : Collection: Albums documentaires Série : Les Animaux fantastiques, 16 novembre 2016, 26,9 €

Publié dans #Documentaires, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

11 mars 2017

Au revoir Amandine

C'est le dernier jour de notre Amandine ! Elle file vers d'autres aventures. Les lutins du coup trop tristes sont en relâche quelques jours avant de repartir de plus belle avec Natacha qui sera aux commandes dès lundi . Nous voulions dire un grand MERCI à notre libraire préférée
et lui rappeler toute notre amitié et notre affection ! 

 

IMG_0293.JPG

 

IMG_0300.JPG

 

 

Publié dans +critique de l'équipe | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

A découvrir à la librairie

Il y toujours des jolies choses à découvrir dans la librairie jeunesse ! 

 

IMG_0303.JPG

 

IMG_0304.JPG

 

IMG_0305.JPG

 

IMG_0306.JPG

 

IMG_0307.JPG

Publié dans -divers | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

10 mars 2017

Nouveauté Flammarion Jeunesse : Poséidon le terrible

Tremblez Poséidon arrive ! 

Poséidon.jpg

 

Poséidon le terrible : Un héros, un roman ! Poséidon, roi des mers et des océans est un dieu redoutable, conté par des navigateurs grecs échoués. Sa vie est une épopée tragique : rivalité avec sa sœur Athéna, vengeances sur les humains… • Un livre court qui vient en complément des programmes scolaires. • Offre inédite : des cartes à jouer sur les rabats : 1 jeu+1 livre. Flammarion Jeunesse

Nouveauté roman: Je suis ton soleil

Le nouveau roman de Marie Pavlenko est dans les bacs ! A découvrir sans faute ! 

Je suis ton soleil.jpg

Je suis ton soleil : « S’il n’y avait pas quelqu’un qui aime, le soleil s’éteindrait. » Victor Hugo, Les Misérables Le bac est en ligne de mire, Déborah entame sa terminale. Mais le pire, c’est sa mère qui se fane, et la découverte de son père, au café, en train d’embrasser une inconnue. Il va falloir de l’aide, des amis, du courage et beaucoup d’humour à Déborah pour percer les nuages, comme un soleil. Le personnage principal « Déborah a 18 ans. Elle est attentionnée, fantasque malgré elle, à la fois bourrée d'énergie lumineuse et d'engouement pour la noirceur. Mais ce qui la caractérise vraiment, c'est son humour. Elle a une façon bien à elle de voir et de dire le monde, elle invente, contourne, mêle fantasme et réalité. Son amour de la langue et des mots fait jaillir un vocabulaire très personnel, qui permet de décrire et de déshabiller le réel. Elle est à la fois mâture, fragile, et naïve. Elle est une sinusoïde ; elle est, j'espère, unique et universelle.» MP Flammarion Jeunesse

Publié dans #Ados, #prévisions de sorties, -divers | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Nouveauté livre disque : Didier Jeunesse : Elvide et Milon, La Musique au temps du Moyen Âge

C'est Eric Senabre qui nous entraîne dans cette drôle d'aventure avec toute la qualité et le talent des éditions Didier Jeunesse pour la production de livres-disques ! A découvrir ! 

 

9782278082230-001-T.jpg

 

Elvide et Milon, La Musique au temps du Moyen Âge : Milon, 13 ans, vit à la cour de la comtesse Marie de France. Pour épouser la belle Elvide, il devra passer trois épreuves : trouver la queue d’un monstre, vaincre le plus grand des chevaliers, et trouver un fabuleux trésor. Mais si Milon n’est encore qu’apprenti chevalier, c’est surtout un garçon très futé…

Des personnages attachants et vifs d’esprit, des scènes de chevalerie et de chasse haletantes, des dialogues d’amour courtois drôles et enlevés : Eric Senabre dépoussière le récit moyenâgeux avec talent. Les tableaux d’Élodie Coudray procurent à l’ensemble douceur et élégance grâce à des papiers gouachés aux ambiances végétales.

Découvrez avec le fameux Ensemble Obsidienne la richesse de la musique médiévale et des orchestrations pour voix solistes, choeurs d’enfants et d’adultes, et instruments d’époque ! Didier Jeunesse

 

391010-001-C.jpg

391011-001-C.jpg

391012-001-C.jpg

 

391014-001-C.jpg

 

Illustrations © Didier Jeunesse. Tous droits réservés. Merci ! 

Nouveauté roman : Didier Jeunesse : Roslend

A découvrir dès cette semaine ! 

9782278085538-001-T.jpg

Roslend – Tome 1 : En pleine Seconde Guerre mondiale, deux adolescents, Lucan et Catriona, se retrouvent au coeur d’un secret d’Etat. Le dossier Roslend est classé confidentiel : compréhensible quand on sait qu’il s’agit d’un univers parallèle et fantastique, dont le destin est étroitement lié à celui de Londres. Le sort des deux mondes repose désormais entre les mains de Lucan et de son amie. Didier Jeunesse

09 mars 2017

Edouard Manceau aux Sandales jeunesse le mercredi 15 mars de 15h à 18h

Venez découvrir un grand Monsieur de la littérature jeunesse au talent subtil et tournée vers le plaisir et l'éveil de nos enfants ! On vous attend nombreux ! 

 

IMG_0274.JPG

 

IMG_0275.JPG

 

IMG_0276.JPG

 

IMG_0277.JPG

 

IMG_0278.JPG

 

IMG_0279.JPG

 

IMG_0280.JPG

 

IMG_0281.JPG

 

 

IMG_0282.JPG

 

 

Publié dans #Albums, -salons et participations | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Concours Didier Jeunesse : une piscine de livres !

Allez on fonce et on participe tous ! 

 

IMG_0283.JPG

Publié dans #Albums, -divers, -salons et participations | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

08 mars 2017

Journée internationale des droits des femmes 8 mars 2017 : Elles ont réalisé leur rêve - 50 portraits de femmes célèbres

Coup de coeur absolu ! 

 

9782732457703FS.gif

Il se présente comme un hebdomadaire ou un mensuel de mode que l’on peut trouver dans les kiosques. Il en a le format, la couverture et la mise en page. Mais à l’instar des meilleurs de ses confrères, il est une véritable mine d’informations. Cinquante portraits de femmes qui « ont réalisé leur rêve ».

Ces femmes photographes, actrices, chanteuses, politiques, philosophes, scientifiques… ont marqué l’imaginaire collectif, fait avancer la cause des femmes, fait évoluer notre société contre les préjugés, les intolérances, la bêtise, parfois victimes du monde ou de l’époque dans laquelle elles vécurent ou abandonnant la partie comme Diane Arbus. Icones de la mode, femmes écrivains, philosophe de renoms elles ont toutes en commun d’être femmes et d’avoir du à un moment ou un autre aller contre ce qu’on attendait d’elles, ne pas faire ce que la société imaginait à leur place au risque de choquer, déranger de se faire attaquer, couverture d’ailleurs en citant Kat Moss donne le ton : « je ne suis jamais les tendance… » . Toutes ont su s’imposer, faire bouger les lignes, avancer la cause des femmes et donc de l’humanité. Marie Curie déjà estimait que « les femmes devaient avoir les mêmes droits, et d’ailleurs les mêmes devoirs, que les hommes » et d’après sa fille Irène était d’une intransigeance absolue dans ce domaine. Et Marie Curie c’est la fin du XIXème siècle et la  première moitié du XXème siècle !

On trouve ainsi côte à côte des mannequins, des philosophes, des résistantes, qu’on pourrait être surpris de trouver rassemblées (voir ici) . Pourtant l’alchimie fonctionne. Les textes sont brillants, efficaces (avec des références, des renvois, sites, films, livres…),  la mise en page et les photographies sublimes.

Ce documentaire ne se raconte pas, se feuillette, se dévore, pour y revenir encore et encore au gré des humeurs et des envies de découvertes. A offrir à tous sans distinction de sexe pour grandir et s’ouvrir au monde.

 

 

Jean-Luc

 

9782732457703FS.gif

Elles ont réalisé leur rêve - 50 portraits de femmes célèbres
Philippe Godard, Jo Witek
Editions de la Martinière Jeunesse, 25 septembre 2014, 21,5 €

 

Pour Amandine 

 

IMG_0284.JPG

Publié dans #Documentaires, +critique de l'équipe | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Journée internationale des droits des femmes 8 mars 2017 : En avant les filles ! - Débats et portraits

Un documentaire sur les filles absolument indispensable à découvrir de toute urgence

 

filles.jpg

 

 

Coup de coeur ! 

 S’il est un documentaire passionnant, formidable et totalement nécessaire c’est bien celui-là ! De la naissance, en passant par les chefs d’Etats, l’éducation, les femmes d’affaires, la maîtrise de leur corps… pas moins de vingt-trois entrées sous forme de double page et bien plus encore. Fondus dans les illustrations et les pages de couleurs, les textes permettent la mise au point en fonction des différents thèmes abordés.
La page commence par une citation (masculine et misogyne) contre laquelle les auteurs prennent systématiquement le contre-pied preuve et noms à l’appui.
Que vous dire de plus qu’il est absolument génial et que nous avons craqué ! Moi je l’offre à ma fille aînée sans aucun état d’âme et vous ?

 

A se procurer de toute urgence

 

 

Jean-Luc

 

 

En avant les filles ! - Débats et portraits ; Sandrine Mirza, Isabelle Maroger ; 
Editions Nathan Jeunesse, 7 juin 2012, 16,9 €

 

 

filles.jpg

 

Pour Amandine 

 

IMG_0284.JPG

Publié dans #Documentaires, +critique de l'équipe | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Journée internationale des droits des femmes 8 mars 2017 : Précieuses, pas ridicules

Coup de coeur pour un formidable  documentaire de la géniale collection Et Toc ! 

 

 

precieuses.jpg

 

 

 

En avant pour la découverte de ces Précieuses, pas ridicules ... clic pour que la cause des filles, des femmes et donc de l'Homme soit défendue encore et encore !

 

Un documentaire de la collection, Et Toc !,  pour le moins corrosif et décalé. Et vu le thème abordé, il fallait bien toute l’énergie et l’insolence de Charlotte Bousquet associée dans son œuvre de remise des pendules à l’heure par Stéphanie Rubini  aux illustrations.
Charlotte Bousquet nous entraine dans une revue de détails de ces femmes, luttes, moments, choses importants pour la vie des femmes (et des hommes aussi, oui ceux qui ont un cerveau !).
L’auteure à succès que l’on connaît et que l’on aime beaucoup (si on peut le dire !) dont les héros sont des héroïnes (comme c’est étrange !) nous embarque donc dans un tour d’horizon passionnant et passionné de Marian Anderson en passant par la contraception, Olympe de Gouges ; la Kahina ; les mécènes : la Marquise de Merteuil et tant d’autres connues ou (oui je sais je suis un cancre, mais j’ai beaucoup appris en lisant ce doc.) moins qui ont fait progresser et font encore bouger la cause des femmes et celle des êtes humains, tant il ne peut être acceptable qu’en 2012 il y ait encore tant de différences, de mépris et de condescendance dans le traitement entre les hommes et les femmes.
Des textes courts, explosifs et mordants qui nous posent question, nous accrochent pour découvrir, réfléchir et bouger. (bon parfois Charlotte se laisse emporter par sa fougue et le passage et surtout la chronologie sur Vichy est un peu confus p.56, mais bon on lui pardonne aisément, tant son texte est de qualité et pose les vrais problèmes).
Donc c’est un documentaire essentiel, que je ne peux pas vous raconter par le menu . Je peux simplement vous dire qu’on aime le ton vrai, facile d’accès, les références multiples (c’est une vraie mine d’information, avec à la fin encore plus de renvois vers des sites, des infos en tout genre…) et bien évidemment les illustrations et la mise en page formidables. Deux femmes donc pour nous conter la cause de ces Précieuses, pas ridicules qui ont réussi leur pari et nous livrent un excellent documentaire qui n’est pas à mon avis exclusivement destiné aux filles mais bien évidemment à leurs petits camarades d’en face qui devraient y apprendre beaucoup de choses sur la réalité de la vie. Nécessaire à toute bonne bibliothèque (publique ou privée) , CDI de lycée et autres lieux de perdition qui diffusent de la culture !

 

Jean-Luc

 

PS : Si Charlotte et Stéphanie ont du temps, (oui un jour) moi qui suis un mec j’aimerais bien qu’elles nous fassent un doc aussi réussi sur nous les mecs (les vrais, enfin pas les cromagnons bas de plafond : si ça existe, même qu’on sait lire et qu’on est au côté des filles dans leur lutte…) 

 

 

Précieuses, pas ridicules ; Charlotte Bousquet ; Illustrations : Stéphanie Rubini ; Editions Gulf Stream, Collection Et Toc !, 23 février 2012, 12,5 €

 

Pour Amandine 

IMG_0284.JPG

Publié dans #Documentaires, +critique de l'équipe | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Journée internationale des droits des femmes 8 mars 2017 : Les trois soeurs et le dictateur

Un roman fort qui raconte la vie et le destin tragique de trois soeurs qui se sont battues pour vivre dans la dignité et la liberté ! 

 

9782812606175FS - copie.gif

 

Connaissez vous l’origine du « 25 novembre, journée internationale de lutte 
contre la violence faite aux femmes ? »

 

Une île paradisiaque, où tout pousse, où le soleil  brille, une vraie carte postale de vacances. Et pourtant lorsque Mina jeune californienne met les pieds pour les première fois en République dominicaine, le pays natal de son père, elle ne se doute pas que c’est toute l’histoire de sa famille qu’elle va découvrir et celle de son peuple, de ses origines.
Accueillie chaleureusement par le bel Antonio son cousin qui découvre très surpris, que son père ne lui a jamais rien raconté de l’histoire familiale, il décide de lui faire rencontrer Abela sa grand-tante qui elle va lui dévoiler ce passé si douloureux et glorieux à la fois.
Car la grand-mère de Mina, celle dont son père ne parle jamais, est en réalité Minerva Mirabal l’une des figures emblématiques de la lutte contre la tyrannie.

Abela fait ainsi la connaissance de la jeune fille les larmes aux yeux tant elle ressemble à sa sœur aînée disparue trop tôt. Elle va alors lui conter la mémoire de la famille, de tout un peuple en lutte.
Elle lui parle alors du dictateur Trujillo, des horreurs qu’il a commises et de son intérêt pour les jeunes et belles femmes. Elle lui raconte comment Minerva est tombé sous son regard et comment cela a entrainé la catastrophe pour toute la famille, l’entrée dans la résistance et la lutte pour les trois sœurs aînées de la famille Mirabal…

Elise Fontenaille nous embarque ici presque sur la pointe des pieds dans un récit qui au départ pourrait nous sembler léger. Mais très vite avec la rencontre entre ces deux générations de femmes c’est tout un pan tragique de l’histoire de la République dominicaine qui s’ouvre devant nous, toute une histoire de lutte et de courage.

C’est un court mais fort récit que nous livre ici l’auteure, sur le courage, l’engagement et la place des femmes. Une histoire « formidable » qui emporte, émeut et pose bien des questions essentielles. Un roman à lire absolument

 

Jean-Luc

 

  

Les trois soeurs et le dictateur
Elise Fontenaille
Editions le Rouergue jeunesse, collection doado, 8 janvier 2014, 8,7 €

 

Pour Amandine

 

IMG_0284.JPG

 

Publié dans #Ados, +critique de l'équipe | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Journée internationale des droits des femmes 8 mars 2017 : Calpurnia

9782211205337.jpeg

  

La chaleur étouffante d'un été au Texas, une héroïne formidable, un roman éblouissant à ne manquer sous aucun prétexte. Calpurnia de Jacqueline Kelly est tout simplement une petite merveille ! 

 

 

 

 Imaginez : la chaleur étouffante d’un été, où même l’air vibre et ondoie. Fermez les yeux… ouvrez les maintenant : il fait chaud, les chiens de l’extérieur n’ont même plus la force d’aboyer et de se ruer vers vous. Vous êtes quelques part à quelques kilomètres d’Austin, aux Etats-Unis, en plein Texas en 1899, sur la propriété des Tate,  entre deux mondes (l'ancien qui s'efface lentement et le nouveau porté et poussé par la modernité et les inventions) . Cet été va être mémorable pour Calpurnia Tate l’héroïne de ce roman magnifique. Par sa voix, par ses aventures et mésaventures nous allons découvrir celle d’une famille (elle a six frères), des parents, un grand-père… de l’évolution d’une société. Car si la chaleur étouffe et assomme tout au dehors, le monde bouge cependant et si vite. En pleine révolution industrielle, les découvertes se multiplient et Calpurnia se désespère bien souvent d’être une fille, elle qui rêve de devenir une scientifique, alors qu’on la destine à la couture, au tricot et à la cuisine. Mais a onze ans, on a encore la chance surtout quand on a un grand-père aussi merveilleux que le sien de pouvoir se dire que tout n’est pas perdu et qu’il reste peut-être un moyen de partir ailleurs pour se construire autrement.

Jacqueline Kelly nous offre ici un instantané de la société américaine dans un XIXème siècle finissant, à l’aube d’un XXème qui offre tous les espoirs. On rentre chez les Tate sur la pointe des pieds à la suite de Calpurnia, et on découvre :  les premiers émois amoureux de ses frères ; les gaffes d’une petite sœur curieuse et aimante ; une société figée sur ses principes et les conventions mais qui sent qu’elle se transforme peu à peu  ; mais une société dans laquelle le doute s’insinue avec les progrès techniques (le premier téléphone de la région, quel émoi ! ) les livres de Darwin, les sociétés de géographie de naturalistes à la recherche de nouvelles espèces ; les ballades au bord de cette rivière toute simple entre une petite fille et son grand-père. Au fil du temps, des pages on s’attache totalement à Calpurnia et on vibre avec elle de ses espoirs, ses déceptions, on rit et pleure avec elle. Ce roman est éblouissant et magique. Si vous ne deviez en lire qu’un cet été : permettez nous de vous conseiller celui-ci.

 

Enorme coup de cœur pour un roman totalement maîtrisé qui donne l’espoir d’une société meilleure, éduquée et intelligente toujours plus forte que la bêtise et la bassesse.

 

Jean-Luc

 

Calpurnia
Jacqueline Kelly
Traduit de l’anglais (Etats-Unis) : Diane Ménard
Editions l’école des loisirs, Médium, 19 mars 2013, 19 €

 

 

 

9782211205337.jpeg 9782211205337.jpeg 9782211205337.jpeg 

 

Pour Amandine 

IMG_0284.JPG

 

Publié dans #Ados, +critique de l'équipe | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Journée internationale des droits des femmes 8 mars 2017 : Elyssa de Carthage

 

COV_Elyssa.jpg

 

Coup de coeur pour un grand roman ! 

Eric Senabre  est de retour en cette fin février avec un nouveau roman. Eric  nous l’avons tous découvert avec la trilogie Sublutetia qui mêlait subtilement mondes imaginaires et histoires, références et inventions. C’est peu de dire qu’il était attendu avec son nouveau roman. Pour se démarquer de ce qui a été écrit avant, il nous entraine dans un tout autre monde, celui de l’Antiquité.  Plongez avec délice dans la Rome antique du IIIème siècle avant notre ère et immiscez vous dans la haine mortelle entre Rome et Carthage.

Ganymède l’ancien esclave, devenu affranchi, conseiller de son ancien maître Marcellus qui lui même épousera la jeune Elyssa son ancienne esclave carthaginoise devenue une belle jeune femme, sera le narrateur de l’histoire. Ces trois la auraient pu couler des jours heureux à l’abri de la fortune du riche patricien si des forces obscures et puissantes n’en avaient décidé autrement, utilisant d’abord Marcellus, puis Elyssa et Ganymède dans la lutte et la haine d’un certain Caton l’Ancien contre la rivale Carthage et son obsession à la détruire.

C’est ainsi que va s’enflammer devant vos yeux un roman à la fois d’aventure, de rivalités, d’espionnage, de recherche d’identité aussi. Au fil des pages tremblez pour le destin et l’avenir des héros, émerveillez vous avec eux en découvrant Carthage l’orgueilleuse, partez à la recherche des mystères, laissez vous emporter avec le cœur d’Elyssa et stoppez les battements du votre le temps d’une rencontre dans les bas quartier de Carthage, hurlez de souffrance avec Ganymède face aux épreuves…

Dès les premières pages, le ton est donné, l’auteur ne nous lâchera pas et lance ses héros dans un roman palpitant, fonçant à cent à l’heure des navires quittant Rome pour affronter les pirates, découvrir les secrets des Carthaginois, s’enivrer de la vie si douce et capiteuse des fêtes de la ville entre Orient et Occident, penser avoir découvert et revenir en arrière pour toucher au but et croire que tout est perdu.

 Eric Senabre  confirme tout le bien qu’on pensait de lui et de ses talents d’écrivain dans  ses premiers romans. Avec Elyssa de Carthage,  il sait se renouveler et nous faire frémir de plaisir. A dévorer en urgence et sans délais pour un roman qui laisse ce petit gout amer au final parce qu’il est terminé et auquel on pense encore longtemps après la dernière page tournée, des images pleins la tête ! Magnifique ! Valete Monsieur Senabre.

 

Jean-Luc  

 

COV_Elyssa.jpg

 

Elyssa de Carthage
Eric Senabre
Illustration de couverture : Raphael Gauthey
Editions Didier Jeunesse, 25 février 2015, 14,2 €

 

Pour Amandine 

 

IMG_0284.JPG

Publié dans #Ados, #romans junior, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Journée internationale des droits des femmes 8 mars 2017 : Filles d'album - Les représentations du féminin dans l'album

Un documentaire fort, passionnant et d'une richesse incroyable à lire sans tarder !

 

fillesalbums.jpg

 

 Nelly Chabrol Gagne  nous offre avec ce superbe livre/documentaire une réflexion passionnée et passionnante sur les représentations du féminin dans l’album. A partir d’argumentaires solidement étayés s’appuyant sur de exemples concrets, maîtrisant plus que bien son sujet et la littérature notamment jeunesse, elle nous amène à nous poser des questions sur les habitudes sexistes qui perdurent souvent encore dans nos représentations, dans certains albums, documentaires et les efforts salutaires d’autres éditeurs, auteurs, illustrateurs pour sortir de ce carcan et surtout en sortir les jeunes générations par le biais du livre.
Divisé en six grands chapitres qui pose des questions aussi variées que où sont les nouvelles-nées ? Des fillettes de moins en moins modèles mais sont-elles porteuses d’espoirs ? Ménopause, rides et vieilles dentelles ? Les oubliées et les rescapées… l’auteure nous invite en découvrant ses propos à nous interroger nous même sur l’état des lieux, sur ce que l’on nous a transmis et ce que nous avons envie de transmettre.
La conclusion ouvre le champ des possibles en posant la question de ce qu’il reste à écrire à produire.

Ce texte est à la fois un état des lieux et un plaidoyer pour une représentation plus normale et cohérente des filles dans les albums. Intelligent il nous le rend (à mon sens) davantage, on en sort grandi, interrogatif et conscient de pouvoir faire encore évoluer et bouger les lignes.

On aime également le format à l’italienne de ce livre et sa mise en page alternant texte et représentations d’albums avec à propos. Très bien construit de la table des matières à la bibliographie sélective de la fin, il saura enrichir la réflexion et le débat sur ce thème riche et porteur et faire le bonheur des plus exigeants d’entre vous.

 

Un titre fort, érudit, intelligent et dense. Une belle réussite.

 

Jean-Luc

 

Filles d'album - Les représentations du féminin dans l'album ; Nelly Chabrol Gagne ; 
Editions l’Atelier du Poisson Soluble, octobre 2011, 38 €

 

Pour Amandine 

 

IMG_0284.JPG

Publié dans #Documentaires, +critique de l'équipe | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook