Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31 janvier 2011

L'envol du dragon

Attention  : pépite !

L'envol du dragon, Jeanne-A Debats, éditions syros, collection mini syros soon, sandales d'empédocle jeunesse, claire bretin

 

 

L'envol du dragon ; Jeanne-A Debats ; Editions Syros ; Collection : Mini Syros Soon ;
janvier 2011, 2,95 €

 

Autant vous le dire d’emblée, vous le découvrirez dès les premières lignes, Valentin est atteint d’un cancer et vit ses dernières heures. Ce sont elles que nous suivons, scotchés aux pages, avec Mademoiselle Juliette l’infirmière, et le père de Valentin qui travaille là haut dans son bureau. Valentin souffre, il est revenu à la maison, parce qu’à l’hôpital on ne pouvait plus rien pour lui. Le seul moment où la douleur s’estompe c’est lorsqu’il connecte la puce qu’on lui a implantée et qui lui permet de rentrer dans un jeu vidéo dans lequel il est Val6 jeune dragon qui apprend à voler avec Mentor7.

J’ai encore la gorge serrée et les larmes aux yeux en écrivant la chronique. Il y a longtemps que je n’avais pas pris une telle claque. Ce roman est tout simplement bouleversant. Valentin et son papa fou d’amour pour son fils pour lequel il ne peut plus rien si ce n’est l’aimer jusqu’au bout ne devraient pas vous laisser indifférents.

 

A découvrir, bouleversant.

 

 Jean-Luc

Publié dans #SF et Fantastique, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Légendes de la Garde - Automne 1152

Légendes de la Garde - Automne 1152, David Petersen, gallimard jeunesse, sandales d'empédocle jeunesse, claire bretin

 

« Dans un monde impitoyable, menacées par les prédateurs, et les intempéries, les souris doivent lutter pour survivre et prospérer. C’est pourquoi la Garde existe.
En l’an 1149, elle remporta les Guerres d’Hiver et renversa le Tyran Furet. »

 

Depuis la Garde sert d’escorte et de protection, d’éclaireurs pour la communauté. Voici leur histoire. En cet automne 1152, une menace rôde insidieuse et un pauvre marchand seul sur les routes en apparence innocent chemine vers son destin. Gwendolyn chef de la Garde, lance alors ses jeunes gardes à la recherche du marchant porté disparu. Saxon, Kenzie et Lieam partent alors qu’un autre de leur camarade est envoyé ailleurs en mission. Leur recherche va les mener sur les traces d’un danger et d’un complot : un traître est en action. Il faut le retrouver et déjouer ses plans.

Pour connaître les détails et la fin de cette aventure formidable, il va vous falloir vous plonger dans ce premier tome absolument fabuleux. L’atmosphère médiévale est particulièrement bien rendue et le monde anthropomorphisé des souris totalement crédible, on se l’approprie sans aucun souci, sans attendre. Le chapitrage est très bien fait et permet régulièrement de faire le point, d’ajouter un détail à l’histoire et à son évolution. L’histoire contée est superbe, et  surtout le graphisme est absolument fabuleux. Les couleurs chaudes alternent avec l’univers sombre des sous-bois et des rochers. La première partie de l’album est lumineuse et peu à peu les couleurs se fondent et flamboient à l’instar de l’automne qu’elles illustrent. L’atmosphère d’un danger imminent est portée par les couleurs, les dessins qui savent s’estomper se dissimuler derrière un rideau de pluie ou une nuit d’orage. Les passages où les flammes embrasent les pages sont merveilleuses et permettent un passage hors du temps avec les enluminures avant le retour à la réalité et au combat qu’il faut mener pour sauver leur monde. Le temps presse, l’hiver approche, déjà avec les dernières illustrations viennent les premiers flocons.

Bon je le reconnais, je ne suis pas en avance, (janvier 2008) mais bon je ne dois pas être le seul. Mais faute avouée est à moitié pardonnée (comme on dit…) et puis surtout, précipitez vous pour vous procurer cette petite merveille alors que vient juste de sortir le tome II tant attendu par les amateurs.

 

Un livre absolument indispensable ! Superbe !

 

 

Joseph

 

Le tome II vient de sortir : à suivre donc !

 

légendes de la garde - automne 1152,david petersen,gallimard jeunesse,sandales d'empédocle jeunesse,claire bretin

 

Légendes de la Garde - Automne 1152 ; David Petersen ; Traduit de l’anglais (Etats-Unis) : Marion Roman ; Tome II : Légendes de la Garde - Hiver 1152 ; Traduit de l’anglais (Etats-Unis) : Corinne Daniellot ; Editions Gallimard Jeunesse, Hors collection, janvier 2008, 18,5 € ; Janvier 2011, 20 € pour le tome II 

 

Publié dans #bandes dessinées, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

J'ai le vertige

A lire d'une traite, pour ne pas oublier !

Ecoutez la voix de Syvia.

 

j'ai le vertige,jennifer roy,les romans alice jeunesse,sandales d'empédocle jeunesse,claire bretin

" En 1939, les Allemands ont envahi la ville de Lodz, en Pologne. Ils en ont clôturé une partie au moyen de fil de fer barbelé. Puis ils y ont confiné 270 000 Juifs. C'était ça le ghetto de Lodz.

Les Alliés ont libéré le ghetto à la fin de la guerre, en 1945. Seul 800 Juifs en sont sortis vivants. parmi eux, il n'y avait que douze enfants. J'étais l'une des douze." 

Extrait d'un entretrien avec Sylvia Perlmutter, mars 2003. 

Les Romans Alice Jeunesse

 

Lire la suite

Publié dans #Ados, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

La petite fille à la jambe de bois

La petite fille à la jambe de bois ; Hélène Castelle ; Illustrations : Marion Arbona ; Editions les 400 coups, janvier 2011, 11,9 €

 

la petite fille à la jambe de bois,les 400 coups,sandales d'empédocle jeunesse,claire bretin

 

Penny est malheureuse, elle qui n’a que six ans doit subir les moqueries des autres, et s’enferme chaque jour un peu plus dans son monde. Sa seule amie ? Une araignée prénommée Gypsie. Penny est particulière, elle a une jambe de bois et ne supporte plus sa différence, au point d’en devenir méchante et d’avoir des activités étranges pour une petite fille de son âge.

Et si son amie Gypsie lui faisait un cocon, peut-être en sortirait-elle différente ? Pas certain que cela marche.

C’est une jolie histoire que nous raconte là Hélène Castelle sur la différence et la difficulté d’exister en étant différent. Les illustrations de Marion Arbona mettent en place tout un monde à la fois ludique, étrange et poétique.

 

Un très bel album à découvrir en cette fin de mois de janvier. 

 

la petite fille à la jambe de bois,les 400 coups,sandales d'empédocle jeunesse,claire bretin

 

Illustrations : Merci et avec l'aimable autorisation des éditions les 400 coups. Tous droits réservés.

Publié dans #Albums, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Le mangeur de sons

Le mangeur de sons ; Chritos Ortiz ; Illustrations : Lauranne Quentric ; 
Editions les 400 Coups, janvier 2011, 11,9 €

 

le mangeur de sons,christos,lauranne quentric,les 400 coups,sandales d'empédocle jeunesse,claire bretin

 

 

le mangeur de sons, Christos, Lauranne quentric, les 400 coups, sandales d'Empédocle jeunesse, claire bretin

 

 

C’est l’histoire d’un ogre. D’un gourmand, avide de manger toujours et encore. Mais pas de n’importe quel ogre. Celui là est l’ami de tous, car c’est un ogre mangeur de sons. Le souci c’est que c’est un véritable goinfre et qu’il y a de plus en plus de bruit. Alors notre ogre grossit, grossit et finit par tomber malade. Les enfants vont alors se mettre de la partie pour sauver leur ami. Une jolie histoire, drôle sur l’amitié, et l’importance du bruit (trop de buits) dans nos sociétés.

 

A découvrir pour l’histoire et les illustrations qui donnent du peps au récit. Trop bon !

 

le mangeur de sons,christos,lauranne quentric,les 400 coups,sandales d'empédocle jeunesse,claire bretin



Illustrations : Merci et avec l'aimable autorisation des éditions les 400 coups. Tous droits réservés.

Publié dans #Albums, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Libre


Libre, éditions Syros, mini syros collection soon, sandales d'empédocle jeunesse, claire bretin

 

Libre ; Nathalie Le Gendre ; Editions Syros ; Collection : Mini Syros Soon ; janvier 2011, 2,95 €

 

Tout commence par un cauchemar, mais heureusement Amu se réveille. Amu vit sur la planète Hamada, où l’eau est une denrée rare et précieuse. Son peuple est différent du notre, leur corps n’est pas le même notamment parce qu’il est de couleur pourpre. Les terriens qui l’ont colonisé sont gentils avec Amu, ils l’appellent Rigolote, parce qu’elle sourit tout le  temps, qu’elle est toujours souriante. Sa vie se déroule tranquille, rythmée par des rituels bien établis et le travail qu’elle fournit à une famille de terrien. Tout semble normal, même si Amu ne doit jamais manger ce qu’elle cultive. On la met régulièrement en garde, les fruits et les légumes la tueraient.
Mais qu’est ce qui est le plus dangereux pour la petite fille ? Les légumes ou les terriens qui ont l’air si gentil ? Et si quelque part dans sa mémoire endormie se trouvait autre chose ?

Un court roman de science fiction efficace et bien fait qui dénonce en passant les pratiques coloniales et les dérives par rapport aux autres surtout quand ils sont différents.

 

Côme. 

Publié dans #SF et Fantastique, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Parents à vendre

 

parents à vendre,carole tremblay,ninon pelletier,éditions les 400 coups,librairie jeunesse,sandales d'empédocle jeunesse,claire bretin

Parents à vendre ; Carole Tremblay ; Illustrations : Ninon Pelletier ; 
Editions les 400 Coups, janvier 2011, 11,9 €

 

 

 

parents à vendre,carole tremblay,ninon pelletier,éditions les 400 coups,librairie jeunesse,sandales d'empédocle jeunesse,claire bretin

 

 

C’est pénible les parents. Ils ne sont jamais contents, ne sont jamais d’accord et veulent toujours acheter des trucs moches, inutilisables et mauvais. Moi je suis plutôt cool, et j’aimerais bien acheter des bonbons, une belle robe… mais eux, ces rabat-joie, ils ne veulent rien (trop cher, trop gros, pas bon pour la santé…). Alors comme on est chez MégaSuperTout, je suis allée au rayon des parents et là j’en ai essayé plein.

Je m’appelle Marianne, et je crois que ce soir je vais manger des brocolis pour faire plaisir à mes parents préférés finalement.

 

Drôle et tendre : à découvrir.Si vos enfants en ont ras le bol de vous, offrez leur cet album !

 

 

Illustrations : Merci et avec l'aimable autorisation des éditions les 400 coups. Tous droits réservés.

Publié dans #Albums, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Une porte sur demain

Une porte sur demain, claire gratias, mini syros, collection soon, sandales d'empédocle jeunesse, claire bretin

 

Une porte sur demain ; Claire Gratias ; Editions Syros, collection Mini Syros Soon,
janvier 2011, 2,95 €

 

 

Malo a été renversé par une voiture et depuis sa sortie du coma, il réapprend peu à peu la vie, il ne savait plus lire, écrire, parler, il maîtrise péniblement maintenant une centaine de mots. Tina sa sœur sature, elle n’en peut plus de cette situation, a l’impression de ne pas exister, d’être transparente face à ce frère qui l’adore et qui réclame toute l’attention de ses parents. Lorsque la crise vient, ceux ci décident de l’envoyer chez le Docteur Schmürz qui pratique l’hypnose fréquentielle et qui va redonner goût à la vie et confiance en l’avenir à la jeune fille.

Un court roman typique de la collection, tendre et optimiste sur l’amour entre frère et sœur, la vie tout simplement avec une pointe de fantastique, juste ce qu’il faut pour grandir. Chouette comme tout ! Certainement l'un des plus abordables et légers de la fournée de janvier. 

 

 

Côme 

Publié dans #SF et Fantastique, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Toutes les vies de Benjamin

 

toutes les vies de benjamin,ange,syros,mini syros soon,sandales d'empédocle jeunesse,claire bretin

Toutes les vies de Benjamin
Ange
Editions Syros, collection Mini Syros Soon, janvier 2011, 2,95 €

 

Cela commence par des références bien connues, l’école Bradbury est en visite dans un centre scientifique. On se dit que cela va être gentillet ! Nous sommes en 2022. Benjamin s’ennuie. Lui le garçon timide, souffre douleur de sa classe et notamment des deux pestes Lucie et Capucine, qui viennent une fois de plus de l’humilier s’est éloigné du groupe. Il n’assiste donc pas aux explications du scientifique de service qui explique que le centre explore les Univers Parallèles : en fonction des choix que l’on fait, la vie et le temps ne sont plus les mêmes. Alors qu’un incendie se déclenche et que la panique gagne le centre qui est évacué en urgence, Lucie s’affole de ne pas retrouver Benjamin. Prise de remords, elle part à sa recherche et va le retrouver installé sur un fauteuil, un casque sur la tête et va avoir bien du mal à le récupérer. Le rythme s’accélère peu à peu et le défilé des vies testées par Benjamin est une réussite. C’est très bon à découvrir.

 

 Côme.

 

Publié dans #SF et Fantastique, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Patrice Lumumba - La parole assassinée

Patrice Lumumba - La parole assassinée ; Yves Pinguilly ; Oskar Editions ;
Collection : Histoire et Société ; novembre 2010, 8,95 €

 

 

Patrice Lumumba - La parole assassinée, Yves Pinguilly, Oskar éditions, sandales d'empédocle jeunesse, claire bretin

 

 

Ce petit livre ne peut pas contrairement à d’autres titres de la collection se lire comme un roman. L’auteur a choisi en effet de donner directement la parole (de nombreux extraits de discours) à Patrice Lumumba et à son histoire. On est donc plus proche ici de l’essai historique de type biographique que d’un roman au sens classique du terme. Cette situation précisée, cela n’enlève en rien aux qualités de ce livre. Il commence par un rappel instructif sur l’Afrique, avant, pendant et après la colonisation. Le contexte de colonisation du Congo dans lequel va naître, grandir et s’affirmer Patrice Lumumba. L’ouvrage permet surtout d’entendre sa voix et sa différence, lui dont ses assassins iront jusqu’à faire disparaître le corps pour mieux étouffer la voix.

L’indépendance douloureuse de cette ancienne colonie belge et les errements politiques qui vont suivre sont particulièrement bien décrits. L’interview de l’auteur à la fin du livre est particulièrement éclairante sur l’Afrique d’hier et d’aujourd’hui et nous informe sur une situation particulièrement complexe et trouble dont nous ne saurions ignorer l’histoire que nous avons en partie modelée. C’est très bien fait et efficace, mais donc ce n’est pas un roman. Avis aux amateurs. 

 

Joseph

Publié dans #Ados, #Documentaires, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

27 janvier 2011

Les sorcières de Skelleftestad Tome I

 

sorcièreI.jpg

 

Avertissement des lutins : les sorcières se réunissent pour des fêtes dont la débauche est indescriptible et "les sorcières aiment boire..."
Toute ressemblance avec... est bien évidemment fortuite !!! Belle lecture !

 

Lire la suite

Publié dans #Ados, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Pétula la petite chienne aux idées géantes

Pétula la petite chienne aux idées géantes ; Bel Mooney ; Traduit de l’anglais : Karine Chaunac ; Illustrations : Clément Devaux ; Editions Gallimard Jeunesse,
collection Folio Cadet, janvier 2011, 5,7 €

 

pétula.jpg

 

 

Harry dont les parents viennent de divorcer, a toujours rêvé d’avoir un chien. Face au refus de ses parents et notamment de sa mère, avec laquelle il vit, il a même imaginé Prince (le chien fantôme, grand fort, l’ami de tous les instants). Un jour alors qu’il revient d’une journée calamiteuse à l’école (difficile de se faire des amis quand on est le nouveau), il trouve sa maman dans un drôle d’état : elle a une surprise pour lui. Dans la cuisine l’attend (aux dires de sa mère) ce qu’il attend et réclame depuis toujours. Mais lui alors, pour le coup apprécie moyennement : qu’est-ce que c’est que ce truc blanc minuscule. Maman a en effet craqué pour un bichon maltais.

Pourtant Pétula (maman adore Pétula Clark) va partir à la conquête d’Harry et lui permettre de se faire de nouveau amis tout en assurant sa protection (non mais des fois !). Ce n’est pas parce qu’on est minuscule qu’on n’est pas capable de donner de la voix et d’impressionner son entourage. Vous le découvrirez, Pétula est très particulière. Une histoire drôle et tendre,  qui nous montre avec douceur, l’adaptation d’Harry et son évolution. Bien malheureux au départ du roman, on le retrouve ensuite plein d’énergie et de joie de vivre. Un très bon moment de lecture à faire découvrir sans faute à nos jeunes amis. 

 

Joseph

Publié dans #romans junior, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

La fameuse invasion de la Sicile par les ours

Une histoire merveilleuse, du rythme, de l'aventure et de quoi réfléchir.
Alors pourquoi se priver de relire cette histoire rééditée de façon magnifique chez Stock ?

Les illustrations sont aussi de Dino Buzzati 

 

invasiondesours.jpg

 

La fameuse invasion de la Sicile par les ours ; Dino Buzzati ; Traduit de l’italien : Hélène Pasquier ; Editions Stock, décembre 2010, 12 €

 

« Le bon Roi Léonce règne sur le peuple des ours niché au sommet des montagnes de Sicile. Tout n’est alors que paix et douceur jusqu’à cet âpre après-midi d’hiver où Tonin, unique fils du Roi, est ligoté et emporté par des chasseurs loin, très loin dans la vallée. L’heure de la vengeance a sonné. Il faut attaquer le peuple des hommes et envahir leur territoire, faire tomber le Grand-Duc, ce tyran de pacotille, et contraindre à parler celui qui pourra livrer le secret de la disparition du jeune ourson.

Tonin aura fort heureusement la vie sauve, Léonce sera proclamé Roi des hommes et des ours, et ceux-là cohabiteront désormais en bonne intelligence. Mais cette délicate harmonie sera de courte durée : on s’encanaille chez les ours, on prend le pli d’une vie de débauche à l’image de l’homme. Léonce le comprendra trop tard, et à ses dépens : ces deux peuples ne sont décidément pas faits pour vivre ensemble. Il y aura des kilomètres enneigés à parcourir, des mystères à résoudre, des créatures monstrueuses à combattre et des traîtres à débusquer pour braver tous les obstacles de ce conte merveilleux.

À coup de baguette magique, de machineries diaboliques et de prédictions abracadabrantesques, l’énigme du chaos sera percée à jour. Et pas d’heureux dénouement pour saisir l’importance de quelques réflexions lancées sur le pouvoir, la richesse, la mort et l’importance du souvenir. Il faudra que celui par qui débute l’épopée s’éteigne et laisse place au renouveau.Du conte, qui mêle ici plusieurs autres genres littéraires comme le théâtre tragique et la poésie, Dino Buzzati reprend quelques essentiels : magie, esprits des aïeux, adjuvants et opposants à la victoire, dragon du lac et manoirs hantés… Et puis il y a l’esprit chevaleresque, le courage face aux multiples péripéties cher aux enfants qui sortiront de ce texte comme d’une noble aventure. »

 

 

Publié dans #romans junior, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Atlantis en poche

Laissez vous charmer par Adèl et entraîner dans des aventures absolument fantastiques... un petit clic et hop...

 

AtlantisPocheI.jpg


 

Publié dans #Ados, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

24 janvier 2011

Hyacinthe et Rose

 

hyacintheextrait-2.jpg

 

Hyacinthe et Rose ; François Morel ; Illustrations : Martin Jarrie ; 
Editions Thierry Magnier, octobre 2010, 31 €

 

 

Hyacinthe et Rose.jpg

 

C’est leur petit fils, l’un des neuf, à Hyacinthe et Rose qui raconte, son enfance, son adolescence passée au contact de ses grands parents adorés. Lui vieux militant communiste bourru, elle petit bout de femme catho, dont le seul point commun restant pour son regard d’enfant semble être leur amour des fleurs. Ses émois d’enfants, d’ado, on les retrouve au travers des ses séjours chez eux et de leur amour pour les fleurs. Leur jardin est magnifique et fait l’admiration de tous. Leur Bible ? Le Nouveau Jardinier Fleuriste d’Hipollyte Langlois dans son édition de 1908, qu’un impudent aura le front de mettre en couleur : les reproductions sont en noir et blanc. 

Toute la vie de ces deux là semble tourner autour des fleurs et du jardin. C’est ainsi qu’on assiste au tourbillon de la vie, des gaffes des plus jeunes, des rivalités entre cousins… jusqu’à la fin. Hyacinthe avait planté un rosier rouge pour accompagner les camarades dans leur dernière demeure, mais il faut bien l’avouer, ceux-ci se sont obstinés jusqu’au bout à partir en hiver.

Eux Hyacinthe et Rose vieux couple d’inséparable auront un tout autre destin, car un soir d’été, râlant, ne voyant pas revenir sa Rose, il partira une dernière fois à sa recherche.

C’est une très belle histoire, à la fois touchante et drôle,  que nous conte ici François Morel. Le plus absolument indéniable de l’album ce sont les illustrations de  Martin Jarrie : tout simplement sublimes. Ses fleurs réelles ou imaginaires, trônent en pleine page, éclatantes de couleurs vives et nous laissent imaginer un peu du jardin de Hyacinthe et Rose.

 

Tout simplement Merveilleux !

 

 

hyacintheextrait-3.jpg

 

Jean-Luc

 

Illustrations : merci et avec l'aimable autorisation des éditions Thierry Magnier. 

Publié dans #Albums, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Milo veut décrocher la lune

rsz_1rsz_1rsz_fond.jpg

 

Et si avec Milo vous décrochiez la lune ? 

Lire la suite

Publié dans #Albums, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Le serment de Délos

le serment de delos.jpg

 

 

Le serment de Délos ; Brigitte Heller-Arfouillère ; 
Editions Flammarion Jeunesse, janvier 2011, 5,5 €

 

Brigitte Heller-Arfouillère  a choisi de nous conter la légende de Cydippé et Acontios. Construite comme une tragédie grecque, cette histoire d’amour improbable entre deux jeunes gens qui n’auraient jamais du se rencontrer vous emmènera en Grèce sous Périclès pour y découvrir la société athénienne et ses méandres. Croyances, organisation sociale, politique, place des garçons et de filles dans cette société, tout y est évoqué avec bonheur. On suit la malheureuse Cydippé qui croit bientôt devenir folle prise au piège du serment qu’elle a prononcé devant le temps d’Artémis et par la volonté de fer de la déesse. Ses doutes, ses tracas, nous guident dans le roman, prise qu’elle est  entre son attirance pour le bel Acontios et sa place de jeune fille de bonne famille qui ne doit pas trahir son père et sa mère.

C’est une histoire passionnante et fort bien écrite qui nous entraine dans les méandres de la Grèce antique, entre réalité de la vie quotidienne et intervention des dieux qui ne sont jamais très loin. Un réel plaisir de lecture pour un histoire qui pourrait être une tragédie mais qui pour une fois dans les légendes grecques ne se termine pas dans un bain de sang.

 

Un très bon roman à découvrir sans faute pour les amateurs du genre et pour les novices qui sauront comme nous se régaler. 

 

Jean-Luc

Publié dans #romans junior, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook