Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08 février 2010

Splat est amoureux

Splatest amoureux.jpg

Rob Scotton
Traduit de l'anglais par Rose-Marie Vassalo
Editions Nathan, février 2010, 12,9 €

 

« Miroir, joli miroir, dis-moi : qui est le plus beau des chats ? »

C'est la question fondamentale que se pose notre Splat préféré. Et oui il est de retour et comme vous n'avez pas pu le remarquer sur la couverture : il est amoureux ! De qui ? D'une délicieuse petite chatte aussi blanche que lui est noir. Ses yeux bleus ont rendu le chaton totalement frapadingue de la belle malgré les taquineries quotidiennes qu'elle lui réserve. Un joli album sur les premiers émois amoureux, sur la différence, la confrontation avec les autres. Nous on est d'accord avec Kattie , Splat : « Je t'aime très fort ». Laissez vous tenter.

Splat-logo-filtered.jpg

Lire la suite

Publié dans #Albums, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Est-ce que je peux avoir la tête dans les nuages et les pieds sur terre ?

Têtedanslesnuages.jpg

Une anthologie de poèmes choisis par Célia Galice et Emmanuelle Leroyer
Illustrations : Bombo ! Préface de : Michel Butor
Bayard Jeunesse, janvier 2010, 9,9 €

Est-ce que je peux avoir la tête dans les nuages et les pieds sur terre ? Le deuxième album de poésies, sorti en ce mois de janvier chez Bayard Jeunesse, est comme son presque jumeau, lui aussi un régal.

Le recueil est cette fois-ci préfacé par Michel Butor qui nous entraine dès les premières lignes « là-haut » dans un autre monde. Un texte rafraichissant et porteur d'espoir.

Même principe que dans l'autre opus : un choix fantastique de textes, la liste des auteurs avec une courte biographie en fin de volume, une table des matières qui est un bonheur à elle toute seule, et des illustrations de Bombo qui comme les textes qu'elles embellissent à merveille, invitent au rêve.

A savourer, confortablement installé dans un fauteuil douillet : les enfants adorent, les parents vont l'adopter.

Louise

Lire la suite

Publié dans #Contes et poésie, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

La princesse grenouille et autres contes

Laprincessegrenouille.jpg

La princesse grenouille et autres contes
Collectés et adaptés par Alexandre Afanassiev
Traduit du russe par Anne-Marie Passaret
Illustré par Julie Ricossé
Gallimard Jeunesse, Voyage en Page, octobre 2008, 2,5€

Un petit livre pour passer de bons moments de lecture, seul ou à plusieurs. Plusieurs contes sont réunis dans ce petit recueil dont la langue les oiseaux (le jeune héros qui les  comprend en tirera malheur et bénéfice) ; la princesse grenouille (découvrez le destin de la fille de Kocheï l'immortel) ; les oies sauvages (un frère et une sœur, un conte magique sur l'obéissance et ses risques...) et enfin Maria Morevna (le plus long des contes qui met en scène un prince Ivan Tsarevitch, ses trois sœurs Maria,Olga et Anna et leur destin face à la magie, à KochaÏ l'Immortel et la sorcière Baba Yaga). Toute l'âme russe dans ces quatre contes pour galoper sur de fiers coursiers dans les vastes plaines de Russie au côté des héros. Le livre se termine par quelques pages de jeux sympas pour varier les plaisirs.

Pour tous les amateurs de la Russie éternelle et pour les amoureux des contes.

Joseph

Lire la suite

Publié dans #Contes et poésie, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

01 février 2010

La maison de la nuit Tome I

MArquéeI.jpg

Tome 1 : Marquée
P-C Cast, Kristin Cast
Traduit de l'anglais Julia Lopez
Editions Pocket Jeunesse, janvier 2010, 14,95 €

 

Depuis que sa mère s'est mariée avec John, il y a trois ans, Zoey n'arrive plus à communiquer avec elle. John fait partie du Peuple de la Foi, religion ultraconservatrice et a peu à peu imposé sa façon de vivre à sa famille. Zoey le hait et c'est réciproque. Pourtant, le jour où un Traqueur, appartenant à la Maison de la Nuit, vient la marquer pour qu'elle y entre à son tour, c'est vers sa mère qu'elle se tourne. Mauvais choix ! Sa mère et son beau-père ne la comprennent pas et veulent la « guérir ». Face à ce rejet, elle se sauve chez sa grand-mère : Sylvia Redbird. Cette dernière entretient des liens étroits avec les esprits de la nature, comme la lignée de sages tribaux Cherokee à laquelle elle appartient. Elle va aider sa petite-fille à intégrer la fameuse école de vampires. Zoey arrive à la Maison de la Nuit avec une marque différente des autres novices, la sienne est pleine comme celle des vampires adultes. Son instinct lui dicte de ne pas évoquer sa rencontre avec la déesse Nyx lorsqu'elle s'est rendu chez sa grand-mère. Nyx ne lui a pas indiqué ce qu'elle devait faire précisément, ni comment trouver sa place dans cette nouvelle vie. Avec Lucie, sa compagne de chambre et ses ami(e)s, arrivera-t-elle à s'imposer face à la terrible Aphrodite, prêtresse des Filles de la Nuit, et surtout à séduire le bel Erik Night ?

Ici, les vampires possèdent leur école où ils étudient pour devenir de parfaites créatures de la nuit. Le cursus scolaire dure 4 ans. Au cours de ces années, la Transformation physique et psychique s'opère au fur et à mesure jusqu'à ce que l'on devienne un vampire adulte. Mais à tout moment l'élève peut rejeter ce phénomène et mourir.

C'est dans cette atmosphère étrange que l'on découvre une héroïne au caractère bien trempé mais fragilisée par sa nouvelle identité et sa nouvelle vie. Le passage de l'adolescence à l'âge adulte avec tous ces questionnements, ses émotions extrêmes mêlé à la magie d'un univers horrifique est passionnant. Bien sûr, on ne peut s'empêcher de penser à « Twilight » quand Zoey arrive dans sa nouvelle école et qu'elle rencontre le garçon le plus mignon mais la ressemblance s'arrête là. En effet, l'esprit du chamanisme amérindien toujours en lien avec la nature est très présent dans l'histoire et apporte une vraie originalité. L'écriture est alerte (bien traduite) et tout s'enchaine avec vivacité.

Entrez dans cet univers unique et plein de suspens où tout reste à découvrir : Aphrodite a des visions prémonitoires étranges, les élèves seraient-ils manipulés ?

P.C et Kristin Cast ont un talent certain. On trépigne déjà d'impatience pour la sortie du tome2 « Trahie » à paraître en juin 2010. A découvrir et à dévorer d'urgence !

 

Delphine V.

 

 

Krabat

Krabat.jpg

Otfried Preussler
Traduit de l'allemand par Jean-Claude Mourlevat
Bayard Jeunesse, janvier 2010, 11,9€


Krabat est un jeune mendiant, âgé de quatorze ans, qui parcourt la région, accompagné de ses deux jeunes compagnons. Mais très vite il fait un rêve récurent : onze corbeaux perchés sur une barre le regardent fixement et l'appellent, « Obéis à la voix du maître du moulin... ». Alors, malgré les mises en garde, il finit par partir seul, et par trouver le fameux moulin, le maître étrange et ses onze compagnons.

Très vite vous découvrirez qu'il s'agit en fait, en plus d'être un moulin, d'une Ecole Noire, conduite par un homme aux pouvoirs puissants possédant le Koraktor, le Livre des ténèbres.

De découvertes en surprises, Krabat va peu à peu s'adapter ou presque à ce nouveau monde dont il est de toute façon prisonnier, ses tentatives de fuites ayant toutes été vaines.

Magie (notamment avec les séances d'initiation des apprentis, leur étrange résistance à l'effort, leur capacité à se transformer en corbeau et on pense au conte des frères Grimm...) monde étrange, Krabat, est un roman sombre dont les héros sont ces jeunes apprentis de ce mystérieux moulin, soumis à un étrange destin. Sombre en effet est celui de ces jeunes gens, car à chaque fin d'année la tension monte, les rivalités se déchainent et le drame approche.

Véritable roman initiatique, Krabat est également un roman sur l'amitié, la fidélité, la résistance au mal, la mémoire, l'attachement indéfectible à la liberté.

Un roman du célébrissime auteur allemand Otfried Preussler enfin traduit ( merci Bayard) pour notre plus grand bonheur et par l'une de nos meilleures plumes (Jean-Claude Mourlevat). Un roman envoutant dont la tension monte progressivement, de manière presque imperceptible, surprenante, qui nous entraine loin, très loin dans une autre époque, pleine de dangers, de croyances oubliées, de rituels, de poésie enfin, un monde rude dans lequel vous vous attacherez bien vite au destin de Krabat et de ses amis.

 

Un excellent cru de la collection Millézime  à découvrir de toute urgence : un régal !

Jean-Luc Clerc

Si je donne ma langue au chat, est-ce qu'il me la rendra ?

Langueauchat.jpg

Si je donne ma langue au chat, est-ce qu'il me la rendra ?
Une anthologie de poèmes choisis par Célia Galice et Emmanuelle Leroyer
Illustré par Oréli, préface de Jean-Pierre Verheggen
Bayard Jeunesse, janvier 2010, 9,9 €

 

 

Plusieurs anthologies de poésies sont sorties en cette fin de mois de janvier, et comme il a fallu choisir pour la sortie de cette semaine, c'est l'avis d'Amandine (la libraire) qui a aimé particulièrement les illustrations qui l'a emporté.

Un recueil au choix (bravo !) de textes superbement illustrés (A découvrir en cliquant sur lire la suite) et choisis, avec une préface de Jean-Pierre Verheggen.

Un ouvrage au format agréable, très bien organisé avec une table des matières de folie et puis à la fin de courtes biographies de tous les auteurs mis en valeur dans ce très joli écrin.  Difficile à commenter plus avant :

 

« Chut : chut - retiens tes mots - bouche cousue - motus - pour dire tellement plus - avec moins. » François David (p. 57)

Lire la suite

Publié dans #Contes et poésie, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

Les histoires d'Emile et Lili

couv-28-270x361.gif

Écrit et illustré par Mo Willems.
Traduit de l'anglais par Marie-Agathe Le Gueut
Editions Tourbillon,février 2010, 7,9€

Où l'on retrouve Emile (l'éléphant) et Lili (la petite cochonne) : et on les retrouve avec bonheur parce qu'il faut bien vous l'avouer, nous aimons beaucoup cette série. Ah, Lili en tutu, en train d'essayer de convaincre son compère de danser, mais un éléphant ça ne danse pas !Et le moins qu'on puisse dire c'est qu'il n'est pas doué notre Emile. Toujours en retard, toujours décalé ou en contre temps. C'est la catastrophe et pourtant, il en fait des efforts. Des histoires drôles avec deux personnages attachants, des dessins dépouillés et toujours en mouvement, et puis des bulles avec des textes courts pour les tout jeunes lecteurs qui veulent se lancer seuls dans la lecture. Trop, trop, trop bon !

Ne boudez pas votre plaisir, rejoignez le club des fans d'Emile et Lili.

 

En cliquant sur lire la suite : les autres livres de la série, des pages des albums à découvrir, et le site de l'éditeur et bien évidemment celui de l'auteur .

danse-34.gif

danse-36.gif

Lire la suite

1,2,3 Qui est là ?

1,2,3 qui est là ?.jpg

1, 2, 3 Qui est là ?
Sabine De Greef
L'école des Loisirs, collection Pastel, octobre 2003, 11€

 

Les trois petits cochons, vous connaissez ! Mais ceux-là, les avez vous déjà rencontrés ? Non, chut ... doucement ne faites pas de bruit, ils vont se faire repérer ! Car ils sont en visite, et pas n'importe où. Un petit livre cartonné, dans lequel nos héros vont découvrir peu à peu quel peut bien être le propriétaire des lieux avec un système de rabats malins et surprenants. A lire avec votre bambin blotti sur vos genoux : et là, peu à peu la tension monte, monte....vite : saurez vous fermer la porte, non le livre ... à temps ?

 

Génial, à découvrir d'urgence

 

Louise

 

Publié dans #Albums, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Dragonologie

Dragonologie.jpg

The Templar Company plc.
Traduit de l'anglais : Emmanuelle Pingault.
Editions Milan Jeunesse, avril 2004, 22€30

Ce livre superbement illustré vous permettra de retrouver sur une carte les lieux et les différentes espèces de dragons. Vous pourrez toucher un échantillon de membrane de dragon de différentes espèces ; vous aurez même la possibilité de tout savoir sur la morphologie de l'espèce ; suivre l'évolution d'un des animaux dans l'œuf ; tout savoir sur leur alphabet..

Là encore comme dans tous les livres de cette collection, des pochettes pleines de surprises se retrouvent de loin en loin dans l'ouvrage permettant de découvrir ou d'illustrer un des multiples secrets que veut nous dévoiler l'ouvrage.
Une vraie réussite là encore pour un bel ouvrage, richement illustré, aux textes intéressants qui fera rêver petits et grands.

Pour tous ceux qui aiment et croient aux Dragons.

Louise-Mathilde

25 janvier 2010

Araminta Spookie, la série

Les nounous fantômes.jpg

Une série drôle et déjantée d'Angie Sage. Des petits romans surprenants, bien écrits, remplis d'imagination et d'inventions. Quatre tomes au format délicieux, cartonnés, pour découvrir Araminta, sa famille, ses amis, sa Maison aux Revenants. Enfin, si vous souhaitez déménager rapidement évitez peut-être de laisser traîner le tome I à portée de vos enfants, cela pourrait très mal tourner.

Nous, on adore et on attend avec impatience le tome 5 (les Nounous fantômes : voir couverture) qui arrive début février, les libraires ont un stock de chips au fromage et aux oignons pour vous faire patienter !

 

Et en cliquant sur la suite : les chroniques des premiers tomes, des illustrations tirées des livres et les sites de références : rejoignez le clan des accros...

Lire la suite

Publié dans #romans junior, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Sur les trois heures après dîner

Sur les trois heures après dîner.jpg

Michel Quint
Éditions Gallimard Jeunesse, Collection Scripto
(Première édition : Belem éditions, 2004) février 2009, 7€

« On n'est pas sérieux quand on a dix-sept ans. » Voilà ce que proclamait Rimbaud. Ici pourtant, Rachel a dix-sept ans et sa vie bascule. Tout devient sérieux quand elle tombe amoureuse... de son professeur de théâtre, Thomas Bertin. Le soir de leur rencontre, elle comprend qu'elle aimera cet homme jusqu'à son « dernier battement de cœur. » Oui, mais voilà, Thomas Bertin a déjà une compagne, Babette, et est heureux.

Nous sommes dans l'univers du théâtre pourtant, et la tragédie frappe lorsqu'un jour, Thomas ne se présente pas en cours. Rachel, inquiète, décide de se renseigner et entre de plain pied dans le monde de la maladie. Un monde où la force de son amour l'amènera à l'impensable. Et Cyrano de Bergerac deviendra le projet d'une vie. La très symbolique scène de l'agonie de Cyrano pendant qu'il lit à Roxane la « lettre de Christian » se révélant emblème de l'histoire d'amour de Thomas et Rachel.

Récit d'un amour passionné, hors-normes, récit d'une amitié étonnante, d'une alliance contre le destin, ce court roman a la grâce des précédents ouvrages de Michel Quint (Effroyables jardins). Dans un style dépouillé, concis, parfois lapidaire, avec une syntaxe heurtée. La mise en abyme de la tragédie dans la tragédie, quoiqu'un peu convenue peut-être, fonctionne. Sans jamais tomber dans un pathétisme déplacé, ni dans l'expression d'un sentiment amoureux juvénile débordant, Michel Quint nous parle de la force des femmes, de la force de leur amour, et évite les pièges de la trop classique amourette entre l'élève émerveillée et son - oh - si merveilleux professeur. Tragédie, ce roman est aussi roman d'apprentissage et histoire d'une vocation. Rachel devra grandir. Vite. Brutalement. Et aimer. Éperdument. Sans égoïsme. Se relever et vivre enfin.

Une bien belle lecture adolescente.

Mathilde Piccoletti

Publié dans #Ados, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Percy Jackson

9782226207180-j.jpgRick Riordan
Traduit de l'anglais (américain) par Mona de Pracontal
Editions Albin Michel, collection WIZ, trois tomes parus.

 

Une série de l'auteur américain Rick Riordan, absolument formidable surtout si vous aimez la mythologie grecque et la mise au goût du jour de la présence des dieux de l'Antiquité, de leurs aventures, le tout dans un cadre très contemporain. La série se construit sur un postulat de départ simple : les dieux grecs ont non seulement existé, mais ils sont toujours parmi nous. Simplement, ils se sont lassés de ceux qui pendant longtemps ont été leurs jouets et l'objet de leur désir ou de leurs caprices pour intervenir de moins en moins voir plus du tout dans notre vie quotidienne. Oubliés depuis longtemps, ils sont relégués au rang de légendes et de vieilles histoires plus ou moins oubliées. En décidant de ne plus intervenir dans notre monde, les divinités antiques s'étaient engagées également il y a bien longtemps à renoncer à séduire les hommes ou les femmes de l'espèce humaine et donc de ne plus avoir d'enfants avec eux. En effet, ces enfants sont particuliers, ce sont ce que l'on appelle des sang-mêlés ou demi-dieux dont la puissance et les pouvoirs peuvent être dangereux notamment depuis qu'une prophétie a prédit que l'un d'entre eux pourrait provoquer la perte et la fin définitive cette fois-ci des dieux de l'Olympe.

 

Mais un dieu de l'Olympe peut-il être raisonnable et se tenir à ce genre de promesse ?  Ont-ils été capables de résister à la tentation de séduire des humains ?

Bien écrit (très bien traduit) d'un style alerte, Percy Jackson est devenu une série avec la parution du tome III (nouvelle jaquette chez Wiz pour les trois tomes Les personnages dont le héros et de nombreux seconds rôles sont pertinents : voir le satyre Grover amateur de canettes et de fer blanc ; ou la description corrosive des dieux. Ils gagnent en profondeur au fil des tomes. Les aventures sont palpitantes : découverte d'un lieu spécial pour enfants de la même origine protégé des humains ;  complot contre les dieux ;  malédiction ;  monstres assoiffées de sang (-mêlés).

Un savant mélange d'aventures dans notre monde contemporain, et pour les amateurs, de mythologie grecque. Les mythes sont utilisés comme toile de fond de façon intelligente et cohérente : les amateurs ne peuvent ignorer l'une des rares séries jeunesse qui traite de façon aussi complète ce thème ; avec des personnages fragiles qui se cherchent (recherche du père absent...). Une vraie bonne idée, une série passionnante.

Lire la suite

Publié dans #Ados, #romans junior, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

L'héritier de Dracula

L'héritierdeDracula.jpg

Sam Stall
Traduit de l'anglais (Etats-Unis) Stan Barets
Illustrations de Roland Sarkany
Editions Tornade, septembre 2009, 23€

"En 1897, Archibald Constable & Co publièrent Dracula, le roman de Bram Stocker, chef d'oeuvre de la littérature fantastique.
Mais, pour une raison inconnue qui fait encore gloser les spécialistes, l'éditeur, à la veille de l'impression, retira de cette oeuvre le premier chapitre qui ne fut jamais publié. Or, voici qu'il réapparaît aujourd'hui, au coeur de cette troublante énigme interactive. L'héritier de Dracula se déroule dix ans après les terrifiants événements narrés dans le roman originel. Jonathan et Mina Harker forment un couple heureux et vivent à présent à Bixby, en Angleterre.
Leur ami, le docteur John Seward, est alors sur la piste d'une série de meurtres qui lui semblent étrangement familiers. A l'occasion d'une crise de somnambulisme, une fillette de 14 ans s'enfuit du domicile familial et disparaît dans la nuit. Deux autres victimes, " mortes accidentellement ", sont découvertes vidées de leur sang. Or, on n'en retrouve pas la moindre trace sur les lieux du drame. Lorsque le docteur Seward fait part de ces étranges constatations à Abraham van Helsing, le célèbre chasseur de vampires, tous les soupçons semblent accuser Jonathan Harker.
En effet, Harker, invité par le comte, a séjourné plusieurs semaines au château de Dracula. N'aurait-il pas été infecté sans le savoir ? Et si depuis dix ans, ce digne gentilhomme anglais, métamorphosé en nosferatu, se dissimulait dans l'ombre ? A moins qu'une autre créature ne nargue la justice depuis tout ce temps ? Cette effrayante énigme repose sur 8 indices dont le fac-similé sont inclus dans cet ouvrage.
On y trouve notamment un journal d'époque, un certificat de décès, le carnet personnel de Renfield ou le premier chapitre originel du Dracula de Bram Stoker. Si vous pensez avoir résolu ce mystère, vous pourrez ouvrir le dernier cahier (scellé par l'éditeur) et mesurer ainsi vos qualités de détective."

« Tournez les pages si vous l'osez »... ainsi commence l'héritier de Dracula. L'avocat John Keslo qui publie ce récit, suite à la gestion d'une succession, semble bien en peine d'avoir eu ces informations en main. Et la suite de l'aventure va lui donner raison. Commence alors le récit à proprement parler, se succèdent des lettres du docteur Abraham Van Hesling au docteur John Seward, puis des extraits du journal du même docteur.
Fidèle à la collection, les indices apparaissent sous formes de fac-similés allant du journal à un chapitre non publié du Dracula de Bram Stoker.
Les protagonistes, le docteur Seward comme son assistante le docteur Morrigan sont sur les traces du vampire. Ils soupçonnent Jonathan Harker. Mais la vérité est-elle aussi évidente ? La théorie des demi-sangs de Van Hesling est-elle la réalité ?

Un très beau livre à la couverture douce et matelassée tout de rouge sombre vêtue, une publication soignée bien mise en page à la typographie bien choisie. Un très bel objet.
Une enquête passionnante, qui ravira les amateurs du genre. L'épilogue de cette aventure vous apprendra ce qu'il en est devenu de John Keslo avocat : oserez-vous briser le cachet de cire qui dévoilera toute cette sombre histoire ?

Joseph

Leven Thumps et le Royaume de Foo

Leventhumps.jpg

Leven Thumps et le Royaume de Foo
Obert Skye
Traduit de l'anglais par : Marianne Bertrand
Pocket Jeunesse, novembre 2009,  18€


Leven Thumps dort sous une véranda dehors, ses tuteurs fermant la porte d'entrée de peur d'être cambriolés ou pire dérangés par Leven. Le quotidien de Leven, depuis sa naissance où il a perdu sa mère, est insupportable. Son père étant décédé, la demi-sœur de sa mère est la seule famille qui lui reste. Aigrie par son travail et son mari paresseux, sa tante n'a pas rendu l'enfance de Leven tendre et chaleureuse. Il pensait que c'était la fatalité jusqu'à une nuit où il aperçu de sa véranda, des ombres rampantes à la recherche de quelque chose, qui se sont rapprochées un peu trop près de son lit. Sous celui-ci il a découvert un petit être ressemblant à un chat sans poils avec d'immenses yeux bleus répondant au nom de Gris-Poil et au discours des plus énigmatiques.

La vie de Leven bascule, une mission l'attend dans le monde de Foo, le monde des rêves, qui risque de disparaitre s'il ne détruit pas une porte qui y accède avant Darius, créature aux noirs desseins. Dans son aventure il va rencontrer Neige, fille venant de Foo échangée dés l'enfance, qui a grandit ici afin de l'aider le moment venu. Cette folle équipée serait incomplète sans Geth, Gardien chargé de préserver Foo et qui doit les guider vers la Porte. Geth, conservé à l'état de graine, a poussé et est devenu un arbre magnifique qui a veillé sur Leven toute son enfance. Mais comment un arbre va-t-il pouvoir les guider dans leur mission ?

On passe d'un univers quotidien à un monde magique avec ses propres règles et ses indices dans le monde réel comme des ombres sur les reflets d'une carrosserie par exemple. Il faut seulement être attentif ! Foo est le monde des rêves où des créatures les transforment et les renvoient dans la réalité vers leurs propriétaires. Darius sème la désolation à Foo, il a pris le pouvoir et ambitionne de passer la Porte qui mène au réel et de régner sur les deux mondes.

Dans la première partie qui compose le roman, on découvre l'enfance et la vie de Leven ainsi que celle de Neige avant les découvertes simultanées des dons naturels de Neige et de Gris-poil par Leven. Dans la seconde partie on plonge dans l'aventure truculente de cette folle équipée pleine de fantaisie. En effet, le style est plein d'humour, les personnages ne se prennent pas au sérieux, ont plein de doutes et de questions ce qui les rends très attachants. De plus un petit glossaire à la fin de l'ouvrage permet de revenir sur les personnages et de bien comprendre leurs rôles.

Laissez-vous transporter sans hésitations dans le monde merveilleux de Foo ! Avec Leven, Neige, Geth et Gris-Poil : le rire, l'aventure et la magie seront au rendez-vous !

Delphine V.

L'enfant silence

L'enfant silence.jpg

Cécile Roumiguière et Benjamin Lacombe
Écrit par Cécile Roumiguière
Illustré par Benjamin Lacombe
Éditions Seuil Jeunesse, Mars 2008, 13€
Site : www.benjaminlacombe.com

Coup de cœur ! Ce livre est nécessaire. Non, indispensable ! Pour tous les enfants réduits au silence par des adultes. Pour expliquer aux plus jeunes et rappeler aux moins jeunes que « l'amour » parfois contraint l'enfant au silence, l'enferme, le tue. Certes la maison-« tanière a l'odeur de la châtaigne et la douceur de la mousse sur le chocolat chaud », mais parfois les loups en colère hurlent, et parfois aussi leurs « grands corps » sont « trop lourds à porter. »

« A avec l'alouette, B berce le bébé, C comme un cygne ». Les mots résonnent dans la tête de l'enfant silence, comme une comptine entêtante, rassurante. Le texte de Cécile Roumiguière est à la fois d'une poésie et d'une lourdeur infinie. Le loup des contes y retrouve sa place psychanalytique. Les magnifiques illustrations de Benjamin Lacombe dominées par les rouges et les roses - car « les jours rouges, la grotte est un cœur brisé » - et hautement symboliques contribuent à incarner le texte. Vous noterez la poupée qui n'a pas de bouche, si ce n'est une « bouche » symbolique, celle que lui a fait l'enfant en la cousant.

Cet album nous demande de comprendre le silence, d'aller au-delà. Il pointe la valeur thérapeutique du dessin chez « l'enfant silence » puis l'importance de la parole dans la reconstruction de la victime.
Les connaisseurs de l'univers de Lacombe reconnaîtront à la dernière page « la dame au parfum de pain grillé » et au pull rose : une mère psy, cela marque un fils admiratif (cf. la dédicace au début de l'album). Le chien en boule... Destins de chiens ? Les tableaux sur les murs... Cerise griotte ?

Mathilde Piccoletti

Publié dans #Albums, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

Demain ne vient Jamais

Demainnevientjamais.jpg

Joaquin Dorfman
Traduit de l'anglais par Maïca Sanconie
Editions Milan Jeunesse,Collection Macadam, avril 2009, 11€

 

« Hier, Kyle McDermott avait tout. L'admiration des étudiants de la prestigieuse Wellspring Academy. L'amour de la sublime Jenna. L'amitié inconditionnelle de Patrick. Mais aujourd'hui, rien n'est plus pareil. Kyle a changé. Capitaine de l'équipe de foot américain, il ignore complètement ses coéquipiers. Caïd du lycée, il est devenu gentil. Et pire que tout : Kyle prétend pouvoir changer le futur. Tout ça n'e peut que mal finir... »

Ce nouveau roman de Joaquin Dorfman commence par une scène d'anthologie : imaginez une bande de fauves, un troupeau déchainé à la poursuite d'une malheureuse victime (Edmund) sur laquelle ils vont s'acharner et à qui ils vont arracher une promesse de silence contre la menace de diffusion d'une photographie compromettante. Kyle, la vedette du lycée, ses potes Zack, Cody , son meilleur ami Patrick, sa pom-pom girl de petite amie Jenna : un monde normal d'un lycée américain ! Une journée, une soirée normale entre potes : Kyle, Jenna et Patrick.

Le souci, c'est le réveil : Patrick va se retrouver confronté paniqué à un nouveau Kyle McDermott aux antipodes de l'ancienne star du lycée et à une petite voix qui dans sa tête, commente parfois de façon acide les événements.
Le livre va ensuite se diviser en trois chapitres, trois fois aujourd'hui avec une montée du mystère, de l'étrange et de la tension. Le malaise s'installe : que s'est-il passé cette nuit là ? S'est-il passé quelque chose d'ailleurs ? Kyle n'est plus dans son état normal, mais pourquoi ? Peut-on voyager dans le temps ? Peut-on changer l'avenir en modifiant le passé ?

Le roman de Jaoquin Dorfman évoque ces univers où tout va bien en apparence, où tout paraît normal mais où tout peut basculer. Il utilise différentes échelles de temps de la vie de ses personnages, de Kyle, star adulée dont les parents sont aux abonnés absents, à Patrick ignoré par ses parents,(traumatisés par un événement dramatique de son enfance...)
Le livre, tout en distillant une angoisse progressive sur l'avenir des héros, pose ainsi au passage des questions sur notre société, sur ces parents absents, mais riches, sur la violence dans les lycées américains, sur le sport, sa pression et les extrémités auxquels peuvent être entrainés ses adeptes.
Un excellent roman mêlant suspens, tension et une grande humanité avec des personnages attachants qui devront trouver leur voie et guérir leurs blessures pour entrer, avec la symbolique remise des diplômes de fin d'étude, dans l'âge adulte.

Vous ne lâcherez pas facilement Demain ne meurt jamais et ne l'oublierez pas non plus. A lire absolument.

Jean-Luc Clerc

Publié dans #Ados, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Jour de pluie

Jour de pluie.jpg

Mickaël Roux & Lorien
Éditions de Tournon-Carabas Jeunesse, Collection Les petits chats carrés
Novembre 2006, 6,95€

Les petits chats carrés. Une collection assez fabuleuse, on ne le répètera jamais assez.

Une petite fille dévale une pente vêtue d'un maillot de bain une pièce façon Dalton, avec un grand sourire aux lèvres et brandissant un parapluie.
Drôle et loufoque, Jour de pluie est un tout petit album presque sans texte : une seule bulle page 18 « Ce qu'il ne faut pas inventer comme histoire pour qu'elle prenne son bain... ». Le reste relève d'un « Making off » potache à souhait.

Vous l'aurez compris cet album retrace tout en images les « aquatiques » aventures d'une petite fille inventées par un père désespéré de parvenir à baigner tranquillement son enfant.
L'absence de texte est ici un avantage : elle permet de faire parler les enfants, ils peuvent ainsi décrire ce qu'ils voient, réinventer les paroles manquantes, réagir aux aventures de la petite fille.

Mathilde Piccoletti

Publié dans #Albums, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook