Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12 novembre 2009

Tout va bien Merlin

Toutvabien Merlin.jpg

Emmanuelle Houdart
Thierry Magnier,  novembre 2009, 13 €

 

 

Merlin est un petit garçon particulier, c'est l'amour de l'auteur ! Eh oui et ce livre lui est destiné, comme aux vôtres... Des questions sur les personnages qui sont cachés au fil des pages mais qui ne sont vous le verrez que de gentils monstres tout doux, tout câlins, issus du fantastique bestiaire d'Emmanuelle Houdart.

Un livre d'Emmanuelle Houdart, est toujours un plaisir, ses dessins sont de petites merveilles, de petits bijoux pour grandir et s'amuser en se faisant peur, mais pas trop.

A dévorer blotti dans les bras de papa ou de maman, au cas où les monstres ne soient pas gentils !

 

Merveilleux ! Petit Merlin a de la chance, sa maman est une fée !

 

Mathilde

Publié dans #tout-petits, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

Tromboline et Foulbazar

TBchâteaufort.jpg

Claude Ponti

Collection Tromboline et Foulbazar
Ecole des loisirs, 6,5€

 

Tromboline et Foulbazar : deux noms prédestinés à la découverte, aux bêtises et aux gaffes en tout genre : c'est un peu le cas. Deux adorables (!) poussins, l'un plus jaune, l'autre plus orange et puis quand les couleurs s'estompent, Tromboline elle a le bas des plumes version jolie robe et lui genre ébouriffé. Nos deux compères du genre jumeaux explorent le monde et ses mystères depuis plus de quinze ans. Ils sont de retour en 2009 pour répondre à trois questions éternelles : comment voler? (L'avion) comment se protéger des méchants? (Le château fort) et, enfin, dans quoi se mettre pour réussir à observer des choses intéressantes? (Dans rien).

Mais Tromboline et Foulbazar c'est également autre chose bien d'autres choses : tout le talent de Claude Ponti à nous accrocher même en quelques pages avec ces petites histoires qui nous emmènent dans son univers fantastique parfois si proche de notre quotidien. Pour rire, rêver, sourire et se dire que parfois tout n'est pas si grave et qu'il y a une solution à tout ou presque. Une ode à l'imagination irremplaçable.

De tout petits livres pour quelques minutes de bonheur ! C'est pour le moins un retour réussi : youpi !

 

TBavion.jpg

 

 

Nos deux aventuriers vont s'en donner à cœur joie et comme les pionniers (mieux) de l'aviation, ils vont tester différents modèles de matériaux afin de réussir à voler : jubilatoire, à voir leurs têtes, les résultats et la fin. Attention, rappelons à nos jeunes amis qu'ils ne sont pas un modèle à suivre.

 

 

 

 

 

 

Dansrien.jpg

 

Tromboline et Foulbazar testent différents endroits pour rêver et voir des choses formidables : dans un seau, dans la forêt, dans une casserole.... Et là ouaouuuuuuus vous allez en prendre pleine les mirettes : les coquillages marchent, les Stölle à lunettes se promènent... et quand ils sont dans rien ? A vous de le découvrir. Formidable bestiaire !

 

 

 

 

 

 

 

TBchâteaufort.jpg

 

Personnellement j'adore leur tête quand ils sont fâchés : non mais regardez moi cette « tronche » et ces adorables petits nuages noirs annonciateurs de catastrophe ne sont-ils pas mignons ? Et pourquoi sont-ils en colère ? Parce que tout le monde est méchant. Alors !!!! Et bien ils vont s'y mettre et construire un château fort : nos deux bricoleurs de génie sont en action et c'est à mourir de rire ; la tête de Foulbazar quand il installe la plante hyperpiquante à venin vert : que du bonheur ! A dévorer. Seuls ou avec vos monstres c'est selon, mais les méritent-ils ?

 

 

 

Et pour les gourmands : cliquez sur la suite

Lire la suite

Publié dans #Albums, #tout-petits, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

10 novembre 2009

Blaise le poussin masqué

Blaisedompteurdetâches.jpg

Le Jour du mange poussin, janvier 1992, 5,50 €
Blaise dompteur de tache, juin 1996, 5,5 €
Blaise et la tempêteuse bouchée, juin 1996, 5,5 €
Blaise et le robinet, mai 1998, 5,5 €

 

Connaissez-vous Blaise ? Non ? Etrange, c'est le poussin le plus célèbre de la planète album. Enfin c'est surtout le poussin le plus mystérieux, car Blaise est le poussin masqué ! Et ce n'est pas, mais alors pas un cadeau, du tout ! Disons, comment dire ? Qu'il est un petit peu indiscipliné et n'en fait qu'à sa tête. Toujours dans les bons coups et mieux vaut être dans son camp, sous peine de...

 

Lire la suite : si vous l'osez ...

Lire la suite

Publié dans #Albums, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

07 novembre 2009

Gwydion Tome I

GwydionI.jpg

Peter Schwindt
Tome I : Sur la route de Camelot
Traduit de l'allemand par Florence  Quillet
Bayard Jeunesse, octobre 2009, 12,9 €

 

 

« Odwyn, 13 ans, travaille dur dans la ferme de son père. Comme les siens, il ignore encore que les Saxons ont envahi son pays, les Cornouailles. Or, un jour, les barbares attaquent et dévastent sa maison. Sa famille échappe de justesse à la mort, sauvée par un mystérieux chevalier, Humber de Llanwick. Pour Odwyn, c'est l'occasion ou jamais d'échapper à son destin de paysan... »

 

Le nouveau roman de Peter Schwindt démarre sur les chapeaux de roues : il faut peu de temps en effet à notre héros pour rencontrer les ennuis et ce sous la forme des envahisseurs Saxons. A partir de là, Odwyn va se lancer à l'aventure tout d'abord sur les traces et avec Humbert de Llanwick avant de gagner seul le château des légendes Camelot où vivent encore Arthur, Guenièvre et la plupart des chevaliers de la Table Ronde, tout comme un certain Merlin ! Il finira par s'y faire accepter par ses camarades notamment Rowan et y subira les durs entrainements menés d'une main de fer par le sénéchal Kay (vous savez celui de la légende, du film de Walt Disney, le grand frère un peu lourd d'Arthur en somme). Mais, il va falloir sauver Camelot et partir à la recherche des dernières pages du livre de Joseph d'Arimathie qui permet la quête du Graal.

Chevaliers, magie (Merlin, Dame du Lac, visions d'Odwyn)... enquêtes, initiation à la chevalerie et à ses valeurs, tout est au rendez-vous dans ce roman très bien écrit et rythmé qui vous entrainera jusqu'à la dernière page sans pouvoir vous arrêter. C'est aussi l'occasion de découvrir peu à peu le destin d'Odwyn que la Dame du Lac et Merlin appellent dès leur première rencontre, Gwydion :  le prénom que sa mère lui a donné sur son lit de mort...

 

Personnages bien construits, attachants, aventures cohérentes, pleines de rebondissements qui permettent de retrouver de vieilles légendes mêlées aux nouvelles aventures des héros.

Un très bon premier tome qui donne une furieuse envie arrivé à la fin de chercher sur la pile d'à côté, la suite... mais pour cela il faudra attendre, et on espère que les éditions Bayard auront pitié de notre impatience !

 

Jean-Luc Clerc

Publié dans #romans junior, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Jack Flint Tomes I et II

JackFLintII.jpg

Joe Donnelly
Traduit de l'anglais par Emmanuelle Pingault.
Tome II : Et la malédiction du serpent
Milan jeunesse, Collection Grands Romans, avril 2009, 13 €

 

 

Dès le départ le lien est fait avec le tome précédent et vous pourriez sans peine lire ce tome sans être trop perturbé (dommage cependant). Cette fois-ci les garçons à la rechercher de Corry, vont se trouver en Eirinn, confrontés à Dermott, seigneur de la Louvière, et Fainn sorcier attaché à son service.

Un hiver de plus en plus froid et éternel règne désormais sur la verte contrée : le seigneur de la Louvière et son âme damnée se sont emparés de la harpe magique qui permet le retour des saisons. Ils peuvent ainsi, affamer la contrée et soumettre leurs rivaux.

 

Pourtant l'arrivée impromptue de Corrywen d'abord puis des deux garçons vont poser de nombreux problèmes et bouleverser les plans de ces deux êtres maléfiques. Une prédiction ne dit-elle pas que Dermott sera vaincu par une femme rousse ?

 

Dans leur quête pour retrouver leur amie tout d'abord, puis pour sauver le pays,  les garçons vont rencontrer de nombreux alliés : le leprechaun ou plus exactement le Cluricaun Rune qui leur coudra des bottes magiques ; son ami le Cluricaun Brand chef de la Vagabande qui circule en charriots tirés par des poneys grassouillets et composée de Vingtaine Quatre-mains de Tigally et Tagelyn les jumelles... ; les géants ; le dernier des bardes....

La lutte qui s'engage alors entre Fainn et les jeunes gens  et leurs amis est époustouflante sur une terre de légende rude comme ses habitants. Les amis vont devoir faire des choix difficiles pour sauver leur vie et celles de leurs compagnons.

 

Joe Donnelly est  encore plus à l'aise dans ce second récit. Il maîtrise désormais son monde et peut se permettre une bonne dose d'humour, de références et clins d'oeil en tout genre.  Jack Flint est désormais une série, une histoire, des histoires pleines de fantaisies, de magie, d'aventures, de batailles sur fond d'amitié indéfectible entre Jack et Kerry. Alors peu importe si les gentils finissent toujours par triompher : c'est une vraie réussite.

 

IL FAUT LIRE LES AVENTURES DE JACK FLINT . ENTHOUSIASMANT

Jean-Luc Clerc

Lire la suite

Publié dans #Ados, #romans junior, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Terre des monstres Tomes I et II

TerredesmonstresII.jpg

D. M. Cornish
Traduit de l'anglais par Amélie Sarn
Tome II : Marque de Sang
Milan Jeunesse, avril 2009,15€

 

« Au terme de son voyage, Rosamonde est devenu Lanternier de l'empereur à la forteresse de Moulinvers : un honneur mais aussi une dangereuse mission car les routes de l'Empire doivent être éclairées de jour comme de nuit, malgré les monstres qui peuvent surgir de toutes parts... »


L'univers de D.M. Cornish est en place et ce deuxième tome de la Terre des Monstres commence à un rythme effréné qu'il ne quittera plus, que vous ne lâcherez plus. Ce tome approfondit l'univers de Rosamonde. Il va mettre en parallèle les « calendaires » et les « lanterniers ».

Le héros du premier tome est ici confronté à un nouvel univers et ses persécuteurs de l'orphelinat ont été remplacés par ses instructeurs : le monde des lanterniers de Moulinvers.

Les « théroscades » (batailles avec des monstres) se multiplient. Les attaques sont de plus en plus violentes. La forteresse de Moulinvers se trouve être un monde à elle toute seule avec ses innombrables pièces, salles, et autant de personnages qui la peuplent, la hantent pour certains. (voir le plan dans les Appendices de la fin du roman : une merveille).


Des personnages attachants comme Numpsion Orphias dit Numps apparaissent, l'agaçante mais attirante Thrénody, le retour du lyr Sépastipole ami et protecteur de Rosamonde...les autres apprentis ou des individus dangereux comme le mystérieux Grotius Pâtée (est-il un massacar ? ).

Tout un univers qui peu à peu nous devient familier et nous dévoile ses mystères, les tensions au sein de l'empire et laisse apparaître de nouvelles zones d'ombre.

Le personnage principal lui aussi évolue, se densifie, devient plus complexe : pris entre sa fidélité envers ses camarades, l'empire et son incompréhension, sa répulsion à devoir tuer systématiquement les monstres.


Ce deuxième tome est clairement une réussite. L'univers mis en place par D. M. Cornish est d'une richesse incroyable. Un monde totalement maîtrisé par son auteur qui vous laissera stupéfaits. Ce qui fait également sa réussite c'est l'originalité du monde créé très différent des autres univers de la littérature jeunesse actuelle : pas de baguettes magiques ici mais un monde unique à découvrir sans tarder : la Terre des Monstres.


Toujours aussi beau : superbement illustré par Benjamin Lacombe ;  avec des dessins crayonnés en noir et blanc qu'on retrouve de loin en loin dans le roman ; avec son impressionnant Explicarium et ses Appendices toujours réussis


Laissez-vous emporter par les sentiments contradictoires de Rosamonde et par le charme inquiétant de son monde à mi-chemin entre la terre des « touthommes » et celle des monstres. Le tome III sort en novembre 2009 chez Milan.

Jean-Luc Clerc

 

Lire la suite

Publié dans #Ados, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

06 novembre 2009

Ma compote vient d'une fleur

Macompotevientfleur.jpg

Ma compote vient d'une fleur
Karine Harel
Illustrateur : Didier Balicevic
Tourbillon, collection mon premier exploradoc, septembre 2009, 8,95€

  

"Comment fabrique-t-on la compote, le jus de pomme ? Comment a poussé la pomme ? C'est quoi un fruit ? Autant de questions que se posent les enfants.

Pour y répondre, l'auteur a mené une enquête approfondie sur le terrain, et nous a rapporté des reportages photos illustrés de schémas pour tout comprendre simplement. Les enfants seront incollables sur les fruits !"

Au sommaire :

° La fabrication de la compote.

° A la station fruitière

° La fabrication du jus de pomme

° Les quatre saisons du pommier

° La cueillette des pommes.

° L'entretien du verger.

° Le verger au printemps.

° La pomme est un fruit.

° Ce sont toutes des graines.

° Des pommes à croquer.

° Mmmm ! La tarte aux pommes.

C'est la saison, les pommes nouvelles sont arrivées alors au travail. Pommes en tout genre, jus de pommes, compotes... Mais aussi ce qu'est un verger, comment l'entretenir... Un mélange de photos et d'illustrations sympas pour les plus jeunes avec de jeunes héros qui suivent les différentes étapes. Une vraie réussite. Et puis comme l'heure du goûter approche : et si on faisait une tarte aux pommes ?

Et puis en dégustant, pourquoi ne pas apprendre : tomber dans les pommes, être haut comme trois pommes, la pomme d'Adam, n'auront plus de secret pour vous.

Une vrai réussite, ludique, pratique et pleine de découvertes : un vrai exploradoc !

Testé et approuvé par le public concerné : génial !

 

Dans la même collection : qu'y a-t-il dans mon pain ? Pourquoi y-a-t-il des trous dans mon gruyère ? D'où vient le coton de mon tee-shirt ?

 

Jean-Luc

Publié dans #Documentaires, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Nouvelles Histoires Extraordinaires

EAPoe.jpg

Edgar Allan Poe
Traduit de l'anglais, Charles Baudelaire
Milan, Collection Vient (presque) de paraître, septembre 2009, 9,5 €

 

« Relativement à la très étrange et pourtant très familière histoire que je vais coucher par écrit, je n'attends ni ne sollicite la créance, vraiment, je serais fou de m'y attendre, dans un cas où mes sens eux-mêmes rejettent leur propre témoignage. Cependant, je ne suis pas fou, - et très certainement je ne rêve pas. Mais demain, je meurs et aujourd'hui je voudrais décharger mon âme. Mon dessein immédiat est de placer devant le monde, clairement, succinctement et sans commentaires une série de simples évènements domestiques. Dans leurs conséquences, ces évènements m'ont terrifié, - m'ont torturé, - cependant, je n'essayerai pas de les élucider. Pour moi, ils ne m'ont guère présenté que de l'honneur. ».

 

 

Les nouvelles histoires extraordinaires d'Edgar Allan Poe sont un recueil de nouvelles. Ainsi au fil d'histoire plus ou moins courtes, Poe, nous entraine dans son univers si particulier : le chat noir ; William Wilson ; l'hommes des foules ; le cœur révélateur ; Bérénice ; la chute de la maison Usher ; le puits et le pendule ; Hop-Frog ; la barrique d'amontillado ; le masque de la Mort Rouge ; le Roi Peste ; petite discussion avec une momie ; le portrait ovale.

Histoires sombres, de folie, de meurtre, d'évènements hallucinants, tout un univers à découvrir. Un style particulier , avec de nombreux détours, de nombreuses digressions avant d'en arriver aux faits. A chaque nouvelle, c'est le héros ou le témoin de l'histoire qui s'exprime et utilise le « je » ce qui renforce ce sentiment de proximité et de complicité dans lequel nous entraine l'auteur parfois bien malgré nous ; une utilisation qui donne parfois un côté froid et donne du recul à l'auteur qui semble un témoin distant rapportant son histoire et laissant, la peur, la gêne l'incompréhension à son lecteur.

Un sens du détail, de l'histoire, de la mise en scène plus qu'étonnant, et une maîtrise de la nouvelle : chez Poe, il ya une chute une vraie à chacune de ses histoires.

Des histoires extraordinaires qui trouvent leur inspiration dans la vie quotidienne, dans la cruauté des hommes et de leurs sociétés, dans l'histoire, dans les peurs ancestrales tout comme dans l'imaginaire débordant de leur auteur. Et puis vous le verrez, ce livre a bénéficié d'un traducteur particulier en la personne de Charles Baudelaire (même si les puristes ne sont pas tous d'accord sur ses choix !)

A vous de découvrir ces différentes histoires.

 

Et puis à la fin comme le veut cette nouvelle collection des éditions Milan au titre intéressant (Vient (presque) de paraître), une partie intitulée « & encore » qui donne des indications sur l'auteur et son temps, son influence dans tous les domaines littéraires... Vous y apprendrez ainsi, si votre lecture ne vous avait pas suffit, qu'Edgar Alan Poe est à l'origine de nombreux genres et courants littéraires actuels du gothique à la science-fiction.

Savourez ces nouvelles et découvrez cette nouvelle collection. Très bonne lecture.

 

Jean-Luc Clerc

 

Dans la même collection : R. Radiguet avec Le Diable au corps ; Choderlos de Laclos avec Les liaisons dangereuses (chef d'oeuvre du roman épistolaire du XVIIIème siècle) ; et d'autres titres à suivre. Une collection qui réédite les classiques dans leur version originale avec une publication soignée et originale : une vraie réussite.

 

Lediableaucorps.jpg
1:10Liaisonsdangereuses.jpg
1:10LiaisonsdangereusesII.jpg

Oscar Pill Tome I

OscarPillII.jpg

Eli Anderson
La révélation des Médicus
Albin Michel, novembre 2009, 19€

 

« Je m'appelle Oscar Pill et je ne suis pas un garçon comme les autres. Je suis un Médicus : j'ai le pouvoir extraordinaire de voyager dans n'importe quel corps vivant. Comme mon père, qui fut autrefois un célèbre Médicus avant de disparaître.

Aujourd'hui, l'humanité entière est à nouveau menacée : Skarsdale, le sombre prince des Pathologus, s'est échappé de sa prison. Et moi, j'ai été choisi pour l'affronter. Il me faut braver tous les dangers et rapporter un Trophée d'un endroit où je ne suis jamais allé. Un univers mystérieux qui se trouve...dans le corps humain ».

 

Est-il utile de vous en raconter plus ? Je ne le crois pas. Ce livre annoncé avec force pub et annonces en tout genre avait tout pour nous séduire. Mais allait-il être à la hauteur ? La réponse est : OUI !!!!! Mille fois oui. C'est un roman passionnant et vous plongerez dans l'univers foisonnant d'Eli Anderson dès les premières pages avec une furieuse envie de ne plus le lâcher.

De multiples références, des idées, des inventions formidables, des surprises (notamment au moment où vous penserez tout savoir et avoir tout deviné !). Du suspens, de l'action, des personnages construits en profondeur avec de multiples facettes. Des aventures et du suspens... et puis cet Oscar Pill est terriblement attachant comme ses amis, sa famille, son univers.

Car c'est bien un véritable univers nouveau que nous offre ici Eli Anderson. Bien sûr parfois vous piafferez en vous disant qu'il n'y a pas assez de méchants... mais ne vous laissez pas troubler par votre impatience, car vous serez récompensé au fil des pages et votre curiosité sera satisfaite au combien. Et puis c'est un tome I et il faut bien construire et mettre en place ce monde nouveau.

Vous serez ravis des voyages d'Oscar qui de loin en loin vous rappelleront certainement l'excellent dessin animé : Il était une fois la vie.

Un livre qui donne le sourire, qui vous met de bonne humeur, qui vous tient en haleine, qui fait que peut-être vous n'avalerez plus jamais votre tablette de chocolat préféré de façon aussi innocente ! A dévorer et offrir sans hésiter aux petits et aux grands de votre entourage.

Une réussite je vous dis : Formidable.

  Bravo !

Jean-Luc

La sphäre des Univers_800_600.JPG

31 octobre 2009

Batman, Meurtre au manoir des Wayne

MerutreaumanoirWayne.jpg

Duane Swierczynski
Illustré par David Lapham
Batman a été crée par Bob Kane
Traduit de l'anglais (Etats-Unis), Stan Barets.
Editions Tornade, septembre 2009, 23 €

 

 

" Aux yeux des habitants de Gotham City, le manoir des Wayne symbolise depuis toujours la réussite et la richesse des nantis.
Mais lorsqu'une équipe de terrassiers y découvre un cadavre enterré sous les pelouses, la vénérable demeure familiale se trouve plongée au coeur du scandale. Cherche-t-on à coller un crime odieux sur le dos de Bruce Wayne, le célèbre play-boy milliardaire ? Pas vraiment. Car l'autopsie révèle que le meurtre remonte à une trentaine d'années, aussi les soupçons se portent vite sur le père de Bruce, le docteur Thomas Wayne.
Déchiré entre le désir de protéger l'honneur de sa famille et son sens de la justice, Batman réussira-t-il à résoudre cette vieille affaire ? Pour cela, il dispose de neuf indices mystérieux (inclus dans ce livre sous forme de fac-similés). Parmi ceux-ci : une invitation souillée de sang, le plan du manoir des Wayne, le journal de Gotham City, le rapport d'autopsie, des extraits d'un journal intime, une lettre, une photographie.
Le docteur Wayne, ce père tant aimé que le jeune Bruce a toujours juré de venger, n'était-il donc qu'un meurtrier ? Il vous appartient désormais d'examiner tous ces indices pour découvrir l'étonnante vérité."

Bienvenue à Gotham, plongez avec Batman et découvrez les angoisses et les doutes de Bruce son jumeau du jour, lui qui vit la nuit. D'ailleurs, Batman, est-il un monstre ou un homme ? Bruce toujours aussi torturé par rapport à son passé et ce qui vient de se produire dans sa propriété ne vas pas arranger les choses.

Découverte d'un cadavre avec un masque d'argent, et une mystérieuse carte d'invitation à un bal avec la mention au dos : SI JE NE PEUX PAS T'AVOIR...

Ambiance sombre de la ville de Gotham, Batman retrouve l'inspecteur Gordon qui va lui donner ses premières impressions et doutes sur l'enquête.

Et les indices vont se multiplier, le doute s'installer, le mystère s'épaissir.

Un livre superbe qui raconte une histoire, une intrigue policière, teintée du mystère et de la noirceur des aventures de Batman et de l'univers de Gotham. Les indices tombent peu à peu sous forme de fac-similés superbement reproduits, d'extraits de lettres... Un ouvrage dont les pages sont vieillies aux tons sépias et illustrées à la manière des comics américains dont ils s'inspirent. L'illustrateur n'est autre que David Lapham illustrateurs de comics à qui on doit entre autres, Stay Ballets, Murder Me Dead et surtout Batman : City of Crim.

 

Une aventure passionnante avec pour les méritants, la clef du mystère présentée de façon originale sous cachet.

Une plongée originale dans le  mythe du super héros, qui doute plus que jamais, rongé comme toujours par ses angoisses, ses fantômes. Un livre superbe.

 

Joseph

30 octobre 2009

Darwin

DevieenvieDarwin.jpg

Brigitte Labbé. Michel Puech
Illustrations de Jean-Pierre Joblin.
Milan Jeunesse, collection de vie en vie, réédition 2009, 11€

 

 

La collection de vie en vie est présentée ainsi par son éditeur : Une collection de livres qui racontent des vies faites de projets, d'actions, d'œuvres, mais aussi d'erreurs et d'échecs. Des vies qui montrent de quoi les hommes et les femmes sont capables.

 

« A 22 ans, Charles Darwin s'embarque pour cinq ans. Un voyage tout autour de la terre, pendant lequel il découvre de quoi révolutionner tout ce qu'on croyait sur la vie et sur l'origine de l'homme ».

 

Son père le voulait médecin puis pasteur, mais à force de déception et de décevoir, il part pour ce voyage. Il avait déjà développé son goût pour l'observation de la nature sous toutes ses formes. En homme cultivé et curieux, Darwin va se rendre compte d'un certain nombre d'évidences et de curiosités de dame nature. Au point de commencer à douter sérieusement des théories qui dominent la pensée humaine depuis si longtemps. Ses observations vont l'amener à définir sa si célèbre théorie de l'évolution.

 

Le livre est très bien construit de manière intelligente. Les différentes phases de la vie et de l'œuvre de Darwin défilent en courtes parties coupées du texte par un sous titre en gras permettant de se repérer rapidement. Le contenu n'est jamais dogmatique, il fait part des doutes et des questions que s'est posé Darwin au cours de son voyage et du besoin constant qu'il a eut de confronter ses découvertes à celles de ses confrères et à leur avis.

La fin donne quelques indications supplémentaires dans un petit cahier de quelques pages comme l'explication simple de ce qu'est l'évolution selon Darwin, ou l'importance et l'influence de ses amis scientifiques comme le géologue Charles Lyell,  ou le botaniste Joseph Hooker.

 

Un excellent petit documentaire à mettre entre toutes les jeunes mains, pour que progresse la tolérance et l'ouverture d'esprit.

Et puis si vous êtes curieux, vous pouvez toujours aller plus loin avec la magnifique publication des éditions Milan :

 

CharlesDrawinrécitsdevoyages.jpg

 

Jean-Luc Clerc

Publié dans #Documentaires, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

29 octobre 2009

L'Arche des derniers jours

Arche des derniers jours visuel.gif

Eric Simard

Collection Soon

Syros

 

La Terre, début du 21éme siècle. Un effroyable conflit planétaire a décimé presque toutes les espèces vivantes et provoqué des mutations génétiques. Des enfants aux pouvoirs étranges se sont réfugiés dans la jungle, auprès des rares animaux ayant survécu. Chaque adomutant a son propre « amimal », qui lui correspond étrangement. Ainsi, Iza et Louve, Lyan et Cerf, Shaona et Aigle, Mynor et Taureau, Youn et Dauphin vivent paisiblement sur une côte sauvage du sud de l'inde. Mais des hommes armés accostent, manifestement à leur recherche. Cachés dans la mangrove, les adolescents se préparent à  riposter farouchement. Ils ignorent que des scientifiques de L'Arche des derniers jours, un inquiétant laboratoire caché au cœur des iles des Cyclades, ont décidé de les capturer afin de pouvoir les étudier...

On suit ces jeunes pourchassés, capturés et transformés par une scientifique peu scrupuleuse de la vie d'autrui et surtout éprise de mythologie grecque. On s'attache rapidement à ces adolescents aux pouvoirs étonnants. Leur destin, pour certains fatal, va les emmener dans un circuit infernal où la liberté est au bout du chemin.

Un rythme haletant où les péripéties des personnages s'enchainent rapidement. La présence de scènes dures mais essentielles au cheminement du récit, nous emmène dans un cauchemar proche du réel.

Eric Simard, après " Le Souffle de la Pierre d'Irlande", nous offre ici un roman lucide sur les dérives de la science,  sur la tolérance à la différence de l'autre,  avec au cœur du récit cette soif de liberté, thème cher à l'auteur. Plein de questions  sur l'humain, l'animal  et l'avenir nous assaillent après cette lecture : pari réussi  pour nous faire prendre conscience  des dangers qui nous guettent !! A découvrir absolument !!

 

Delphine

Publié dans #SF et Fantastique, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

La grande histoire des armes anciennes

Lagrandehistoiredesarmesanciennes.jpg

Rupert Matthews
Des haches aux premiers fusils, les armes de guerre antiques et médiévales.
Collection : guerriers, l'époque des conquêtes
Traduction et adaptation française : Cécile Giroldi
Milan Jeunesse, Septembre 2009, 22€

 

« Plongez dans l'histoire des armes : des épées à la lame tranchante, aux redoutables masses, des catapultes projetant d'énormes blocs de pierre, aux canons du Moyen-Age capables d'abattre des murs...

 

-       Avec quelle arme puissante les Vikings tuaient-ils leurs malheureuses victimes ?

-       Quel fut le terrible destin du guerrier écossais William Wallace, détenteur d'une claymore géante ?

-       Quelle civilisation ancienne très développée inventa les premières armes à feu ?

Découvrez comment ces armes terrifiantes, depuis l'époque préhistorique jusqu'au Moyen-Age, ont été utilisées durant les batailles. Des histoires vraies sur des armes de légende qui contribuèrent à changer le monde. »

 

« Lances, javelots, épées courtes, épées longues, masses, haches, armes d'hast, armes de duel, arcs, arbalètes, machines de guerre, premiers fusils... » : pour les amateurs du genre, et pour les curieux , pour ceux qui se demandent à quoi peuvent bien ressembler les armes de leurs héros de romans préférés. Ce livre est remarquablement construit, il allie recherche, respect de la chronologie, mise en perspective de différents époques pour les armes existant encore notamment. Il permet de voir l'évolution de leur utilisation à travers les âges, les régions, les civilisations.

 

Et comme le veut la tradition bien établie de cette collection, les illustrations sont superbes, toujours à propos (bien qu'il y est une ou deux répétitions d'utilisation de cranes...) avec des rabats, des encarts et des liens vers notre époque avec le renvoi à tel ou tel film (par exemple Braveheart de Mel Gibson avec son héros William Wallace ; de Kevin Costner avec Robin des bois) ou le passage d'une arme de guerre, de duel à celle de sport olympique comme pour l'escrime !

 

Ce livre n'est pas un livre d'arme pour et sur les armes uniquement. Il met en perspective, leur utilisation, pourquoi les hommes les ont créées, comment ils en ont fait évoluer la taille, l'utilisation. De multiples anecdotes au fil des pages qui permettront aux non amateurs de prendre également un grand plaisir à regarder et lire ce livre (saviez-vous qu'à court de munitions les combattants tchèques se sont en 1422 servis de crottins de cheval en guise de projectiles pour leur machines de guerre ?).

Le livre se termine par une chronologie qui remet le tout en perspective !

 

Un superbe livre, qui comme son cousin sur les Grands Conquérants, vous permettra de découvrir autant par la lecture que par le regard, plus d'une information inconnue. Bravo !

 

Joseph C.

Publié dans #Documentaires, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

28 octobre 2009

Les voyages de Théodore. Tome I

LesvoyagesdeThéodore.jpg

Susan Schade (texte) et Jon Buller (illustrations)
Tome I : le Mont des Brumes.
Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Sidonie Van Den Dries
Bayard Jeunesse, octobre 2009, 14,5€

Théodore est un écureuil, un petit être curieux qui comme beaucoup d'animaux de son monde, parle ! Et oui, il parle, et les humains n'existent pas, ou plus exactement ils n'existent plus que dans les légendes que se racontent les animaux des bois sauvages. Et d'ailleurs tout commence par une dispute entre Théodore et sa sœur Dolorès au sujet de ces humains : le premier soutient qu'ils ont existé et la seconde, elle, affirme qu'il ne s'agit que de bêtises.

Mais notre ami est têtu et s'obstine à croire et vivre différemment des siens. Il va en faire les frais en étant entrainé par une tempête dans la Cité des Ruines des légendes. Et là : stupeur ! Théodore découvre que les légendes sont vraies que les humains ont vécu ici, qu'ils ont inventé plein de choses comme le moyen de conserver la nourriture dans des boîtes de conserve, des vêtements : voire le passage où il va vouloir s'habiller et trouver son bonheur dans un magasin de jouet au rayon Barbie !

 

barbie.jpg

Les voyages de Théodore,  Editions Bayard, octobre 2009, p. 77

 

Son arrivée accidentelle dans la ville en ruine, va donc lui permettre de multiples découvertes, mais également des rencontres avec de nouveaux amis : Ferdinand le Hérisson ou Olive l'Ourse du Mont des Brumes...

Ce roman aux allures de bande dessinée est un roman graphique. Il mêle en effet les pages de récits à celles sous forme de planches de dessins, sans que le lecteur ne s'y perde ou qu'il se sente gêné en aucune manière. Les illustrations prennent de loin en loin le relais du récit, renforçant l'aspect parfois nostalgique du roman. En effet cette fable écologique, tient parfois du roman d'anticipation en laissant à réfléchir sur un monde dont les humains ont disparu.

villenruine.jpg

Les voyages de Théodore, Bayard Jeunesse, Octobre 2009, p. 77

 

Une histoire entre science-fiction et conte, bien menée, rythmée, sans temps mort, avec de réels moments de tendresse, de douceur. Jamais mièvre, avec une menace diffuse, comme la crainte des prédateurs, et de nombreux questionnements comme celui de la peur de l'autre, de l'inconnu. La question aussi de la transmission du savoir avec les livres et le problème de l'éducation sont également posés. L'histoire est également un hommage à la liberté, à l'inventivité et à l'amitié. Et puis une dernière partie étonnante avec l'intrusion des machines et une surprise.

Enfin, un très beau livre à la jaquette superbement illustrée, dont voici la quatrième de couverture :

 

jacquette4èmedecouv.jpg

 

Un livre cartonné au format agréable dont, la couverture est illustrée différemment de la jaquette :

 

couvlivre.jpg

 

Un livre graphique construit de façon cohérente, superbement illustré en bichromie avec le bleu ciel qui revient régulièrement et dont la lumière illumine les pages de façon étonnante. Une très bonne surprise de fin d'année, avec un très beau travail de publication. Laissez-vous tenter par ce premier tome des aventures de l'ami Théodore, vous ne serez pas déçus.
Et il faut bien l'avouer, on attend la suite avec une certaine impatience !

 (Coup de coeur de Claire)

Jean-Luc Clerc

Publié dans #romans junior, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

22 octobre 2009

Où va le vent ?

Où va le vent ?.jpg

Benoît Delalandre, illustré par Delphine Perret
Tourbillon, juin 2009, 12€90


Dit papa : où va le vent ? Est-ce que la plante carnivore peut me mordre ? Pourquoi les esquimaux s’embrassent avec le nez ? A quoi sert ce petit os au bas du dos ? Est-ce que le bébé fait pipi dans le ventre de sa maman ? Pourquoi je fais des grimaces quand je me mets en colère ? Est-ce que mon poisson rouge me voit ?...

Toutes des questions existentielles et parfois dérangeantes ? Rigolotes et loufoques comme les réponses apportées : parfois pleines de bon sens, d’autres fois disons plutôt extravagantes.
A lire, à picorer de temps à autre le soir avant de dormir ou blotti dans le canapé. Toute une série de questions que vous, parents, lirez en vous disant : après, débarrassé ! Pas si sûr que cela, mais au moins vous aurez quelques réponses à fournir et puis c’est surement vrai puisque c’est écrit dans le livre.

Pour sourire et grandir. Un très joli livre.

 

Joseph C.

Publié dans #Albums, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Charles Darwin, Récits de voyage

CharlesDrawinrécitsdevoyages.jpg

A-J Wood et Clint Twist (comprenant des extraits des écrits de Charles Darwin)
Illustré par The Templar Company (éditeur de livres rares)
Milan, Collection Beaux livres, 24,5 €

 

Ce récit de voyages de Charles Darwin est dès le premier regard, un superbe ouvrage. Sa couverture cartonnée fermée habilement avec un fac-similé de serrure a tout pour attirer votre regard. Et puis le thème, le personnage central du livre ne peut qu'attirer vous esprit ouvert vers la curiosité et la raison.

Etudiant, le jeune Darwin rêve comme beaucoup de voyager sur les traces du géographe de langue allemande Alexander von Humboldt. Il sera le naturaliste recherché pour le voyage d'un navire de la Marine Royale vers l'Amérique latine.

Après quelques descriptifs des préparatifs et du bateau, plongez avec délice au Brésil et partagez l'indignation de Darwin pour l'esclavage. Découvrez faune et flore avec les extraits des planches zoologiques avec leur numéro de planche original et leur nom scientifique, extraites de la Zoologie du voyage du Beagle publié par Charles Darwin entre 1838 et 1843. A partir de là vont naître les premières réflexions de Darwin sur l'évolution des animaux au cours du temps, réflexions qu'il se garde bien d'exprimer à haute voix : à l'époque on pense que les animaux disparus dont on retrouve les fossiles ont été décimés par le déluge !

Inspiré par le géologue Charles Lyell, son arrivée au Chili juste après le séisme dans le port de Conception le 4 mars 1835, lui permet également de prendre conscience que la physionomie de la Terre n'est pas figée, mais qu'elle varie avec le temps. Commence alors à germer dans son esprit sa célèbre théorie de l'évolution. Il découvre des nombreuses nouvelles espèces avant de découvrir les îles Galapagos et leur faune. Rentré en Angleterre, il commence à écrire et se décide en 1859 à publier son ouvrage sur De l'origine des espèces, véritable pavé dans la mare des connaissances de l'époque.

Superbement illustré, avec tout le savoir faire des éditions Milan, ce livre rempli de rabats, pochettes, petits encarts pleins de lettres, de témoignages est une plongée dans le monde de l'époque avec les yeux de Darwin. Un ouvrage formidablement bien construit et cohérent, nécessaire pour faire découvrir aux jeunes et moins jeunes lecteurs les doutes de l'auteur, les réflexions qui l'ont amené à construire sa théorie de façon scientifique avec les connaissances et les possibilités de son époque.

Un livre nécessaire dans notre monde troublé en but à l'obscurantisme, qui conteste sa théorie confirmée par les meilleurs scientifiques.

Formidable ! Nécessaire !

 

Lecture à compléter avec le livre paru chez Milan également, pour les plus jeunes lecteurs, dans la collection De vie en vie : Darwin.

 

 

DevieenvieDarwin.jpg

 

 

Jean-Luc Clerc

Publié dans #Ados, #Documentaires, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

20 octobre 2009

Les dragons de Nalsara tomes I à VII

Lesecretdesmagiciennes.VII.jpg

Marie-Hélène Delval
Illustré par Alban Marilleau
Tome VII : le secret des magiciennes.
Bayard Jeunesse, octobre 2009, 4,5€

 

« Un matin de neige, Cham et Nyne tombent nez à nez avec une étrange visiteuse : une chouette blanche. Habituellement, il n'y en a pas, sur l'île aux Dragons... L'oiseau porte autour du cou une chainette, au bout de laquelle se balance un petit cylindre. Et, dans le cylindre, il y a un message, qui va changer à tout jamais la vie des trois habitants de l'île : Enfants chéris, ne montrez pas trop vos pouvoirs ! Les Addraks vous détruiraient. D. »

 

Ils sont de retour : youpi !

 

Et oui on ne s'en lasse pas et ce n'est certainement pas ce septième volume qui mettra fin à notre enthousiasme. Non vraiment, que ce soit sur l'île, où ces deux petits monstres font des cachoteries à leur père ; chez les Addraks dans la tour mystérieuse ; au palais avec les magiciennes Isendrine et Mélisandre ; avec Viriana qui raconte à Cham l'histoire de sa mère et de sa grand-mère Solveig... on en découvre toujours plus, et on en veut toujours plus. Ecriture fluide, intrigue cohérente, toujours de nouveaux rebondissements en lien avec les tomes précédents : c'est formidable.

Bon j'avoue, je n'aurais rien contre un tome plus épais ou une publication plus rapide des tomes, les lecteurs cibles à qui sont destinées ces aventures non plus : ils piaffent je vous dis !

Une excellente série, formidablement bien écrite, avec du suspens, des sentiments, des personnages bien construits, un scénario cohérent et plein de surprises : un très bon cru !


Jean-Luc Clerc

Lire la suite