Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02 août 2018

Souvenirs de lecture... c'est l'été : Le royaume des cercueils suspendus

Un roman envoutant, impossible à lâcher pour entrer dans le monde des Bââs. Clic émerveillé ! 

517pjwwzS4L.jpg

 

Le prologue vous fera frémir : la supercherie a été dévoilée et le destin s’est emballé.

Bienvenus dans le monde du peuple Bââs peuple mythique aux coutumes et rituels profondément encrés et pesant même parfois. C’est tout un village, tout un peuple que vous allez suivre dans ce roman, mais plus particulièrement Huang celui par qui le scandale arrive, Xiong, son ami jusque là, étouffé par la haine et la rancœur et les filles Lou-Ki éperdument amoureuse de Xiong pensant que tout peut guérir avec le temps et la belle Leï celle par qui la discorde arrive, celle qui hurle de douleur au début du roman, celle par qui le dénouement viendra aussi.

Dès le départ, Florence Aubry nous entraine dans un univers qui n’est pas le notre et qui se révèle magique. Tout vous fera vibrer : L’ambiance, le paysage qui s’imprime sur la rétine du lecteur, ce monde de légendes, de créatures imaginaires, de divinités, les caractéristiques des hommes du peuple Bââs qu’ils ne peuven utiliser qu’en trois circonstances particulières : la mort d’un proche ; la guerre ; la nécessité de porter secours à un être vivant en danger de mort. Au fil des chapitres la parole passe de héros en héros nous entrainant vers un final étrange et bouleversant, le cœur battant.

Difficile de vous en raconter davantage sans déflorer le plaisir de la lecture, sachez cependant que ce roman particulièrement bien écrit et passionnant mérite bien plus qu’un coup d’œil et devrait vous emporter dans un monde imaginaire et fantastique auquel on pense encore bien longtemps après avoir refermé le roman. A  lire !

 

Jean-Luc 

 

 

517pjwwzS4L.jpg

 

Le royaume des cercueils suspendus
Florence Aubry
Illustration de couverture : Marta Orzel
Editions du Rouergue, collection Epik, 8 octobre 2014, 11 €

Souvenirs de lecture... c'est l'été : Mingus

Mi-homme, mi-lion, Mingus saura-t-il éviter les embûches et sauver ceux qu'il aime ? Pour les grands ados, un roman futuriste inquiétant et étrange. On aime ! 

 61TWb-bUC2L.jpg

 

Keto Von Waberer  a créé un monde qui ressemble au notre, en a bien des caractéristiques mais qui s’ouvre quand nous le découvrons sur des ruines et une cité tentaculaire Megacity dirigée par une sorte de président créature multi-clonée, le Präsi.

Dans cette cité futuriste tout est divisé entre la ville basse et la ville haute réservée aux Aristos et à l’élite. Ceux du haut bénéficient de technologies de pointe, sont bien nourris et les autres en bas et à l’écart de la ville sont privés par la volonté des dirigeants de technologie considérée comme dangereuse. De multiples guerre dont on ne saura rien ont amené à ce monde étrange, étouffant où de petits groupes d’un monde d’avant luttent pour leur survie et pour le pouvoir aussi.

C’est dans ce cadre étrange et futuriste qu’est né Mingus. Fruit des travaux de Léo un génial généticien (fou dirions nous ? ) cette créature mi-homme, mi-lion est le héros de ce roman, celui par qui tout arrive, celui qui cristallise les envies,  les rêves de réincarnation d’un monde nouveau guéri de ses défauts et des erreurs du passé. Accompagné de celle qu’il appellera longtemps petit frère, la belle Nin, ils vont à eux deux nous amener à la rencontre de leur monde, de ses errements, de ses luttes et de toute une série d’hommes et de femmes qui sont en train de perdre espoir dans ce monde quasi stérile et devenu fou à l’image de son Präsi.

Mingus est un roman de science-fiction particulièrement bien écrit, destiné aux très bons lecteurs qui pourront y découvrir les méandres d’un monde du futur qui se dévoile peu à peu jouant des sentiments et de la vie de ses héros. A découvrir et dévorer sans hésiter.

 

 

Jean-Luc   

 

61TWb-bUC2L.jpg 

 

 

 

 

Mingus
Keto Von Waberer
Traduit de l’allemand : Jacqueline Chambon
Illustration de couverture : Thomas Rouziere
Editions du Rouergue, collection épik, 14 janvier 2015, 15,9 €

Souvenirs de lecture... c'est l'été : Sirius

Parce que Stéphane Servant mais surtout parce qu'il est bouleversant et magnifique ! Très gros coup de coeur ! Très bel été avec les Sandales Jeunesse

 

sirius.jpg

Avril et Kid vont vous servir de guide dans un monde qui se meurt, après qu’un mystérieux virus ait rendu les animaux, les plantes et les hommes stériles. Dans ce monde terrifiant certains survivent, en bandes ou seuls et Avril et Kid vont les rencontrer parfois par hasard, parfois parce qu’ils sont à leur recherche.

Dire que Stéphane Servant écrit bien et qu’il a le sens du récit serait un doux euphémisme. Dès les premières pages on retrouve sa patte, ses mots qui savent vous entrainer sans vous forcer vers le récit et vous immerger dans ce monde terrifiant pour vous retrouver au plus près des deux héros et de ceux qu’ils vont rencontrer jusqu’à cette destination rêvée qu’est la Montagne et qui peut-être sera leur salut à tous.

Mais peu importe, ce roman est magnifique, puissant, déroutant parfois mais toujours on retrouve l’ADN de Stéphane, ses obsessions, le lien puissant entre l’homme et la nature même s’ils se maltraitent parfois et se rendent coups pour coups. Un récit dans lequel en fonction de vos lectures vous saurez retrouver des références d’autres grands noms qui avant lui nous ont embarqués dans leurs aventures (on peut penser à Tolkien par exemple avec la ville et ses murailles, sa centrale éventrée… et à bien d’autres encore) … Mais que dire de plus si ce n’est qu’une fois de plus Stéphane Servant tape fort et nous offre certainement le ou l’un des meilleurs romans de la rentrée.

Peu importe que vous préfériez tel ou tel genre littéraire, ne vous laissez pas arrêter par ces barrières inutiles, c’est un grand roman et il faut le lire et le partager avec les ados et les adultes de votre entourage pour voir briller dans leurs yeux étoilés de larmes les constellations de Sirius et les autres. Epoustouflant !

 

Jean-Luc

 

sirius.jpg

Sirius

Stéphane Servant

Editions du Rouergue Jeunesse, collection Epik, 23 août 2017, 16,5 €

Souvenirs de lecture... c'est l'été : Sherlock, Lupin & Moi, tome 1 : le mystère de la Dame en noir

Retrouver l'ambiance de Sherlock avec un Lupin et une jeune Irène Adler qui raconte leurs aventures lorsqu'ils étaient jeunes. Frais, léger et rythmé ! On aime, idéal pour passer un bel été de lecture avec les Sandales Jeunesse 

sherlock1.jpg

Une jeune fille fraichement débarquée à Saint Malo pour quelques semaines de villégiature avec sa mère mariée à un riche industriel, flanquées d’un majordome particulièrement vigilant, Horatio Nelson.

 

Une rencontre sur les remparts le jour de son arrivée, avec un jeune garçon de son âge, un certain William Sherlock Holmes, puis celle avec un certain Arsène Lupin et voici les présentations faites. C’est Irène (vous savez, celle de la vraie histoire, qui est l’ennemie de Sherlock) qui raconte l’histoire, sa rencontre, leurs premières aventures, et d’un coup un meurtre suivi d’un vol qui va aiguiser leurs appétits de curiosité et sceller pour longtemps une amitié et une collaboration fructueuse.

 

Le ton employé pour raconter l’histoire, le rythme des aventures, les découvertes progressives des personnages qui vont peu à peu se dévoiler à leurs camarades et aux lecteurs, l’ambiance, tout concourt à nous faire passer un excellent moment. Reste à vous de découvrir quel mystère cachait la Dame en noir et pourquoi et comment trois adolescents vont berner les adultes et ainsi commencer une carrière qui les mènera, comme leurs noms célèbres le laisse présager, vers d’autres aventures et une vie d’adulte très occupée.

 

C’est frais, très bien mené et écrit et les illustrations de Jacopo Bruno, notamment la couverture, donnent corps à nos trois héros de façon saisissante ! A découvrir et dévorer avant de suivre les aventures dans les tomes suivants.

 

Jean-Luc

 

 

sherlock1.jpg

 

Sherlock, Lupin & Moi, tome 1 : le mystère de la Dame en noir

Irène Adler

Traduit de l’italien Béatrice Didiot

Illustrations : Iacopo Bruno

Editions Albin Michel Jeunesse, 2 janvier 2017, 12,5 €

Souvenirs de lecture... c'est l'été : L'Eté où je suis devenue jolie - L'Intégrale

Ils sont ressortis en intégrale dans la collection Litt' des éditions Albin Michel Jeunesse et c'est l'occasion de plonger avec les héros de cette trilogie et ce triangle amoureux que nous avons beaucoup aimé ! Bel été avec les Sandales Jeunesse 

eteintegrale.jpg

L'été où je suis devenue jolie : tome 1 :  Un été, une maison de vacances, deux femmes et leurs enfants qui se retrouvent comme tous les étés, rituel immuable depuis la nuit des temps ou presque ! Pourtant cet été est particulier, pour de multiples raisons. Belly l'héroïne celle par la voix de laquelle va se raconter l'histoire a grandi. Et même si elle reste encore la petite pour les autres, elle aura seize ans à la fin de l'été et tout a bien changé, son esprit, son corps et les autres aussi. Son frère Steven prêt pour la fac, leurs deux amis d'enfance Conrad le ténébreux et Jeremiah le flamboyant les fils de l'amie d'enfance de leur mère.

Un été qui débute presque comme les autres, mais qui très vite va montrer ses zones d'ombres, ses dangers. Car en jouant subtilement de flash-back Jenny Han nous entraine dans la vie de Belly, ses souvenirs, son évolution et nous fait grandir avec son héroïne.

Un roman au charme étrange, envoutant, qui nous emmène dès les premières pages à la découverte de son héroïne de ses secrets, de ceux de son entourage, avec un ton inimitable qui rappellera probablement à tous les lecteurs ou lectrices un petit quelque chose enfoui, oublié dans le coin de leur mémoire.

Ce roman est très bien écrit, le rythme de la narration permet d'aller très loin dans la description des personnages complexes et attachants. Cet été raconté par Belly ressemble à un récit initiatique, le passage entre deux âges : vous savez cet entre deux âges de l'adolescence quand le corps et l'esprit se transforment et qu'on n'est plus encore tout à fait un enfant ni vraiment un adulte.

C'est aussi une belle histoire d'amour. De quoi vous régaler pour l'été et emballer votre petit coeur d'artichaut avec un roman aux apparences légères (voir les coquillages de saison en couverture) mais particulièrement réussi sur la transition entre l'enfance et l'âge adulte, sur le temps qui passe...

 

L'été où je l'ai retrouvé : tome 2 :  Belly a grandit. Pourtant comme l’été, la vie s’arrête parfois brutalement. Suzannah est morte et leur vie à tous en a été bouleversée. Perdue au milieu de ses parents, amis, noyés dans leur chagrin, Belly émerge peu à peu et termine sa mutation.
On aborde ce roman comme on retrouve un vieux copain, ou si l’on retrouvait la maison des vacances. Pourtant, tout y a changé, les pièces sont trop grandes, l’ambiance n’est plus la même, la faute à l’absence , à l’absente.
Belly va partir avec Jeremiah à la poursuite de Conrad : que ressent-elle pour lui : Amour ou Haine ? Elle finit par s’y perdre. Et si c’était l’autre, le petit frère, l’ami de toujours qu’elle aimait au final ?
Une belle histoire de nouveau qui nous entraine à la suite des trois protagonistes principaux qui nous dévoilent en partie comment il vont apprendre à faire leur deuil, renouer avec des adultes parfois aussi perdus qu’eux et poursuivre leur route.
Un roman doux amer sur le passage à l’âge adulte et le premier amour, celui de toute une vie ? 

 

L'été devant nous tome 3 :   Le dernier été avec Belly, Conrad et Jeremiah. Conrad est loin, parti, oublié ? Jeremiah et Belly toujours plus amoureux se disputent violemment, finissent par se réconcilier et foncent tête baissée dans un projet fou : se marier dans l’été afin de vivre ensemble à la rentrée. Pourtant, de part et d’autre, des signes, des remarques, des envies divergentes semblent donner raison à l’hostilité de leurs parents et notamment de la mère de Belly. Iront-ils jusqu'au bout ? La fin d’une trilogie belle et sensible avec un triangle amoureux infernal qui nous tient en haleine jusqu’aux dernières lignes. Une très belle trilogie à découvrir en cette dernière partie d’été.

 

Jean-Luc

 

eteintegrale.jpg

L'été où je suis devenue jolie, l'intégrale
Jenny Han
Traduit de l'anglais : Alice Delarbre 
Editions Albin Michel Jeunesse, collection 
litt', 27 juin 2018, 21,9 €

 

30 juillet 2018

Qui suis-je ?

Un roman sensible et fort pour se découvrir et apprendre aussi la tolérance ! Essentiel ! Un grand roman ! Très bel été avec les Sandales Jeunesse

1507-1.jpg

Il s’appelle Vincent Latan et son année de troisième va être une sorte de cauchemar éveillé, vous savez comme parfois on a le sentiment de flotter hors de son corps, d’attendre quelque chose qui ne viendra pas et vous libérera.

Au fil des pages, vous ferez la connaissance de ce jeune adolescent qui se sent différent des bourrins qui souvent l’entourent. De ce premier regard avec le nouveau qui semble sympathique mais qui jamais n’assumera quoique ce soit et qui va bouleverser Vincent en le confortant dans ses choix et en lui permettant de comprendre et accepter ce qu’il est et ce qu’il aime.

Un court roman, qui n’aborde rien de sexuel, qui laisse le lecteur à la lisière des sentiments et des émotions du jeune homme, comme si nous devrions nous en imprégner et les découvrir, les comprendre en même temps que lui.

Bien évidemment on va rapidement détester tout ce qui l’entoure, le heurte, l’empêche d’être lui. Et on se dit que cela ressemble beaucoup trop à la vraie vie et à ce que trop de jeunes garçons ou filles vivent au quotidien au milieu des insultes, des menaces et de l’exclusion.

Un excellent roman, très bien écrit nécessaire dans toutes les bibliothèques et tous les CDI de collèges et lycées entre autre. Superbe de délicatesse et d’intelligence.

 

Jean-Luc

 

1507-1.jpg

 

Qui suis-je ?

Thomas Gornet

Editions Le Rouergue Jeunesse, collection doado, 17 janvier 2018, 9,2 €

Publié dans #Ados, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

Les Extraordinaires - tome 2 : le sablier fumant

Un tome 2 qui tient toute ses promesses et un été lecture qui s'emballe pour une petit tour de Tournibanquet ! Absolument formidable ! 

extraodrinaires1.jpg

Pas facile d’être un Extraordinaire et nos deux amis Ivy et Seb vont le découvrir. Lorsque nous les retrouvons, ils sont en pleine action à peine sorti d’un sac qui n’est rien de moins qu’un des Grand Biens Extraordinaires. Comme d’habitude Seb a envie de vomir et Ivy se tient prête à l’action.

Leur lutte contre la Mormo continue d’autant que Séléna Grimes complote toujours avec de nouveaux alliés, particulièrement dangereux et inquiétants. Au menu cette fois-ci leur tentative pour mettre la main sur la boite de Pandore qui n’est rien de moins qu’un des Grand Biens Extraordinaires.

L’auteure réussit son pari et nous embarque non seulement dans une aventure menée tambour battant, mais elle réussit aussi à approfondir ses personnages, à nous en faire découvrir encore davantage de ce monde magique et merveilleux, rempli de dangers et de découvertes. Grand Mère Sylvie va-t-elle cette fois-ci retrouver la mémoire… le frère et la sœur ne sont pas au bout de leurs surprises, ni de leurs découvertes, et du coup nous non plus et ce n’est pas pour nous déplaire.

Une plongée dans un univers merveilleux qui fourmille de détails et d’inventions de toute sorte, un vrai festival dont on ne se lasse pas. On aimerait tant qu’il y en ait d’autres. Foncez c’est merveilleux !

 

Jean-Luc

 

 

extraodrinaires1.jpg

 

Les Extraordinaires - tome 2 : le sablier fumant

Jennifer Bell

Traduit de l’anglais (Royaume-Uni) : Cécile Moran

Illustrations de Karl James Mountford

 

D'un clic sur le visuel retrouvez la chronique du tome 1

 

extraordinaires2.jpg

Editions Albin Michel jeunesse, collection Wiz, 2 mai 2018, 15,5 €

Couleurs / Animaux

Cet été pour voir la vie en couleurs et sourire, deux petits cartonnés survitaminés pour passer un très bel été avec les Sandales Jeunesse 

 

9782278091478-001-T.jpg

Maria Jalibert propose aux petits deux albums survitaminés, inondés de couleurs et de bestioles de sa collection d’animaux en plastique. Des animaux joueurs, mis en scène, cachés, perchés qui feront sourire et rire petits et grands.

Dans l’autre album, on peut jouer avec et à découvrir les couleurs. Mélangées au départ, elle sont ensuite classés par rouge, jaune… montrant ainsi encore plus de la collection plastifiés et éclatante de l’auteure. Deux cartonnés au format pratique et aux bords arrondis pour les petits, pour qu’ils s’amusent et profitent de beaux albums.

On aime !

 

Jean-Luc

 

 

 

440092-001-C.jpg

 

440093-001-C.jpg

 

440094-001-C.jpg

 

Illustrations © Didier Jeunesse tous droits réservés. Merci ! 

 

Couleurs

Animaux

Maria Jalibert

Editions Didier Jeunesse, Livre-objet - Les tout-cartons petite enfance, 13 juin 2018, 9,9 €

animaux.jpg

440095-001-C.jpg

 

440096-001-C.jpg

 

440097-001-C.jpg

 

Illustrations © Didier Jeunesse. Tous droits réservés. merci 

Anatomie : Découpes et animations pour regarder le corps à la loupe

Cet été après la plage on examine le corps humain à la loupe !
Bel été découverte avec les Sandales Jeunesse 

131673_couverture_Hres_0.jpg

16 entrées pour découvrir l’anatomie du corps humain : les muscles ; appareil digestif, système circulatoire, appareil respiratoire, système nerveux sur leur charpente que forme le squelette (avec des illustrations en découpe pour les voir et découvrir peu à peu ) ; le système circulatoire ; le cœur ; les cinq sens : la vue avec l’œil, l’odorat et le goût avec le nez et la bouche, l’audition avec l’oreille, le toucher avec la main…

Les textes sont courts, éclairants et efficaces. Les illustrations avec souvent des rabats qui permettent d’aller voir derrière et de découvrir les détails des différents systèmes et réseaux.

Un très bel album, qui permet de réfléchir, de découvrir et d’apprendre de très nombreuses informations.

Un documentaire passionnant et magnifique à offrir et faire découvrir à tous les petits curieux des détails et du fonctionnement du corps humain.

 

Jean-Luc

 

131673_couverture_Hres_0.jpg

 

Anatomie
Découpes et animations pour regarder le corps à la loupe

Hélène Druvert

Editions de la Martinière jeunesse, 20 octobre 2016, 22 €

Marcel le cowboy : Tome 6 - Toni Tornado la Terreur

Cette fois c'est la tornade qui emporte tout dans le nouvelle aventure de Marcel et une drôle de surprise attend nos amis ! Bel été chaud avec les Sandales Jeunesse 

tonitornado.jpg

Où l’on retrouve nos trois amis dans leur ferme du Petit-Bonheur bien à l’abri de la tornade. Par contre à l’extérieur tout vole et quand ils peuvent enfin sortir, ils se rendent compte que tout s’est envolé et que d’autres choses sont apparues à la place ! Ainsi ils font une orgie de bananes puisqu’un bananier est arrivé, mais pas seul… un nouvel ami Toni Tornado va faire son apparition et leur faire découvrir les plaisirs du cirque entre autre.

Amitié, jalousie, jeux et belle vie pour ce sixième tome ébouriffant

 

Jean-Luc

 

9782203122703_1.jpg

 

9782203122703_3.jpg

 

9782203122703_5.jpg

 

Marcel le cowboy : Tome 6 - Toni Tornado la Terreur

Eva Muszynski

Illustré par : Karsten Teich

Editions Casterman Jeunesse, 5 avril 2017, 5,95 €

 

tonitornado.jpg