Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31 octobre 2022

Les carnets de l’apothicaire : tome 1

Un tome 1 formidable pour prendre le temps de découvrir la cour impériale chinoise et une héroïne absolument hors du commun ! On adore ❤️❤️❤️❤️

 

tome1.jpeg

 

L’héroïne centrale de ce superbe roman s’appelle Mao Mao. Enlevée à 17 ans et vendue au palais impérial, elle caresse l’espoir de ne pas être repérée par les instances supérieures qui fournissent les concubines à l’empereur et de pouvoir en sortir au bout de deux année. Car Mao Mao est apothicaire, elle a beaucoup appris auprès de son père médecin et lorsqu’elle intègre le Hougong, le cours intérieure du palais, sorte de harem où résident les femmes destinées à donner des héritiers à l’empereur, elle devient une simple servante.
Malgré ses efforts, sa curiosité, ses dons d’observations et surtout d’apothicaires vont la pousser au service des favorites de l’empereur, lorsqu’elle résout en partie à temps le mystère qui entoure leur maladie. Elle va y rencontrer Jinshi l’intendant du Hougong, superbe jeune homme au sourire éblouissant capable de faire tourner la tête à toute personne de son entourage homme ou femme. Au fil des pages, la vie de Mao Mao nous fait découvrir la vie à la fois à l’intérieur de l’enceinte du palais, les us et coutumes de l’époque, mais aussi lors d’incursions pour des enquêtes ou lorsqu’elle rejoint son père. 

Une fois le décor planté, le récit s’épaissit peu à peu, les masques de certains personnages tombent, des secrets sont éventées, des meurtres élucidés et les personnages principaux gagnent en profondeur et en intensité. Le palais, les rivalités entre courtisans et favorites, les maisons closes et leurs secrets inavouables,  les qualités de Mao Mao d’écoute, d’observation et son savoir sur les poisons vont en faire un personnage central inoubliable et surtout indispensable. 

C’est un premier tome dense, qui prend son temps pour s’installer, et qui aiguillonne au fil des pages notre curiosité et notre envie d’en savoir toujours davantage sur les lieux, la vie de l’époque et les personnages. Drôle, étonnant et passionnant, ce premier tome est une réussite amplifiée par sa superbe couverture,  les illustrations noir et blanc qui émaillent le roman tout comme le carnet couleur de la fin.  Les marques pages somptueux sont un vrai plus. A faire découvrir, lire et dévorer. On attend désormais la suite. 

 

Jean-Luc 

 

 

tome1.jpeg

Les carnets de l’apothicaire  : tome 1 

Natsu Hyuuga

Traduit par Laureline Chaplain  et Ombeline Marchon 

Illustration de Touko Shino

Editions Lumen, 25 août 2022, 17 €

27 octobre 2022

Porcelâme, tome 1 : la Voie du Kirin

Le coup de coeur pour une série géniale dont le tome 1 est paru à l'automne dernier et que nous avions beaucoup aimé ! il est temps de vous en parler et de vous lancer, le tome 2 de cette trilogie passionnante est déjà là
❤️❤️❤️❤️❤️

 

porcelâmeTome1.jpeg

 

L’introduction de cette superbe série va vous happer. Elle vous fera entrer dans le monde d’un empire dans lequel se tolère et souvent s’affrontent cinq clans : le Dragon, le Tigre, le Kirin, la Tortue, le Phénix.  Ce monde dans lequel règne la magie est marquée notamment par l’existence de la Porcelâme : chaque bébé nait avec une bille blanche dans son poing. En grandissant, elle devient une statuette à son image, trahissant ses états d’âmes durant sa vie mais aussi au-delà. 

En ces temps de nouveaux troublés où les ambitions vont réapparaître et la soif de pouvoir faire plus que jamais faire rage, puisque l’Empereur est vieillissant et presque au bout de son règne, des signes inquiétants pouvant nuire à son successeur sont apparus sur les Porcelâme de sa soeur et de sa nièce autrefois mariées au seigneur du clan du Tigre  : Tao.
Gikan, maître de la Porcelâme au palais de l’empereur semble impuissant à guerre la Porcelâme de la princesse Kaede décédée dans des circonstances troubles. Il va donc envoyé son fils Gintaro dans le plus grand secret sur la Montagne sacrée en plein territoire du Tigre, lieu de la puissance du Kirin pour vérifier l’état de la Porcelâme de la petite fille de l’empereur disparue en même temps que sa mère.
A partir de là vous allez plonger dans un univers d’une richesse incroyable, au coeur d’un Japon où la Fantaisie règne en maîtresse absolue et faire le voyage jusqu’au sommet de la Montagne sacrée. Deux princesses mortes dans des circonstances étranges ; des seigneurs de la guerre qui se livre à des rivalités sans merci prêt à provoquer une nouvelle guerre qui déchirerait l’empire et les différents clans  ; une jeune servante guide de la Montagne sacrée, Tomoe Yamako ; des voyageurs qui vont souffrir tout au long du voyage, hallucinant cette montée vers les temples du sommet ; de jeunes guerriers prêts à tout pour prouver leur bravoure ; des complots et des secrets anciens qui vont refaire surface ; une tueuse introuvable surnommée la Veuve Noire notamment parce qu’elle s’en prend uniquement à des hommes ayant des attitudes déplacées voir pire vis à vis des femmes… et c’est tout un univers que nous vous invitons chaudement à découvrir de toute urgence, d’autant que le tome 2 vient de paraître. Ce premier tome d’une trilogie est une petite et un régal de lecture pour tout ceux qui aiment les intrigues complexes, les personnages profonds et bien construits et les univers où règne la magie pour certains des protagonistes. Tout un univers extrêmement riche est à votre portée. A savourer sans modération. 

 

Jean-Luc 

 

porcelâmeTome1.jpeg

 

Porcelâme, tome 1 : la Voie du Kirin 

Célia Flaux

Illustrations  : Florent Grattery

Editions Bayard jeunesse, 5 octobre 2021, 14,9 €

 

orcelâmetome2.jpeg

16 octobre 2022

L'année de grâce

Un roman exceptionnel coup de coeur de toute l'équipe qui revient en poche cet automne  :
à lire absolument ❤️❤️❤️❤️❤️❤️

D'un clic sur le visuel retrouvez notre avis sur ce roman formidable 

 

l'année de grâce.jpeg

 

l'année de grâce poche.jpeg

 

vous pouvez désormais choisir entre le grand format chez Casterman jeunesse et le format poche
chez Gallimard jeunesse en Pôle fiction.

 

07 octobre 2022

Maldoror, tome 1, Les Enfants De la Légende

Le deuxième tome vient juste de paraître il faut vous précipiter pour lire le premier et enchaîner
❤️❤️❤️❤️❤️

 

Z2NzOmNhbnRvb2todWItYXNzZXRzLWVkZW46MGYvMmRlOTBjNjA0NGI2ODI0ZTA5Nzk1ZWI1N2E3MjkwZDNjNTY2N2QucGRm.png

 

Un départ en train, une jeune fille serrant dans ses bras un violon d’u’ne valeur inestimable depuis Kiev. Fille d’un savant richissime qui lui passe tout Anja, résiste comme elle peut à sa gouvernante Miss Nightingale. 

La suite va déraper rapidement, quelqu’un cherche à lui dérober son violon et elle va manquer son train être séparée de sa famille, et partir à l’aventure poursuivie à la fois par les sales gosses qui servent d’hommes de main à la baronne von Stumf, affidée du Grand Cophte qui veut absolument les retrouver et de la police politique du tsar.
Au même moment le jeune Piotr échappe à sa brute de Père et va la rencontrer dans un jardin où il joue de la clarinette et lui du violon. Au fil des pages, s’organise une véritable course poursuite avec un puzzle qui se construit peu à peu de manière redoutable, mettant nos nerfs à rude épreuve. Les aventures de ces deux jeunes enfants pris dans une aventure et des enjeux qui les dépassent va nous amener à rencontrer des personnages dangereux et cruels, d’autres étonnants et profondément humains, partir avec les gens du voyage, échapper au hommes à tête de chiens, vivre des moments étonnants avec les animaux avec qui Piotr puis Jorn semblent avoir des relations étranges qui provoquent d’étonnantes situations et réactions. En lisant le livre, on a l’impression d’être pris dans une nasse qui se referme peu à peu mais dont on n’a pas du tout envie de s’échapper. Lors de la course poursuite de Kiev à la Sibérie, les trains filent comme les destins qui se croisent et soulèvent l’étrange légende de Maldoror dont on sait encore si peu de choses. Ce roman particulièrement bien écrit et bien mené nous entraîne dans les plaines russes au gré des légendes, avec notamment ces passages où la mort d’Anja surgit poétique et inquiétante. Tout fonctionne dans ce roman, il prend son temps pour installer l’intrigue qui peu à peu dévoile ce que l’auteur a envie de nous montrer, pour ensuite brouiller les pistes. Et puis l’édition est particulièrement réussie avec des chapitres en italique, les entrées de chapitre particulièrement soignée et la couverture superbe de Charlotte Gastaut qui avec cette belle jeune femme blonde qui souffle sur les cartes du destin  qui s’envolent sur un train lancé à vive allure comme l’histoire et le roman de Philippe Lechermeier   qui nous invite ici dans le premier tome d’une trilogie étrange, envoutante et excitante. La suite vient de paraître, il faut foncer.

 

Jean-Luc 

 

Z2NzOmNhbnRvb2todWItYXNzZXRzLWVkZW46MGYvMmRlOTBjNjA0NGI2ODI0ZTA5Nzk1ZWI1N2E3MjkwZDNjNTY2N2QucGRm.png

 

 

Maldoror, tome 1, Les Enfants De la  Légende

Philippe Lechermeier

Editions Flammarion Jeunesse, 23 mars 2022, 16,90 €

 

Z2NzOmNhbnRvb2todWItYXNzZXRzLWVkZW46YzMvMmE3NWFhYTM5MTAwMTliNDU3MjU3ODhjNjk3OTk1YzFhZTY1ZmIucGRm.png

03 octobre 2022

Cora : la légende du lac aux milles visages

Plongez au coeur de la mythologie mexicaine et de la magie avec le destin de Cora et de sa petite soeur. Un court roman qu'on ne lâche plus avant d'en découvrir les secrets de leur avenir.  Etonnant et passionnant ❤️❤️❤️❤️

 

Z2NzOmNhbnRvb2todWItYXNzZXRzLWVkZW46NmQvZTM4NmEyOGFhYzM2ZGMzOTFjYTlhNmJlZTllY2Q1YWI4MDc1MDMucGRm.png

 

 

Un premier chapitre qui vous laissera exsangue et la vie qui reprend quelques années plus tard. C’est parti pour une aventure au Mexique. Triste retour à la réalité  pour Corazon défigurée par l’accident qui a brisé sa famille quelques années plus tôt. Elle travaille pour Don Domingo, l’homme le plus riche d’Esperanza qui leur a offert l’hospitalité après la terrible nuit qu’elles ont vécu autrefois. Cet homme avide et méchant dans le fond l’avait d’ailleurs affublée d’un surnom horrible Cuca : El Cucu ou Coco est le nom d’un croque-mitaine mexicain horrible aux dents pointues et aux oreilles poilues. 

Pourtant un soir quand elle rentre épuisée, à bout à force de travail et d’abnégation face à sa capricieuse de petite soeur qui ne s’occupe de rien, une surprise l’attend : sa soeur de bonne humeur pour une fois, a tout rangé et la force à passer une robe correcte pour l’emmener dans la villa du gouverneur dont elle a rencontré le fils dans la journée. Mais ce bal est un piège, un pari stupide entre deux cousins de la haute société qui cherchaient à tromper leur ennui. Alors désespérée Corazon décide de tout abandonner et de partir. 

Dans sa fuite, Cora, harcelée par des coyotes affamés, elle réussit à leur échapper mais finit par se réveiller chez une vieille grand-mère indienne Nahuhas, aveugle,  qui l’a assommée avant de prendre soin d’elle. Elle accepte de rester un temps dans l’étrange maison de cette dernière et pourra aller partout sauf à franchir la Porte du destin. Le temps file parfois à une vitesse étrange surtout quand on est dans la maison d’une vieille Nahuas, aux pouvoirs étranges. Un jour le contrat passé entre les deux femmes arriva à son terme et Cora fut conduite derrière la porte ou se trouvait un ancien cénote maya et lorsqu’elle se regarda dans l’eau … La grand-mère était en fait une Gardienne des chemins, la Porte des existences passées et à venir, celle qui allait permettre à Cora de changer son destin pour reprendre le cour de sa vie. Et le destin, le roue de la vie jouent parfois des tours étonnants, dans la dernière partie du roman vous allez comme vous retrouver propulsés dans le premier chapitre, comme si les choses n’avaient pas bougé.  Cora était de nouveau face au jefe, Loxo Sceles : l’Araignée. La bande de brigands et leur chef immonde, sa petite soeur Bellaza et l’histoire n’est pas terminée.
Jérémy Behm entraîne ses lecteurs dans un univers  qui sort des sentiers battus et nous fait découvrir les légendes mexicaines liées aux Amérindiens, Mayas et autres civilisations qui ont peuplé ces terres avant l’arrivée des Espagnols (pas beaucoup moins cruels que l’Araignée en fait). Le destin des deux soeurs, leurs aventures croisées sans cesse permettent de passer un excellent moment de lecture qu’on a bien du mal à lâcher. Etonnant et passionnant : à découvrir. 

 

Jean-Luc 

 

 

Z2NzOmNhbnRvb2todWItYXNzZXRzLWVkZW46NmQvZTM4NmEyOGFhYzM2ZGMzOTFjYTlhNmJlZTllY2Q1YWI4MDc1MDMucGRm.png

Cora : la légende du lac aux milles visages  

Jérémy Behm

Illustration de couverture : Gazhole

Editions Casterman jeunesse, 9 à 11 ans, 4 mai 2022, 11,9 €

18 septembre 2022

Les dieux nordiques

Fantastique plongée dans la mythologie nordique ❤️❤️❤️❤️ Pour tous les amateurs de mythologie
et de mondes fantastiques. 

 

9125Y6yA4sL.jpeg

 

Après une courte introduction qui remet bien en contexte et en perspective ces dieux nordiques, suit une double page sur les principaux faits à connaître sur ceux qu’on appelle les Vikings. A partir de là, accrochez vos ceintures, l’aventure commence. Dix doubles pages se succèdent pour vous en mettre plein les yeux : autant avec la partie texte qui va vous permettre de découvrir les dieux de la mythologie nordique et leur environnement magique que par les illustrations d’Amélie Clavier  qui d’une main sure et  d’un trait fort et énergique fait surgir des pages les dieux, leurs combats, l’arbre des neuf mondes, Yggdrasil (merveilleuse double page) tous présentés en détails dans les pages suivantes. On découvre ensuite avec curiosité et passion les principales divinités et leurs caractéristiques avec des détails en bordure de page (surnoms, les runes symbolisant leur nom et leur emblème ainsi que sa signification). Au fait connaissez vous l’origine de la création des humains selon la tradition scandinave ? Savez vous que la descendance des dieux est parfois dangereuse et étonnante ? Cet album est particulièrement passionnant et bien conçu. On aime la façon dont les textes sont présentés et dont les histoires se déroulent enchainant les informations sur les divinités, leurs pouvoirs ou leurs manipulations. Ainsi peu à peu se déroule le fil d’une mythologie complexe et étonnante parfois moins célèbre que celle des Romains ou des Grecs mais qui semble toujours plus rude , plus violente et parfois plus ancrée dans le monde terrestre aussi. Un album qui vient compléter ceux de la même collection sur les dieux de l’Égypte, Les monstres de la mythologie ou les dieux de l’Olympe.

Jean-Luc 

 

 

9125Y6yA4sL.jpeg

 

Les dieux nordiques  

Raphaël Martin / Jean-Christophe Piot

Illustrations : Amélie Clavier 

Editions de la Martinière jeunesse 2 septembre 2022, 15,9 €

 

L’Ukraine racontée aux enfants

 La présentation de l’auteur et de ses origines, ne manqueront pas de vous interpeler et de vous émouvoir. Il nous parle de ses origines lointaines, de son papa, et de ses souvenirs, de celles de sa famille, lui qui est né à Bordeaux et de cette terre qui si souvent a saigné, mélange de vies, de groupes, de religions et de pouvoirs.
Bon voyage en Ukraine.  ❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️

 

81SgKUwnyAL.jpeg

 

Trente entrées, trente double pages richement illustrée de la Rus’ de Kiev, berceau de l’Ukraine, en passant par Babi Yar pour terminer par Vladimir Zelenski l’actuel président ukrainien. Dans ce superbe documentaire, subtilement illustré comme le veut la tradition de cette collection des éditions de La Martinière jeunesse, nos jeunes amis pourront ainsi découvrir les origines, la place de la religions orthodoxe, de celle d’un pays en Europe orientale aux frontières mouvantes et souvent contestées. Mais l’Ukraine c’est aussi une terre de contrastes et qui regorge de traces et de merveilles liées à sa longue histoire en matière architecturale notamment. Il nous parle également de ce pays berceau du Hassidisme, et d’une importante communauté juive qui connaîtra la paix, mais aussi les violences en tout genre (pogromes jusqu’à ce que produise l’impensable : la Shoah). Dans ce documentaire la questions de l’identité par rapport à la Russie est aussi évoquée, celle de la gastronomie de la vie courante…

Saviez vous que c’est dans la ville d’Odessa qu’a été tournée le Cuirassé Potemkine chef d’oeuvre du cinéaste soviétique Serguïe Eisenstein ? . On pourrait vous parler aussi du « grenier à blé » de l’Europe, de « l’Holodomor » ou de Babi Yar, avec la « Shoah par balles », de Tchernobyl et de tant d’autres choses.
Cet album est un puit sans fond, il nous embarque dans une aventure extraordinaire, dans la découverte d’un pays souvent au coeur des violences de l’Europe mais aussi celui d’un pays où il fait bon vivre et d’un peuple qui n’a de cesse depuis les origines, de se révolter, de se reconstruire et de continuer. Superbe travail de présentation et de découvertes. Les quatre doubles pages sur la guerre et sur le président Zélinski sont à la hauteur du reste de l’album : formidables. Un album indispensable. 

 

Jean-Luc 

 

81ccbowPzLL.jpeg

 

81CnZGW5J0L.jpeg

 

81qk5SdBfEL.jpeg

 

81Tbqn+yEWL.jpeg

 

817z3TXL1NL.jpeg

 

Illustrations © de la Martinière jeunesse. Tous droits réservés. merci 

 

L’Ukraine racontée aux enfants  

Sylvain Cypel

Editions de la Martinière jeunesse, 2 septembre 2022, 14,9 €

 

81SgKUwnyAL.jpeg

11 septembre 2022

Champollion et les trésors d’Egypte

Passionnant et passionné : un roman à dévorer d'une traite ❤️❤️❤️❤️❤️

 

Z2NzOmNhbnRvb2todWItYXNzZXRzLWVkZW46YjAvN2ZlMDdkMGFhYzM3NjA0MjhiN2MyMmYzNWJkNzQ4ZjE4MDgxYzcucGRm.png

 

« la clé était devant lui. 
La clé qui lui permettrait d’ouvrir les portes du passé et de voyager dans un monde disparu… » Lorsque vous allez ouvrir ce roman précieux et merveilleux, vous rencontrerez Jean-français Champollion en pleine effervescence prêt à découvrir le secret de la langue des hiéroglyphes. Nous sommes le 14 septembre 1822. 

Après ce premier chapitre nerveux où l’auteur nous fait partager l’excitation et les tensions de la découverte, le  suivant vous plongera dans la vallée des rois, dans le désert sous le soleil brûlant de l’Egypte. 

L’expédition franco-toscane en Egypte pour le compte du Musée du Louvre notamment a déjà duré plus de sept mois lorsqu’elle arrive dans la vallée des rois, pour dessiner, relever les hiéroglyphes mais aussi prélever certains chefs-d’œuvres. 

Dans cette vallée où la fraicheur des tombes contraste avec le soleil brûlant de l’extérieur, on suit avec émerveillement les découvertes, mais aussi les rencontres. C’est ainsi que l’auteur nous conte la rencontre entre le jeune Mustapha estropié au niveau d’un pied, et Champollion. Tous les deux vont se découvrir, et s’apprendre tant de chose et en partager tant d’autres. Leur amitié naissante, l’admiration du jeune Mustapha troublée par ce qu’il découvre qui va parfois à l’encontre de ses croyances et de ses connaissances sont touchantes. Le roman au fil de l’histoire et des aventures qui en découlent nous parle aussi d’autres trésors que ceux peints sur les murs des temples et des tombes : la lecture, la découverte, la réflexion, l’importance de la connaissance pour appréhender avec justesse le monde qui nous entoure … Ce roman se lit d’une traite, passionnant par bien des aspects et nous embarque surtout dans une aventure folle dont on peut retrouver les traces en admirant au Louvre le panneau de Séthi Ier et de la déesse Hator l’une des merveilles rapportées de l’expédition. A dévorer sans hésiter pour tous les passionnés d’égyptologie et pour les autres aussi qui aiment les aventures et personnages hors du commun. 

 

Jean-Luc 

 

Z2NzOmNhbnRvb2todWItYXNzZXRzLWVkZW46YjAvN2ZlMDdkMGFhYzM3NjA0MjhiN2MyMmYzNWJkNzQ4ZjE4MDgxYzcucGRm.png

 

Champollion et les trésors d’Egypte 

Philippe Nessmann

Illustration de couverture : François Roca

Editions Flammarion jeunesse, 11 mai 2022, 13 €

05 septembre 2022

Vampyria Livre 3 : la cour des ouragans

Le tome 3 étourdissant du premier cycle vous emporte sans coups férir ! Formidable ❤️❤️❤️

 

tome3.jpeg

 

Troisième tome et dernier du premier cycle de  Victor Dixon, qui ne se démarque pas des deux autres en terme de rythme, de découvertes, d’aventures et de plaisir de lecture. Diane / Jeanne est envoyée par Louis XIV pour rencontrer et épouser le capitaine Pâle Phoebus afin de créer une alliance et en les transformant les rallier définitivement à son camp au service de sa puissance. Ce capitaine pirate crée en effet la panique sur les mers et notamment sur les routes des Amériques en coulant les navires et pillant leurs richesses. 

A bord le premier danger vient du vampire capitaine corsaire de la Fiancée funèbre sur laquelle elle va embarquer : Hyacinthe de Rocailles créateur entre autre de dhampyre attachée à la proue de son navire. Ces pauvres créatures sont dotés de dons surnaturels capables de voir les vaisseaux ennemis au delà des brumes et les abominations nocturnes des abysses comme les sirènes et pousse alors des gémissement horribles qui permettent de donner l’alerte. La traversée est folle, Diane prend contact avec la Résistance et à l’arrivée une drôle de surprise l’attend. D’autres jeunes femmes sont arrivées et vont devoir se livrer à une sorte de compétition pour conquérir le coeur du pirate. Au fur et à mesure de la compétition, celle qui perd est exécutée.
 Victor Dixen  a fait très fort encore une fois. Non seulement on se retrouve pris à la gorge dès les premières pages et le rythme est endiablé, mais en plus les découvertes et les inventions sont encore plus nombreuses si cela était possible que dans les tomes précédents. Diane parviendra-t-elle à sauver son âme et à vaincre tous ces ennemis qui rôdent. La dernière partie de l’ouvrage est folle, des découvertes, des rencontres, des pièges, des surprises sur le destin des personnages. Comme pour les tomes précédents,  Victor Dixen  nous offre un spectacle grandiose avec plusieurs fins possible, entre cruauté, éblouissement et fascination c’est un véritable feu d’artifice. Il faudra attendre 2023 pour découvrir le cycle suivant, mais en attendant ne boudez pas votre plaisir et dévorez ce troisième tome étourdissant. 

 

Jean-Luc 

 

tome3.jpeg

Vampyria  Livre 3 : la cour des  ouragans

Victor Dixen

Editions R’, 25 mai 2022, 18 €

 

tome1.jpg

 

tome2.jpeg

 

D'un clic sur les visuels, retrouvez les titres précédents. 

Mon histoire : journal d’Elisabeth Vigée Le Brun 1766-1770 : peintre de Marie-Antoinette

Pour découvrir l'une de plus brillantes artistes de sa génération et de son époque ❤️❤️❤️❤️

 

J04079.jpeg

 

Elle s’appelle Elisabeth et elle va devenir l’une des plus grandes artistes et portraitistes du XVIIIème siècle. Quand on fait sa connaissance, elle est au couvent comme souvent pour les jeunes filles de sa condition et de l’époque. Elle rêve déjà de dessiner, de peindre et ne s’en prive pas dès qu’elle le peut. Son père adoré portraitiste ne lui a-t-il pas dit en admirant son coup de crayon : « tu seras peintre, mon enfant, ou jamais il n’en sera » ? Portée par l’amour de son père, ses encouragements la petite Elisabeth qui bientôt rentrera chez elle, saura peu à peu vaincre les deuils, les échecs et peu à peu grâce au soutient de certains artistes amis de son défunt père faire les bonnes rencontres et se rapprocher peu à peu des riches princesses de Versailles et un jour faire le portrait de la jeune reine Marie-Antoinette avant d’être emportée par le souffle de l’histoire et la Révolution. On aime toujours le principe de la collection qui nous permet de découvrir l’enfance de tel ou tel personnage plus ou moins célèbre avant d’accélérer sur la fin de sa carrière en donnant au lecteur assidu l’envie d’aller plus loin et d’en découvrir davantage. Très bien écrit, raconté par l’héroïne elle même. A lire et partager pour découvrir une très grande artiste. 

 

Jean-Luc 

 

 

J04079.jpeg

 

Mon histoire : journal d’Elisabeth Vigée Le  Brun 1766-1770 : peintre de Marie-Antoinette

Catherine de Lasa

Illustration : Thomas Ehretsmann 

Editions Gallimard jeunesse, collection mon histoire, 23 juin 2022, 12,5 €

30 août 2022

De perle et de corail, tome 1 : la Fiancée varéniane

Envoutant, haletant, un tome 1 qui nous embarque ! on aime beaucoup ❤️❤️❤️❤️

 

61kHDnMtzBL.jpeg

 

Nor (corail) et Zadie (perle) sont jumelles, née à Varénia une sorte de cité lacustre qui vit depuis des siècles des bienfaits et sur l’océan. A Varénia l’apparence physique est primordiale notamment pour les filles qui peuvent être amenée à être désignées pour devenir la futur épouse de l’héritier d’Ilara la puissance continentale à laquelle ils sont liés depuis des générations. 

Les deux jumelles sont ainsi couvées et préparées par leur mère à ce qu’elle considère comme leur destin. Les deux filles et leur meilleur ami Samiel fils du gouverneur sont ainsi prêtes pourraient ont croire à entendre le verdict des anciens le jour venu. Mais quand Zélie, sans surprise, est désignée vers un destin mystérieux, prête à quitter pour toujours son foyer, ses amis, sans espoir de retour ni de contact tout se fracture. En voulant forcer le destin elle va provoquer l’envoi de sa soeur jumelle dont seul une mince cicatrice la différencie d’elle et ainsi brouiller les cartes et amener à bouleverser le destin de tous. 

Nor et sa double identité va ainsi faire la connaissance de son futur promis le prince Ceren, de son frère Talin et d’une cour enfermée dans le mont Aylis alors que le roi est mourrant. Là-bas la folie inquiétante qui couve en Ceren, les complots de la cours, la présence d’une ancienne envoyée de Varénia, condamnée à être la paria dérangeante de ce pouvoir, vont mettre Nor / Zadie dans une situation particulièrement complexe. Elle doit sauver son secret, oser s’opposer au prince sans le provoquer vers le pire, et bientôt apprendre bien des informations sur le statut et le destin des deux femmes notamment qui l’ont précédé : l’une encore vivante, l’autre reine assassinée et disparue, mère du prince Talin. 

Ce premier tome est passionnant. L’autrice construit tout un univers avec des clans, des peuples dont les destins sont mêlés, des rituels d’un autre âge, des superstitions, des personnages complexes et très bien construits avec des failles, des secrets bien enfuis … tout un ensemble épique sur lequel galope une héroïne moderne, forte et volontaire. C’est une très bonne surprise, très bien écrite et prenante de bout en bout : impossible à lâcher. A dévorer sans faute. 

 

Jean-Luc 

 

61kHDnMtzBL.jpeg

 

De perle et de corail, tome 1 :  la Fiancée varéniane

Mara Rutherford

Traduit de l’anglais (Etats-Unis) : Céline Morzelle

Editions de la Martinière jeunesse, 19 août 2022, 20 €

Les VERtuoses

Nina et les autres et tout un petit monde qui vibre de vie et d'envie ! Etonnant et tendre ❤️❤️❤️

 

71WJieI+49L.jpeg

 

Prenez une écorchée vive qui vit seule avec son père. Une rage et une envie de révolte permanente contre ce monde devenu fou, alors qu’elle aimerait tellement secouer ses amis devenus dingos, pense-t-elle, à manger de la viande à ne rien faire pour sauver ce qui reste encore à sauver pour la planète et leurs vies. Alors Nina hurle, à la cantine… et attend avec impatience la fin du collège, le brevet décalé à cause de la chaleur. Avec ses amis elle décide de se lancer dans la mise en ligne d’un nouveau blog consacré à ses combats pour une meilleure alimentation et le respect des animaux et de la planète : Les VERtuoses.
Avec elle vous ferez connaissance avec Yona (parisienne déracinée par le déménagement de sa mère célibataire) ; Antonin son meilleur ami (fils d’un militaire devenu violent et dont ils vont devoir se séparer lui et sa mère pour éviter le pire) ; Elisabeth la mère de Nina qui a du mal à assumer son rôle de mère, son petit frère … ; et bien d’autres personnages écorchés vifs et dans la tourmente de l’adolescence confrontée bien trop souvent à la violence du monde des adultes.
Si le début est un peu cliché sur les ados qui n’aiment rien, et détestent tout, le roman prend peu à peu son envol pour attirer notre attention sur de multiples causes : la violence familiale sous toutes ses formes ; les mères ou pères devant assumer seuls leurs enfants ; la crise climatique  ; la les révolte(s) des ados face à la mal bouffe, le véganisme ; les réfugiés … Il faut tout le talent des deux autrices pour qu’on s’y retrouve parce qu’à trop vouloir en faire c’est parfois un peu trop. Pourtant au final le charme agit et on trépigne avec eux, on a envie de se battre pour et avec eux, on aime leurs combats, leurs difficultés, leurs victoires et on adore les voir grandir le temps d’un été en route vers le lycée et d’autres aventures. A confier à nos ados révoltés ou non pour passer un très bon moment. 

 

Jean-Luc 

 

71WJieI+49L.jpeg

Les VERtuoses 

Susie Morgenstern et Emma Gauthier
Editions l’école des loisirs, collection Médium, 11-13 ans, 24 août 2022, 14 €

29 août 2022

Le Sang des Parangons

Pierre Grimbert est de retour et on ❤️❤️❤️❤️❤️❤️

 

81lHEFwmQ7L.jpeg

 

Le Sang des Parangons  marque le retour de Pierre Grimbert à la Fantasy. Le monde s’effondre peu à peu et la civilisation et le monde des humains semble arriver à son terme. Les dieux ont-ils abandonné cette terre ? Sont-ils endormis ? Chaque groupe, royaume, confrérie religieuse va alors envoyer un dernier groupe de héros chargés d’entrer dans la montage sacrée afin d’aller à la rencontre des divinités, de les réveiller si besoin et surtout de les supplier de remettre le monde en ordre de marche avant qu’il ne soit trop tard. Les premiers chapitres nous entraînent au pied de la montagne juste avant que les héros n’y pénètrent et nous permettent de faire la connaissance d’un certain nombre d’entre eux. Peu à peu les esprits s’échauffent, tous s’accusant ou presque de complots, de dessins peu recommandables de chercher la gloire éternelle. Les abords de la montage sont cependant peu attirants et rassurant sur le sort éventuel qui pourrait les attendre à l’intérieur avec un charnier que personne n’ose bouger est constitué des corps des anciens parangons rejetés desséchés par la montagne où on ne sait quelle force obscure. Malgré ces conditions peu engageante alors que le monde se meurt, le dernier groupe s’engage en ayant auparavant discuté ferme pour savoir qui devait rentrer le premier. Dès l’entrée Adan qui remplace son vieux maître mort au pied de l’épreuve, Uanahu reine de l’île du Bord-du-Monde ; Borj ; Loneil et Sehiris ; Naën la petite accusée de détrousser les cadavres alors qu’elle cherche son frère disparu dans la montagne depuis deux ans ; le prince Vidrien IV et bien d’autres encore dont vous ferez pour certains la connaissance au fil des épreuves qui les attendent se retrouvent dans un monde sombre, inquiétant, terrifiant à l’ambiance oppressante. Car quelle route mène au palais des dieux ? Comment s’y rendre le plus vite possible ? Dès les premières pages les querelles reprennent, les clans se renforcent et divisent pour savoir si une cheminée découverte peut être le meilleur moyen de rejoindre le centre de la montage. Les Parangons vont ainsi se diviser et prendre des chemins différents. Vous raconter les détails n’aurait pas d’intérêt et vous priverait du plaisir de la découverte. Juste vous dire que Pierre Grimbert  crée tout un monde qui court à sa perte (on n’en a pas les détails), des candidats à la gloire résignés ou excités à l’idée du pouvoir et de la richesse envisagées, les plans et les divisions des uns et des autres, les jeux d’alliances, de rivalités, et ce coeur de montagne terrifiant qui suinte la mort et le désespoir. Rien dans ces salles ou ces couloirs ne sera épargnés aux Parangons qui pour certains sombreront dans la folie, d’autres connaitront une fin tragique car les couloirs et les grottes sont habitées par des créatures toutes plus cruelles et affamées les uns des autres, sans parler de phénomènes étranges et mortels. 

On découvre au fil des chapitres et des destins d’autres personnages que ceux aperçus au départ, on s’attache à certains et on craint pour leur vie. Les derniers survivants parviendront-ils au coeur de la montage ? Les dieux sont-ils là ? Encore là ? Existent-ils vraiment ? 

Pierre Grimbert  tisse une toile prenante, angoissante qui révèle les caractères, les angoisses, les questions qui se posent désormais aux uns et aux autres et apportent un final étonnant. Un excellent titre particulièrement difficile à lâcher une fois qu’on est entré dans le récit. Un excellent roman à dévorer et partager. 

 

Jean-Luc 

 

 

81lHEFwmQ7L.jpeg

Le Sang des Parangons 

Pierre Grimbert

Illustration de couverture : Matteo Bassini

Editions Mnémos, 26 août 2022, 21 €

Les Monstres de Rookhaven, tome 1

Coup de coeur pour un tome 1 particulièrement bien écrit et étonnant ! Le plus c'est que la suite arrive le 8 septembre prochain ! Foncez     ❤️❤️❤️❤️❤️❤️

 

tome1.jpeg

 Attention : petit bijou en vue. Le tome 1 de  Padraig Kenny sorti fin janvier dernier est une excellente surprise d’autant plus agréable qu’il ne nous faudra pas attendre longtemps pour la suite qui est annoncée pour le 8 septembre prochain. Ce roman est un régal pour de nombreuses raisons. La première est la qualité de sa publication sa couverture douce avec son manoir, la typographie, la mise en page, les illustrations qui surgissent des pages ou deviennent noir d’encre lorsque certains monstres s’expriment ou rêvent : tout fonctionne et tout pousse à une lecture agréable et visuelle. 

Le roman en lui même très bien écrit qui plonge les lecteurs dès les premières pages  dans une ambiance très particulière dans laquelle on se sent bien et le bienvenu. L’histoire enfin de ces créatures qu’on appelle la Famille qui ont conclu un pacte il y a bien longtemps avec les habitants du village et qui vivent dans un espace protégé par un enchantement qui s’est déchiré au début de l’histoire permettant vous le verrez l’arrivée de deux jeunes intrus bien particuliers. 

Cette Famille est composée de ce qu’on appellerait des monstres qui aiment se nourrir de chaire fraiche et qui ont tous des particularités physiques et/ ou psychologiques différents, certains passent à Traver les murs, d’autres peuvent se déplacer d’un endroit à l’autre, d’autre sont télépathes, d’autres vampires … .la première que vous rencontrerez c’est Mirabelle l’un des plus jeunes du manoir en train de nourrir les Fleurs de la Déchéance divine, ou plantes carnivores à l’appétit solide qui sont chargées de défendre les abords de la demeure. Au fil des pages on rencontre les autres membres de la Famille, assiste à l’arrivée du petit dernier, et puis à celles de deux petits humains perdus dans tous les sens du terme, orphelins et entrés par la déchirure de l’Enchantement. 

Lors de leur arrivée, les membres résidents s’affrontent pour savoir si’l faut les aider, s’il faut les laisser partir, les chasser… Mirabelle tient tête à tous et la suite de l’histoire montrera qu’elle a finalement bien fait.  Parce que comme souvent les monstres ne sont pas forcément ceux qu’on croit et que parfois de mauvais surprises peuvent arriver comme la guerre et le voile de tristesse et de désespoir qui s’est emparé du village voisin au fur et à mesure des décès des soldats partis au front. Aventures, frayeurs, découvertes, arrivées de funestes personnages, tout concourt à nous accrocher et nous envouter. Ce roman parle de vie, de différences, de blessures profondes, d’origines, d’amitiés et nous offre avec son cadre fantastique un cadre émouvant, étonnant et brillant d’aventures pas comme les autres. Il émane de ce roman un charme fou par l’écriture et l’histoire qu’il nous conte. On entre un peu par effraction dans le domaine de Rookhaven, on s’y attache et on ne regrette qu’une chose c’est que l’aventure s’achève. A dévorer, sans mauvais jeu de mots, et à suivre donc très vite. Une suite très attendue qui on l’espère sera à la hauteur du premier tome. 

 

Jean-Luc 

 

 

tome1.jpeg

 

 

 

Les Monstres de Rookhaven, tome 1 

Padraig Kenny

Traduit de l’anglais (Irlande) : Julie Lafon

Illustrations : Edward Bettison 

Editions Lumen, 20 janvier 20222, 16 €

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A paraitre le 8 septembre 2022

 

tome2.jpeg

Champollion et l’énigme des hiéroglyphes

Passionnante plongée dans la vie et l'époque de Champollion, à lire absolument ❤️❤️❤️

 

719xGnZXNWL.jpeg

 

 

Dans ce roman passionnant, vous allez faire la connaissance d’un jeune élève brouillon et peu motivé sauf par la grammaire et les langues anciennes et orientales. Au moment où vous allez faire sa connaissance le contexte est un peu particulier puisque suite à l’expédition d’Egypte, on a découvert la pierre de Rosette qui pourrait pensent tous les spécialistes de l’époque être la clef permettant de déchiffrer les écritures de l’Égypte ancienne et notamment les hiéroglyphes. Ce jeune homme c’est Jean-François Champollion dont la vie et la carrière sont très attachées à celles de son frère Jacques-Joseph. La passion née très tôt ; les études ;  le contact avec les scientifiques de l’époque souvent hostiles au jeune homme qui n’hésite pas à remettre en question leurs conclusions et à proposer des solutions différentes ; la course à la découverte ; la mise en évidence d’erreur dans des traductions ; puis la possibilité d’étudier sur le terrain ; le voyage en Italie auprès de l’arrivée d’antiquités égyptiennes et puis surtout l’émotion, la passion qui vont vous emporter vous aussi lecteurs au fil des découvertes. La vie de Champollion et ses découvertes nous entrainent dans un roman historique passionnant, savant et étonnant sur les traces de l’un de nos plus grands découvreur qui saura utiliser ses intuitions, son savoir, et les comparaisons avec le travail des autres chercheurs de l’époque sous fond de suite de la Révolution française, de la fin de l’Empire et du retour de la Monarchie : passionnant ! Pour toutes les bonnes bibliothèques et les CDI et médiathèques diverses et variées. 

 

Jean-Luc 

 

719xGnZXNWL.jpeg

Champollion et l’énigme des  hiéroglyphes

Viviane Koenig

Illustrations & maquette : Berries & Paper

Editions Scrinéo, 25 mai 2022, 14,90 €

Le réveil du feu, tome 1 : Douze et la Forêt des Froidures

Très gros coup de coeur pour un roman passionnant et trépidant ! A lire ❤️❤️❤️❤️

 

tome1.jpeg

 

« Je fais le serment de ne jamais baisser les armes face à l’obscurité, et de ne pas laisser régner la tyrannie ». 

 

C’est le très gros coup de coeur de cette sortie du début d’été. Un roman sombre qui débute lentement sur les premières pages de manière classique pour ce genre d’univers et qui peu à peu aiguise notre curiosité et se met littéralement à vibrer et à nous embarquer au fil des chapitres. 

Il fait froid dans la Loge de chasse, les novices sont en plein entrainement et comme à son habitude Douze est isolée. Douze parce qu’en arrivant à la Loge les novices renoncent à leur nom. Cet univers hiérarchisé dominé par les Aînés est sans pitié avec les écarts et les réfractaires.  Lassés de leur énième dispute, Douze et Cinq sont envoyés au cachot mais pendant leur punition la catastrophe impensable arrive et la Loge est attaquée par les sous-sols par un groupe de Gobelins venus kidnapper l’une des novices Sept.  La lutte et la course poursuite qui vont s’engager alors sont pleines de chausses-trapes, de pièges, de monde magies et de rencontres avec des créatures étonnantes et terrifiantes. Un gardien de pierre nommé Chien, des blattes de roche, des génies du Feu, la forêt des Froidures inquiétante et mouvante à souhait, les urges ou autres fileuses de mort surgissent des pages comme des être aux pouvoirs non répertoriés par le bestiaire fantastique dont s’est munie Douze en partant (bien utile pour évaluer les dangers et les chances de lutte contre telle ou telle créature). La rencontre avec Querceroc, l’Arbre-Coeur vous fera frémir. Au fil des pages les novices embarqués dans l’aventure se dévoilent peu à peu, de lourds secrets sont percés à jour et des surprises attendent nos héros comme les lecteurs. 

Ce roman palpitant, chaleureux et étonnant est particulièrement bien écrit, l’intrigue bien menée et l’univers créé est suffisamment original dans son utilisation pour passer un excellent moment de lecture et de découverte. A lire dans tarder pour ensuite s’armer de patience puisque le tome suivant n’est pas annoncé avant 2023. Un très bon titre à lire absolument. 

 

Jean-Luc 

 

tome1.jpeg

 

Le réveil du feu, tome 1 : Douze et la Forêt  des Froidures 

Aisling Fowler

Traduit de l’anglais (Royaume-Uni) : Anne Delcourt 

Editions Nathan jeunesse, 7 juillet 2022, 16,95 €

Il était ma légende

Puissant et bluffant ! Un court roman formidable à dévorer sans tarder ! ❤️❤️❤️

« Je me souviens du jour où j’ai rencontré pour la première fois mon héros.
Je me souviens du jour où je l’ai trahi.

Je me souviens du jour où il est mort. » © Nathan. 

 

61oZgk3hAfL.jpeg

 

C’est ainsi que début ce court roman qui va nous entraîner  près du corps des marches, où des chevaliers sont les gardiens des Monts frontières, là où se trouve un héros, une légende, celui qui autrefois fut capable de sauver les Royaumes contes les démons d’ombre : Elok d’Endar. Elle aurait pu continuer à vivre riche et choyée, profiter de ses 17 ans à Orcian la riche cité , pourtant elle est partie pour retrouver Elok. En route elle fera la connaissance d’un changeforme, un elfédien du nom de Sélis qui la fait prisonnière et l’emmène au corps des Marches. 

La situation est grave, la porte de la grotte millénaire,  où le corps du Roi des Cendres vaincu autrefois et enfermé  dans un cercueil,  scellée par de puissants mages est en train de se lézarder et les démons des Ombres menacent de nouveau. Quels secrets cachent donc Elok et son mystérieux renoncement au pouvoir et à la gloire promises autrefois ? On est pris dès les premières lignes et on vibre au prix des trahisons, des compromissions et des dangers. Un court roman qui se lit d’une traite et à la fin duquel on se retrouve à bout de souffle avec un goût amer au bord des lèvres. Absolument passionnant et magique ! 

 

Jean-Luc 

 

61oZgk3hAfL.jpeg

 

Il était ma légende  

Estelle Faye

Editions Nathan jeunesse, collection court toujours, 9 juin 2022, 8 €

Aurora Squad : Episode 01

Coup de ❤️❤️❤️❤️ pour un premier épisode rythmé et passionnant ! Foncez le tome 3 sort le 8 septembre prochain 

tome1.png

 

 

Si parfois comme nous vous êtes en retard et que vous regardez vos PAL d’un oeil mi septique, mi désespéré, courage. Et puis surtout il ne faut jamais désespérer parce que comme dans ce cas avec l’arrivée du tome 3, vous allez vous lancer et découvrir une petite pépite. 

Cet épisode 1 est génial : superbement écrit, avec beaucoup d’humour, des personnages creusés et attachants, irritants, énervants, drôles et qui au final collent si bien ensemble. Le pauvre Tyler Jones est l’un des élèves les plus brillants de de l’académie Aurora et promis par ses résultats à pouvoir choisir le jour de l’Affectation une équipe brillante et prometteuse. Mais rien ne va se passer comme il l’espérait, lui qui marche avec sa jumelle Scarlett dans les pas de son père, n’arrive pas à dormir la nuit précédent la cérémonie. Il obtient d’un de ses supérieur de pouvoir faire un tour dans l’Ellipse. Ce qui devait être une promenade de santé va se transformer en mission d’abord car un vaisseau y est signaler en perdition avec quelqu’un cryogénisé mais vivant à bord et parce qu’il rentrera trop tard pour assister à la cérémonie de l’Affectation et ne pourra donc pas faire valoir ses droits.
Pauvre Tyler, Alpha brillant qui baisse la tête et accepte son destin. Heureusement sa soeur Scarlett (négociatrice), sa meilleure amie Cat (l’as pilote) ont demandé à lui être affecté rejoignant ceux qui n’ont pas été choisis : Finn le mécano à l’humour 180ème degré, un Traskien, Mal le gros bras guerrier Syldrathis, et Zila (la cellule grise) scientifique sociopathe à la réputation détestable. Viendra les rejoindre dans leurs aventures, celle qu’il a sauvé, endormie depuis plus de 200 ans dans son vaisseau perdu dans l’Ellipse, qui s’est réveillée intacte ou presque de son long voyage : Aurora dite Auri.
La première mission du nouvel escadron semble bien terne et peu glorieuse à nos jeunes amis : porter secours à un groupe de réfugié Syldrathis fuyant la guerre aux frontières de leur univers. Mais c’est là que tout va basculer parce qu’ils sont sept à bord et non six. La hiérarchie de Tyler s’est arrangée pour qu’Auri soit à bord ; la mauvaise volonté des réfugiés ; l’arrivée d’un navire des Invaincus faisant craindre le pire avec à leur bord le Fléau des étoiles et surtout à la surprise totale de tout le monde un vaisseau de la Force de défense terrestre (FDT) avec des membres de l’AMR (agence mondiale de renseignement). A partir de là tout bascule, tout se complique et tout s’enchaine. 

On adore l’intrigue, ses rebondissements et ses vraies surprises. On adore les personnages, leur rencontre, leur confrontation au groupe et aux épreuves. Le style est enjoué, l’histoire complexe et très bien écrite. Le livre est une belle publication avec des pages de rappel sur les personnages et leur fonction, certaines situations dans un décor et une couleur différente du récit. Ce premier épisode est un vrai petit régal. Une série à entamer sans hésiter et tarder pour ceux qui sont en retard, le tome 2 est déjà paru (on vous en parle bientôt) et le tome 3 final sort le 8 septembre prochain. Foncez c’est excellent ! 

 

Jean-Luc 

 

tome1.png

 

Aurora Squad : Episode 01 

Amie Kaufman / Jay Kristoff

Traduit de l’anglais (Australie) : Emmanuel Gros 

Illustration de couverture : Charlie Bowater 

Editions Casterman jeunesse, 5 février 2020, 17,9 €

 

tome2.png

 

tome3.png

15 août 2022

Un été pas comme les autres avec la trilogie de Jenny Han

Pour cette dernière partie de l'été nous vous proposons de vous plonger dans cette trilogie que nous aimons beaucoup ! Belle lecture estivale avec les Sandales jeunesse ❤️❤️❤️❤️

 

 

tome1.jpeg

 

 

Un été, une maison de vacances, deux femmes et leurs enfants qui se retrouvent comme tous les étés, rituel immuable depuis la nuit des temps ou presque ! Pourtant cet été est particulier, pour de multiples raisons. Belly l'héroïne celle par la voix de laquelle va se raconter l'histoire a grandi. Et même si elle reste encore la petite pour les autres, elle aura seize ans à la fin de l'été et tout a bien changé, son esprit, son corps et les autres aussi. Son frère Steven prêt pour la fac, leurs deux amis d'enfance Conrad le ténébreux et Jeremiah le flamboyant les fils de l'amie d'enfance de leur mère.

Un été qui débute presque comme les autres, mais qui très vite va montrer ses zones d'ombres, ses dangers. Car en jouant subtilement de flash-back Jenny Han nous entraine dans la vie de Belly, ses souvenirs, son évolution et nous fait grandir avec son héroïne.

Un roman au charme étrange, envoutant, qui nous emmène dès les premières pages à la découverte de son héroïne de ses secrets, de ceux de son entourage, avec un ton inimitable qui rappellera probablement à tous les lecteurs ou lectrices un petit quelque chose enfoui, oublié dans le coin de leur mémoire.

Ce roman est très bien écrit, le rythme de la narration permet d'aller très loin dans la description des personnages complexes et attachants. Cet été raconté par Belly ressemble à un récit initiatique, le passage entre deux âges : vous savez cet entre deux âges de l'adolescence quand le corps et l'esprit se transforment et qu'on n'est plus encore tout à fait un enfant ni vraiment un adulte.

C'est aussi une belle histoire d'amour. De quoi vous régaler pour l'été et emballer votre petit coeur d'artichaut avec un roman aux apparences légères (voir les coquillages de saison en couverture) mais particulièrement réussi sur la transition entre l'enfance et l'âge adulte, sur le temps qui passe...

 

L'été où je suis devenue jolie ; Jenny Han ; Traduit de l'anglais (américain) Alice Delarbre ;Editions Albin Michel Jeunesse, juin 2022, 15,90 €

 

tome2.jpeg

 

Belly a grandit. Pourtant comme l’été, la vie s’arrête parfois brutalement. Suzannah est morte et leur vie à tous en a été bouleversée. Perdue au milieu de ses parents, amis, noyés dans leur chagrin, Belly émerge peu à peu et termine sa mutation.
On aborde ce roman comme on retrouve un vieux copain, ou si l’on retrouvait la maison des vacances. Pourtant, tout y a changé, les pièces sont trop grandes, l’ambiance n’est plus la même, la faute à l’absence , à l’absente.
Belly va partir avec Jeremiah à la poursuite de Conrad : que ressent-elle pour lui : Amour ou Haine ? Elle finit par s’y perdre. Et si c’était l’autre, le petit frère, l’ami de toujours qu’elle aimait au final ?

Une belle histoire de nouveau qui nous entraine à la suite des trois protagonistes principaux qui nous dévoilent en partie comment il vont apprendre à faire leur deuil, renouer avec des adultes parfois aussi perdus qu’eux et poursuivre leur route.

Un roman doux amer sur le passage à l’âge adulte et le premier amour, celui de toute une vie ? 

 

Jean-Luc

 

L'été où je t'ai retrouvé ; Jenny Han ; Traduit de l’anglais (Etats-Unis) Alice Delarbre ; 
Editions Albin Michel Jeunesse, juillet 2022 (réédition) , 15,90 €

 

tome3.jpeg

 

Le dernier été avec Belly, Conrad et Jeremiah. Conrad est loin, parti, oublié ? Jeremiah et Belly toujours plus amoureux se disputent violemment, finissent par se réconcilier et foncent tête baissée dans un projet fou : se marier dans l’été afin de vivre ensemble à la rentrée. Pourtant, de part et d’autre, des signes, des remarques, des envies divergentes semblent donner raison à l’hostilité de leurs parents et notamment de la mère de Belly. Iront-ils jusqu'au bout ?

La fin d’une trilogie belle et sensible avec un triangle amoureux infernal qui nous tient en haleine jusqu’aux dernières lignes. Une très belle trilogie à découvrir en cette dernière partie d’été.

 

Jean-Luc

 

L'été devant nous ; Jenny Han ; Traduit de l’anglais (américain) : Alice Delarbre ; 
Editions Albin Michel, collection Wiz, juillet 2022, 15,90 €

 

tome1.jpegtome2.jpegtome3.jpeg

 

 

27 juillet 2022

Dys & célèbres : comment la dyslexie peut rendre plus fort : 24 personnalités inspirantes

Enorme coup de coeur pour un documentaire génial ❤️❤️❤️❤️

 

Z2NzOmNhbnRvb2todWItYXNzZXRzLWVkZW46NmUvNjZjYmU5NDcyMDBhZjFlYjc1Y2RjZWYyOGM2OGE3MTFhNTRlZWYucGRm.png

 

Cet ouvrage s’adresse à tout le monde qu’ils soient dyslexique ou non et est destiné à être lu en famille ou entre amis. La préface de Thomas Legrand (journaliste à France Inter)  donne le ton et permettra à bon nombre de jeunes lecteurs ou moins jeunes de s’y retrouver. A partir de là les auteurs ont décidé de décliner le sujet en présentant les portraits de personnages célèbres qui pourront montrer la voie et dire que tout est possible. Et le panel est particulièrement riche et varié : de Mohamed Ali en passant par Orlando Bloom, Erin Brockovich, Woopi Glodberg ou Keira Knightley, Jamie Oliver ou Steven Spielberg… toutes leurs histoires parlent de différence, de moments différents de détection et d’aide notamment en fonction de la génération à laquelle ils appartiennent et de ce qu’ils ont pu construire aussi envers et contre tous parfois, parce que ces troubles offrent parfois une richesse et une perception différente du monde qui leur ont permis de grandir et de devenir ce qu’ils sont. Un grand documentaire, passionnant et vibrant d’attention et d’ouverture pour ceux qui souffrent parce que différents des autres et du système. A signaler les illustrations puissantes et colorées qui donnent peps et énergie au documentaire. On aime aussi beaucoup la boite à outil de la fin qui fait le point sur les troubles des, sur les solutions, les possibilités de se faire aider et bien d’autres choses encore.

Génial et passionnant ! Bravo ! 

 

Jean-Luc 

 

 

 

Z2NzOmNhbnRvb2todWItYXNzZXRzLWVkZW46NmUvNjZjYmU5NDcyMDBhZjFlYjc1Y2RjZWYyOGM2OGE3MTFhNTRlZWYucGRm.png

 

Dys & célèbres : comment la  dyslexie peut rendre plus fort : 24 personnalités inspirantes 

Guillemette Faure

Illustrations : Mikankey

Editions Casterman jeunesse, 25 mai 2022, 13, 95 €

 

 

9782203215733_2.jpeg

 

9782203215733_3.jpeg

 

9782203215733_4.jpeg

 

Illustrations © Tous doigts réservés. merci Casterman jeunesse