Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12 octobre 2020

Lecture de vacances de la Toussaint : Phalaina

A découvrir ou redécouvrir le temps des vacances bientôt ...
Très gros coup de coeur pour un roman différent, subtile et étonnant
❤️❤️❤️❤️❤️❤️

 

Phalaina.jpg

Les premières pages vont vous happer et vous donner envie de tout lâcher. Qui est cette petite « fille », que se passe-t-il ? Et très vite l’histoire passe un coup d’accélération. Dans ce roman écologique et animalier, l’autrice nous plonge dans un Londres de. La fin du XIXème siècle, affolé encore des meurtres de Jack l’éventreur, monde où la science et la raison le disputent à la religion, aux croyances et aux superstitions.

La petite fille va resurgir un jour, recueillie par un brave homme, et confiée suite à de nouvelles mésaventures (porterait-elle malheur) à un convent qui recueille des jeunes filles abandonnées. Car cette enfant est particulière vous l’aurez compris et trop de monde la cherche. Qui sont ces gens ? Que veulent-ils ?

Construit en plusieurs livres qui rythment le roman, l’histoire se densifie progressivement, alterne avec les courriers du professeur Humphrey, envoyée à son ami Charles (Darwin) qui peu à peu nous dévoile la vraie nature de l’enfant et ses origines.

Mâtiné de fantastique, construit sur des chapitres courts, peuplé de personnages secondaires minutieusement construits, on plonge dans un monde oublié et fantasmé à la fois que l’autrice anime progressivement, remettant en place les pièces du puzzle.

Passionnant et étonnant, ce roman est des très bonnes surprises de la rentrée. A découvrir et savourer sans modération aucune.

 

Jean-Luc

Phalaina.jpg

 

 

 

 

Phalaina

Alice Brière-Haquet

Illustration de couverture : Patrick Connan

Editions du Rouergue jeunesse, collection épik, 26 août 2020, 15€

Lecture de vacances de la Toussaint : Le code Vivaldi

Deux tomes excellents pour bulles ! le tome 1 d'un clic sur son visuel ...

 

9782278100422-001-T.jpg

Une nouvelle aventure pour Emma qui cette fois doit accompagner son père sur l’île de Rhodes pour une nouvelle mission. Elle est loin d’imaginer que l’ancien secrétaire de son père à Venise le bel irlandais Kieran est derrière tout cela.

En effet le jeune homme a découvert que le fameux tableau de Canaletto cachait un autre secrète lui du trésor caché des Templiers. Persuadé qu’il est sur l’île de Rhodes, il va parasiter le séjour de  sa vieille amie Emmy et continuer à la troubler bien plus qu’elle ne le voudrait.

On retrouve avec plaisir Emma King, son père, les amies dd’Emmy, de nouveaux protagonistes pour une nouvelle aventure. Emma va-t-elle si facilement se laisser aller dans les filets du beau Nikolaos frère de l’amoureux de l’une de ses meilleure amies et fils d’armateurs grecs richissimes ? Cette vieille connaissance, rancunière, anciennement de l’Ogre qui ressurgit pour se venger arrivera-telle à ses fins ? Le trésor existe-t-il vraiment ? Kieran va-t-il succomber à la tornade vénitienne qui est venue le retrouver ?  C’est à toutes ces questions que vous pourrez répondre entre l’Irlande, Rome, et l’île enchanteresse de Rhodes bien évidemment.

Nathalie Somers tisse sa toile et nous embarque dans un univers désormais en partie familier qu’on aime retrouver, voir évoluer et changer et de nouvelles aventures. Nul doute, on l’espère surtout qu’elle a déjà tissé des liens vers de prochaines aventures. A savourer sans modération.

 

Jean-Luc

 

 

D'un clic sur le visuel  retrouvez le premier tome : 

 

9782278098347-001-T.jpg

 

Le code Vivaldi, trésors et entourloupes

Nathalie Somers

Couverture : Dorian Danielsen

Editions Didier jeunesse, 1 juillet 2020, 16,9 €

 

 

Lecture de vacances de la Toussaint : Comment j’ai tué mon ange gardien

Et vous, avez vous vraiment conscience qu'un ange gardien veille sur vous ? Prenez le temps des vacances bientôt pour faire le point avec lui ou elle 

9782081511828_CommentJaiTueMonAngeGardien_Couv_HD.jpg

La vie d’Antoine est un désastre, lui semble-t-il, sa copine vient de le larguer et lui qui n’a rien vu venir, n’a pas bien compris comment il était possible qu’un homme se retrouve dans son appartement en face de lui alors que quelques minutes avant, il était seul avec son smartphone et ses réseaux. Parce que comme si une catastrophe n’arrivait jamais seule, l’homme n’est pas n’importe qui : c’est son ange gardien. Merveilleux me direz vous ? Oui, ils existent, on en a tous un, mais ils ne se matérialisent que dans certaines circonstances particulières et notamment quand il y a un danger. Voilà pour le cadre général.

A partir de là, Antoine, va devoir vivre avec Charles à ses côtés et lui apprendre à gérer sa nouvelle forme humaine, ce qui donne des moments de décalage et de dérision très réussis. Ce roman est agréable à lire, il plaira et parlera très clairement à la génération habituée à surfer sur différents réseaux et dont le portable vibre de multiples notifications qui sont une partie des dialogues du roman.

Il se complexifie peu à peu en se mâtinant de fantastique avec les anges gardiens, les parasites qui semblent vouloir tous les détruire… le tout relié aux vies des protagonistes et à leurs amours notamment, mais aussi à leur famille. Une pincée de fantastique, une bonne dose d’humour caustique, des vies qui semblent foncer dans le mur, la valse des sentiments, l’importance des souvenirs, des racines. Peut-être un peu confus au départ, l’auteur réussit cependant à rectifier le tir et à construire un récit qui prend en rythme et en épaisseur comme ses personnages, Antoine, ses amis, sa famille… On se prend au jeu et on vibre et tremble avec la montée du danger et les décisions ultimes qui devront être prises. Alors Antoine a-t-il tué son ange gardien ? A vous de le découvrir dans ce roman agréable et léger pour bien commencer en cette rentrée.

 

Jean-Luc

 

9782081511828_CommentJaiTueMonAngeGardien_Couv_HD.jpg

 

 

 

Comment j’ai tué mon ange  gardien

Thomas Hercouët

Editions Flammarion, 26 août 2020, 14,5 €

Lecture de vacances de la Toussaint : Les loups du clair de lune, histoires naturelles

Des histoires comme on les aime parfaites pour bulles pendant les vacances  ! Un conteur formidable ! La découverte d'une nature belle et féconde ! On aime beaucoup ❤️❤️❤️❤️❤️

1561979623.png

 

 

Vous n’allez avoir aucun problème pour imagier un été brûlant. Mais il vous faudra faire un petite effort quand même pour vous projeter en Australie. L’été australien donc, un parking au bout du monde, comme l’indique la pancarte vers ce chemin chaotique qui va encore plus loin, et deux femmes, la mère et la fille qui viennent d’arriver au point de rendez-vous de la grand-mère, qui le jour de sa retraite a annoncé à tout le monde y compris à son mari effaré qu’elle avait décidé de partir vivre loin de la civilisation, justement au bout du monde. Hannah comme deux fois dans l’année vient rejoindre sa grand-mère pour un grand bol d’air loin de tout dans la nature. Cette année est particulière, car comme partout en Australie notamment, le pays connait la pire sécheresse qu’il ait connu depuis bien longtemps. Les citernes se vident, les cours d’eau sont à sec depuis de longues semaines. Hannad rejoint donc son excentrique grand-mère qui arrive un peu en retard (une heure et demi sous le cagnard) car elle a jeté sa montre et vit à l’heure du soleil. Exaspérée, la mère d’Hannah la laisse et repart de son côté. A leur arrivée dans la cabane de sa grand-mère le chien Wildy vient les accueillir. Les deux femmes ont tant de choses à se raconter, et cette fois grand-maman est encore plus excitée que les fois précédentes car elle a un secret qu’elle va confier à sa petite fille et les mener à vivre une drôle d’aventure. Pardon ? Le secret ? oui, il faut lire le roman pour le découvrir, nous on est des tombes !

On aime cette balade dans la nature australienne, rythmée par les illustrations d’Amandine Delauney qui permettent de visualiser des animaux formidables et peu coutumiers de nos contrées occidentales. On aime le travail sur le livre avec sa jacquelle, les couleurs, la typographie et les illustrations donc,  qui donnent à l’ensemble une atmosphère très agréable. Et bien évidemment, on aime cette histoire, qui sous la plume alerte et magique de Xavier-Laurent Petitdonne vie à Hannah sa grand-mère et tout un monde inconnu jusqu’alors. Tout est réussi, l’ambiance, les dialogues, l’histoire et la découverte formidable qui laisse un tout petit espoir dans ce monde où les espèces disparaissent si vite… mais chut , on a dit qu’on ne vous dirait rien.

Un roman très agréable, très bien écrit, une histoire aussi de liens une grand-mère et sa petite-fille. Un deuxième roman de la série Histoires naturelles à dévorer sans tarder et savourer sans modération avant la sortie début septembre prochain d’un nouvel opus : chic !

 

Jean-Luc.

1561979623.png

Les loups  du clair de lune, histoires naturelles

Xavier-Laurent Petit

Illustré par Amandine Delauney

Editions l’école des loisirs , collection Neuf, 11 septembre 2019, 12 €

Lecture de vacances de la Toussaint : Nils et le peuple des nuages

Partez en vacances avec une histoire qui ne manque pas de souffle et qui nous entraîne là haut pour des aventures décoiffantes ! On aime beaucoup ! ❤️❤️❤️❤️❤️❤️

nils-et-le-peuple-des-nuages.jpg

 

Après la catastrophe qui a vu l’eau monter partout et qui a détruit une grande partie de notre monde, Nils sa famille et leurs amis vivent désormais dans les airs, dans des Montgolfières. On découvre alors tout un monde merveilleux, d’organisation, de trucs étonnants et tout une tribu étonnante aux personnalités hautes en couleurs. On aime beaucoup la vieille Moune et sa ménagerie par exemple.

Un jour où ils doivent se poser sur terre pour refaire le plein de combustible et de nourriture en tout genre, ils vont faire la connaissance d’Urusula, qui dit la rumeur appartient à une famille de Pirates du CIel. Alors au moment de repartir pas question d’embarquer la gamine, même si elle est désormais seule au monde, trop dangereux.

Pourtant le destin va en décider autrement. Suivez avec bonheur Nils, Paloma, Myrko, Alfred et leurs parents dans une course folle dans les cieux. Poursuivis par les pirates parents d’Ursula, persuadés qu’ils vont trouver la terre que leurs ancêtres espéraient retrouver après la catastrophe, c’est un monde et des aventures à cent à l’heure qui s’ouvrent à nous grâce à Séverine Vidal. L’écriture est nerveuse, le rythme endiablé et on adore les détails, les moments épiques comme avec les oiseaux de Moune et bien d’autres choses encore. C’est frais, léger tout en abordant des sujets graves et importants. On aime beaucoup ! Un excellent titre à offrir à tous les jeunes lecteurs (Pépix entre 8 et 12 ans).

 

Jean-Luc

 

nils-et-le-peuple-des-nuages.jpg

 

 

Nils et le peuple des nuages

Séverine Vidal

Illustratrice  : Mioz Lamine

Editions Sarbacane, collection Pépix, 10 juin 2020, 10,9 €

Lecture de vacances de la Toussaint : Les yeux du dragon

Pour les vacances, la semaine prochaine ... un classique du genre ! Superbe ! 

 

❤️❤️❤️❤️❤️ Le roman qu'il faut avoir lu ! 
A lire absolument 

 

2020.jpg

 

Le roi Roland avait déjà la cinquantaine quand sa mère mourut. Flagg son conseiller l’incita à se marier, parce qu’un roi âgé sans héritier rend ses sujets nerveux et méfiants. La reine Sasha lui donna deux fils et mourut à la naissance du second.

Peter et Thomas étaient désormais les deux princes de ce Roi et de son étrange royaume.

Au fil des pages Stephen King vous prend à partie, vous lecteur. Il revient sans cesse, comme dans ces vieux contes pour enfants, lancinant sur les faits, sur ce qui est arrivé et doit se produire. Les personnages sont mis en avant les uns après les autres, permettant de découvrir leur personnalité, leur histoire et tout ce qu’ils vont faire ou non avec autant de conséquences pour la suite. Il termine sa tournée des personnages par le mystérieux Flagg et là peu à peu l’ambiance se transforme, les rouages du destin sont en marche. Mais vous serez déjà depuis longtemps pris au piège de ces pages, de ce ton, de cette histoire qui dévoile ses secrets au fur et à mesure. Tout est passionnant, la façon de raconter l’histoire, cette dernière et ses rebondissements, les personnages secondaires, les alliances et jusqu’au bout on tremble en se disant que Flagg pourrait parvenir à ses fins. Mais pour le savoir, il va falloir vous précipiter sur ce formidable roman dans lequel on rentre intrigué tout d’abord, pensez donc Stephen King ! Et puis très vite on sait qu’on ne le lâchera plus. Un petit mot sur les illustrations de Nicolas Duffaut sombres, parfaites pour l’histoire, faites de formes étranges, parfois d’ombres jouant entre le blanc, le gris et le noir de suie qui suinte des pages par moment et puis en fil rouge cette épine qui revient à chaque début de chapitre.

Oscillant entre conte de fée traditionnel : « il était une fois un roi qui vivait dans le royaume de Delain, avec ses deux enfants » ; puis plongeant peu à peu en histoire de fantasy médiévale à l’ambiance inquiétante, mêlant magie et réalité comme dans les meilleures saga ce roman est passionnant et bluffant avec un suspens savamment distillé . Impossible à lâcher, vous allez adorer plonger dans Les yeux du dragon.

 

Jean-Luc 

 

2020.jpg

 

 

Les yeux du dragon
Stephen King
Traduit de l’anglais : Evelyne Châtelain
Illustrations : Nicolas Duffaut
Editions Flammarion, 10 juin 2020, 14 €

 

Lecture de vacances de la Toussaint : Les faits & gestes de la famille papillon, tome 1, 2, 3

Les vacances arrivent la semaine prochaine, embarquez avec vous cette famille formidable ! 

 

tome3.jpg

 

tom2.jpg

 

9782203180963_LA FAMILLE PAPILLON T1_HD.jpg

 

 

les visuels des tomes 1 et 2 d'un clic vous conduiront à la chronique 

 

 

 

Et c’est parti pour le dernier tome de cette famille absolument fantastique. Vous savez maintenant un certain nombre de choses sur les deux familles et les origines d’Eva. Mais en connaissez vous les détails ? Pas vraiment en fait. Florence Hinckel nous offre un final éblouissant et rocambolesque. Des amours contrariés, des secrets lourds à porter, des héros étonnants, des catastrophes et des contres catastrophes qui s’enchaînent et se défont parfois. Les deux familles dont les pouvoir assurent un équilibre fragile (il doit y avoir un petit souci avec les Papillon en ce moment d’ailleurs, si quelqu’un les croise, il sera le bienvenu) , la jalousie et la folie qui guette oncle Boris qui s’est mis en tête de menacer les descendants de toutes les familles à pouvoir. Alors dans un dernier effort commun Avalanche et Papillon tout en nous racontant les succès de Domi vont assurer jusqu’au bout.

On adore cette série, elle parle au coeur autant qu’à l’esprit, elle fascine, fait sourire, ravive toute une série de souvenirs historiques et personnels et on imagine bien volontiers plusieurs générations de lecteurs confrontant leur ressenti face à ces histoires. Des histoires portées et renforcées par l’utilisation des photographies de la collection de Jean-Marie Donat plus quelques autres pour arriver jusqu’à nos jours qui donnent un étrange sentiment de voyage au bout du monde et dans le temps.

Une série absolument indispensable ! Merci !

 

Jean-Luc

 

 

tome3.jpg

 

 

 

Les faits & gestes de la famille  papillon, tome 3  : les succès de Domi

Florence Hinckel

Conception graphique de la couverture et de l’intérieur : Agence AllRight

Editions Casterman jeunesse, 19 août 2020, 15,9 €

Lectures de vacances de la Toussaint : L’étrange sort de Tig & Corps

Un petit tour sur la lande ? surveillez vos arrières 

 

Et si vous partiez à la rencontre d'un héros insupportable et de leprechauns ? 

71TQWwF-LuL.jpg

 

Tig O’Cathain est un jeune irlandais, riche héritier, qui brûle sa jeunesse à courir les bars et boire  quand il ne séduit pas les jeunes femmes de la région. Un soir il séduit la belle Moira Collins qui au matin se retrouve abandonnée. L’autre caractéristique de ce fêtard invétéré c’est aussi de tricher aux cartes et de provoquer bagarres sur bagarres au point d’être un jour convoqué par son redoutable père. Là, une surprise l’attend…

Il va avoir la nuit pour réfléchir et reprendre son destin en main. Dans un premier temps, fort contrarié par la tournure des évènements, il pense laisser faire mais une drôle de rencontre l’attend quelque part dans la lande. Auriez vous oublié que le petit peuple des légendes peut être farceur, vengeur et dangereux ? Il va se le rappeler à ses dépends en croisant la route (est-ce vraiment un hasard ? ) d’une troupe de leprechauns qui tentaient de se débarrasser d’un cadavre qu’il vont confier à Tig avec une mission précise : il doit être enterré dignement s’il ne veut pas mourrir avant le lever du soleil.

L’aventure accélère alors, véritable course contre la montre. Mais qu’à donc pu bien faire le cadavre dont il doit se débarrasser pour provoquer ainsi la colère des vivants et des morts ? Leurs aventures sont drôles, feront frémir au détour d’un page et apporteront au final un très bon moment de lecture pour un roman bien écrit, rythmé agréable et frais. A signaler les illustrations qui donnent un atmosphère très particulière et réussie à l’ensemble. A découvrir sans hésiter pour tous les amateurs de légendes.

 

Jean-Luc

 

71TQWwF-LuL.jpg

 

 

L’étrange sort de Tig & Corps

Jérémy Behm

Illustrations : Raphaël Beuchot

Editions Casterman jeunesse, 19 août 2020,  10,9 €

Lecture de vacances de la Toussaint : Âge tendre

La semaine prochaine : les vacances ! Vous avez manqué un certain nombre de romans, alors on vous propose quelques coups de ❤️❤️❤️❤️❤️❤️ avant de vous parler d'autres lundi prochain

 

Coup de coeur d'Amandine la libraire et de son équipe ! Absolument indispensable ! 

ge-tendre.jpg

 

Clémentine Beauvais est de retour avec un roman tendre, drôle qui vous mènera du rire au larme, une sorte  de petit plaisir doux amer extraordinairement lucide et cruel aussi parfois comme la vie.

Une société qui ressemble à la notre, un peu, une décision politique de stage d’un an de service civique obligatoire et voilà Valentin Lemonnier 15 ans, pas bien dans sa peau, parents séparés envoyés d’Albi à un centre Mnémosyne destiné aux personnes atteintes de la maladie d’ Alzheimer. Installé dans une maisonnette typique du nord, il va partager son année avec quatre autres pensionnaires deux garçons et deux filles ainsi que leur éducateur surveillant Serge.

Valentin va devoir apprendre à sortir de sa coquille, se projeter dans le monde des adultes, apprendre et accepter certaines réalités; même si elles ne lui conviennent pas trop… Il va surtout découvrir tout un univers et rencontrer ces personnes âgées, perdues dans un autre temps, qui vous oublient parfois aussi vite qu’elles vous ont découvert.  Valentin, lui fait son stage dans l’unité des années 1960. Avec les pensionnaires, il va découvrir cet univers avec en toile de fond notamment Françoise Hardy et ses chansons vous le verrez, un vrai juke-boxe.

L’autrice sait comme personne faire parler ses personnages, titiller là où cela fait mal, gratter dans le passé, faire surgir des sentiments et mener son héros et tout ceux qui gravitent autour d’eux vers l’avenir, même si parfois la tentation est grande de rester enfermé et de tout figer un peu comme les pensionnaires de l’unité, à la différence qu’eux ne l’ont pas choisi.

Une balade dans l’adolescence,  avec un héros qui grandi de pages en pages et s’ouvre au monde et en ressort prêt à franchir le cap et à foncer.

Trop de choses dans ce roman, à la fois bulle protectrice et ouverture sur des mondes si différentes, sachez juste que dès les premières lignes vous serez comme happés dans un espace temps à la fois le notre et à la fois l’autre côté du miroir et que votre coeur va battre au rythme de celui de Valentin et des autres. Formidable roman, lucide et optimiste à la fois ! Foncez !

 

Jean-Luc.

 

ge-tendre.jpg

 

 

 

Âge tendre

Clémentine Beauvais

Editions Sarbacane, 19 août, 17 €

 

 

 

09 octobre 2020

Le livre des secrets de mon dinosaure préféré

Une petite merveille en page, un condensé d'imagination, de couleurs et de douceur !  Finir la semaine avec cet album est l'assurance de très bien commencer le week-end ! On ❤️❤️❤️❤️❤️

718VjjIN71L.jpg

 

Comment vous dire ? On aurait bien envie de retourner à l’école pour assister à la présentation des exposés de ces drôles de petits écoliers (tous des animaux) qui aujourd’hui font des exposés et présentent leur dinosaure préféré. Et c’est parti pour un festival qui se termine (snif) toujours de la même façon par la fin, ben oui c’est gros, c’est fantastique, c’est unique mais ça a quand même disparu, boum, plus rien ou si peu. Alors on ne va pas vous cacher que quand le petit éléphant pense passer au travers de l’oeil critique et avisé de ses petits camarades en présentant son Dino qu’il aime d’amour, un mammouth, ça chauffe cinq minutes dans la classe. C’est pas un dinosaure qu’on te dit gamin ! C’est frais, découpé en vignettes façon BD avec des tronches improbables les dinos pétillent et font ressortir avec leurs couleurs folles la joie de vivre et le bonheur qu’ont ces petits écoliers si particuliers à raconter leur dinosaure préféré et ses secrets. Cet album on le verrait bien  être lu encore   et encore et encore comme la petite poule rousse version déjantée et Dino. 

Maxime Derouen  crée tout un univers, barré, coloré, vivant et pétillant avec une tendresse  infinie pour ses petits  écoliers  et leur amour de dinosaures. Un album frais , malicieux, qui rend heureux totalement  et  tellement  joyeux. Foncez, du bonheur en page. 

 

Jean-Luc 

 

718VjjIN71L.jpg

Le livre des secrets de mon  dinosaure préféré

Maxime Derouen

Editions Grasset jeunesse, 7 octobre 2020, 16,9 €

Plein plein plein d’objets dans la maison

Grand par la taille, le talent ! Quel bonheur : Alexandra Garibal & Claudia Bielinsky  en action pour notre plus grand bonheur et surtout celui de nos enfants ! ❤️❤️❤️❤️❤️

91Io0lKoVyL.jpg

Alexandra et Claudia sont de retour comme l’an dernier presque à la même époque pour le plus grand plaisir des petits et des grands. Un nouveau  grand album tout de rouge vêtu, annonçant des plaisirs toujours renouvelés et empli de détails, de bestioles, de situations et de textes étonnants, joyeux et toujours fous. 

Bonne humeur garantie, sourires et fiesta à volonté. 

Il y a d’abord le salon où un cochon rose à tâches noires, un hérisson, un chat et un perroquet jouent   au trampoline sur le canapé,  pendant que sur la table basse,  la tortue fait main basse sur les chips, que plus haut les poulettes discutent tranquillement alors que des hamsters foufous, jouent avec le feu… belle ambiance dans le salon, musique, fauteuil à bascule, méridienne, tout le confort pour tout le monde et le monde il y en a ! 

Dans la cuisine cela ne s’arrange pas parce qu’entre les petits plats qui mijotent, les engins spécialisés, certains prennent l’aspirateur pour un moyen de transport supersonique, les pingouins qui squattent le réfrigérateur, quelle ambiance survoltée. Sur la page suivante, découvrez tout ce qui roule, bouge, fait du bruit ou pas avec des bestioles aux allures improbables comme Dame poulette avec son casque, au guidon de son scooter alors qu’elle pond et couve ses oeufs (être efficace). 

Il arrive bien évidemment que tout ce petit monde se retrouve dans le jardin où vous saurez tout sur les parasol, arrosoir, toboggan, barbecue, pergola, tondeuse et autres serre, niche et balançoire. 

Le pire oui le pire c’est que la joyeuse bande en tournant la page a investi la chambre des parents. Non on ne zappe pas cette page les grands, et on vous voit là de tenter l’esquive… tout tout tout sur les vêtements. 

Reste que des journées animées de la sorte ça se termine forcément dans la salle de bain. Ça mousse, ça compare ses piquants avec un peigne, et ça fait des bêtises bien évidemment. Après cette journée endiablée, vous vous en doutez, direction dodo . Mais est-on certain de passer  une nuit calme avec tout ces petits agités encore plein d’énergie créative ? 

Fini ? Non ! Reste une pièce merveilleuse où il faudra ranger ce superbe album  : la bibliothèque, lieu de toutes les créations, inventions et plaisirs. 

Un album avec des animaux formidables, drôles, malins, pas sages du tout ou si peu. Un livre grand format aux pages cartonnées souples qui se tournent toutes seules ou presque, totalement survitaminées… et comme dirait le chat sur la couverture finale avec l’ustensile idoine sur la tête : « j’ai la tête comme une passoire » ! Hihi pas étonnant vu la journée passée. Nous en tout cas on adore, c’est frais, heureux, joyeux, intelligent pour joindre l’utile à l’agréable, on s’amuse, on commente, on découvre du vocabulaire, on trouve des idées pour s’amuser. Youpi ! Merveilleux ! 

 

Jean-Luc 

 

9782203208575_1.jpg

 

9782203208575_2.jpg

 

9782203208575_3.jpg

 

Illustrations © Casterman jeunesse. Tous droits réservés. 

 

Plein plein plein d’objets dans la maison 

Alexandra Garibal

Illustrations  : Claudia Bielinsky

Editions Casterman Jeunesse, 7 octobre  2020, 15,9 €

 

91Io0lKoVyL.jpg

Les P'tites poules et la rivière qui cocotte

Coup de ❤️❤️❤️❤️❤️ pour le plus bel âge : les p'tites poules ont vingt ans ! 

 

714QEXf-kYL.jpg

 

20 ans qu’elles nous enchantent et font rire et sourire nos enfants. Vingt ans déjà que les deux Christian joue avec la langue française, les contes et les légendes pour y mettre un petit coq, une poulette et un  bélier, leurs familles et leurs amis. Voici venu  le temps  d’une nouvelle aventure. 

Tout commence par une bagarre légendaire dans le fumier entre les poules qui s’amusent comme des petites folles. Pendant ce temps, Ptitikok, Carméla et des centaines d’autres coulent se dirigent vers le château de Gargantua. Pour fêter son futur départ à Paris où il fera ses études, les poules ont décider de lui cuisiner une omelette géante. 

 

Mais alors que les poulets et poulettes puent et se ruent vers la rivière voici que Coquenpâte, Bangcoq et Molédecoq plongent les premiers et ressortent dans un drôle d’état. Panique à bord, toute l’eau pue Alors que ces trois crétins sont mis en quarantaine par Pedro, Carmélito, Carmen et Bélino partent à la recherche du problème. Et comme souvent dans les histoires des petites poules, l’histoire s’emballe, suit des chemins drôles, inattendus et nous offre un spectacle totalement réussi. C’est frais, drôle, rempli de clins d’oeil et de référence de quoi comme à l’hebitude raconter d’autres histoires dans l’histoire. Quel bonheur. Bon anniversaire les poulettes on vous aime ! 

 

 

Jean-Luc 

 

714QEXf-kYL.jpg

 

 

 

 

Les Petites poules et la rivière   qui cocotte

Christian Jolibois & Christian Heinrich

Editions Pocket jeunesse, 1 octobre 2020, 10,7 €

06 octobre 2020

Le lundi uniquement

Pour toutes les petites filles qui rêvent de grandir et dont l'imagination sans limite leur permettra  de réaliser  ces rêves  et d'en faire une réalité ! Coup  de ❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️

 

9782092593257.jpg

Une histoire formidable que celle de cette petite fille ! Quand je serai grande, et voici les jours de la semaine qui défilent avec chacun leur spécificité. Le lundi c’est coquillette et autres joyeusetés, et ainsi défilent les rêvent de ce que sera la vie de cette jeune fille bien dans ses baskets et dans son temps que rien n’arrête et pour laquelle aucun rêve ne semble hors de portée. On aime le ton résolument gagnant et volontaire, on aime ces rêves de grandeur qui donnent des envies d’ailleurs et de renverser des montagnes pour toutes les petites filles qui le liront, et on aime aussi la douceur et le fait qu’au final, avant de grandir et de faire tout cela, elle n’en reste pas moins une fillette qui aime se faire dorloter et manger des  coquillettes. Les illustrations d’AUrélie Guillery  sont comme à l’habitude, parfaites, entre rêve et  réalité  avec des formes et d es  créatures qui passent par les pages et ajoutent à l’envie de découvrir et  de  foncer. 

Un  album à lire le lundi, le mardi, le mercredi  et tous les autres jours de la  semaine, avant de recommencer encore et encore. Formidable ! Coup de coeur ! 

 

Jean-Luc 

 

9782092593257.jpg

 

 

 

 

Le lundi  uniquement  

Claire Pisarra

Illustrations : Aurélie Guillerey

Editions Nathan Jeunesse, 3 septembre 2020, 12, 95 €

La balançoire de l’espace

Le bonheur   de retrouver Jean Leroy et Ella Charbon et leurs petits héros 

 

charbon_balancoiredelespace-couv1.png

Le bonheur de retrouver des amis familiers comme cette délicieuse famille de crocodiles est important pour nos jeunes amis. Et quand en plus Jean Leroy et Ella Charbon  sont aux manettes, le  plaisir est  décuplé. 

Une nouvelle aventure donc  avec cette fois-ci une balançoire au  centre de l’attention. Vous vous doutez que nos deux petits crocos préférés vont s’en donner à coeur joie. Mais ces deux petits malins savent bien profiter de la situation aussi pour obtenir toujours plus de câlins et d’attention de leurs deux parents formidables. Alors pour tous les fans et ceux qui découvrent seulement, un petit moment de plaisir et de douceur à partager avec vos petits. Formidable comme toujours. 

 

Jean-Luc  

 

charbon_balancoiredelespace-couv1.png

La balançoire de l’espace  

Jean Leroy

Illustrations  Ella Charbon

Editions l’vole des loisirs, 23 septembre  2020, 10 

29 septembre 2020

Un peu beaucoup

Il est de retour ! On adore ! 

91LIlhFllXL.jpg

 Un peu beaucoup ou comment se rendre compte qu’on a parfois besoin d’un plus grand que soi. Cet album est une fable drôle et grinçante au final sur la gourmandise et l’exagération. 

Un écureuil (oui  oui  il est de retour ) qui sait nous rappeler à chaque page qu’il prenne soin de son arbre, se comporte en f ait en véritable parasite  qui faufil de l’histoire montre que tout est bon dans le … afin dans le conifère.  Au point qu’il va en oublier à s es dépends l’un de ses principales utilisé et là : tous aux abris, enfin surtout lui ! 

C’est drôle,  finement mené et  illustré avec la maestria   et tout  le talent qu’on connait à Olivier Tallec  pour raconter des histoires et les illustrer. Du bonheur en page en ces temps  moroses, un vrai bonheur. 

 

Jean-Luc

 

 

91LIlhFllXL.jpg

Un peu beaucoup 

Olivier  Tallec

Editions  l’école des loisirs,  Collection  Pastel, 2 septembre  2020, 12,5 €

Le livre du rien

Coup de coeur pour un très bel  album qui ouvre sur l'avenir et le  bonheur ! 

 

 

140489_couverture_Hres_0.jpg

 

Découvrir  et ouvrir un album de Rémi   Courgeon  c’est toujours partir à l’aventure et la promesse d’une histoire et de personnages étonnants  et inoubliables. Et cette fois   ne déroge pas à la règle. Et si comme le dit le bandeau qui entoure l’album : un livre pouvait changer toute une vie ? 

Alicia est toute petite encore quand son grand-père quelques jours avant de mourrir lui offre le livre du rien : pages immaculées, pas un mot, pas une illustration. Pourtant il l’assure ce livre peut rendre l’imagination fertile mais doit rester vierge de toute trace,  de tout  contact extérieur. 

Alors  lorsque grand-père meut quelques jours plus tard, Alicia teste le pouvoir  du livre et ça  marche. Elle va grandir avec le livre à s es côtés et avoir une belle vie  jusqu’à la  catastrophe… et pourtant !  

Une histoire  profonde  et lumineuse, presque’une évidence qu’on suit au fil des  pages. Des illustrations inimitables avec la patte de  Rémi  au trait inimitable et  au  talent incomparable pour marier les couleurs et donner une  vie dense et si  particulière aux pages. 

Un album qui parle au coeur,  à l’esprit  et  fait grandir   !  Merci ! 

 

Jean-Luc

 

 

 

140489_interieure_Pages Interieures_0.jpg

 

140489_interieure_Pages Interieures_1.jpg

 

140489_interieure_Pages Interieures_2.jpg

 

140489_interieure_Pages Interieures_3.jpg

 

Illustrations © Tous droits réservés. Merci Le Seuil Jeunesse

Le  livre du rien  

Rémi  Courgeon

Editions  du Seuil jeunesse, 3 septembre 2020, 14,9 €

 

140489_couverture_Hres_0.jpg

 

Rouge tomate

Un album lumineux et optimiste. A  découvrir sans tarder ❤️❤️❤️❤️

81G0nRz4C6L.jpg

Un jour est né une merveille de petit garçon aux joues vermeilles : Oscar. Mais en grandissant, ce n’est pas si  évident  d’avoir les joues rouges qui le deviennent encore plus quand on doit affronter les autres et tant  de situations embarrassantes, au point que désormais tout le monde se moque et l’appelle Rouge tomate. 

Un jour pourtant, à l’école, la maîtresse  propose  due faire    du  théâtre, et là  la vie d’Oscar va changer. Annick  Masson   offre  à nos j jeunes mais une histoire formidable sur  l’enfance, la  timidité,  la différence e t  la joie  de vivre  et de  vaincre  ses limites.  

Ses crayonnés prennent vie  avec  bonheur  avec  des couleurs douces et d es d décors e t  des  personnages pleins de vie. 

Un album lumineux et optimiste. A  découvrir sans tarder.  

 

Jean-Luc 

 

81G0nRz4C6L.jpg

 Rouge  tomate

Annick  Masson 

Editions Mijade, 3 septembre 2020, 12 €