Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15 février 2010

De mauvais Poil !

Couv_DeMauvaisPoil.jpg

Moritz Petz
Illustrations : Améllie Jackowski
Editions NordSud, Collection Cartonnés, février 2010, 8,5 €

Plus je regarde la couverture, plus je vois ce petit bout, la mine renfrognée, plus je les revois petits, hauts comme trois pommes assises partant bouder : trop mignon !

De mauvais poil au réveil, notre blaireau va en faire subir les conséquences à tout son entourage. Il est même limite très désagréable. Alors comment s'étonner que tout le monde lui rende la monnaie de sa pièce lorsqu'enfin de bonne humeur, il revient vers ses amis ?

Un petit livre cartonné, aux coins arrondis pour ajouter à la douceur de l'histoire et des dessins. Des illustrations superbes, toutes en rondeur, avec des héros irrésistibles, des couleurs chaudes, et une histoire drôle, pleine de dérision, où l'on apprend que la vie en société a des contraintes ; mais que l'amitié à condition qu'on sache y mettre les formes est souvent la plus forte.

Que tous les grognons viennent faire la fête avec blaireau et ses amis.

Ne boudez pas votre plaisir !

 

Pour voir la bouille craquante du héros... cliquez sur lire la suite !

Lire la suite

Publié dans #Albums, #tout-petits, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Elza Tome I II III

Elza dans la cour des grandesI.jpg

Didier Lévy
Illustré par Catherine Meurisse
Editions Sarbacane, 12 €

 

Elza Petitpa, a une maman super classe et mode, et un papa super cool et à l'écoute (normal c'est un papa ! hihi !). Une série de trois albums pour les ados, rigolote comme tout, sans complexes, abordant les sujets graves avec un humour décapant. Pour mourir de rire, en attendant le prince charmant !

 

Joseph

Lire la suite

Publié dans #Ados, #Albums, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Percy Jackson Tome IV

labatailledulabyrinthe.jpg

Tome IV : la bataille du labyrinthe
Rick Riordan
Traduit de l'anglais (américain) : Mona de Pracontal
Editions Albin Michel, Collection Wiz, février 2010, 13,5 €

 

Ils sont de retour pour le quatrième tome de leurs aventures, tous enfin presque, puisque si votre mémoire est bonne, certains ont fait les frais des opérations et de la guerre renaissante entre les Titans et les Olympiens.

Percy, Annabeth, Grover, Tyson, vont tenir le haut du pavé pour cette fois, mais ils seront accompagnés  de Nico Di Angelo, Rachel, Chiron, Clarisse et toute une série de bestioles dont même les plus allumés d'entre vous ne voudrait pas en garde à la maison.

La situation est gravissime, menée par Luke toujours aussi possédé, les monstres en tout genre sont sur le point d'envahir la colonie, étape ultime avant de conquérir l'Olympe. Sur leur chemin bien évidemment nos héros, qui vont devoir se plonger cette nouvelle quête et affronter le labyrinthe de Dédale, retrouver celui-ci s'il est toujours vivant, et aider Grover dans sa quête du dieu Pan.

Le rythme est donné dès les premières pages. Rick Riordan commence comme à son habitude favorite par un retour dans notre monde avec un Percy en visite d'orientation dans un lycée. Mais dès les premières lignes, la situation se dégrade car le comité d'accueil est prêt et pas des plus chaleureux, enfin pas au sens où vous l'auriez envisagé.

Le mouvement insufflé au roman va alors aller crescendo, au fil des pages, Rick Riordan affirme son art en approfondissant ses personnages, en exploitant leurs multiples facettes, en les mettant à nu face à leur destin en voie d'accomplissement. Des aventures rythmées donc, multiples, une visite de la mythologie impressionnante au point que comme dans les meilleurs mythes grecs ont a de nouveau la sensation d'être une marionnette, un jeu entre les mains des Parques, livrés aux caprices des dieux.

Des aventures palpitantes qui font de ce tome IV le plus abouti de la série et un excellent moment de lecture à ne rater sous aucun prétexte.

 

Avec Percy Jackson plongez dans la mythologie comme si vous y étiez.

Lire la suite

Recherche sorcière désespérément

Recherchesorcière.jpg

Recherche sorcière désespérément
Eva Ibbotson
Traduit de l'anglais par Mona de Pracontal
Editions Hachette, le livre de Poche Jeunesse, février 2010, 5,5€

 

M et Mme Canker sont particulièrement dubitatifs : leur fils est né avec une dentition complète et va rapidement faire montre de dons très particuliers : il faut se rendre à l'évidence, leur fils est un sorcier. Et par n'importe quel sorcier. George rapidement rebaptisé par ses parents Arriman va devenir Arriman l'Affreux, un des sorciers les plus puissants de la région. Mais voilà, même pour le maître du mal et de la magie noire, tout lasse. Et il attend désormais le sorcier qui sera son successeur comme le lui a prédit la Gitane Esméralda. Mais le remplaçant n'arrive pas et de guerre lasse, ses employés vont le persuader de se marier. Et ce n'est pas une mince affaire, parce qu'un sorcier de son rang, ne peut absolument pas se permettre d'épouser n'importe qui surtout si cette union doit déboucher sur la naissance d'un héritier, maître des forces du mal. Vont débouler dans l'histoire les sorcières de la région de Todcaster et d'autres aussi par des moyens détournés : Mable Varech fille d'un poissonnier et d'une sirène et son démon familier un poulpe répondant au doux nom de Doris ; Estelle Bagafoin sorcière de la campagne et son cochon ; Nancy et Nora Gheulhard les sorcières jumelles et leurs poules ; la Mère O'Dboudin vieille sorcière sénile qui se transforme en table basse dont elle oublie régulièrement la contre formule, son démon : une nuée de mouches... ; Belladonna, sorcière aussi belle que douce et à son grand désespoir, incapable de faire autre chose que de la magie blanche... et enfin vous le verrez l'usurpatrice londonienne Mme Olympia. Le fantôme de la maison des Brumes, des sirènes pas trop charmantes, un bébé kraken, un ver de terre héroïque et un petit orphelin providentiel, autant de personnages de premier ou de second rôles, toute une faune formidablement décrite pour une histoire délirante.

Eva Ibbotson signe là un roman au ton alerte,  rythmé,  avec des personnages amusants, bien campés, croqués sans concessions. Les aventures de tout ce petit monde et le concours auquel vont être confrontées les sorcières pour avoir l'immense honneur d'épouser Arriman valent le détour et vous passerez un excellent moment en leur compagnie. Tout est permis ou presque et vous n'êtes pas au bout de vos surprises : la quelle de ces dames va épouser le grand Arriman ? Le Sorci-Sentinel créé pour guetter l'arrivée du nouveau sorcier sombrera-t-il dans la déprime ?

Si ce n'est déjà fait, découvrez les sorciers et sorcières de ce roman drôle et inventif. Un très bon moment de détente et de rire.

Joseph

Lire la suite

Petit Panda et le tigre volant

Petitpandetletigre.jpg

Renata Liwska
Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Isabelle Reinharez
Editions l'école des loisirs, février 2010, 12€

 

Ah ces jeunes Pandas ! Quelle fougue, quelle impatience, quelle incrédulité ! Oser mettre en doute l'histoire de son grand-père, tout cela parce qu'on ne croit pas que les tigres volent !
Alors rusé le grand-père va lui conter l'histoire du Panda Bao-Bao qui était très doué pour tomber et de sa rencontre avec un tigre qui en aurait bien fait son apéritif... le pauvre !

Une histoire pleine d'humour, sur les certitudes, l'apprentissage, l'importance de l'expérience et de sa transmission. Un très bel album, joliment illustré.

Si de plus, vous aimez les Pandas, comme moi vous allez craquer.

Jean-Luc

Lire la suite

Publié dans #Albums, #tout-petits, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

12 février 2010

Quelques histoires d'amour et d'amoureux

COUV_petites_histoires_d-amour.jpg

Quelques petits livres pour faire battre votre petit cœur !

 

Et puis l'occasion de découvrir des auteurs et des illustrateurs avec des images et les liens vers leur travail.

 

Il en manque ? Donnez nous vos coups de coeurs, vos livres préférés sur le thème et nous feront une mise à jour  : on vous attend !

 

Bonnes découvertes !

 

 

 

 

 

 

 

Amandine, Claire, Jean-Luc...

Lire la suite

L'oeil de Seth

L'oeildeSeth.jpg

Béatrice Egémar
Editions Gulf Stream, Collection Courants Noirs, janvier 2010, 13,5€

C'est fait, Béatrice Egémar est passée au grand format. Et c'est pour notre plus grand plaisir. Après Hori, elle passe dans la cour des grands (livres) avec l'œil de Seth. Bien évidemment, elle reste dans son domaine de prédilection, qu'elle maîtrise avec une rare maestria : l'Egypte antique.

Le livre ouvre sur la douleur d'une mère, Ménat qui voit ses forces décliner peu à peu et qui va chercher à protéger son fils Sény. Entouré de l'amour de son père Paser, celui-ci va grandir jusqu'au jour ou un mystérieux notable de la cour de Pi-Ramsès, Imenher vient le chercher et tout bascule. C'est en le suivant à la capitale du royaume, en découvrant  sa villa, la cour de Pharaon, son harem, que l'on va plonger dans un monde à part. Béatrice Egémar maîtrise tellement bien son sujet que dès les premières lignes de son roman, vous allez avoir la sensation de sentir le souffle chaud du vent du désert sur votre nuque, vous aurez l'impression de vous immerger totalement comme si vous étiez à côté du héros et de ses amis : Ta, Néféret, et également la reine Hathor, l'échanson Hounefer, dame Rosou, les serviteurs, les roseaux du Nil, les crocodiles, la chasse à l'hippopotame... De quel secret Sény est-il porteur ? Pourquoi attise-t-il tant d'intérêt ? Que cachent ces crimes qui jalonnent son parcours ? Qui a intérêt à l'utiliser ? Un polar dans l'Egypte antique, formidablement bien documenté rythmé qui monte progressivement en tension avant l'emballement final. Le plus de ce roman formidablement bien écrit c'est qu'il allie érudition et plaisir de la lecture, en effet, jamais vous n'aurez le sentiment d'être enfermé dans un livre d'histoire ou alors au bon sens du terme : passionnant !

 

Jean-Luc

Publié dans #Ados, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

08 février 2010

Jeux de cartes pour les vacances

pioupiouII.jpg

Les vacances sont là : Comment les occuper ? Si vous voulez faire autre chose que lire (c'est une option non négligeable nous sommes bien d'accord) vous pouvez passer des moments de folie et de fous rires partagés  où les entendre bluffer et s'amuser comme des petits fous avec des jeux de cartes : relookés les jeux de sept familles explosent de couleurs et d'autres sont venus renforcer l'offre dans le domaine : voici une sélection de quelques uns d'entre eux que vous trouverez dans le coin jeux de la librairie.

La bonne idée des éditions Djeco : d'avoir demandé à des illustrateurs jeunesse notamment de dessiner les cartes et c'est une réussite.

 

Testé et approuvé par l'équipe : venez jouer avec les libraires !


 

Lire la suite

Fablehaven Tome II

FablII.jpg

Fablehaven
Tome II : la menace de l'étoile du soir.
Brandon Mull
Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Marie-José Lamorlette
Editions Nathan, février 2010, 14,9 €


C'est parti pour le tome II des aventures de Seth et Kendra et le moins que l'on puisse dire c'est que la menace de l'étoile du soir est un poids lourd. Vous n'êtes pas au bout de vos surprises. Vous allez retrouver avec bonheur le cadre et les personnages des tomes précédents, tout en découvrant bien des aspects qui vous avaient échappé. De plus de nouveaux dangers et de nouveaux personnages sont apparus : Vanessa Santoro, Tanugatoa Dufu, Coulter Dixon, La Société de l'Etoile du soir dont vous allez faire bien plus ample connaissance (véritable pieuvre aux multiples tentacules s'il en est) et bien évidemment, le Sphynx, Olloch le Glouton, et le retour des mutards...

Il y a bien longtemps que je n'avais pas pris autant de plaisir à dévorer un livre. Meilleur que le précédent (qui était déjà très bon),  le rythme est effréné du début à la fin. Pas le moindre temps mort et il vous sera difficile de poser ce tome avant d'en avoir lu les dernières lignes avec délectation.

Et dire qu'il va nous falloir attendre le 14 octobre pour avoir le tome suivant !

 

Ne boudez pas votre plaisir : foncez ! Formidable.

Jean-Luc Clerc

Lire la suite

Mon Mémorimagier de l'Art - Les animaux

Monmémoimagier.jpg

Mon Mémorimagier de l'Art - Les animaux
Yohanan Benhaim
Editions Tourbillon, janvier 2010, 18 €

Dans ce petit coffret carré se cache un trésor. Un double trésor pour être exact. Un jeu : un mémo particulier et un livret qui accompagne et permet pour les plus petits et leurs parents de s'ouvrir vers d'autres univers.

Le livret facile à prendre en main ouvre sur différents tableaux présentés par un court texte, relevant l'originalité de l'œuvre ou l'un de ses secrets (voir les époux Arnolfini). Bien évidemment comme tout ouvrage sérieux qui se respecte sur l'art, les sources avec  les noms des tableaux et des artistes apparaissent en fin de volume.

Le mémo est constitué de cartes par paires cartonnées et portant l'illustration d'un morceau des tableaux présentés dans le livret. Deux jeux en un en fait : le mémo pour passer un très bon moment avec des cartes originales et superbement illustrées, et on peut aussi ensuite, essayer de retrouver dans le livret à quels tableaux appartiennent les détails du jeu.

Du bel ouvrage ! Bravo !

Jean-Luc

Lire la suite

Reviens Mamie Lise ! ; Lucie est partie ; Les questions des tout-petits sur la mort ; Par-delà le grand fleuve

ReviensmamieLise.jpgLucieestpartie.jpgLequestionsdestoutspetitssurlamort.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La mort, la disparition, le deuil, comment gérer l'absence, comment comprendre notamment quand on est tout petit pourquoi un être cher a disparu, n'est plus notre champs visuel, pourquoi il ne répond plus. Le cycle de la vie et de la mort. Tant de questions difficiles à gérer, tellement de questions auxquelles il est mal aisé d'y répondre. Voici quelques livres pour vous accompagner dans cette découverte : Reviens Mamie Lise ! (Bayard) ; Lucie est partie (NordSud) ; Les questions des tout petits sur la mort (Bayard) et Par-delà le Grand Fleuve (Gautier-Languereau)

Lire la suite

Araminta Spookie Tome V

Les nounous fantômes.jpg

Araminta Spookie
Tome V les Nounous fantômes
Angie Sage
Traduit de l'anglais (américain) : Anne Delcourt
Illustrations : Jimmy Pickering
Editions Nathan, février 2010, 8,5€


La suite des aventures d'Araminta et de ses amis. Et il faut bien l'avouer, si certaines séries feraient bien de s'arrêter, pour celle-ci, on ne s'en lasse pas. Forcément, cela fait longtemps que nous attendions la suite et puis de nouveau c'est un festival. Tante Tabby a gagné un concours et embarque les adultes de la maison en Transylvanie (il faut voir la tête d'oncle Drac pour comprendre combien il est heureux de  ce voyage surprise !). Du côté des filles, autre bonne surprise, à quelques jours de l'anniversaire d'Araminta, c'est grand-tante Emilène qui va venir les garder : pas de quoi réjouir les filles. Mais le pire reste à venir parce que faute de grand-tante c'est l'infirmière Watkins qui va s'y coller : panique à bord. Enfin la limousine d'Emilène est en vue, mais ce n'est pas elle qui en sort, superbe surprise pour Araminta c'est : ????? Et vous pensez que je vais tout vous raconter ? Non mais des fois, pas questions, petits filous. Sachez cependant que ce tome V est un grand cru, on s'amuse, on découvre d'autres fantômes et pas des moindres, on assiste à des règlements de comptes vieux de plus de cinq cents ans, on découvre avec Messire Horace le plaisir du cheval à pédales... Et surtout d'un bout à l'autre du roman, on garde le sourire. Un sourire de bonheur d'avoir retrouvé notre héroïne et surtout de la retrouver en si bonne forme et en si délicieuse compagnie. Un régal une fois de plus : joyeux anniversaire Araminta !

Jean-Luc

Lire la suite

Publié dans #romans junior, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Splat est amoureux

Splatest amoureux.jpg

Rob Scotton
Traduit de l'anglais par Rose-Marie Vassalo
Editions Nathan, février 2010, 12,9 €

 

« Miroir, joli miroir, dis-moi : qui est le plus beau des chats ? »

C'est la question fondamentale que se pose notre Splat préféré. Et oui il est de retour et comme vous n'avez pas pu le remarquer sur la couverture : il est amoureux ! De qui ? D'une délicieuse petite chatte aussi blanche que lui est noir. Ses yeux bleus ont rendu le chaton totalement frapadingue de la belle malgré les taquineries quotidiennes qu'elle lui réserve. Un joli album sur les premiers émois amoureux, sur la différence, la confrontation avec les autres. Nous on est d'accord avec Kattie , Splat : « Je t'aime très fort ». Laissez vous tenter.

Splat-logo-filtered.jpg

Lire la suite

Publié dans #Albums, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Est-ce que je peux avoir la tête dans les nuages et les pieds sur terre ?

Têtedanslesnuages.jpg

Une anthologie de poèmes choisis par Célia Galice et Emmanuelle Leroyer
Illustrations : Bombo ! Préface de : Michel Butor
Bayard Jeunesse, janvier 2010, 9,9 €

Est-ce que je peux avoir la tête dans les nuages et les pieds sur terre ? Le deuxième album de poésies, sorti en ce mois de janvier chez Bayard Jeunesse, est comme son presque jumeau, lui aussi un régal.

Le recueil est cette fois-ci préfacé par Michel Butor qui nous entraine dès les premières lignes « là-haut » dans un autre monde. Un texte rafraichissant et porteur d'espoir.

Même principe que dans l'autre opus : un choix fantastique de textes, la liste des auteurs avec une courte biographie en fin de volume, une table des matières qui est un bonheur à elle toute seule, et des illustrations de Bombo qui comme les textes qu'elles embellissent à merveille, invitent au rêve.

A savourer, confortablement installé dans un fauteuil douillet : les enfants adorent, les parents vont l'adopter.

Louise

Lire la suite

Publié dans #Contes et poésie, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

La princesse grenouille et autres contes

Laprincessegrenouille.jpg

La princesse grenouille et autres contes
Collectés et adaptés par Alexandre Afanassiev
Traduit du russe par Anne-Marie Passaret
Illustré par Julie Ricossé
Gallimard Jeunesse, Voyage en Page, octobre 2008, 2,5€

Un petit livre pour passer de bons moments de lecture, seul ou à plusieurs. Plusieurs contes sont réunis dans ce petit recueil dont la langue les oiseaux (le jeune héros qui les  comprend en tirera malheur et bénéfice) ; la princesse grenouille (découvrez le destin de la fille de Kocheï l'immortel) ; les oies sauvages (un frère et une sœur, un conte magique sur l'obéissance et ses risques...) et enfin Maria Morevna (le plus long des contes qui met en scène un prince Ivan Tsarevitch, ses trois sœurs Maria,Olga et Anna et leur destin face à la magie, à KochaÏ l'Immortel et la sorcière Baba Yaga). Toute l'âme russe dans ces quatre contes pour galoper sur de fiers coursiers dans les vastes plaines de Russie au côté des héros. Le livre se termine par quelques pages de jeux sympas pour varier les plaisirs.

Pour tous les amateurs de la Russie éternelle et pour les amoureux des contes.

Joseph

Lire la suite

Publié dans #Contes et poésie, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

01 février 2010

La maison de la nuit Tome I

MArquéeI.jpg

Tome 1 : Marquée
P-C Cast, Kristin Cast
Traduit de l'anglais Julia Lopez
Editions Pocket Jeunesse, janvier 2010, 14,95 €

 

Depuis que sa mère s'est mariée avec John, il y a trois ans, Zoey n'arrive plus à communiquer avec elle. John fait partie du Peuple de la Foi, religion ultraconservatrice et a peu à peu imposé sa façon de vivre à sa famille. Zoey le hait et c'est réciproque. Pourtant, le jour où un Traqueur, appartenant à la Maison de la Nuit, vient la marquer pour qu'elle y entre à son tour, c'est vers sa mère qu'elle se tourne. Mauvais choix ! Sa mère et son beau-père ne la comprennent pas et veulent la « guérir ». Face à ce rejet, elle se sauve chez sa grand-mère : Sylvia Redbird. Cette dernière entretient des liens étroits avec les esprits de la nature, comme la lignée de sages tribaux Cherokee à laquelle elle appartient. Elle va aider sa petite-fille à intégrer la fameuse école de vampires. Zoey arrive à la Maison de la Nuit avec une marque différente des autres novices, la sienne est pleine comme celle des vampires adultes. Son instinct lui dicte de ne pas évoquer sa rencontre avec la déesse Nyx lorsqu'elle s'est rendu chez sa grand-mère. Nyx ne lui a pas indiqué ce qu'elle devait faire précisément, ni comment trouver sa place dans cette nouvelle vie. Avec Lucie, sa compagne de chambre et ses ami(e)s, arrivera-t-elle à s'imposer face à la terrible Aphrodite, prêtresse des Filles de la Nuit, et surtout à séduire le bel Erik Night ?

Ici, les vampires possèdent leur école où ils étudient pour devenir de parfaites créatures de la nuit. Le cursus scolaire dure 4 ans. Au cours de ces années, la Transformation physique et psychique s'opère au fur et à mesure jusqu'à ce que l'on devienne un vampire adulte. Mais à tout moment l'élève peut rejeter ce phénomène et mourir.

C'est dans cette atmosphère étrange que l'on découvre une héroïne au caractère bien trempé mais fragilisée par sa nouvelle identité et sa nouvelle vie. Le passage de l'adolescence à l'âge adulte avec tous ces questionnements, ses émotions extrêmes mêlé à la magie d'un univers horrifique est passionnant. Bien sûr, on ne peut s'empêcher de penser à « Twilight » quand Zoey arrive dans sa nouvelle école et qu'elle rencontre le garçon le plus mignon mais la ressemblance s'arrête là. En effet, l'esprit du chamanisme amérindien toujours en lien avec la nature est très présent dans l'histoire et apporte une vraie originalité. L'écriture est alerte (bien traduite) et tout s'enchaine avec vivacité.

Entrez dans cet univers unique et plein de suspens où tout reste à découvrir : Aphrodite a des visions prémonitoires étranges, les élèves seraient-ils manipulés ?

P.C et Kristin Cast ont un talent certain. On trépigne déjà d'impatience pour la sortie du tome2 « Trahie » à paraître en juin 2010. A découvrir et à dévorer d'urgence !

 

Delphine V.

 

 

Krabat

Krabat.jpg

Otfried Preussler
Traduit de l'allemand par Jean-Claude Mourlevat
Bayard Jeunesse, janvier 2010, 11,9€


Krabat est un jeune mendiant, âgé de quatorze ans, qui parcourt la région, accompagné de ses deux jeunes compagnons. Mais très vite il fait un rêve récurent : onze corbeaux perchés sur une barre le regardent fixement et l'appellent, « Obéis à la voix du maître du moulin... ». Alors, malgré les mises en garde, il finit par partir seul, et par trouver le fameux moulin, le maître étrange et ses onze compagnons.

Très vite vous découvrirez qu'il s'agit en fait, en plus d'être un moulin, d'une Ecole Noire, conduite par un homme aux pouvoirs puissants possédant le Koraktor, le Livre des ténèbres.

De découvertes en surprises, Krabat va peu à peu s'adapter ou presque à ce nouveau monde dont il est de toute façon prisonnier, ses tentatives de fuites ayant toutes été vaines.

Magie (notamment avec les séances d'initiation des apprentis, leur étrange résistance à l'effort, leur capacité à se transformer en corbeau et on pense au conte des frères Grimm...) monde étrange, Krabat, est un roman sombre dont les héros sont ces jeunes apprentis de ce mystérieux moulin, soumis à un étrange destin. Sombre en effet est celui de ces jeunes gens, car à chaque fin d'année la tension monte, les rivalités se déchainent et le drame approche.

Véritable roman initiatique, Krabat est également un roman sur l'amitié, la fidélité, la résistance au mal, la mémoire, l'attachement indéfectible à la liberté.

Un roman du célébrissime auteur allemand Otfried Preussler enfin traduit ( merci Bayard) pour notre plus grand bonheur et par l'une de nos meilleures plumes (Jean-Claude Mourlevat). Un roman envoutant dont la tension monte progressivement, de manière presque imperceptible, surprenante, qui nous entraine loin, très loin dans une autre époque, pleine de dangers, de croyances oubliées, de rituels, de poésie enfin, un monde rude dans lequel vous vous attacherez bien vite au destin de Krabat et de ses amis.

 

Un excellent cru de la collection Millézime  à découvrir de toute urgence : un régal !

Jean-Luc Clerc