Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31 octobre 2023

Les aventures de Myrtille Jones , tome 1, la ville en danger

Il arrive parfois qu'un excellent titre nous échappe dans le flot des sorties. C'est ce qui a du arriver à ce tome 1 absolument fantastique par le récit et le travail d'illustrations. Un petit bijou qu'il faut découvrir d'autant que le tome 2 arrive en fin de semaine ❤️❤️❤️❤️❤️ Foncez !

 

9791036332081.jpeg

 

Un chien qui fuit dans un paysage de neige et soudain …. Vous allez faire la rencontre de celle que tout le monde appelle Myrtille, jeune fille punie dans son nouveau collège coincé de Saint-Hubert où l’a inscrite sa maman à la suite de la disparition de son papa adoré. Disparition, pfuit… d’un coup disparu, sans savoir pourquoi ni comment. Finis les petits post-il pour encourager Myrtille avec des dessins et avec atoujours inscrit  « je t’aime pour toujours », qu’elle conserve depuis précieusement dans une boite que lui avait offert son père chéri. Depuis à la maison c’est morose et c’est le moins que l’on puisse dire; le grand frère Léo s’enferme dans son silence, et reste Tite-Bête sa petite soeur surdouée et totalement craquante. Leur mère, est passée au stade de la colère depuis la disparition de leur père, se noie dans le travail et fait en sorte de tenir la barque. 

Et puis un jour de mauvais temps, de dispute et de fâcherie, Myrtille va découvrir dans sa boîte la présence d’un joli crayon de papier jaune qu’elle va utiliser, elle qui aime tellement les dessins et tout va changer. 

Dans sa folle aventure, elle va entraîner sa petite soeur et son binôme de son nouveau collège Rockwell Riley.  En fait il faut vous dire que Myrtille va bientôt se rendre compte que ce crayon a quelque chose de particulier : le vase avec une fleur qu’elle va dessiner semble prendre vie et la fleur finira par faner. Lorsqu’elle dessine une porte sur un grand rouleau de papier, la porte va s’ouvrir sur un monde blanc froid et enneigé, elle y fait la rencontre d’un petit chien noir (celui du début) qui s’appelle Gribouille, qu’elle rapportera à sa propriétaire. Le monde dans lequel elle vient d’atterrir est celui de Chroma, lieu d’où proviennent toute la créativité et l’énergie artistique du monde. Sans elle la Terre serait un monde incolore, terne et sans âme. Mais ce monde a un problème : il est dirigé par un homme qui a été élu M. White mais qui est en fait un tyran qui peu à peu anéantit toute la beauté et la créativité de Chroma. Certains sont entrés donc en résistance et les autres doivent faire attention d’échapper aux FACEUR (faction automatisée contre l’émotion et l’utopie des rêveurs) véritable police politique de robots qui traquent sans arrêt tout ce qui peut ressembler à une résistance, une critique ou un non respect de la loi. Dans ce monde étrange et merveilleux, il y a donc des créatures terrifiantes mais aussi d’autres magiques comme les Kaléidoscoppis, oiseaux multicolores d’un mètre de long dont le chant inspire des idées fantastiques à ceux qui l’entendent. Myrtille, Tite-Bête et Rockwell vont donc guidés par la Résistance (vous aurez des sacrées surprises) tenter de rejoindre la Flèche pour sauver le chef de la Résistance, mais aussi Myrtille n’en doute plus avoir des nouvelles de son père adoré, qui n’est pas étranger à ce monde. 

Ce roman est absolument fantastique : dans la qualité de sa construction du récit. Très bien écrit, on est emporté dès les premières lignes. Le travail d’illustrations, par l’auteur lui même, les changements de couleurs des pages sont totalement intégrées à l’histoire et l’accompagnent de la meilleure des manière. C’est un très gros coup de coeur que ce tome 1, très bien écrit avec des héros attachants et intelligents, et des références qu’on retrouve en plus à la fin en forme de glossaire sur le créateur du crayon à papier Nicolas-Jacques Conté mais aussi sur le mouvement die Brücke, D. Hockney, G. Klimt…  fantastique aventure dont on espère vraiment que la suite sera à la hauteur, la barre est haute. Bravo ! 

 

Jean-Luc 

 

 

9791036332081.jpeg

 

Les aventures de Myrtille Jones , tome 1, la  ville en danger 

Rob Biddulph

Traduit de l’anglais (Royaume-Uni) : Muad Ortalda 

Editions Bayard Jeunesse, à partir de 10 ans, 27 octobre 2022,  16,90 €

 

tome2.jpeg

La fantastique famille poulet, tome 1 : Maison hantée et gallinacés

Une famille  étonnante, vivante et formidable ❤️❤️❤️❤️❤️ Et des fantômes ... Le tome 2 arrive le 30 novembre. 

 

61M4zqUaubL.jpg

 

 

Pour faire la connaissance de la famille poulet, il faut avoir les nerfs bien accrochés. Le moins que l’on puisse dire c’est qu’ils ne passent pas inaperçus dans le décor. Il y a Victorin Poulet le père qui travaille dans la banque mais s’y ennuie ferme. Un homme débordant d’énergie et attentif à ses enfants. Domino Poulet, la mère éthologue, vétérinaire du zoo de Claire-la Folie où ils vivent qui rêve elle aussi de tout plaquer et de partir pour reprendre sa thèse.
Leurs enfants : Mirabelle Poulet, 13 ans,  une célébrité locale depuis qu’elle a semé une panique totale en libérant la totalité des bestioles de l’animalerie du centre ville et son frère Paul, 15 ans, qui lui se bat avec son acné et commence à développer de drôle de dons dont il se refuse de parler à qui que ce soit pour le moment.

Une fois par mois la petite famille qui vit dans un petit appartement surpeuplé (difficile de jeter quoique ce soit) reçoit Aglaé Poulet la mère de Victorin, petite vieille acariâtre qui flingue tout ce qui passe à côté de sa langue de vipère dans sa famille comme dans l’EPHAD où elle vit désormais. Ce vendredi soir là justement après avoir placé quelques vacheries bien senties, elle s’effondre brutalement le nez dans son potage : crise cardiaque.

Tout aurait du ou pu continuer ainsi, sauf que la grand-mère non contente d’avoir un caractère de cochon, avait bien d’autres secrets peu avouables et avait menti sur toute la ligne à son fils. De petite vieille sans le besoin, elle était en fait confortablement installée sur un magot qui va bouleverser la vie des Poulet.

La suite est affolant  et impossible à lâcher. D’abord parce que vous vous êtes déjà attachés à la tribu et vous ne pourrez absolument rien faire pour y changer quoique ce soit. L’apport financier va leur permettre de réaliser l’un de leurs rêves : acheter un maison à la campagne avec un grand jardin. Là ils feront la connaissance d’un voisin pas comme les autres, d’anciens locataires pour le moins collants et vont découvrir peu à peu leurs capacités hors du commun. C’est absolument délirant, drôle, très bien construit et on ne s’ennuie pas une seule seconde. Des fantômes qui ont perdu la boule ou presque,  des chasseurs de fantômes pas très nets, le retour dans l’histoire de notre pays, des bestioles attachantes qui vont en voir de toutes les couleurs : le chat de la famille Poulet et l’âne du voisin et la famille Pinson qui va venir jeter son grain de sel dans cette aventure loufoque et magique. Un très bon premier tome et une nouvelle famille à adopter. Cher Yann Rambaud ont vous attend au tournant pour la suite et rapidement s’il vous plait !

 

Jean-Luc

 

 

61M4zqUaubL.jpg

 

La fantastique famille poulet, tome 1 : Maison    hantée et gallinacés

Yann Rambaud

Illustrations : Clémentine Paoli

Editions Gulfstream, 6 avril 2023, 13,90 €

29 octobre 2023

43 rue du vieux cimetière

Une histoire d'écriture, de fantôme et d'amitié formidables !

 

 

vieuxcim1.jpegvieuxcim2.jpegvieuxcim3.jpeg

 

 

 

 

clic pour lire la suite ...

Lire la suite

P'tit cousu

Parfois fin octobre, début novembre, on a envie d'histoires pas comme les autres. A retrouver en bibliothèque ...

 

blog-ptit-cousu.jpg

Lire la suite

Il était une fois au fond des bois…

En ces temps de retour du froid, où circulent fantômes, sorcières et créatures surnaturelles...
 de quoi lire au chaud 

 

Une belle soirée d'été, des histoires qu'on se raconte au bord d'un feu de bois et puis une branche qui craque ...

 

IL-ETAIT-UNE-FOIS-AU-FOND-DES-BOIS_ouvrage_popin.jpg

 

Et si la fiction rattrapait la réalité ? Qui sait ? ... 

 

Un été comme les autres ? Stuck voit comme tous les ans revenir pour l’été ses amis Ronnie, Vivek, Emily et sa cousine Jane. Cette année pourtant un de la bande manque à l’appel : Pete. Viendra souvent les rejoindre son petit frère le Criquet.

Comme tous les été ces jeunes ados qui ont grandi se retrouvent au bord du bois et d’un feu de camp pour se raconter des histoires particulièrement effrayantes. Comme d’habitude c’est Ronnie le plus doué pour les histoires qui fait frémir ses compagnons. La plus ancienne et terrifiante des histoires racontées et la légende de l’Enfant Epines. Mais ont-ils encore peu de ces vieilles histoires qui les terrifiaient quand ils étaient plus jeunes ?

Reade Scott Whinnern nous conte ici une, des histoires, qui peu à peu à force de flash back soigneusement orchestrés, s’emmêlent et brouillent notre discernement. Au fil des pages, alors qu’on découvre les héros de l’histoire, on en apprend un peu plus, sur leurs peurs, leurs envies, leurs transformations. Pas à pas l’auteur nous fait entrer dans l’histoire, pas à pas elle nous transforme de spectateur en acteur et on se surprend à sursauter d’un grincement de porte. D’un coup les histoires s’accélèrent et les histoires semblent devenir étrangement, terriblement réelles.

Ce roman est difficile à vous raconter, les histoires se croisent, s’emmêlent, on passe du réel à la réalité, du passé au présent à un rythme étrange qui nous en fait perdre la notion et au final alors qu’on se croit libéré, tout basculera de nouveau…

Histoire pour se faire peur ? Réalité enfuie au fil du temps ? Rites initiatiques qui font grandir ? Tout ensemble certainement. Un roman saisissant, étrange à souhait qui nous embarque là où on ne l’attendait pas et affole les battements de notre cœur, faisant remonter nos peurs enfuies à l’unisson de celle des acteurs du roman.

Un excellent titre à découvrir pour les grands ados, pas tellement parce qu’il pourrait faire peur, mais surtout par la complexité de l’histoire, très bien construite dont le sel pourrait échapper à de trop jeunes lecteurs.  

 

Jean-Luc

 

 

Il était une fois au fond des bois…
Reade Scott Whinnern
Traduit de l’anglais (Etats-Unis) : Marie-Hélène Delval
Illustration de couverture : August Hall
Editions Bayard Jeunesse, collection Millézime, 10 octobre 2013, 12,5 €

 

IL-ETAIT-UNE-FOIS-AU-FOND-DES-BOIS_ouvrage_popin.jpg

25 octobre 2023

Les jumeaux Crochemort , tome 1 : la malédiction.

Brillant et passionnant. Le premier tome d'une série prometteuse avec deux héros principaux auquel il vaudrait mieux éviter de se frotter de trop près. ❤️❤️❤️❤️❤️

crochemort1.jpeg

Tout commence par une nuit noire dans une rue déserte. Tout commence par la rencontre avec le jeune Justin, qui s’est cru suffisamment malin pour passer entre les mailles du filet et s’est retrouvé à son grand malheur face à la créature. 

L’instant d’après, vous ferez la connaissance d’Oriel et Silence, deux frère et soeur jumeaux. Oriel depuis des semaines, hurle la nuit, fait des cauchemars à n’en plus finir que seuls sa soeur sait calmer. Mais que voit-il de si effrayant ? Il va bientôt s’en rendre compte en réel. 

Les deux orphelins ont été recueillis par les Evans, Franck et Barbara qui prennent soin de leurs petits protégés dont la mère a disparu récemment. Jusqu’au jour où Mme Ellis des services sociaux vient leur annoncer que dès le lendemain ils vont rejoindre leurs grands-parents paternel qui viennent de les retrouver et exigent leur présence à leurs côtés. Les jumeaux sont furieux et très tristes de quitter les Evans et de devoir rejoindre ceux qui sont pour eux de parfaits étrangers.  Dans les papiers de l’avocat, ils n’ont pas réussi à lire leur destination finale, la ville de Huntington Orn, et c’est normal, car la ville a été enchantée pour qu’elle reste éloignée du reste du monde. Une forêt étrange et menaçante l’entoure et tout semble s’être plus ou moins figé dans le temps dans ce nouvel endroit lugubre où tous les habitants regardent avec effroi les deux jumeaux et dans les rues de laquelle il ne faut surtout pas se promener à la tombée de la nuit. 

L’accueil dans le manoir familial, puisque leur famille est puissante et riche, est glacial. Les grands-parents visiblement se seraient bien passés des deux, seul Oriel l’héritier les intéresse et puis Silence semble poser un problème à tous, accusée d’être vivante et ainsi d’avoir provoqué la malédiction qui s’est abattue sur la ville. 

On sait combien Cassandra O’Donnell est douée pour construire et raconter des histoires. Et cette nouvelle série ne détonne pas dans son travail. Le roman est passionnant, les deux personnages principaux sont géniaux et les secondaires particulièrement bien construits. Un sentiment d’inquiétude et de danger rôde au fil des pages, l’autrice dévoilant les secrets de l’intrigue de manière progressive, voir laissant planer le doute et le suspens sur ce qui pourrait bien se passer, nous laissant ainsi à la fin au dépourvu et dans l’attente de la suite. 

C’est brillant, très bien construit, empli de références et de surprises et la couverture vous donne un certain avant gout de ce qui vous attend. A lire sans hésiter et se partager pour frémir et imaginer le pire. 

 

Jean-Luc 

 

crochemort1.jpeg

Les jumeaux Crochemort , tome 1 : la  malédiction. 

Cassandra O’Donnell 

Illustrations de couverture : Jean-Mathias Xavier

Editions Flammarion jeunesse, 21 juin 2023, 15,90 €

Le Clackity. Tome 1, les Chroniques de Port-la-Rouille

L'un des meilleurs romans du genre de ce mois d'octobre. Passionnant, profond et puissant, empli de références. Il faut lire de toute urgence ce premier tome ❤️❤️❤️❤️❤️

 

clackitty1.jpeg

 

Saviez vous que Port-la-Rouille est la première ville la plus hantée des Etats-Unis par habitant ? Et bien ses habitants (sauf les distraits qui viennent au hasard à leurs risques et périls) eux le savent et font avec ou alors prennent les mesures nécessaires. C’est dans cette ville qu’Evelyne von Rathe est arrivée à la disparition de ses parents pour venir vivre chez sa tante Desdemona dite tante D. Elle partage son temps entre l’école, sa tante et la bibliothèque de la meilleure amie de D : la sorcière Lily Littleknitt. Sa tante souvent intervient lorsque les fantômes ou les esprits sont devenus trop dérangeants et un jour elles vont se retrouver dans un vieil abattoir abandonné où règne une ambiance pesante et inquiétante. C’est là que le Clackity sorte de créature étrange sortie du néant va intervenir, provoquant la disparition de tante D, la menace de John Jeffrey Pope, le fantôme d’un tueur en série particulièrement cruel et la basculent dans un monde étrange de la petite Evie qui va devoir tout faire pour retrouver et sauver sa tante tout en échappant aux esprits dérangés des deux créatures. 

Sept maisons sont là qui l’attendent, qu’elle va devoir traverser et devoir trouver les clefs qui le permettent. Mais ces maisons sont des leurres comme la première celle de son enfance en apparence normale qui va retourner en cendres. Dans ces maisons, ces champs et forêts traversées Evie va faire des rencontres parfois inquiétantes, parfois trouver des alliés et toujours tenter de sauver et d’aider les fantômes et les créatures menacées par le Clackity ou JJP. Car celui-ci est à ses trousses et compte bien après s’en être pris à la tante, mettre la main sur la gamine. Des créatures étranges tout droit sorties des contes et légendes de notre enfance, d’autres aux formes étranges, des objets maléfiques ou protecteurs, des sorcières qui veulent en finir avec leur mère, un homme sauterelle voleur d’histoire, des histoires qui naissent de l’imagination des protagonistes, et puis au fil des pages, toute une évolution de la petite héroïne sur l’absence de ses parents (on aime beaucoup les pages où elle leur parle, très touchantes) … la lecture de ce qui est vraisemblablement un premier tome mais qu’on peut lire seul l’histoire étant bouclée à la fin, est une excellent surprise. L’histoire est dense, très bien écrite et construite. On vibre, on trépigne à chaque page pour aller plus loin et les découvertes des univers de maisons en maisons ne nous déçoivent jamais, montant le niveau et le suspens d’un cran à chaque fois. C’est excellent et à lire absolument. Bravo ! 

 

Jean-Luc 

 

clackitty1.jpeg

 

Le Clackity. Tome 1, les Chroniques de  Port-la-Rouille

Lora Senf

Traduit de l’anglais (Etats-Unis) : Leslie Damant-Jeandel

Illustrations : Alfredo Caceres

Editions Milan jeunesse, dès 10 ans, 11 octobre 2023, 14,90 €

La fantastique famille poulet, tome 1 : Maison hantée et gallinacés

Une famille  étonnante, vivante et formidable ❤️❤️❤️❤️❤️ Et des fantômes ... Le tome 2 arrive fin novembre. 

 

61M4zqUaubL.jpg

 

Pour faire la connaissance de la famille poulet, il faut avoir les nerfs bien accrochés. Le moins que l’on puisse dire c’est qu’ils ne passent pas inaperçus dans le décor. Il y a Victorin Poulet le père qui travaille dans la banque mais s’y ennuie ferme. Un homme débordant d’énergie et attentif à ses enfants. Domino Poulet, la mère éthologue, vétérinaire du zoo de Claire-la Folie où ils vivent qui rêve elle aussi de tout plaquer et de partir pour reprendre sa thèse.
Leurs enfants : Mirabelle Poulet, 13 ans,  une célébrité locale depuis qu’elle a semé une panique totale en libérant la totalité des bestioles de l’animalerie du centre ville et son frère Paul, 15 ans, qui lui se bat avec son acné et commence à développer de drôle de dons dont il se refuse de parler à qui que ce soit pour le moment.

Une fois par mois la petite famille qui vit dans un petit appartement surpeuplé (difficile de jeter quoique ce soit) reçoit Aglaé Poulet la mère de Victorin, petite vieille acariâtre qui flingue tout ce qui passe à côté de sa langue de vipère dans sa famille comme dans l’EPHAD où elle vit désormais. Ce vendredi soir là justement après avoir placé quelques vacheries bien senties, elle s’effondre brutalement le nez dans son potage : crise cardiaque.

Tout aurait du ou pu continuer ainsi, sauf que la grand-mère non contente d’avoir un caractère de cochon, avait bien d’autres secrets peu avouables et avait menti sur toute la ligne à son fils. De petite vieille sans le besoin, elle était en fait confortablement installée sur un magot qui va bouleverser la vie des Poulet.

La suite est affolant  et impossible à lâcher. D’abord parce que vous vous êtes déjà attachés à la tribu et vous ne pourrez absolument rien faire pour y changer quoique ce soit. L’apport financier va leur permettre de réaliser l’un de leurs rêves : acheter un maison à la campagne avec un grand jardin. Là ils feront la connaissance d’un voisin pas comme les autres, d’anciens locataires pour le moins collants et vont découvrir peu à peu leurs capacités hors du commun. C’est absolument délirant, drôle, très bien construit et on ne s’ennuie pas une seule seconde. Des fantômes qui ont perdu la boule ou presque,  des chasseurs de fantômes pas très nets, le retour dans l’histoire de notre pays, des bestioles attachantes qui vont en voir de toutes les couleurs : le chat de la famille Poulet et l’âne du voisin et la famille Pinson qui va venir jeter son grain de sel dans cette aventure loufoque et magique. Un très bon premier tome et une nouvelle famille à adopter. Cher Yann Rambaud ont vous attend au tournant pour la suite et rapidement s’il vous plait !

 

Jean-Luc

 

 

61M4zqUaubL.jpg

 

La fantastique famille poulet, tome 1 : Maison    hantée et gallinacés

Yann Rambaud

Illustrations : Clémentine Paoli

Editions Gulfstream, 6 avril 2023, 13,90 €

La maison hantée de Nino et Zoé

Cinq aventures pour frémir de plaisir, se dire que cela n'existe pas et ... ❤️❤️❤️❤️ Formidable ! On les retrouve en 2024 

 

Z2NzOmNhbnRvb2todWItYXNzZXRzLWVkZW46M2IvOTBhYTJlOTlkZjRiOWMzNGFlMWJjY2ZjM2NhYmE0YzJkYmQxYjIucGRm.png

 

La nouvelle maison dans laquelle Zoé et  son petit frère Nino emménagent est dans une grande maison pleine de pièces et aux alors de maison qui cache de lourds secrets, genre maison hantée par on ne sait quel esprit malveillant.
La maison il faut bien l’avouer aurait besoin d’un bon coup de neuf. Pourtant, elle a aussi le charme de ces vieilles bâtissent dans lesquelles on imagine des histoires toutes plus ou moins vraisemblables notamment quand on passe en entrant devant le tableau de la famille précédente avec des parents et une petite fille Tilda qui ont l’air tellement tristes.

Nino lui a clairement peur de tout. Sa soeur va l’entrainer dans cinq aventures formidables qui en feront trembler puis sourire plus d’un. Les lecteurs pourront ainsi, pourquoi pas, apprivoiser leur peur au fil des aventures et découvertes des deux héros. Cinq aventures pour cinq chapitres pour apprivoiser ses frayeurs d’enfant mais aussi croire que certaines choses étranges peuvent exister et être formidables. Cinq histoires épatantes qui font rire et rêver illustrées par le trait nerveux et familier de Nancy Pena. Ses personnages et ses décors ajoutent à l’ambiance baroque des histoires et créent tout un univers étrange et familier à la fois avec deux petits héros formidables et une fin absolument étonnamment bondissante.

 

Jean-Luc

 

 

 

Z2NzOmNhbnRvb2todWItYXNzZXRzLWVkZW46M2IvOTBhYTJlOTlkZjRiOWMzNGFlMWJjY2ZjM2NhYmE0YzJkYmQxYjIucGRm.png

La maison hantée de Nino et Zoé

Anaïs Vachez

Illustrations Nancy Pena

Editions Casterman, collection Prem‘s, 16 février 2022, 6,95 €

Apprentie sorcière

Souvenirs, souvenirs : Magique, lumineux et délicieux ce roman et cette jeune sorcière vont vous conquérir sans aucun doute  ! Coup de coeur ! 

 

J00007.jpg

 

 

 

Arianwyn Gribble est apprentie sorcière, elle va passer son évaluation au tout début du roman et connaître quelques petites, comment vous dire, désillusions ? Très vite on sent dès les premières lignes, que ce roman va être passionnant, et nous prendre au piège. Des personnages principaux attachants tout comme les secondaires et toute une série d’évènements et de surprises magiques notamment qui vont enchanter ceux qui aiment la magie.

La pauvre Arianwyn qui semble avoir « raté » plus ou moins son évaluation va tout de même être envoyée au fin fond de ce monde en la ville de Lull.

Esprits maléfiques, Grande forêt de quoi attiser la curiosité de la jeune sorcière qui va devoir affronter une population à la fois avide de son arrivée et terriblement exigeante, convaincre le maire de la ville qu’elle n’est pas là par hasard, supporter une vieille ennemie qui est la nièce du premier édile et surtout trouver le moyen de valider son évaluation et de vaincre ses peurs lui permettant à elle, une sorcière en fait exceptionnelle, de maîtriser une vieille magie qui la hante et l’angoisse depuis si longtemps.
On suit avec bonheur cette héroïne douce, un brin maladroite et on adore la suivre dans cette ville de Lull et la voir prendre ses marques, progresser et peu à peu devenir une sorcière à part entière, brillante et puissante. Un roman mené tambour battant, dont la couverture et la quatrième de couverture sont délicieusement illustrées par Camille Benyamina entre ombre et lumière avec de petites créatures lumineuses et extraordinaires comme le plaisir qu’on peut ressentir en dévorant ce roman. Ecrit et mené de bout en bout avec brio, ce titre nous laisse vraiment espérer que l’auteur en fera une héroïne récurrente et que nous pourrons la retrouver dans de nouvelles aventures, car quelques petites choses nous font dire que tout ne nous a pas été dévoilé. En attendant, ne boudez pas votre plaisir ni celui des jeunes lecteurs de votre entourage et foncez !

 

Jean-luc

 

J00007.jpg

 

Apprentie sorcière

James Nicol

Illustrateur de couverture : Camille Benyamina

Traduit de l’anglais : Faustina Fiore

Editions Gallimard Jeunesse, 30 mars 2017, 15 €

Le cachot de la sorcière

A retrouver dans toutes les bonnes bibliothèques. Pour frémir, trembler et se faire peur ! Idéal ce court roman du grand Joseph Delaney 

 

le-cachot-de-la-sorciere-4493931-300x464.jpg

 

D'un clic découvrez le destin de Billy Calder

Ce court roman de  Joseph Delaney auteur de la série l’Epouvanteur nous permet de faire la connaissance d’un jeune orphelin qui part un soir pour un travail particulier : Billy Calder sera désormais gardien d’une prison qu’on dit hantée. Dès son arrivée, il sera pris en main par d’Adam Colne, un gardien, véritable colosse, réputé pour sa dureté et son intransigeance. Très mal à l’aise, Billy découvre cependant un homme certes rude mais qui lui explique les dangers et les pièges à éviter ainsi que les zones à ne pas fréquenter sous aucun prétexte. Il lui apprend également qu’il doit son étrange mutation à la demande d’une certaine Netty fantôme redoutable de son état. Au fil du temps et des surveillances, Billy gagne en assurance jusqu’au jour où Adam Colne absent il va devoir le remplacer pour un de ses missions particulièrement dangereuses.  Billy va alors commettre une erreur fatale.

Cette courte histoire est particulièrement bien construite et va en faire frissonner plus d’un. L’auteur sait nous mener au bout de l’histoire et nous laisser étourdis à la dernière page.

 

Un court roman qui plaira aux juniors, notamment, avides d’histoires pour frémir.

 

Jean-Luc

 

 

 

le-cachot-de-la-sorciere-4493931-300x464.jpg

 

Le cachot de la sorcière
John Delaney
Traduit de l’anglais (Royaume-Uni) : Agnès Piganiol
Illustrations : Philippe Masson
Editions Bayard Jeunesse,
19 juin 2014, 9,9 €

24 octobre 2023

Deux ans de vacances

Puissant, envoutant, partez à l'aventure avec ces adolescents et ces jeunes enfants pour deux ans de vacances très particulières. Magnifique aventure ❤️❤️❤️❤️❤️

81WoAOn5liL._SL1500_.jpg

 

Voici un très grand et très gros album illustré de la plus belle des manières par  Frédéric Pillot. Une publication magnifique particulièrement soignée avec en page de garde les personnages tous représentés et nommés : génial ! 

9 mars 1860, au large d’Auckland en Nouvelle Zélande, le Sloughi, un schooner, un beau voilier est pris dans la tempête. Quatre enfants à bord de quatorze, treize et un mousse de douze ans et d’autres enfants terrifiés à l’intérieur.  Les voici qui échouent sur une île qui semble inhabitée. Briant, Doniphan, Wilcox, Moko et tous les autres vont alors vivre des moments et une aventure extraordinaires. Explorer l’île, faire une découverte inquiétante, commencer à construire un radeau. De longs mois à découvrir la faune, la flore, à affronter l’hiver austral, à s’installer dans les cavernes pour se protéger. Découvrir aussi que de nombreux naufragés avaient ou arrivaient régulièrement sur l’île. Les enfants vécurent mille dangers, dont certainement les plus périlleux furent ceux apportés par les hommes qui accostèrent parfois. Deux années passèrent ainsi, et tout le monde, leur famille, leurs amis les pensaient perdus et engloutis dans le pacifique. Leur retour fut fêté à la hauteur de ce que vous pouvez imaginer. Thibault Vermot a abrégé ici de belle manière le texte de Jules Verne,  le rendant plus accessible au jeune publique sans en sacrifier la trame et l’exigence. Les illustrations parfois en noir et blanc, parfois sur des doubles pages emplies de couleurs, de formes et de détails, donnent à l’aventure un parfum très particulier. Une aventure étonnante, puissante et un magnifique travail d’éditions pour un livre magnifique à offrir maintenant ou en fin d’année, sans hésitation aucune. 

 

Jean-Luc 

 

Deux ans de vacances  

Jules Verne : texte abrégé par Thibault Vermot

Illustrations Frédéric Pillo

Editions Sarbacane, dès 9 ans, 4 octobre 2023, 29,90 €

81WoAOn5liL._SL1500_.jpg

03 octobre 2023

Mythiques : héroïnes de légende

Belles, envoutantes, dangereuses, victimes, elles reviennent en pleine lumière sous la plume de Françoise Rachmul et pour notre plus grand plaisir ❤️❤️❤️❤️❤️

 

61tYDFwiGbL._SL1500_.jpg

 

 

Il y a Hélène, Andromaque, Pénélope, Euryclée, Antigone, Ariane, Antiopé, Médée, Alceste, et Electre. Toutes sont magnifiées en une page pleine par les pinceaux de  François Roca  qui comme personne sait leur donner, l’attrait, la dignité, le mystère qu’elles méritent. Toutes connues ou inconnues, princesses ou servantes, guerrières ou femmes au foyer, magiciennes…  ont eu un destin particulier et comme le rappelle l’autrice dans son introduction parfois, une mise à l’écart ou ont servi de faire valoir aux combats des hommes dans les mythes, contes et récits. Ici elles sont les vraies héroïnes, elles occupent l’espace et l’histoire et nous transportent en d’autres temps, à des moments cruciaux de leur histoire, de notre histoire. Les récits sont prenants, nous emportent en d’autres temps, parfois dans la passion, la déraison ou plus surprenant une acceptation d’un destin terrible et cruel. 

Un ouvrage entre le roman illustré et l’album au format intermédiaire, à la taille parfaite qui nous transporte dans l’Antiquité à la suite de ces femmes uniques, belles, souffrantes, heureuses. Une jolie réussite à offrir ou à garder en réserve comme surprise de fin d’année. 

 

Jean-Luc 

 

 

61tYDFwiGbL._SL1500_.jpg

Mythiques : héroïnes de légende  

Françoise Rachmuhl

Illustrations : François Roca

Editions Flammarion jeunesse, dès 9 ans, 20 septembre 2023, 16,90 €

Né pour partir - Récit de Mamadou, migrant mineur de Guinée

Un texte puissant, sans pathos qui nous met face à la réalité ! Bouleversant de vérité ❤️❤️❤️❤️❤️

 

9782408045258.jpg

 

 

« C’était un jeudi de novembre 2015. J’avais quinze ans. Je n’oublierai jamais ce jour. De moi, mon coeur s’est détaché. Depuis, il pend à un élastique usé. »

 

 

Il s’appelle Kali Sow,  il est migrant et c’est sa voix sous la plume d’Azouz Begad qui résonne dans ces pages. Son père est malade, un cancer et  là-bas les soins sont différents d’ici, plus lents, coûteux, impossible parfois. Son père pourtant lui glisse des parles d’Homme, vraies, belles, de douceurs, de paix malgré la difficulté, la mort qui rôde et cela Kali ne l’oubliera jamais. 

Il doit partir pour trouver de l’aide, venir en France, mais dès le départ chez lui déjà on lui vole son passeport et il faut partir sans, à l’aveugle. Les chapitres suivants égraines le parcours, avec les cartes qui nous montrent les villes en point de repère, la montée progressive vers la Méditerranée. La montée vers le nord, change parfois de circuit, forcé par la haine, le rejet. Les maltraitantes, le chantage, le racket sont son lot quotidien. Et puis la traversée de la Méditerranée et la terreur sur les bateaux avant d’arriver en France, de fréquenter l’école malgré une OQTF qui n’est plus en règle. 

Toujours Kali garde le cap, toujours il raconte, dit son parcours, ses peurs, et sa plus grande crainte : ne pas pouvoir rentrer chez lui assez vite qu’ils l’aient oublié, que son petit frère ait grandi sans lui. 

Un texte bouleversant et prenant à lire et faire lire surtout pour redonner toute l’humanité nécessaire aux migrants et à leur parcours, loin des discours de haine et d’exclusions. Un titre à mettre dans toutes les bibliothèques, médiathèques et surtout CDI. 

 

Jean-Luc 

 

9782408045258.jpg

 

Né pour partir  

Azouz Begad / Mamadou Sow

Récit de Mamadou migrant mineur de Guinée 

Illustration de couverture : Jr. Rico 

Editions mIlan jeunesse, dès 12 ans, 20 septembre 2023, 13,90 €

02 octobre 2023

Zorage

Coup de ❤️❤️❤️❤️❤️ pour un court roman, à la couverture pétillante, cartonnée et à l'histoire féérique 

 

couv.jpeg

« Un drôle de bruit court chez les fées des villes et de la forêt : elles s’effacent peu à peu ! »

 

Le roman s’ouvre sur une fée éclatante de couleur qui se réveille se matin et constate horrifié que ses mains commencent à s’effacer. Elle file chez son amie Ombeline la discrète qui va avec sa voix étonnante convoquer les fées. C’est la catastrophe : plus de la moitié des fées sont en train de disparaître. Il faut faire vite et Zorage est bien décidée à ne pas se laisser effacer si facilement. D’abord une visite à la bibliothèque gardée par deux étranges personnages Pile et Face. Mais là, c’est la déception, rien, aucune trace dans les livres magiques. Reste à affronter le casseau d’eau noire où vit l’Esprit-Qui-Sait-Tout. La sentence est formelle : les fées disparaissent parce que les humains ne croisent plus en elles. 

Les petites créatures magiques décident donc de tout faire pour attirer leur attention, mais là aussi c’est un échec cuisant. Il faut donc à Zorage, le courage de retourner à la bibliothèque pour affronter de nouveau l’Esprit-Qui-Sait-Tout. Face au message sybillin qu’il lui délivre elle prend sa décision et fonce convaincre ses soeurs magiques. 

C’est frais, rapide et léger comme une dernière brise d’été. Une histoire féérique aux illustrations folles et puissantes donnant sur le fond violet utilisé pour les intérieurs un look et une ambiance très rock à nos fées qui vont se battre pour ne pas disparaître. Féérique ! 

 

Jean-luc 

 

 

couv Zorage.jpg

Zorage 

Manon Fargetton 

Illustratrice : Maud Begon

Editions Milan, collection tilt !, à partir de 8 ans, 6 septembre 2023, 10,50 €

Les gardiens de la Terre, Mission 3 : à la poursuite des braconniers

Ils nous avaient conquis à la lecture des deux tomes précédents avec leur plongée dans la forêt amazonienne puis leur visite dans un sous-marin, les voici de retour pour une troisième aventure,
toujours aussi réussie ❤️❤️❤️❤️❤️

 

gardiens3.jpeg

 

Retour au collège pour nos super héros. Amalia, elle, est ravie et se concentre sur le concours de talents qu’elle a raté l’année précédente et pour cause. Son projet est particulièrement ambitieux. Elle souhaite travailler sur l’ADN et la transmission des caractéristiques physiques dans les familles. Pourtant, ses parents Justine et Djibrill vont contrairement à leur habitude, doucher son enthousiasme en refusant de se prêter au jeu. La jeune fille va alors tricher pour obtenir ce qu’elle souhaite et ainsi se retrouver bien embêter quand les résultats lui diront qu’elle n’est pas leur fille biologique. 

Pourtant, elle n’a pas le temps de ruminer la question, puisque cette fois-ci ils Kamil, Lisa et elle sont propulsés en Afrique du Sud dans la réserve naturelle de Balle où ils vont faire la connaissance d’un groupe de femmes militaires sur-entrainées les Black Manbas chargées de la protection du plus grand parc naturel d’Afrique du Sud. Ils tombent en plein trafic d’animaux, menacés par un groupe surnommé les « Cinq Fléaux » et la rencontre va être musclée, les enfants vont utiliser leurs pouvoirs mais aussi en découvrir les limites. 

Cette série est définitivement une réussite. Des enfants brillants et attachants. Des aventures toujours variées et la volonté de défendre notre bien le plus cher : la nature. Brillant ! 

 

Jean-Luc 

 

gardiens3.jpeg

 Les gardiens de la Terre, Mission 3 : à la poursuite des braconniers

Madeleine Féret-Fleury

Illustrations Marushka Hullot-Guiot

Editions Castor Romans, Flammarion Jeunesse, 8-10 ans, 13 septembre  2023, 9 €

 

gardiens1.jpeg

 

gardiens2.jpeg

Inspecteur Raptor, tomes 1 & 2 Tome 1 : Braquage chez les dinos ; tome 2 : le gang des oeufs

Une nouvelle sérié déjantée et très drôle avec un vélociraptor et toute son équipe en enquêteur infaillible
❤️❤️❤️❤️❤️


tome1.jpeg

Une nouvelle série pétillante et pleine de rythme pour nos jeunes amis avec des dinos déjantés et malins. 

Le premier tome nous embarque dans un monde étrange et coloré dans un monde et un commissariat de police comme rarement vous en aurez vu. L’inspecteur Raptor est un vélociraptor, flanqué de l’enquêtrice Sybille la ptérodactyle et de l’enquêteur Cops le tricératops. Pour les encadrer et accompagner le redoutable et grincheux (pauvres portes) commissaire Briso, l’ankylosaure le doc électron, un tronçon et leur informateur préféré Créton le caméléon

Nos nouveaux héros sont dotés d’une nouvelle mission : une Dinotirelire du Crédit Lesousous a été braquée. Mais les voleurs pas bien malins ont laissé des empruntes qu’on retrouve facilement au bout du compte sur le mur des empruntes (absolument génial)  : ce sont les jumeaux, les frères Abribus et Abrutis Panet. Rythmé par les bulles collantes de l’enquêteur Cops qui s’est entiché de chewing-gum l’enquête est menée tambour battant et mènera les deux voyoux à la prison de Dinocatraz. 

Pour la deuxième aventure, tout est calme à la Brigade de Protection des Dinos quand la porte du commissaire se fracasse contre le mur : trois oeufs de Sauropodes ont été volés. C’est parti pour une nouvelle enquête où grâce au « révèlociole » sorte d’infra-rouge préhistorique les emprunte d’un Stégosaure ont été trouvées. Mais où se cache-t-il ? Allez, on fil chez Créton le caméléon qui finit par cracher le morceau. Dans cette aventure, vous découvrirez que le point faible des voyous c’est parfois leur maman ; qu’il existe une BIML (brigade d’intervention des mammouths laineux) et que le commissaire a un toutou de compagnie qui lui fait des blagues : Rex (regarder bien la dernière image : à mourrir de rire). 

C’est frais, bien écrit, malin, avec des références sympas et du sourire garanti. Une histoire illustrée avec un monde de dinos saturé de couleurs et de croisements très drôles entre notre monde et les dinos. A faire découvrir pour passer un très bon moment. 

 

Jean-Luc 

 

tome2.jpeg

Inspecteur Raptor, tomes 1 & 2 

Tome 1 : Braquage chez les dinos ; tome 2 : le gang des oeufs

Laurent et Olivier Souillé 

Illustrations : Etienne Friess 

Editions Flammarion jeunesse, 8-10 ans, 30 août 2023, 9,50 €

 

Les explorateurs de l’Histoire : les femmes pouvaient-elles être pirates ?

Une autre aventure cette fois-ci de pirates et de femmes pirates : à l'abordage moussaillon ! ❤️❤️❤️❤️❤️❤️

 

61mXjUwHbxL._SL1160_.jpg

 

Ce nouveau titre passionnant des Explorateurs de l’Histoire nous entraine sur une double thématique : les pirates et les femmes ? Pouvaient-elles être pirates dans un monde de violence et d’hommes ? 

Au moment des retrouvailles avec nos trois héros, Sara est furieuse elle vient de se disputer avec son ami Gabriel chez qui elle est invité pour son anniversaire. Il faut y aller déguisé et la petite fille a décidé d’y aller en pirate. Mais tous lui sont tombés dessus en se moquant et en niant l’existence des femmes pirates. 

C’est parti alors pour une nouvelle aventure des Explorateurs de l’Histoire avec son petit frère Jules et leur super Baby-sitter Eole qui les entraine grâce à son carnet magique à remonter dans le temps et découvrir la réalité historique. 

Les règles sont cependant draconiennes, pas d’intervention qui risqueraient de bouleverser le cours de l’Histoire, ni au retour de fuites sur ce qu’on a découvert. 

Ils vont ainsi atterrir dans les Bahamas, assister aux querelles et prises de navires, voir le monde des pirates se transformer avec la proposition anglaise de les transformer en corsaires au service du roi, et bien évidemment rencontrer deux femmes étonnantes au destin extraordinaire : Mary Read et Anne Bonny.

Les femmes pirates existent bel et bien, mais elles doivent faire avec les codes de l’époque et s’y adapter pour s’imposer et survivre. Une découverte passionnante, un récit formidablement mis en page qui permettra aux lecteurs de se passionner pour l’aventure et de découvrir beaucoup de choses sur l’Histoire et la réalité loin des légendes et des histoires qu’on lit parfois pour frémir. Une belle réussite. 

 

Jean-Luc

 

61mXjUwHbxL._SL1160_.jpg

Les explorateurs de l’Histoire : les femmes  pouvaient-elles être pirates ? 

Laurence De Cock

Texte d’Eva Grynzspan

Illustration de couverture : Joël Corcia 

Editions Nathan jeunesse,  à partir de 9 ans, 7 septembre 2023, 7,95 €

Les explorateurs de l’Histoire : Pourquoi le roi Dagobert a mis sa culotte à l’envers ?

Coup de coeur pour une série historique, superbement écrite et particulièrement rigoureuse en terme de données et de sources ! Bravo ❤️❤️❤️❤️❤️

 

613SDozC2lL._SL1160_.jpg

 

Le rabat cache d’abord des règles redoutables pour les explorateurs de l’Histoire. (Il est interdit de modifier des éléments du passé, sous peine de causer de graves perturbations dans le présent et le future …). Car les héros de ces aventures Sara, son frère Jules et leur baby-sitter Eole sont des Explorateurs de l’Histoire et Eole appartient au peule des Passeurs de Temps qui ont la capacité de voyager dans le passé. Ce jour là le frère et la soeur sont déchaînés et lorsque Jules se retrouve avec une culotte sur la tête, Sara se met à chanter machinalement « le bon roi Dagobert a mis sa culotte à l’envers ? ». 

Question aussitôt d’où vient cette chanson, qui est ce Dagobert roi Mérovingien du VIIème siècle de notre ère ? Eole en prenant son cahier magique et en écrivant sur celui-ci va lancer la recherche et déclencher le voyage dans le temps. Ils vont alors se retrouver à la cours du roi Dagobert, mais point de chanson, même si celui-ci apparait comme bien maladroit. C’est vers la Révolution française à la veille de la prise de la Bastille qu’ils vont alors se tourner et découvrir d’où vient cette chanson, qui la chantait et à qui elle fait référence. 

C’est une série passionnante, très bien écrite, les récits sont prenants et la précision historique rigoureuse et particulièrement bien amené pour les jeunes lecteurs. Un vrai régal d’histoire, le côté fantastique avec les voyages dans le temps, l’invisibilité ou la possibilité d’apparaître brièvement en costume d’époque, un plaisir de lecture et de découvertes. A la fin des précisions bienvenues sur l’Histoire et ses sources par l’historienne Laurence De Cock. 

 

Jean-Luc

 

 

613SDozC2lL._SL1160_.jpg

Les explorateurs de l’Histoire : Pourquoi le roi  Dagobert a mis sa culotte à l’envers ? 

Laurence De Cock

Texte d’Eva Grynzspan

Illustration de couverture : Joël Corcia

Editions Nathan jeunesse,  à partir de 9 ans, 7 septembre 2023, 7,95 €

Tenebria, tome 1, le manoir Darkshire

tenbria.png

 

 

 

 

 

Le tome 2 arrive le 4 octobre prochain. Découvrez le monde fantastique de Tenebria ❤️❤️❤️

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Où l’on retrouve avec plaisir en version cartonnée, les deux  premières histoires de la série les Petits monstres : Embrouilles et Dragons et le rire du vampire. Sombrelune, au coeur du royaume de Tenebria et le manoir Drkshire repaire des petits monstres laissés là par leurs parents partis en vacances sous la garde d’un arbre parlant (Fernand). Nos  héros se sont Cassandra la vampire ; Valentin le fantôme ; Jack le squelette ; Oliver le démon. Dans la première aventure Valentin  doit préparer  un exposé avec  Cassandra mais il n’ont pour le moment que le vieux globe lunaire de l’Oncle Néronus récupéré au grenier, jusqu’à ce que Valentin trouve au fond du jardin un oeuf blanchâtre.
Dès la présentation, il va s’enferrer dans des mensonges qui vont bouleverser toute la petite communauté et leurs amis, qui s’y mettent eux aussi au point de ne plus savoir qui raconte quoi.  

Dans la seconde histoire, Cassandra va faire la connaissance d’un vieil oncle oublié qui d’après sa mère a un humour irrésistible. Enfin, les enfants eux le trouvent surtout sinistre et ronchon au point de douter de sa véritable identité. Ils vont alors découvrir que le café peut avoir des effets étranges sur les vieux vampires.

Deux histoires finement menées, drôles et intelligentes superbement illustrées avec une ambiance très particulière et très sympathique. La réédition en version cartonnée est une vraie réussite. 

 

Jean-Luc

 

tenbria.png

Tenebria, tome 1, le manoir Darkshire
Fabrice Colin
Illustrations : Gérald Guerlais
Editions Flammarion, collection Castor romans, à partir de 8 ans, 22 février 2023, 11,95