Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15 septembre 2023

En fanfare !

Gaëtan Dorémus avec un roman génial à la lisière de la folie douce ! On a adoré. Foncez ! ❤️❤️❤️❤️❤️

 

150554_couverture_Hres_0.jpg

 

Il y a Eva, Mireille et Aki, tous dans le bruit, la ville immense, ses transports tentaculaires, toujours plus denses qui les poussent à s’isoler à vivre ailleurs et dans des conditions pas toujours formidables c’est le moins que l’on puisse dire. 

Et puis un jour au gré du hasard et de l’évolution, l’une va retrouver un frère, perdu de vue depuis longtemps, une autre se retrouver à la porte sans rien et le dernier user me moteur de sa voiture (Titine) jusqu’à la garde. Tous les quatre désormais avec leur instrument de musique : Eva le tambour, Evo son frère sa mandoline, Mireille son tuba et Aki sa trompette vont errer dans le désert et un jour se rencontrer.
Ils forment alors une fanfare dont vous aller adore suivre les aventures jusqu’à la rencontre avec Rita à la fin qui ouvrira encore d’autres perspectives de voyage et dévolution. 

Ce roman illustré est génial : l’histoire que nous conte Gaëtan Dorémus  est douce amère, parle de solitude, de travail, de bruit, de circulation qui use, oppresse et rend fou. Elle nous raconte aussi qu’un petit grain de sable peut enrayer la machine et rendre la vie plus respirable plus belle. Les oiseaux (des vautours en fait) qui suivent les amis dans leur périple dans le désert sont absolument géniaux par leurs commentaires grinçant : ils aiment bien ces quatre là qui les sortent de leur routine désertique ; ils commentent leurs fausses notes, leurs progrès ; et parfois laissent échapper l’espoir d’un bon petit repas avec l’un ou l’autre des héros de l’histoire. 

Ce qui est formidable c’est aussi la construction du roman, divisé en chapitre d’abord avec les principaux héros, puis leur rencontre et leur évolution. Et les illustrations qui courent de pages en pages, complètent l’histoire la rendent plus réelle et folle à la fois sont du meilleur Dorémus que l’on connaisse. Un conte foutraque, merveilleusement illustré qui parle de solitude, de monde moderne qui rend dingo, d’amitié et de musique pour réchauffer les coeurs et dégourdir les jambes. Génial ! Il faut absolument leur faire découvrir ce livre. 

 

Jean-Luc 

 

150554_couverture_Hres_0.jpg

En fanfare !  

Gaëtan Dorémus

Editions Seuil jeunesse, 1 septembre 2023, 0-3, 15,5 €

 

150554_interieure_Pages Interieures_0.jpg

 

150554_interieure_Pages Interieures_1.jpg

 

150554_interieure_Pages Interieures_2.jpg

Illustrations © Le Seuil jeunesse. tous droits réservés. merci 

Comme dans un film

Pour rendre accro au grand écran et vivre une vie étonnante et pleine de rebondissements. ❤️❤️❤️❤️❤️

 

152203_couverture_Hres_0.jpg

Ils sont jumeaux, nés un 24 mars à 10 minutes d’intervalle et comme dirait Clarabelle, la soeur d’Ernest, qui raconte et bien c’est n’importe quoi : quels prénoms. Mais au fond, ils s’en moquent parce qu’ils ont décidé qu’ils seraient les premiers frère et soeur réalisateurs. Alors lorsque pour leurs dix ans on leur offre la vieille camera familiale c’est fête.
Ils se mettent à tout noter, à inventer, à faire des courts métrages et très vite ont envie de tourner un vrai film.
Il faut dire qu’ils ont grandi dans une famille où on respire, parle, mange cinéma avec un papa décorateur de cinéma et une maman costumière. Leurs parents encouragent les enfants mais veillent au grain : quand les bulletins aux résultats en chute libre arrivent c’est la reprise en main et la menace : ne pas être dans la même classe l’année suivante …

Ils vont pourtant sélectionner des acteurs devenir ami avec Miguel leur personnage principal et vivre des aventures absolument étonnantes.
C’est extrêmement bien écrit, bourré de références cinématographiques, drôle et plein de rebondissements. Tout un univers renforcé et amplifié par les superbes illustrations d’Arnaud Nebbache très cinématographiques entre modernité et une touche vintage et une utilisation des couleurs absolument géniale. 

A découvrir et faire lire. 

 

Jean-Luc 

 

152203_interieure_Pages Interieures_0.jpg

152203_interieure_Pages Interieures_1.jpg

 

152203_interieure_Pages Interieures_2.jpg

illustrations © le seuil jeunesse. tous droits réservés. merci 

 

152203_couverture_Hres_0.jpg

 

 

 

 

 

Comme dans un film 

Rémi Courgeon 

Illustrations : Arnaud Nebbache

Editions Seuil jeunesse, collection le Grand Bain, dès 8 ans, le 25 août 2023, 9,90 €

 

Monosourcil

Tom, Sofiane et les autres sauront-ils dirent non à Léonard et à sa bande et dire stop au harcèlement et aux moqueries ? ❤️❤️❤️❤️❤️

 

91Fv0rVj8vL.jpg

 

Difficile d’être différent, enfin si peu lorsqu’on est en fin de primaire et qu’on aimerait être populaire et ne pas subir les moquerie des autres. Thomas dit Tom s’est vu affublé d’un surnom ridicule : monosourcil ! En rentrant chez lui, il s’est précipité à la maison pour comprendre. Et en effet, il n’avait jamais fait attention, mais ses sourcils sont épais et semblent former une barre continue. Sa grande soeur Léa qui est déjà au collège a eau le rassurer, il apprécie moyennement. Et puis à l’école Léonard et ses copains footeux continuent à se moquer et à faire la loi, s’en prenant à tous ceux qu’ils considèrent comme différents et indignes de leur présence. C’est le cas de Tom, mais aussi de son pote Sofiane et du nouveau venu Victor. Entre humiliations, insultes et violences plus ou moins directes, la tension monte et pourtant les garçons n’osent pas se plaindre aux adultes sous peine de représailles. Il faudra choisir ! 

Un roman pétillant et drôle malgré le thème du harcèlement abordé qui montre les liens d’amitié et la force du collectif. Le héros devra faire des choix et les bons pour rester debout et fier. Un roman efficace et particulièrement bien écrit aux illustrations déjantées permettant de donner encore plus de peps au récit. 

 

Jean-Luc 

 

91Fv0rVj8vL.jpg

 

 

 

Monosourcil 

Delphine Valette

Illustrations : Renaud Vigourt

Editions le Seuil jeunesse, dès 8 ans, le Grand Bain, 25 août 2023, 9,90 €

13 septembre 2023

L’académie des dragons, tome 4   : Mira et Lanceur de Flamme

« Au royaume de la Dragonie, il n’y a point de dragons.
Il fut un temps où ils existaient. Humains et dragons étaient amis et protégeaient le royaume. Sages et forts, ils créèrent ensemble la grande cité de Rivven.
Puis survint la Tempête des Dragons et ces derniers se retirèrent du monde des humains. Pour les habitants de la Dragonie, ils devinrent une légende. Un mythe. 

Voilà pourquoi, de nos jours, au royaume de la Dragonie, il n’y a point de dragons…

… du moins, c’est ce qu’on croyait. »

 

tome4.jpeg

 

d'un clic retrouvez toutes les informations. 

Lire la suite

Les gardiens de la Terre, Mission 2 : alerte à la marée noire

Avant de foncer chez votre libraire préférée pour vous procurer le tome 3 qui vient de sortir, laissez vous emporter par les deux premières aventures ❤️❤️❤️❤️❤️

 

gardiens2.jpeg

 

Où l’on retrouve Amalia, Kamil et Lola, 10 ans tous les trois, dans leur collège si particulier qui ont du mal un peu à retrouver leurs marques après leur dernière aventure. En effet, ils ont découverts qu’ils étaient la nouvelle génération des Gardiens de la Terre et que les cristaux qui leur ont été remis leur permettent dans certaines situations d’activer des pouvoir de guérison, de rapidité ou d’invisibilité.
Kamil qui va tenir une place centrale dans cette deuxième aventure, s’ennuie et est déçu de la destruction en grand partie de son jardin. Mais les cristaux vont s’activer de nouveau et les projeter sous l’eau dans un sous Marin militaire officiellement en missions scientifique près d’un oléoduc. Si les amis ont été envoyé là c’est parce qu’une catastrophe naturelle se prépare : une marée noire. En effet le sous marin trop proche d’un oléoduc a entrainé une fuite importante. 

Leur présence à bord passe d’abord inaperçue grâce au pouvoir de Kamil et ils peuvent observer la fébrilité de l’équipage, l’attitude étrange du capitaine Melville et du mousse Tom (fils du capitaine).
La mission scientifique est-elle le vrai but de cette expédition ? Les amis sauront-ils protéger à temps la nature en arrêtant la fuite sur l’oléoduc ? 

On aime cette histoire, son rythme, ses illustrations, les pouvoirs qui progressent, les aventures toujours axées sur la défense de la nature et la prise de conscience de la nécessité de la protection de l’environnement (voir notamment les pages de la fin qui donnent des informations précises sur ce qu'est une marée noire, quelles sont les conséquences pour la planète et quelles sont les solutions). Une série très bien écrit equ’on prend plaisir à suivre ! Le tome 3 débarque cette semaine : foncez. 

 

Jean-Luc 

 

gardiens2.jpeg

 

Les gardiens de la Terre, Mission 2  : alerte à la marée  noire

Madeleine Féret-Fleury

Illustrations Marushka Hullot-Guiot

Editions Castor Romans, Flammarion Jeunesse, 8-10 ans, 19 avril 2023, 8,50 €

 

gardiens1.jpeg

clic sur le visuel pour retrouver le tome 1 

 

 

gardiens3.jpeg

08 septembre 2023

Le château solitaire dans le miroir

9782408016395.jpg

04 septembre 2023

Abi et les enfants perdus

Alexandre Feraga nous entraîne dans un drôle de voyage entre réalité et folie douce, entre douleur et amour. A découvrir ❤️❤️❤️❤️❤️ Bonne rentrée 

Abi et les enfants perdus.jpeg

 

C’est décidé, toute la famille va déménager et ils sont en route vers leur nouvelle ville, leur nouvelle maison, leur nouvelle vie. Ils déménagent pour sortir maman de son état de stupeur qui a suivi la mort de son père. Deux ans, qu’elle a sombré et qu’Abigaïl, son frère David et leur père font tout pour la protéger et la faire revenir. La nouvelle maison proche des arbres et de la forêt, à la grande joie de leur père, va peu à peu lui permettre de se reconnecter à la vie. 

Abi, va prendre ses marques, à la maison, au collège mais elle a du mal. Elle se lit d’amitié avec une jeune fille étrange qui parle seule et cela n’arrange pas son isolement. David, lui, s’est fait des amis, est amoureux. 

C’est dans ces conditions, qu’elle va développer un don étrange, de visions, de personnes qui ne sont plus là, de chansons d’autrefois, et d’évènements qui vont se produire rapidement. 

C’est un roman étrange que nous propose  Alexandre Feraga, l’écriture fluide et douce entraîne le lecteur et l’embarque à la suite d’Abi la narratrice qui peu à peu se transforme et va avoir des blancs, des « petits voyages » jusqu’au choc final libérateur. 

Un roman, étrange, qui entraîne le lecteur entre réalité et folie douce, entre vie quotidienne et passé qui vient parasiter le réel. A faire lire et découvrir. 

 

Jean-Luc 

 

Abi et les enfants perdus.jpeg

Abi et les enfants perdus  

Alexandre Feraga 

Illustration de couverture : Donatien Mary

Editions Flammarion jeunesse, 30 aout 2023, 14,90 €

Les pirates du Léman : la prisonnière de Chillon

Bonne rentrée à tous ❤️❤️❤️❤️❤️ Un histoire de pirates, de peste noire, et de folie des hommes...

 

71qtJj+G38L.jpg

 

Tout commence par une rivalité vieille de plus de deux siècles, les comtes de Savoie, convoitent le fief des barons de Faucigny dont la dernière descendante est la jeune Béatrice. Ce jour là, le château est attaqué grâce à la trahison d’un homme de l’intérieur. Pour sauver son grand-père, la fillette de douze ans se rend  à l’ennemi et à ses demandes. Béatrice est emmenée vers la forteresse de Chillon. Au même moment, Abner et Salomon, marchands juifs arrivent à Villeneuve au moment où la peste reprend. Ils sont protégés par un de leur amis qui les mets à l’abri, les juifs étant accusé de colporter la peste notamment par Ardutius chanoine et inquisiteur qui galvanise les foules et utilise leurs peurs pour s’en prendre aux communautés juives. Toute la communauté juive de Villeneuve va devoir partir. 

C’est à ce moment que le jeune Amédée de Savoie explique à Béatrice ses intentions la concernant, elle et son héritage. 

1348 au bord du lac Léman, les rivalités de pouvoir, les querelles religieuses, l’intolérance, les épidémies, tout se mêle pour entraîner Béatrice et sa fidèle Pernette, Catherine de Noville, la communauté juive de la région, les habitants … pour s’affronter et tenter de prendre le dessus. Poussés par ce chanoine pris par la haine et la folie de l’intégrisme, les héros vont devoir ruser et lutter jusqu’au bout pour sauver leurs vies et celles des leurs. 

Ce court roman, aux sources historiques fouillées, nous entraine autour de personnages, certains réels, d’autres non pour vivre une aventure sur terre et sur l’eau en bordure du Rhône …  Les illustrations d’Eric Héliot en noir et blanc à l’intérieur, ajoutent un charme supplémentaire à l’aventure.Un roman historique passionnant aux personnages attachants. On aime 

 

Jean-Luc 

 

71qtJj+G38L.jpg

Les pirates du Léman : la prisonnière de  Chillon

Olivier May

Illustrations : Eric Héliot 

Editions Flammarion jeunesse, Castor romans, 8-10 ans, 30 août 2023, 10,95 €

28 août 2023

Olan le viking, tome 1 : un voleur au royaume des dieux

Nouveauté août 2023 ❤️❤️❤️❤️❤️ aventures et humour et mythologie  aux pays des vikings.

 

 

Lui c’est Olan, c’est un jeune orphelin qui vit dans un village Viking, dans le monde de Midgard (pour vous y retrouver entre les mondes, ouvrez le livre et observez Yggdrasil l’arbre monde légendaire et vous saurez tout). En fait il sert surtout de souffre douleur aux vikings qui vont de festins en festins. Alors lorsqu’un certain Doigts-de-Fée et son complice Vali lui proposent un marché, il accepte : voler la coupe du chef. C’est une coupe particulière qui dit-on parle et chante. En fait Olan vient de mettre le doigt dans un engrenage dangereux. 

Au fil des pages, il va ainsi être confronté aux Valkyries et notamment à Lotta, jeune Valkyrie de niveau 1 particulièrement maladroite et gaffeuse, aux dieux, aux complots et surtout à l’insupportable Loki qui veut absolument récupérer un bien précieux et dangereux. Or pour y parvenir Loki a besoin d’Olan dont il connait bien les origines et pour cause, car lui seul est capable de faire parler la coupe et d’obtenir les informations nécessaires aux sombres dessins de Loki.
C’est drôle, étonnant, on jongle avec la mythologie nordique, on est entre le monde des hommes et celui des dieux et les deux héros Olan et Lotta sont particulièrement attachants et sympathiques. Une aventure menée tambour battant qui plaira à nos jeunes lecteurs et les amusera beaucoup. A découvrir sans faute. 

 

Jean-Luc 

 

 

9791036331565.jpg

Olan le viking, tome 1 : un voleur au royaume  des dieux

Cat Weldon

Traduit de l’anglais (Royaume-Uni) : Marion Roman

Illustration de couverture : Elisabeth Jammes

Editions Bayard jeunesse, dès 10 ans 23 août 2023, 14,90 €

 

Le temps des ogres

Nouveauté août 2023 ❤️❤️❤️❤️❤️ Un monde brûlé où l'eau n'est plus qu'un lointain souvenir ou presque. Un monde cauchemardesque. 

 

 

Ce court roman des éditions hélium nous plonge dans un monde qui est, pourrait, sera (? )Le notre.  Il se lit d’une traite entrainé par le récit puissant, brutal et inquiétant. La vallée des Milleherbes (son nom n’est plus que le souvenir de ce qu’il a été) a été frappé comme le reste de la planète par les sécheresses à répétitions et peu à peu la vie s’est recroquevillée sur elle même. Reste quelques communautés d’hommes et de femmes affaiblis, contrôlés par les Patrouilleurs qui permettent un maigre accès à l’eau à certains moments de la journée. Interdit les animaux, mêmes domestiques et ceux qui ne sont pas morts ont été abandonnés à leur sort par leur maître sous la contrainte des Patrouilleurs. Ceux-ci sont d’ailleurs relayés et aidés dans leur fonction de surveillance de cette société par ceux qui avant étaient de bons et cordiaux voisins, la panique et la destruction de notre monde ayant révélé, crispé la réalité des relations entre les humains qui ont survécu. C’est dans ce monde que Victoire (13 ans) a grandi. Sa mémoire de l’eau et du monde d’avant c’est celle qui lui ont transmis ses deux vieilles tantes Oma et Rosy, auxquelles elle a été confiée par ses parents au tout début de la catastrophe lorsqu’ils sont partis chercher le lac Baïkal dont on disait qu’il était encore puissant et vivant. Leur vie est faite de routines, d’attente de l’eau qui fait grincer les canalisations … jusqu’au jour où la maladie de Victoire va nécessité l’aide d’un voisin qui va se révéler sous son vrai jour et trahir les trois femmes provoquant la fuit de la jeune fille. 

On lit d’une traite ce roman, on suit Victoire et ses difficultés avec appréhension et on guette les rebondissements qui nous mène au final étonnant et onirique. Un monde bouleversé par le dérèglement climatique, détruit et asséché par la pluie qui ne tombe plus et par la civilisation qui peu à peu s’effondre laissant des comportements brutaux aux bas instincts de survie remonter à la surface, faisant de ce monde un enfer pour tous et notamment pour les plus jeunes, victimes toutes désignées : les ogres rôdent. Le tout pouvant amener à une réflexion de nos sociétés sur ce qui se passe actuellement. A découvrir et savourer sans modération. 

 

Jean-Luc 

 

couv.jpeg

Le temps des ogres 

Michelle Montmoulineix

Illustration de couverture : Ninn Salaün

Editions Hélium, 23 août 2023, 14,90 €

Black Cloud, tome 1 : Le Royaume

Nouveauté août 2023 ❤️❤️❤️❤️❤️ le retour de Vincent Villeminot

 

 

Tout commence par une BD où deux garçons jouent aux indiens dans les bois, se baignent et puis la nuit et le récit commence. On retrouve avec plaisir l’écriture nerveuse de Vincent Villeminot,  son sens du rythme et du récit. Une fois pris dans l’histoire on est happé et impossible de s’en échapper. Construit comme un thriller le récit monte en puissance : trois garçons qui vivent avec leur père dans une ferme un peu à l’écart depuis la mort de leur mère ; la nuit qui s’abat sur la terre ce jour de Dimanche où le soleil ne se lève pas et le quotidien organisé par leur père, l’école, les activités en commun, la messe le dimanche qui permet à Léo de parler au fantôme de sa maman, vole en éclat. Plus rien ne sera comme avant. Vincent Villeminot trace ici un premier tome qui nous met en mode survie. Tout s’effondre progressivement, plus de nouvelles de l’extérieur, plus d’oiseaux qui meurent peu à peu, la vie qui peu à peu va s’effacer, plantes et animaux ayant besoin de soleil pour vivre, l’inquiétude face à l’avenir, l’organisation progressive pour vivre, se protéger et bien évidemment les premiers heurts…

Construit comme un thriller haletant et glaçant, l’auteur nous entraîne à fond, sans nous lâcher un seul instant. On aime le récit tendu et puissant, on aime aussi l’accompagnement graphique qui ouvre et ferme le récit. A découvrir et suivre donc sans hésiter. 

 

Jean-Luc 

 

81NJqWtp3RL.jpg

 

Black Cloud, tome 1  : Le Royaume

Vincent Villeminot

Illustrations : Julien Martinière

Editions Pkj, 13 ans +, 17 août 2023, 12,90 €

25 août 2023

Le grenier merveilleux : Ruby et l’école pour tous

C'est bientôt la rentrée et selon les uns et les autres c'est un plaisir, encore faut-il avoir le choix !
❤️❤️❤️❤️❤️

 

9782408047771.jpg

 

Voici une nouvelle aventure de Lilas et Tiago qui rentrent tout juste de vacances. Ils sont impatients de se retrouver, mais parfois maladroit dans l’expression de leurs sentiments et comme en plus en cette veille de rentrée Lilas est stressée, elle arrive de très mauvaise humeur chez leur vieil ami, M. Lucien. Ils vont plonger dans la Lucarnette en découvrant une petite fille qui rentre dans une école : le 14 novembre 1960 à la Nouvelle-Orléans. Ruby Bridges vient d’avoir six ans et elle va entrer à l’école. Et c’est une rentrée peu commune parce que la petite fille est noire et qu’elle est encadrée par des agents du gouvernement qui la protègent des insultes et menaces de la foule qui refuse que blancs et noirs soient éduqués ensembles. 

Les enfants qui ne s’attendaient pas à cela vont donc découvrir la réalité de la ségrégation, que M. Lucien leur expliquera très bien. Ce tome 4 est une fois de plus très réussi. Il nous parle d’école, de rentrée, de l’envie ou du manque d’envie des uns et des autres et puis nous plonge dans l’Histoire pour mieux comprendre notre monde actuel.  Les illustrations et les mises en couleur sont superbes et c’est aussi pour cela qu’on aime cette série. Formidable

 

Jean-Luc 

 

9782408047771.jpg

 

Le grenier merveilleux : Ruby et l’école pour  tous 

Mim

Illustrations : Joe Lillington

Editions Milan jeunesse, collection 7 lieues, Premiers romans 7-8 ans, 5 juillet 2023, 6,90 €

 

grenier1.jpeg

 

grenier2.jpeg

 

grenier3.jpeg

Clic sur les visuels pour tout savoir de chaque titre : découverte historique  ; féminisme ; progrès de la science. 

Gardiens des cités perdues, tome 8 : Héritages

Nouveauté août 2023 ❤️❤️❤️❤️❤️ et si vous plongiez au coeur d'une saga fabuleuse ? 

 

71P9QIU2SFL.jpg

 

Puisqu’il faudra attendre 2024 pour connaître la fin, on peut dors et déjà se ruer sur le tome 8 en version poche, de la géniale série : Gardiens des cités perdues. Toutes les vérités sont-elles bonnes à dire ou à entendre. Un tome 8 plein de rebondissements et de suspens avec des héros pris parfois au piège d’une destinée qui dépasse leur simple volonté. Une formidable série qu’on aime et qu’on recommande.
Pour les fans de grand format : c’est chez Lumen, pour les autres qui préfèrent les petits formats (place et prix aussi, il faut bien l’avouer) c’est chez Pocket jeunesse, dans la formidable collection poche Best Seller. 

Foncez et faites vous, faites leur plaisir. 

 

Jean-Luc 

 

 

71P9QIU2SFL.jpg

 

 

Gardiens des cités perdues, tome 8 : Héritages  

Shannon Messenger

Traduit de l’anglais (Etats-Unis) : Mathilde Tamae-Bouhon et Laureline Chaplain

Éditions Pkj, 17 août 2024, à partir de 8 ans +, 9,50 €

21 août 2023

Circus Maximus, tome 2 : un nouveau rival

Un tome II à la hauteur de nos attentes, tout aussi bon que le premier ❤️❤️❤️❤️❤️ Et si vous passiez un bel été avec Amandine G et ses lutins


tome2.png

 

 

C’est un réel plaisir que de retrouver Didon et toute sa famille dans la partie africaine de l’empire romain là où ils se sont réfugiés dans leur région d’origine. C’est décidément étonnant de voir comment l’autrice construit son roman. D’autres personnages apparaissent, la famille s’élargit et peu à peu les liens rompus il y a bien des années au moment de la fuite de Didon vont se renouer, s’intensifier, les cousins se retrouver …

On retrouve bien évidemment toute cette ambiance des courses de chevaux avec cet amphithéâtre romain construit à Thugga par un richissime romain espérant attirer la bienveillance de Caligula l’empereur (comme si s’approcher d’aussi près du personnage était une bonne chose). Ainsi l’équivalent du Circus Maximus (imaginé par l’autrice huile précise dans les quelques pages de précision de la fin) sort de terre et bientôt pour sauver leurs écuries familiales Scorpus et son père Barca vont devoir accepter de se retrouver et de faire corps pour gagner et ainsi rétablir l’équilibre financier en grand danger. 

Traîtrises, menace des Romains venus chercher des chevaux et des auriges et qui sait retrouver aussi la mystérieuse princesse disparue lors du premier tome pour Caligula ; querelles familiales, rivalités entre frères, découvertes sur les origines dans un décor de rêve qui nous entraîne loin de l’Urbs. 

Une vraie réussite, l’ambiance, les personnages, les intrigues, tout fonctionne et on aime cette dynastie d’auriges et de dresseurs de chevaux passionnés et passionnants. A découvrir sans hésiter 

 

Jean-Luc 

 

tome2.png

Circus Maximus, tome 2  : un nouveau  rival

Annelise Gray

Traduit de l’anglais (Royaume-Uni) : Claire-Marie Clévy

Illustration de couverture : Nancy Pena 

Editions Casterman jeunesse, dès 10 ans, 1 février 2023, 15,90 €

 

 

tome1.png

 

clic sur le visuel 

Olympe de Roquedor

Elle revient en version poche, alors on fonce et on profite pour ce coup de ❤️❤️❤️ Et si vous passiez un bel été avec Amandine G et ses lutins

 

J04431.jpg

 

Une jeune fille fraichement tirée du couvent où elle avait été déposée à l’âge de 12 ans ; un prétendant arrogant et sur de lui ; une bonne soeur qui sert de chaperon et un carrosse qui fonce à tombeaux ouverts sur les routes cabossées du royaume de France de l’Ancien régime, vers une embuscade tendue par deux brigands jumeaux de la pire espèce.

Ainsi commence la nouvelle vie de la jeune Olympe de Roquedor. Jean-Philippe Arrou-Vignod et François Place ont visiblement pris grand plaisir à nos entrainer dans cette aventure à la suite de la jeune Olympe. On connaît le talent de ces deux grands auteurs pour nous amener au plus près de leurs héros et  une fois de plus c’est une réussite. Dès les premières lignes on est dans le carrosse et autant vous dire que cela tangue, dès le début de la fuite d’Olympe ensuite, on fonce dans les sous bois, on sent le bois qui craque, on entend les bruits de la forêt, on sent les odeurs comme si on avait été projeté dans l’ombre des héros.
On reprend : un carrosse bien rempli ; deux brigands assassins qui tendent une embuscade ; Olympe ; le jeune homme rencontré dans la forêt qui a eu la peur de sa vie, persuadé qu’il a vu une sorcière ; un vieux soldat à la mémoire percée et au fil des pages tout un monde celui d’Olympe qui retrouve les bois, les prés et les personnages de son enfance. Des histoires de pouvoir, d’héritage, de jeune femme libre éduquée grâce à un père moderne et intelligent ; d’un monde d’autrefois rempli de superstitions, de personnages aussi généreux et bons que le sont leurs équivalents malveillants et dangereux.

Une jeune femme qui à l’aube de sa vie d’adulte, orpheline depuis bien longtemps tient tête à un individu sans foi ni loi, si ce n’est son profit et son intérêt. A peine sorti du couvent, elle devrait se marier et filer doux. Mais Olympe est vive, intelligente, fragile encore à peine sortie de l’enfance, mais déjà armée pour faire face et aller de l’avant. Les personnages qui l’entourent sont étonnants, eux aussi cabossés par la vie, étonnants de justesse et de surprises, ouvrant vers d’autres horizons, ceux du monde dans lequel ils vivent tous et qu’on ne fera qu’entrapercevoir ici. On retrouve la malice de l’un avec des situations cocasses et le souci du détail de l’autre dans cette écriture à quatre mains nerveuse et envoutante. Le tout est parsemé par les illustrations toujours aussi belles et prenantes de François Place qui laisse à rêver et imaginer les lieux. Dire aussi que ce roman par sa couverture est très beau et donne envie quand on croise la pile en librairie de l’emporter avec soit.

Vous l’aurez compris ce roman est magnifique, très bien écrit au point de nous piéger dès les premières lignes pour nous entrainer dans une lecture haletante et heureuse. A lire et faire lire.

 

Jean-Luc

 

J04431.jpg

 

 

Olympe de Roquedor

Jean-Philippe Arrou-Vignod / François Place

Illustrations François Place

Editions Gallimard jeunesse, 24 août 2023, folio junior, 8,80 €

L'Amour au Subjonctif

Et si vous passiez un bel été avec Amandine G et ses lutins :  Il est des auteurs qu'on attend et qui vous surprennent toujours à chaque nouveau roman ! Il est un auteur qu'on aime particulièrement : Pascal Ruter !

❤️❤️❤️❤️

 

9782278059416-T.jpg

 

 

clic de bonheur retrouvé pour un roman foisonnant d'un voyage en Italie par comme les autres mais pas que ... 

Cette fois,  Pascal Ruter  nous embarque avec ses héros (Roméo, Anna, Juliette, Merlin, Constance, Marie-Luce, Ludo …) en voyage scolaire en Italie. Ceux qui sont déjà partis pour ce genre de périple marathon formidable mais épuisant savent déjà que cela ne va pas être de tout repos. Et bien ils se trompent, car cela va être encore pire ou mieux que dans leurs souvenirs. Les premières pages du roman donnent le ton : quand vous aurez lu les premières lignes et bien compris (oui les parents stressés du départ de leur bichon sont priés de passer leur chemin) les propos de la principale, vous saurez que vous vous embarquez pour un périple pas comme les autres.

Comme à son habitude, l’auteur nous propose une ballade aux voix multiples. Difficile de vous raconter en détail tout ce qui se passe, car il faudrait être trop long et puis surtout cela gâcherait votre plaisir. Sachez simplement que vous ferez la connaissance d’un chauffeur de bus nommé Tarzan et de son chat Tête de Con ; de trois profs d’apparence normale obsédés par le décompte des élèves ; d’une bande de troisième qui partent pour le voyage de leur vie avant le passage au lycée vers d’autres aventures ; d’une série télé pas comme les autres ; et bien évidemment de la lumière et du soleil des voyages en Italie qui font une fois la frontière passée que plus rien n’est ou  ne se passe comme avant.

Ce qu’il y a de particulier donc dans les romans de  Pascal Ruter c’est bien évidemment l’histoire qui risque fort de beaucoup vous faire rire, de vous émouvoir aussi,  mais ce sont aussi tous ces moments saisis au vol, plus vrais que nature, ces petites choses du quotidien qui ici font mouche et nous rendent heureux, inquiets, songeurs… Il y a aussi ces voix multiples, ces histoires cachées, ces adolescents (rieurs, inconscients, cleptomanes..) ou adultes tous en devenir, en recherche d’eux mêmes. Ce qu’il y a de formidable ici c’est la liberté qui souffle sur les pages, comme si tout pouvait trouver solution, comme si quelque soit le moment de votre vie tout pouvait basculer et recommencer en mieux. On aime aussi ces références culturelles, littéraires, historiques, cinématographiques qui viennent naturellement portées par la voix de tous les protagonistes du roman, qui donnent envie aussi d’aller découvrir après. Un petit clin d’œil aussi à l’illustratrice dont on aime la fraicheur du travail.

 

 Amour, légèreté, liberté sont les maîtres mots de ce roman totalement fou qui parti d’un voyage scolaire bouleverse des vies et nous donne l’espoir d’un mieux après, quelque soit le poids du passé et du quotidien. Un roman à lire qui ne devrait pas vous laisser indifférents, entre rire et larmes d’émotion sincère.

 

Liberté, frisson, émotion sont au rendez vous de ce magnifique roman définitivement optimiste, histoire d’un voyage un peu fou ou de destins remis sur les bons rails de la vie, chacun y trouvera sa voix/voie. A lire d’urgence pour entendre encore les échos de ce voyage pas comme les autres, longtemps après le livre refermé.

 

Jean-Luc

 

 

L'Amour au Subjonctif
Pascal Ruter
Editions Didier Jeunesse, 5 mars 2014, 14,2 €

 

9782278059416-T.jpg

 

14 août 2023

Maverick ville magique – mystères et boules d’ampoule.Tome I

Une histoire qui parle de magie, de famille, d'amis et de démocratie menacée ! On ❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️ Et si vous passiez un bel été avec Amandine G et ses lutins

 

maverick-ville-magique-8211-mysteres-et-boules-d-rsquo-ampoule.jpg

 

Anselme Palissier est une jeune garçon cool qui ce matin là vit sa meilleure vie en des goinfrant de tout ce que ses parents et notamment sa mère lui interdirait d’ingurgiter. Pourtant une vague inquiétude vient troubler son bonheur, la veille, ses parents lui ont envoyé un coursier stipulant qu’ils débarqueraient dans sa chambre à 11h28 et là il est 11h25 et spa  chambre comment vous dire … A l’heure dite les parents s’engouffrèrent dans la chambre 219 du quatrième étage du manoir Palissier  à dos de domestiques (oui vous hallucinez mais c’est ainsi). Et là, Anselme apprend en quelques phrases qu’ils partent en vacances aux îles Poutoupoutou sans s’encombrer de leur progéniture bien évidemment et que pour faire bonne figure auprès des voisins, il n’est pas question de laisser seul un gamin de onze ans dans le manoir. C’est décidé il ira chez sa tante Olga, une vieille excentrique dit sa mère. ET hop les voilà partis aussi vite qu’ils étaient arrivés.
Quelques minutes plus tard, son chauffeur était là, en fait une gamine de dix ans, prénommée Anna, venue en camionnette pour le conduire à Maverick. La découverte de cette endroit n’est pas recommandé pour les personnes fragiles du coeur, enfin pas de la manière dont Anne et Ansèlme finirent par y atterrir. Bienvenus à Maverick petite ville désormais dirigée par un prince crapuleux qui a mis la ville en coupe réglée et étouffe peu à peu la démocratie. A Maverick la magie opère et permet de faire des choses absolument étonnantes et Anslème va découvrir un monde déchiré entre certaines adultes qui tentent de résister à la terreur qui s’installe et une bande de gamins au bord de la révolte.

Au fil des pages on a les yeux qui pétillent, on prend partie pour l’un ou l’autre des protagonistes, on s’étonne et s’amuse de ce que permet la magie. Impossible à lâcher, illustré par l’autrice elle même créant toute une galerie de personnages et des décors en noir et blanc qui nous embarquent dans un univers riche et étonnant.

Amitié, résistance, menace sur la démocratie, risques liés à l’oublie éternel et magie saupoudrée juste ce qu’il faut, c’est un petit régal de lecture qui est proposé à nos jeunes amis et qui nous entraîne ainsi de page en page dans une course folle remplie de surprises et de rebondissements.

Anselme était parti pour les vacances, pas certains qu’il ait envie de ne pas rester un peu plus longtemps que prévu. Une histoire étonnante, très bien écrite, pleine d’imagination et intelligente. A dévorer sans tarder.

 

Jean-Luc

 

 

maverick-ville-magique-8211-mysteres-et-boules-d-rsquo-ampoule.jpg

 

Maverick ville magique – mystères  et boules d’ampoule

Ecrit et illustré par Eglantine Ceulemens

Editions Little Urban, A partir de 9 ans, 3 juillet 2020, 12,9 €