Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02 mai 2011

Le livre sauvage

Le livre sauvage , juan villoro, bayard jeunesse, estampilleLe livre sauvage , juan villoro, bayard jeunesse, estampille

Le livre sauvage , juan villoro, bayard jeunesse, estampilleLe livre sauvage , juan villoro, bayard jeunesse, estampille

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« Une bibliothèque n’est pas faite pour que tous ses livres soient lus ! 
Ils sont là au cas où… »

Un seul de ces livres vous conduira à lire la suite : saurez vous le reconnaître ?

 

 

 

Le livre sauvage , juan villoro, bayard jeunesse, estampille

Le livre sauvage , juan villoro, bayard jeunesse, estampilleLe livre sauvage , juan villoro, bayard jeunesse, estampilleLe livre sauvage , juan villoro, bayard jeunesse, estampilleLe livre sauvage , juan villoro, bayard jeunesse, estampilleLe livre sauvage , juan villoro, bayard jeunesse, estampilleLe livre sauvage , juan villoro, bayard jeunesse, estampilleLe livre sauvage , juan villoro, bayard jeunesse, estampille

Lire la suite

Du côté des impressionnistes

Du côté des impressionnistes ; Journal de Pauline, 1873-1874 ; Clara Bourreau ; Editions Gallimard Jeunesse, collection Mon Histoire, septembre 2010, 7, 95 €

 

Pauline, ses rêves de gloire, ses premiers émois amoureux, la découverte de la réalité du monde des adultes et surtout la rencontre avec celui qui donnera son nom à l'un des courants les plus célèbres de la peinture. A découvrir avant l'arrivée d'un tout autre univers avec Li Mei servante dans la cité interdite.

 

Du côté des impressionnistes, clra bourreau, gallimard jeunesse, collection mon histoire


Une collection sous forme de journal, au papier jauni, découpé comme les anciens livres, à la couverture cartonnée qui nous fait découvrir l'intimité de ses héros et surtout de façon formidable la société et l'époque à laquelle ils vivent...

Lire la suite

Publié dans #Ados, #romans junior, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Martin, apprenti de Gutenberg

Martin, apprenti de Gutenberg, ; Carnet d’un imprimeur 1467-1468 ; Ecrit par Sophie Humann ; Editions Gallimard Jeunesse, collection Mon Histoire, septembre 2011, 8, 5

 

Il était temps de vous parler de Martin, apprenti imprimeur avant que n'arrive cette semaine Guillaume fils de chef viking !

 

Martin, apprenti de Gutenberg,Sophie Humann, gallimard jeunesse, collection mon histoire

 

Une collection sous forme de journal, au papier jauni, découpé comme les anciens livres, à la couverture cartonnée qui nous fait découvrir l'intimité de ses héros et surtout de façon formidable la société et l'époque à laquelle ils vivent...


Lire la suite

Publié dans #Ados, #romans junior, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

24 avril 2011

Babyfaces de Marie Desplechin dans la collection chut ! les livres lus de l'école des loisirs

Nous vous l'avions présenté en septembre dernier, retrouvez sa chronique et pourquoi pas l'occasion de découvrir un très bon roman en un clic magique sur le visuel de couverture.

 

 

babyface.jpg

 

A lire ou à écouter c'est selon !


21 avril 2011

Le petit prince tome III : la planète des éoliens

Le Petit Prince Tome 3 ; La Planète des Eoliens ; Fabrice Colin ; 
Editions Gallimard Jeunesse, Folio Cadet, 21 avril 2011, 4,9 €

 

petitprinceIII.Jpg

 

 

Renard  et le Petit Prince ont atterri sur le planète des Eoliens. Vous vous en doutez, là encore le Serpent est à l’œuvre. Ils sont accueilli par Foehn un savant qui les conduit auprès du Grand Mage qui dirige la planète. Pourtant, l’accueil est mitigé, le Grand Mage subit l’influence du serpent et est surtout préoccupé par la fronde de son fil Zéphyr un adolescent rebelle qui veut jouer de la musique mais surement pas succéder à son père. Les manœuvres du Serpent mettent la planète en danger. Toutes les fois que Zéphyr désobéit et joue de l’orgue, il affaiblit les vents qui sont source de chaleur, de lumière et permettent à la banquise de gagner du terrain. Il va falloir toute la gentillesse et l’inventivité du Petit Prince pour tenter de réconcilier père et fils et sauver la planète. La Rose qui lit l’histoire en même temps que nous vous délivrera la clef finale de l’histoire.

 

De nouveau un réel plaisir pour nos jeunes amis. Inventif, poétique et très réussi

 

Joseph

 

 


Dans lire la suite, retrouvez les chroniques des deux premiers tomes...

Lire la suite

Le grand petit déjeuner

le grand petit déjeuner, yann coridian, mouche de l'école des loisirs

Le grand petit déjeuner
Yann Coridian
Editions l’école des loisirs, collection mouche, 14 avril 2011, 8 €

 

Samuel est chez son père avec sa sœur et son demi-frère. Il y a bien évidemment sa belle mère plutôt sympa et bien évidemment son papa.
Cette nuit, il est réveillé par un gros mal de ventre qui ne passe pas. Angoissant, tout seul dans son lit, il n’ose pas allumer de peur de réveiller Ulysse. Il finit par affronter sa peur et sortir pour aller retrouver son père dans sa chambre et le réveiller. C’est lui, son papa qui va se lever, lui donner un cachet et s’occuper de lui.

Alors les deux vont se retrouver à la cuisine dans des conditions étranges et se dire que vu l’heure ils vont se faire un super méga petit déjeuner histoire de se remonter le moral et de se remettre en forme. L’arrivée de Lola et la découverte qu’il est un peu plus tôt que prévu va un peu changer la donne : allez hop au lit…
Un roman savoureux et tendre, qui nous offre une tranche de vie agréable entre un père et son fils. Un grand moment de complicité et de tendresse. A découvrir.

 

Jean-Luc


Publié dans #romans junior, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

18 avril 2011

lettres à plumes et à poils

Coup de coeur !

 

 

lettres à plumes et à poils,philippe lerchermeier,delphine perret,thierry magnier

 

Cinq lettres, en réalité davantage, cinq correspondances à sens unique ou presque du renard à la poule, de la fourmi à sa reine, du cochon d’Inde au bureau de l’Académie des lettres, de l’escargot à la limace et du corbeau au poulet.
Imaginez le renard en train d’essayer de convaincre la poule, je cite « je ne suis évidemment pas sans savoir que les relations entre les gens de votre espèce et de la mienne ont été depuis des siècles émaillées par de nombreux « incidents »… »… donc de convaincre la poule qu’il est fou amoureux de sa fille et qu’il veut l’épouser. Un summum de mauvaise foi et de filouterie : du grand art.
La fourmi quand à elle s’adresse à la reine avec son bagou, sa gouaille de numéro 3450…  du fin fond de la galerie 18 pour poser quelques réclamations bien senties et finir par se faire la belle et rencontrer une cigale dont elle fera son amie.
Le cochon d’Inde, lui, vous donnera un aperçu des ennuis qui pourraient vous arriver si d’aventure il vous prenait l’envie de contrarier la bestiole, tenace, mordante et au final capable de toutes les bassesses pour arriver à ses fins : mais que feriez vous si on vous avait affublé d’un patronyme aussi ridicule ?
L’escargot en pince lui pour la limace, à vrai dire il est fou, raide dingue de la belle et il le lui fait savoir… mais l’amour n’est pas toujours réciproque et notre escargot va en faire les frais !
Au final le corbeau avant de … écrit sans cesse aux poulets pour dénoncer la tenue déplorable d’un tel, la débauche d’une telle, et de râler, de se plaindre, de dénoncer avant de finir en cabane avec des compagnons particuliers : ceux qu’il a balancé !

 

Cinq correspondances drôles , corrosives, pleines de références, de tendresse aussi, on sent que l’auteur aime ses bestioles même s’il est parfois vachard avec elles ou qu’il leur prête des envies, des propos et des attitudes infernales.
Le plus parce qu’il y en a un et oui, ce sont les illustrations de Delphine Perret, tout en légèreté, lumineuses et drôles, faisant ressortir ça et là la cruauté et la drôlerie du texte. Les couleurs acidulées ajoutent de la lumière et de la vie aux illustrations.

 

A découvrir absolument, c’est drôle, frais et irrésistible !

 

Jean-Luc

 

 

Lettres à plumes et à poils ; Philippe Lechermeier ; Illustrations : Delphine Perret ; 
Editions Thierry Magnier, avril 2011, 9,8 €

Publié dans #romans junior, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Deux romans de la collection "Les romans images doc" chez Bayard

myriam.jpg

 

 

 

 

 

La véritable histoire de Myriam enfant juive pendant la Seconde Guerre mondiale
Anne Powell
Illustrations : Claire Perret
Pages documentaires : écrites par Pascale Bouchié, différents illustrateurs.
Editions Bayard Jeunesse ; Collection : Les romans images doc ; mars 2011, 5,9 €

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans ces deux romans vous découvrirez deux aventures de deux jeunes enfants confrontés à la vie quotidienne et à l’histoire.
Dans le premier le thème est plus grave puisque Myriam est juive et qu’elle va devoir fuir pour retrouver son frère en zone libre après l’arrestation de ses parents. L’essentiel du drame des juifs de France, est évoqué de façon claire sans entrer trop loin dans le détail de l’horreur. De Drancy en passant par les collaborateurs, l’étoile jaune… On suit avec plaisir mais aussi l’angoisse au ventre le périple de Myriam. Les illustrations importantes et très bien faites permettent l’identification et le repérage.
Les parties documentaires très bien faites émaillent le roman. Elles sont précises, bien documentées et le texte court et précis permet d’aller à l’essentiel.

 

Dans le second, le thème est moins grave, puisque vous suivrez la vie de Titus qui va devoir affronter le danger en la personne d’individus peu scrupuleux,  cherchant à accaparer des immeubles par n’importe quel moyen y compris l’incendie. Une plongée agréable dans la vie quotidienne de la Rome antique, très bien faite.
Là encore les illustrations et les parties documentaires font mouche et permettent de s’y retrouver et de retrouver quantité d’informations très bien amenées. On apprécie les plans en coupe des différents monuments qui permettent la richesse de l’information.

 

Deux courts romans annoncés pour les plus jeunes des lecteurs à partir de 8 ans, très bien faits. L’histoire est courte et très illustrée, ce qui peut être important pour une bonne partie des jeunes lecteurs. Et les parties documentaires, très bien faites, devraient éveiller leur curiosité et leur permettre de faire de nombreuses découvertes. 

 

Jean-luc

 

 

Titus.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

La véritable histoire de Titus le jeune Romain gracié par l'empereur
Pascale Bouchié
Illustrations : Emmanuel Cerisier
Pages documentaires : écrites par Pascale Bouchié, différents illustrateurs.
Editions Bayard Jeunesse ; Collection : Les romans images doc ; mars 2011, 5,9 €


 

 


Publié dans #romans junior, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les tartines au kétcheupe

 Lestartinesauketchup.jpgLes tartines au kétcheupe
Marie-Sabine Roger
Éditions Au Rouergue, collection Dacodac, Janvier 2010, 6,50€

  

Une réédition d’un bijou. Moins de 90 pages. Un moment – court, hélas ! – de grâce et de poésie.

La vie de Nicolas n’est pas des plus faciles : entre un père à la main et au pied lestes et lourds à la fois, et une institutrice spécialisée dans les « chansons méchantes », mais aveugle à la réalité de Nicolas, le petit garçon tente de trouver sa place et de comprendre le sens des relations humaines, alors que toute sa vision du monde se trouve teintée de son expérience. L’apprentissage des chansons, le conte du Petit Poucet – dont la « réécriture » par Nicolas est un vrai moment de drôlerie –, la visite du zoo, tous ces moments parfaits et magiques pour un enfant lambda paraissent ici comme entachés par la connaissance précoce de la violence de l’adulte.

La chanson « à la volette » est ainsi ressentie : « Le pauvre Petit Toiseau, il prend sa volée tellement fort qu’il tombe par terre d’en haut sur la branche. Et après, ses parents ils peuvent toujours pleurer, tiens ! Lui, s’est cassé l’aile et tordu le pied. Y va devoir rester à l’hôpital comme Mickaël, mon moyen grand frère, quand il a sauté du balcon le jour où Papa voulait lui faire voir, à ce sale gosse, qui est le chef à la maison ! »

Du narrateur enfant – le tout jeune Nicolas, élève en Maternelle –, le roman garde les spécificités du langage : la syntaxe simplifiée et réinventée, les transcriptions phonétiques : « les béhennes », « Lotabruti »,… Cette particularité liée à l’interprétation que l’enfant fait de ses expériences quotidiennes contribue à un roman à la fois léger et lourd, drôle et tendre.

Comme toujours la recette de l’humour pour affronter une existence plutôt sombre fonctionne. Rien cependant ne peut faire oublier ce que les adultes de ce livre font vivre aux enfants – en agissant ou en ignorant.

À lire et relire… sans modération.

Et n'hésitez pas à redécouvrir l'interview de Marie-Sabine Roger sur Citrouille bien sûr !

 

Mathilde Piccoletti

Lire la suite

Publié dans #romans junior, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Momo

Momo.jpg

Michael Ende
Traduit de l'allemand par Corina Gepner
Editions Bayard Jeunesse, Collection Estampille, mai 2009, 13 €90

Cette nouvelle traduction d’un livre de Michael Ende est un véritable petit bijou. Vous allez plonger dans un conte merveilleux, empli à la fois de douceur et de cruauté.

Tout commence dans un amphithéâtre en ruine à l’écart de la ville. C’est dans ces ruines que va apparaître un beau jour une certaine Momo.

Petite fille étrange et émouvante vêtue de haillons qui a un don tout particulier : celui d’écouter et de rendre heureux ceux qui l’entourent. Elle a des amis, Beppo Balayeur et Girolamo Cicérone dit Gigi et puis les enfants laissés à eux-mêmes par leurs parents trop occupés. Quant Momo est là, Gigi est capable d’inventer, de raconter des histoires merveilleuses et son imagination est intarissable.

Mais la menace rôde : de mystérieux hommes en gris que personne ne semble remarquer sont à l’œuvre et le froid gagne peu à peu.

 

Avec Momo, Michael Ende nous entraine dans un monde à la fois réel et merveilleux. Il utilise pleinement ses talents de conteur pour nous embarquer dès les premières pages dans le monde de Momo et de ses amis.

Divisé en trois parties, la première nous fait entrer dans son monde, la seconde montre les dangers et les faits et gestes des hommes en gris et leur implacable machination contre les humains et leur bien le plus précieux : le temps. La dernière nous emmène dans un monde fantastique dans lequel vous rencontrerez la tortue Cassiopée et Maître Secundus Minutius Hora et la maison du temps…

 

Ce livre de Michael Ende a un peu plus de trente ans, pourtant, il n’a pas pris une ride, sous le conte et la poésie se cache une critique de notre société de consommation, de la course à la rentabilité à tous prix, de l’isolement dans lequel les gens peuvent s’enfermer peu à peu et devenir comme les membres de la Caisse d’épargne du temps : gris. Une réflexion pleine d’actualité sur le temps qui passe et les choix de vie que nous faisons tous un jour ou l’autre.

 

Un salut particulier aux éditions Bayard qui ont choisi depuis plusieurs années de traduire de nouveaux les textes de l’un des auteurs allemand les plus talentueux de sa génération : auteur de Jim Bouton et Lucas le chauffeur de locomotive de la suite avec Jim Bouton et les terribles 13 puis de la stanormalefficassassinfernale potion du professeur Laboulette (non, ce titre n’est pas une faute de frappe !). Rappelons enfin que Michael Ende est l’auteur du bestseller : l’histoire sans fin.

Jean-Luc 

Publié dans #Ados, #romans junior, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

04 avril 2011

Histoire d'Aladin ou la lampe merveilleuse

Histoire d'Aladin ou la lampe merveilleuse ; Adapté et raconté par Marie-Ange Spire ; Illustrations : Rémi Courgeon ; Carnet de lecture par Marie-Ange Spire ; Editions Gallimard jeunesse ; Collection : Folio Junior ; Textes classiques ; mars 2011, 5,1 €

 

Histoire d'Aladin ou la lampe merveilleuse, gallimard jeunesse, folio junior, sandales d'empédocle jeunsse, claire bretin

 

Si un mystérieux oncle d’Afrique revient ces jours prochains et vous offre mille et une opportunités, méfiez vous ! Il pourrait vous arriver une bien étrange mésaventure qui vous mettra au contact d’un génie, tout droit sorti d’une lampe et votre vie en sera changée à jamais.
Aladin ou la lampe merveilleuse une histoire connue, très connue, mais avez-vous encore en mémoire tous les détails. Etes vous certains qu’on vous a bien raconté la bonne histoire, avec les vraies aventures ? A lire à découvrir, toujours magique, toujours enchanteur !
Une collection formidable pour redécouvrir des contes, des histoires merveilleuses et à la fin du livre, la partie carnet de lecture pour tout savoir sur les origines de ce conte célèbre ; qu’est-ce qu’un conte oriental ? ; le conte du réel à l’imaginaire ; et surtout les djinns, créatures de l’invisible.

 

A découvrir sans tarder.

 

Pour les paresseux ou ceux qui courent tout le temps, le disque de l’histoire  à caler sur votre Ipod, ou en boucle dans l’autoradio de la voiture pour endormir les enfants ou vous changer des embouteillages : on ne sait jamais et si un génie venait à votre secours ? 

 

histoire d'aladin ou la lampe merveilleuse,gallimard jeunesse,folio junior,sandales d'empédocle jeunsse,claire bretin

 

Histoire d'Aladin ou la lampe merveilleuse ; Laurent Stocker ; Editions : Gallimard jeunesse ; Collection : Ecoutez lire ; mars 2011 ; 15,9 €

 

Joseph

Publié dans #Ados, #romans junior, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

28 mars 2011

Le roman de Renart en 19 récits

Le roman de Renart en 19 récits ; Michel Laporte ; Illustrations : Frédéric Sochard ; 
Editions Flammarion Jeunesse, 16 mars 2011, 6 €

 

Laissez vous tenter par ces histoires savoureuses, cruelles et drôles,
à s'offrir ou à offrir sans hésiter.

 

Le roman de Renart en 19 récits, flammarion jeunesse, sandales d'empédocle jeunesse, claire bretin

 

Ce nouveau tome de la série « écoutons la voix des conteurs… » débute par une introduction passionnante qui permettra au lecteur, jeune ou moins jeune de découvrir qu’il ne s’agit pas d’un roman, mais d’un recueil de récits en vers. La grande nouveauté est que ces vers ne sont pas écrits en latin, mais bien en langue ordinaire, le roman, d’où le nom ! Comme quoi, même avec un récit qu’on croit bien connaître, il y a toujours des surprises. Donc une petite introduction drôle, érudite sans être pédante et formidable. Comment Renart a-t-il supplanté le terme de goupil ?  Quelles sont les origines…

Puis viennent 19 histoires que vous connaissez peut-être mettant en scène les aventures et mésaventures du Renart mais surtout de ses malheureux contemporain et notamment de son souffre douleur favori : Isengrin le loup. En vrac quelques idées : Où il est dit comment Renart s’empara des jambons d’Isengrin ; Où l’on voit comment Renart mangea les poissons des marchands ; Isengrin tonsuré par Renart ; la pêche aux anguilles…

Des récits savoureux, écrits dans une langue vivante, drôle, attachante. Et pour ceux qui en veulent toujours plus à la fin un petit dossier complémentaire.
Et pour les amoureux de cet indémodable, faites un petit tour sur le site de la Bibliothèque nationale où vous pourrez découvrir des enluminures formidables… ( cliquez sur littérature puis sur Le Roman de Renart et laissez vous emporter). Et sur notre site pour découvrir d'autres versions de l'histoire. 

 

Jean-Luc

Publié dans #Ados, #romans junior, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Le mystère des pierres

Le mystère des pierres , anne pouget, casterman, sandales, claire bretin

Le mystère des pierres
Anne Pouget
Editions Casterman, Collection : Feeling, janvier 2011, 10 €


La famille de Tristan appartient aux pauvres petits paysans libres, menacés par les caprices et la convoitise des seigneurs locaux. Baise et Guillemette, travaillent sur leur maigre lopin de terre avec leurs trois filles et deux garçons.
Au changement de seigneur, la menace, et les exigences de plus en plus fortes de ce dernier poussent la famille sur les chemins vers une destination qui va changer leur vie.

Tristan et son frère après avoir sauvé frère Jean en forêt, vont se voir récompensés en obtenant la possibilité d’apprendre à lire et écrire. Privilège fantastique notamment pour Tristan, le plus doué des deux frères, qui va devenir copiste avant de partir en ville et de découvrir le métier de maître verrier.

Ce roman historique est très bien écrit, les personnages bien campés sont attachants et on suit avec grand plaisir leurs aventures. Partez à leur suite, et plongez dans un Moyen-Age inquiet, où l’ignorance a tôt fait d’enflammer les foules, en pleine effervescence politique et artistique, avec la construction des cathédrales, l’aventure des maîtres verriers. Certaines pages fleurent bon les parfums d’Orient, la magie des alchimistes, la fièvre des enlumineurs et la fougue des verriers…

 

Les aventures de Tristan et de sa famille nous permettent de passer un excellent moment de lecture, intelligent et bien écrit. A découvrir sans tarder.

 

Jean-Luc

Publié dans #Ados, #romans junior, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Le vaillant petit tailleur et autres contes : Grimm

Le vaillant petit tailleur et autres contes ; Grimm ; Traduit de l’allemand par Marthe Robert et Jean Amsler ; Illustrations : Aurélia Fronty ; Carnet de lecture : Philippe Delpeuch. ; Editions Gallimard jeunesse ; Collection : Folio Junior ; Textes classiques ; mars 2011, 5,1 €

 

Le vaillant petit tailleur et autres contes : Grimm, gallimard jeunesse, folio junior, sandales d'empdéocle jeunesse, claire bretin

 

Neuf contes des frères Grimm pour découvrir ou redécouvrir dans un style direct et une belle langue au vocabulaire imagé certains des plus célèbres contes des frères Grimm. Peut-être pourriez vous d’abord vous intéresser au carnet de lecture placé à la fin qui présente de façon claire et précise, plus qu’intéressante, les frères, leur amour de la langue des histoires, le contexte d’écriture, ce que sont les contes.
Vous pourrez ensuite vous plonger dans la lecture du vaillant petit tailleur  où comment un pauvre petit tailleur devint roi à force d’épreuves et de ruse ; Raiponce  dans sa version expurgée de sucre et de miel dégoulinant ; Du pêcheur et de sa femme et de ce turbot qui accorde des vœux jusqu’à un certain point de non retour ;  de Jeannot et Margot que vous connaissez certainement sous un autre nom ; du conte célèbre des sept corbeaux  où comment la naissance et l’amour d’une petite sœur peut transformer la vie ; de Blancheneige  bien évidemment et d’une fin inattendue et méconnue ; de l’oiseau d’or aux multiples rebondissements ; de Jean le Veinard où comment rentrer à la maison les poches vides ; et enfin  de la clé d’or…

 

Neuf contes qui vous entraineront dans des univers variés avec parfois des sorcières ; des animaux magiques… des contes populaires où la bêtise et la cupidité sont décriées et le bon sens populaire mis en avant.  Neuf petits plaisirs à s’offrir sans hésiter du tout. 

 

Joseph

Publié dans #Ados, #romans junior, +critique des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook